Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Un puissant
mouvement
de fond

La semaine dernière Carrefour donnait le coup d'envoi du déploiement des stations-service bio-GNV pour atteindre son objectif de 200 camions roulant au biométhane à fin 2017. Cette initiative, qui s'inscrit dans le cadre du plan d'action de l'enseigne pour réduire significativement son empreinte carbone dans les années à venir (-30% de CO2 par palette transportée d'ici 2025), est loin d'être isolée. Voici quelques jours le constructeur Scania nous informait que les transports NJS Faramia venaient de commander le premier véhicule Ethanol Euro 6 français, tandis que dans un même temps, nous apprenions l'existence d'un camion urbain, le Man City-Trucks, un prototype propulsé par un moteur électrique de 250 kW et dont la production en série devrait commencer début 2021. Ces quelques annonces illustrent un puissant mouvement de fond opéré par les constructeurs de véhicules industriels engagés dans une sorte de course contre la montre pour être celui qui mettra sur le marché le meilleur compromis entre une motorisation propre, de bonnes performances en termes de puissance et d'autonomie et un cout de possession attractif. Dans cette compétition où s'opposent des technologies parfois très différentes, il n'y aura sans doute des réponses adaptées à tout type de besoin et des constructeurs mieux positionnés que d'autres sur certains segments de marché.
Un sujet qui ne manquera pas d'être abordé lors d'une conférence qui se tiendra le 12 mai prochain à l'Université Paris-Dauphine (1). JPG
(1) Cette conférence réunira plusieurs experts et donnera lieu à 2 tables rondes avec les principaux constructeurs de véhicules industriels et les fournisseurs d'énergie. Programme complet et inscriptions en ligne à partir de mercredi prochain.
 
 
 
 
Grande
distribution
Lidl sur
46.000 m²
avec Vailog/
Segro
en Nord-Isère
La semaine dernière, Vailog et Lidl ont symboliquement posé la 1ère pierre de la plate-forme logistique de 46.000 m² que le 1er développe pour le 2e sur le parc d'activités de Chesmes à Saint-Quentin-Fallavier (38). C'est la concrétisation d'un projet porté depuis 5 ans par le développeur d'immobilier logistique franco-italien, passé en 2015 sous le contrôle de Segro. L'opération résulte d'un travail de longue haleine car faute de foncier disponible dans la zone, elle a nécessité la destruction de 2 entrepôts vieillissants de 20.000 m² chacun. La nouvelle construction porte sur un bâtiment multi-températures destiné à une large gamme de produits alimentaires : produits secs et chocolat (18 °C), fruits et légumes (14 °C), produits frais (1-3 °C), viande et volaille (0-2 °C) ainsi que surgelés (-20 °C). Conçu et développé par Vailog avec le spécialiste de la construction logistique Virtuo et l'architecte Archifactory, le bâtiment vise la certification environnementale BREEAM « Very Good » et devrait être livré en mars 2018. Le tout va porter l'investissement à près de 45 M€, au lieu des 30 M€ du projet initial. L'entrepôt approvisionnera les 57 magasins que compte Lidl dans la région et accueillera près de 200 collaborateurs, dont près d'un quart de créations de postes. « Dans le cadre du vaste chantier de modernisation de LIDL démarré il y a cinq ans, il était primordial de doter la région lyonnaise d'une base logistique de dernière génération [...]. Ce nouveau site est construit sur celui de notre 1er entrepôt de la région lorsque nous nous y sommes implantés, il y a vingt ans », a indiqué Guillaume Chimot, Directeur Régional de Lidl France, en soulignant la volonté d'accroitre le parc de magasins. L'ambition du groupe allemand l'amène d'ailleurs à multiplier les investissements en France : en février entrait en opération sa nouvelle base logistique de 43.000 m² à Rousset (13), pour alimenter ses 51 magasins de la région marseillaise. Un investissement de 42 M€ qui sera dépassé de quelques millions par le projet dévoilé début mars pour sa future implantation près de Nîmes (voir NL n°2447). Côté Vailog/Segro, le projet de Saint-Quentin-Fallavier illustre le savoir-faire du groupe en termes de requalification de sites industriels, a fait valoir Jean-Fleury Garel, Directeur du Développement de Vailog. Notamment dans une région lyonnaise caractérisée par la rareté du foncier, où une opération similaire est menée à Saint-Priest : la construction d'une messagerie en température contrôlée de 15.000 m² qui sera livrée à un client d'ici fin 2017. MR
 
   
  La plate-forme de 46.000 m² sera livrée à Lidl en mars 2018. ©Vailog/Segro  
   
  Les travaux ont en fait commencé il y a plusieurs semaines. ©Vailog/Segro  
 
INVITATION
Conférence-
débat sur la
blockchain par
X-Supply chain
le 27 avril !
Quels usages et opportunités les technologies Blockchain peuvent offrir dans la Supply Chain numérique du
XXIe siècle ? Le groupe X-Supply chain (qui regroupe des anciens élèves de Polytechnique) vous invite à une conférence-débat sur ce sujet avec Laurent Grégoire, Responsable des partenariats-entreprises à la Chaire Supply chain de CentraleSupélec, le 27 avril 2017, à 19h00 à Paris (le lieu sera confirmé après l'inscription, gratuite*). Organisée avec le concours de SCAN, Supply Chain Alumni Network, qui regroupe des anciens élèves de Polytechnique, Centrale et HEC, cette rencontre permettra de faire un nouveau point, six mois après la 1ère Conférence nationale Blockchain et Supply chain qui s'était tenue fin novembre dans le cadre de Supply Chain Event. CG
Pour vous
inscrire gratuitement
 
 
 
 
Froid négatif
Sofrilog se
fait construire
un entrepôt
dans la Plaine
de l'Ain
Sofrilog, le réseau national d'entrepôts frigorifiques crée par Sofrino et Sofrica en 2007, comptera en début d'année prochaine un 43e entrepôt grand froid en France, sur le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain. « En s'installant sur le PIPA, nous avons la chance de pouvoir contribuer au dynamisme de la région, tout en se rapprochant de notre client, l'entreprise Vandemoortele » a déclaré Rui Pereira, Directeur Général de Sofrino et codirigeant du réseau Sofrilog. Le groupe alimentaire belge, spécialisé dans la production et la distribution de produits de pains et viennoiseries surgelés, a en effet investi en 2015 dans une nouvelle usine de boulangerie sur le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain, et sa production est en pleine croissance. D'une surface de 3.000 m2 (sur un terrain de 16.080 m²), l'entrepôt de Sofrilog offrira une capacité de stockage de de 5.600 palettes sur 25.000 m3 en froid négatif. Une navette à déchargement automatisé fera le lien entre l'entrepôt et l'usine de Vandemoortele. Pour la première phase du développement de cet entrepôt, à vocation multiclients, Sofrilog prévoit une équipe opérationnelle d'un quinzaine de personnes. JLR
Photo : Rui Pereira ©C.Polge
 
 
Internet
des objets
Idosens
et Altrans
lancent une
solution de
digitalisation
de l'industrie
La start-up grenobloise Idosens, spécialisée dans les solutions basées sur l'Internet des objets (IOT),s'est associée au groupe de conseil et d'ingénierie Altran pour proposer aux entreprises une offre baptisée Alsens de géolocalisation des actifs et de collecte de données (capteurs connectés) en utilisant une infrastructure sans fil sécurisée à bas débit et longue portée fonctionnant à 2.4 Ghz. La plateforme dédiée à la gestion de réseau et à la mise en forme des données a été développe par Altran. La solution est actuellement en phase de test dans plusieurs entreprises. Une commercialisation plus large de l'offre est prévue à la fin de l'été. Avec un effectif d'une douzaine d'employés (20 prévu fin 2017), Idosens a été créée en mars 2015 et s'est concentrée dans un premier temps sur les applications de l'IOT liées à la domotique. Son Président, François Hede, a été l'un des co-fondateurs de Cycléo, autre start-up grenobloise rachetée en 2012 par l'Américain Semtech, et qui a été à l'origine de la technologie de modulation LoRaWAN. JLR  
   
 
Chariots
Un drone
d'inventaire
chez Linde ?
Le constructeur allemand Linde entend apporter sa propre réponse à la problématique de l'inventaire en entrepôt avec le Flybox. Equipé de six rotors, d'un appareil photo et d'un scanner, ce drone de 50 cm de large parcourt les allées de haut en bas et prend une photo par emplacement palette afin de réaliser des inventaires de manière fiable, rapide, et en dehors des horaires des caristes et préparateurs de commandes. Que vient faire le chariot dans cette histoire vous demandez-vous ? Il alimente via un câble auto-rétractant le drone qu'il « guide » et dont il donne en permanence la position exact, lui-même étant connecté au WMS et disposant d'un système de navigation capable de connaitre l'altitude du drone à chaque instant. Le problème de l'autonomie de la batterie, 15 minutes selon Linde, n'en n'est ainsi plus un. Les informations récoltées par le drone peuvent être consultées à tout moment sur un PC ou une tablette grâce à une application maison, le drone retournant se poser sur sa zone d'atterrissage lorsque sa mission est terminée. Développé conjointement avec Balyo, ce drone est compatible avec les AGV (série Matic) et devrait être commercialisé... pas avant 2018. PM  
   
 
Stockage
Provost
Distribution
se renforce en
Allemagne
La société Provost Distribution a acquis la division
« fabrication et distribution matériel de stockage » de la société Rauscher F.X, dont le siège social est situé à Thannhausen (près d'Ulm). Cette acquisition permet au spécialiste français des équipements de stockage et d'aménagement d'espaces professionnels, d'augmenter son ancrage sur le marché allemand après le rachat, en 2013, de la société Saar Lagertechnik. « La mise en place de nouvelles synergies industrielles, techniques et commerciales se concrétisera rapidement entre les deux sociétés », indique le repreneur. Créée en 1970, Rauscher F.X. intervient auprès de clients directs par le biais d'une force de vente directe de 11 personnes sur l'ensemble du territoire allemand. Cette entreprise a réalisé l'an passé un CA de 15 M€ avec un effectif de 50 salariés. Avec cette acquisition, le chiffre d'affaires du groupe Provost est porté à environ 115 M€. JPG
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
DHL SC
teste un AGV
Toujours en quête de nouvelles solutions, comme en témoigne le concours de l'innovation qu'il vient de lancer (voir NL 2463), DHL Supply Chain va tester un petit AGV en tant qu'auxiliaire à la préparation de commandes dans l'un de ses entrepôts du Tennessee. Au cours des deux prochains mois, le robot LocusBots, conçu et développé par Locus Robotics, évoluera dans les allées réservées aux sciences de la vie avec à son bord plusieurs boites, évitant ainsi au personnel de pousser des chariots manuels tout en soutenant leur productivité. A cet effet, différentes stratégies de picking seront testées durant ce pilote, DHL surveillant de près son parcours dans les allées ainsi que la fluidité de la communication avec le WMS et avec le préparateur, chose qu'il accomplira à l'aide d'une tablette située au-dessus de la zone de charge. « Nous pensons qu'il est critique d'identifier et d'implémenter ce genre de technologie avancée dans l'entrepôt de sorte que nous puissions, sans les perturber, améliorer les Supply Chains de nos clients » commente Adrian Kumar, VP of Solutions Design pour DHL SC North America, « Le déploiement de ce pilote dans le secteur de sciences de la vie de DHL Supply Chain va nous donner des indications quant à son potentiel dans d'autres secteurs d'activité. Ceci est une évolution naturelle de notre programme de robotique ». Fabriqués à Wilmington dans le Massachussetts, les LocusBots pèsent 36 kg pour une capacité de charge de 18 à 45 kg. Ils peuvent circuler à une vitesse de 2 m/s et ont une autonomie de 10 heures pour un temps de charge de 30 à 60 minutes. PM  
 

USA
Le néerlandais
GLS se renforce
sur la livraison
nocturne
de colis
GLS (General Logistics Systems B.V) a annoncé le rachat de Postal Express, un prestataire régional de transport de colis opérant de nuit et présent dans les Etats américains de Washington, dans l'Oregon et dans l'Idaho. Postal Express, qui emploie près de 400 personnes et dispose d'un réseau de 15 hubs, a généré en 2016 un CA de 42 M US$ et a livré près de 8,7 millions de colis. Le montant de l'opération s'élève à 13,3 M US $ (environ 12,5 M€). Ce rachat dans le domaine du transport de colis express fait suite l'acquisition par GLS en fin d'année dernière de la société californienne Golden State Overnight Delivery Service Inc (GSO, 36 agences, près de 1.900 collaborateurs). JLR  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
10 avril 2017

AVRIL 2017

Enquête
WAVESTONE
« Industrie 4.0 :
et vous,
qu"attendez-vous
de la quatrième
révolution
industrielle ? »

Partenaire
SCMagazine



Jeudi 13
Webconