Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Stratégie
Participez
à l'étude
Wavestone/
SCM
sur les enjeux
et les défis de
l'Industrie 4.0
Le cabinet de conseil Wavestone, en partenariat avec Supply Chain Magazine, vous invite à participer à son enquête intitulée « Industrie 4.0 : et vous, qu'attendez-vous de la quatrième révolution industrielle ? ». L'objectif est de dresser un état des lieux des principaux enjeux de ce thème devenu incontournable chez les industriels, et qui fait l'objet de multiples expérimentations en cours, dans les grands groupes comme dans les PME. Il s'agit également d'identifier précisément les risques et les opportunités de cette « révolution » annoncée. Que vous soyez Directeur Supply Chain, Directeur des Opérations, de la R&D ou de la Production, DG, DAF, DRH, Directeur commercial, ou DSI d'une entreprise industrielle, quel que soit son secteur, votre avis et votre vision nous intéresse. L'étude s'appuie sur un questionnaire composé de 10 questions dont les réponses seront traitées en toute confidentialité. Cela permettra de consolider un document qui sera mis à votre disposition et vous permettra d'évaluer l'avancement et la maturité de votre démarche industrie 4.0 par rapport aux meilleures pratiques. Les résultats de ces travaux seront présentés dans le cadre d'un prochain événement de restitution et de discussion. Rappelons que Wavestone est une société de conseil issue du rapprochement, début 2016, de Solucom et des activités européennes de Kurt Salmon (hors consulting dans les secteurs retail & consumer goods). JLR
Accordez-nous quelques minutes
pour compléter le questionnaire

 
 
 
 
Formation
Dauphine
en tête
du TOP 25
des Masters
Logistique et
Supply Chain
Le Master Supply Chain Internationale de Paris-Dauphine arrive en 2017 en tête du classement établi chaque année par EDuniversal. C'est la première fois que cette formation se hisse à la première place de ce classement. Dirigé par Régis Bourbonnais et Philippe valin, ce Master existe depuis 17 ans et forme chaque année près de 70 étudiants en formation initiale ou continue. Ci-dessous retrouvez les 15 premiers du classement :
1. Université Paris-Dauphine Master Supply Chain Internationale (217)
2. Ecole des Ponts ParisTech – IML Mastère Spécialisé Supply Chain Design & Management
3. KEDGE Business School Bordeaux ISLI – Global Supply Chain Management
4. MINES ParisTech Mastère Spécialisé® Management Industriel et Systèmes Logistiques (MISL)
5. Université Panthéon-Assas (Paris II) Master 2 Management de Projets Logistiques
6. Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne – École de Management de la Sorbonne Master 2 professionnel Logistique, Marketing & Distribution
7. SKEMA Business School MS Manager de la Chaîne Logistique et Achats / MSc Supply Chain Management & Purchasing (Lille & Paris)
8. Audencia Business School MS Management global des Achats et de la Supply Chain
9. NEOMA Business School MSc. in Supply Chain Management
10. IAE Gustave Eiffel (Université Paris-Est Créteil) Master 2 Logistique et Achats Internationaux
11. Audencia Business School MSc Supply Chain and Purchasing Management
12. IAE Caen Master 2 Management des Opérations
13. Grenoble IAE M2 Management de la Chaîne Logistique (MCL)
14. EM Normandie MSc Supply Chain Management 15) Toulouse Business School MS Manager Achats et Supply Chain.
Pour en savoir plus sur la méthodologie
et le reste du classement.

 
 
Salon
Bilan positif
pour SITL Paris
2017
La semaine internationale du transport et de la logistique vient de fermer ses portes. Avec ses salons associés, Intralogistics Europe, et Transport Next Generation elle a rassemblé un peu plus de 500 exposants à Paris Porte de Versailles dans le hall 1. Selon les organisateurs le nombre total de participants s'élèverait à 29.715, soit une progression de 11.6 % par rapport à l'édition de 2015 qui se déroulait également à la Porte de Versailles. JPG
 
   
 
 
 
Erratum
Reconversions
et multi
températures
chez Idec
Deux projets du Groupe Idec ont été par erreur attribués au développeur immobilier Virtuo dans notre compte-rendu de la conférence SITL « L'entrepôt de demain vu par l'Afilog » (NL n°2456). Le 1er portait sur le lancement imminent à Fos-sur-Mer (13) de la construction d'une plate-forme de 40.000 m² destinée à XPO Logistics, sur un ancien site du pétrochimiste LyondellBasell fermé en 2009. Le projet a été développé par la branche développement du Groupe Idec, Faubourg Promotion, qui a notamment assuré la gestion administrative de la cession d'activité du site industriel et sa reconversion logistique. La démolition de l'existant, la dépollution des sols et la construction à venir relèvent en revanche du contractant général Idec. La formule avait été similaire il y a 2 ans pour la réalisation d'un centre logistique régional de 41.000 m² pour Lidl à La Chapelle-D'armentières (59), sur l'ancien site d'une imprimerie.
L'autre dossier évoqué mardi dernier à la tribune par Wladimir Kirgo, Directeur Commercial d'Idec, portait sur la livraison en décembre dernier à Vendôme (41) d'un bâtiment industriel reconfiguré qui accueille sur 15.000 m² le siège, la production et la logistique du spécialiste du packaging Satecno. Seule l'ossature de ce site désaffecté de ThyssenKrupp a été conservée, avec pour avantage une réalisation en 6 mois répondant au calendrier très serré de Satecno. « Cette activité de reconfiguration ou de réhabilitation est assez nouvelle pour nous et permet de réaffecter du foncier disponible à la logistique, à condition qu'il y ait une convergence d'intérêts permettant au projet d'émerger », nous explique Wladimir Kirgo. En clair, l'industriel se trouve déchargé de la gestion d'un site inactif et des coûts associés, mais doit en rabattre sur le prix de vente. Et la transition vers le secteur logistique implique l'assentiment des collectivités, en faisant valoir la réimplantation d'une activité économique sur des sites inoccupés parfois proche des centres-villes, avec des emplois à la clé. Reste qu'en 2017 comme en 2016, où le Groupe Idec a livré pas moins de 350.000 m², l'activité devrait être tirée par les projets liés à la grande distribution et/ou en multi-températures.
A l'automne dernier, Idec avait ainsi livré une de ses plus vastes réalisations à Intermarché : une base logistique de 69.000 m² à Bourges (18) dédiée aux produits secs, au frais et au froid négatif, qui a décroché une certification HQE « Exceptionnel » avec la meilleure notation jamais obtenue. Idec a aussi été mobilisé sur 3 plates-formes multi-températures pour Carrefour, et va bientôt en construire une de 50.000 m² pour Samada/Monoprix à Wissous, en Essonne, et de plus petites pour Transgourmet et Pomona, respectivement en Gironde et en Loire-Atlantique. MR
 
   
  Wladimir Kirgo, Directeur Commercial Idec  
   
  Le site réhabilité pour Satecno à Vendôme
(Avant ci-dessus/Après ci-dessous)
 
   
 
INVITATION
Concevoir
et valoriser
votre stratégie
d'achat
transport
Trade Extensions, éditeur de logiciels d'optimisation des achats & Diagma, cabinet de conseil en Supply Chain Management & en Opérations Logistiques, vous convient mardi 28 à partir de 8h30 (Paris 8e) à une demi-journée exceptionnelle, avec des professionnels de la Logistique et du Transport autour de la thématique de l'optimisation de la stratégie transport, de la mise en place de procédures à l'organisation des achats (appel d'offres, utilisation de logiciels d'optimisation... ). Avec la participation de Philip Hunter, Directeur Europe de Trade Extensions et Jean de Gonfreville, Associé Diagma, qui présenteront les enjeux et les moyens de concevoir, de « designer » une stratégie d'achat optimale (démarche/processus/outils). En illustration, Philippe PierI, Directeur Stratégie, Achats & RSE Transport de Carrefour, François ZEHR, Senior Global Transportation & Logistics Manager EMEA de CABOT et Rita Wretling, Global Sourcing Manager de Tetra Pak - viendront exposer en détail leur expérience dans la conception, la mise en place et l'optimisation de leur stratégie transport, via l'implémentation de nouveaux processus et l'utilisation de solutions logicielles adaptées. Animé par Jean-Philippe Guillaume de Supply Chain Magazine.
Programme complet
et inscription

 
 
 
 
Engins de
manutention
Experlift
veut bousculer
le monde
du chariot


La filiale française du constructeur italien de chariots OMG vient de lancer la semaine dernière Experlift, qu'elle présente comme « la première marque de vente de matériels de manutention en ligne ». Déposée à l'ensemble de l'Europe, cette marque a vocation à s'étendre prochainement à d'autres pays que la France, notamment l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. « Ce projet, qui est le fruit d'un an de travail, va certainement bousculer les codes de la manutention tels que nous les connaissons aujourd'hui. Il s'agit de donner aux clients l'accès au meilleur rapport qualité/prix sur des matériels fiables et de qualité, en réduisant les intermédiaires » nous a confié Frédéric Gueguen, le Directeur d'OMG France. « Dans les circuits de distribution actuels, le revendeur prend 15 à 40% de marge suivant la machine alors que son rôle n'a plus lieu d'être, car les engins sont de plus en plus fiables » a-t-il ajouté. Le site Experlift propose aujourd'hui des chariots et transpalettes (neuf et occasion) de marques OMG, EP, Raniero, et Bada, mais pourrait s'ouvrir demain à d'autres constructeurs. Il s'appuie en France sur un réseau de plus de 2.000 réparateurs indépendants. « Contrairement aux réseaux intégrés des constructeurs qui veulent tout gérer eux-mêmes, nous nous focalisons sur des chariots standards, réparables n'importe où, sans technologie captive. Les clients veulent des choses simples, pour pouvoir réduire les coûts au maximum » précise Frédéric Gueguen. Des nouveaux services, comme le diagnostic à distance, le full service ou des contrats de location pourraient être annoncés dans les mois qui viennent. JLR
Photo : Frédéric Gueguen, le Directeur d'OMG France
 
 
Engins de
manutention
Hyster-Yale
industrialise
sa stratégie
Li-ion
avec Midac




Comme la plupart des autres constructeurs de chariots, Yale Europe Materials Handling (la dénomination commerciale d'Hyster-Yale UK Limited) a désormais l'intention de proposer tout un éventail de solutions électriques utilisant des batteries au lithium-ion pour ses engins de manutention destinés au marché EMEA. Pour ce faire, il vient d'annoncer un partenariat commercial avec le fabricant italien Midac SpA, qui produit des batteries et des chargeurs pour le monde automobile depuis 25 ans. Disponibles en 24 V et 48 V avec une version 80 V en prévision, ces batteries s'insèrent dans les compartiments des chariots existants et seront gérées à l'aide l'indicateur de décharge de batterie (via le CANbus). Autres travaux d'intégration : l'activage de la fonction de coupure de l'élévation lorsqu'une recharge est nécessaire. Elles permettent un biberonnage rapide, sans effet mémoire, à 100% en une heure et à 40% en 20 minutes. Parmi les autres avantages, les batteries au lithium-ion ne demandent pratiquement aucun entretien et leur densité de puissance plus élevée permet d'augmenter le nombre de cycles de charge sur leur durée de vie par rapport aux batteries au plomb-acide (3.750 cycles à 80 % de décharge contre 1.200 avec une batterie au plomb-acide). Résultant, malgré un surcoût à l'achat, « le coût total d'exploitation peut être réduit dans le cadre d'applications appropriées » souligne-t-on chez Yale Europe Materials Handling. Sans compter les possibles économies énergétiques pouvant atteindre 30 à 40 %. Sous réserve d'étude du site, précise le constructeur. JLR
Photo ci-contre : Midac Battery
 
   
  Midac Battery in Yale VT  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Amazon
propose du
fret aérien
Amazon, qui s'est déjà fait reconnaitre en Chine en tant que Freight Fowarder maritime, veut selon le Wall Street Journal y développer un service de transport aérien. Nommé Amazon Logistics +, ce service, dont la date de lancement n'a pas été mentionnée par le WSJ, permettrait aux e-commerçants chinois d'expédier plus rapidement leurs marchandises vers l'Europe et les Etats-Unis. Moins de deux mois après l'annonce par Amazon de la construction d'un hub aérien à Cincinnati, cette information publiée par le WSJ doit être prise au sérieux et a de quoi inquiéter encore un peu plus ses principaux prestataires de transport : Fedex et UPS. L'e-commerçant de Seattle a en effet tout à y gagner. Tout d'abord, il maitrise encore un peu plus le coût du transport qui demeure le point noir de ses résultats financiers chaque trimestre. En proposant ce service à ses clients, et probablement bientôt à tout un chacun, il est en train de développer une nouvelle activité génératrice de chiffre d'affaires, les services annexes contribuant de manière substantielle au bilan comptable de la société en fin d'année. Enfin, en facilitant l'export aux entreprises chinoises, Amazon peut espérer grappiller quelques parts de marché à ses concurrents JD.com et Alibaba dans ce pays où il est encore très minoritaire avec seulement 0,8% de PDM selon Business Insider. Valorisé à 378 Md$ par Statista, le e-commerce chinois est en passe de supplanter celui des USA (394 Md$) et représente plus que jamais un marché à ne pas rater pour Jeff Bezos et les siens. PM
 
 

USA
Mattel mise sur
le Flowcasting
En difficulté en 2016 avec des ventes en baisse de 4% sur l'année et 8% au dernier trimestre (-2% et -6% en $ constant), le fabricant de jouets Mattel (Barbie, Fisher Price, Hot Wheels...) va tenter de retourner la situation en 2017. La compagnie a nommé une nouvelle CEO en janvier dernier en la personne de Margaret Georgiadis (ex-Google), signé un partenariat avec Alibaba en février dans le but de mieux aligner son offre avec la demande chinoise, et vient de choisir JDA pour transformer sa Supply Chain. L'industriel adoptera les solutions Manufacturing Planning et Flowcasting afin d'améliorer la performance du S&OP, la planification de la demande, de la production et la collaboration avec ses clients distributeurs. Imaginé par André Martin et acquis par JDA lors du rachat de RedPrairie, le Flowcasting consiste à récupérer les données de ventes en sortie de caisse afin d'éviter les phénomènes « d'amplification » (réaction disproportionnée) et le manque de réactivité observés avec les modèles de réapprovisionnement traditionnels. Mattel place ainsi la Supply Chain au centre de sa stratégie d'amélioration de la rentabilité et de conquête de nouveaux marchés, notamment le e-commerce. Déjà partenaire de Mattel pour la mise en place d'une tour de contrôle en 2016, le cabinet KPMG travaillera conjointement avec l'éditeur pour affiner et déployer la solution qui doit être opérationnelle avant l'été. Basé à El Segundo (Californie), Mattel réalise 5,5 Md$ de CA, compte 31.000 collaborateurs et opère sur 40 pays, ses produits étant distribués dans 150 pays. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
21 mars 2017

MARS 2017

Jeudi 23
Séminaire
Supply Chain
Performance
DYNASYS/
WAVESTONE
« S&OP / IBP / :
un levier
de création
de valeur pour
l’entreprise,
dans un
environnement
turbulent »

Témoignage RPC
De 8h30 à 12h15
Hôtel d'Aubusson
Paris 6e



Jeudi 23
Conférence AZAP
« Accompagner
efficacement sa
croissance en
pilotant mieux
ses prévisions
& ses appro-
visionnements
»

Témoignage :
Stokomani
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h00
Terrass'Kardinal
Paris 5e


Jeudi 23
Symposium
Européen
TXT Retail
« European
Planning event
Dedicated
to End-to-End
Merchandise
Lifecycle
Management »
Avec le témoignage
d’Adidas, Furla,
Pandora, DFS,
Sonae, NYDJ
Sofitel Legend

The Grand
Amsterdam


Jeudi 23 et
Vendredi 24

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ?
»
Lieu :
Eurodecision
Versailles (78)


Mardi 28

Conférence
DIAGMA
« Comment
concevoir, mettre
en œuvre
& valoriser
votre stratégie
d'achat
transport ? »

Témoignages de :
Carrefour,
Tetrapak & Cabot
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h00
City Chateauform
Paris 8e


Jeudi 30
Webinaire
Supply Chain
CentraleSupelec
Exed
« Comment
accompagner
la montée
en maturité
du S&OP
pour en faire
le levier central
de croissance et
de profitabilité
de l'entreprise ?

De 11h30à 12h30



AVRIL 2017


Mercredi 19
Les rencontres
PROLOGIS
« Prenez de
la hauteur sur
la Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
Sur invitation



MAI 2017

Jeudi 18
Webinar
DYNASYS
« Gérez votre
Supply Chain
étendue :
Anticipez.
Optimisez.
Décidez
»

Partenaire
SCMagazine
De 17h à 17h45


JUIN 2017

Jeudi 1
Journée Demand
& Supply Chain
Planning,
5ème édition
DYNASYS
« Du S&OP
à l'IBP :
Comment aligner
Supply Chain
et Finance ? »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 17h
Palais Brongniart
Paris 2e


Jeudi 15 et
vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense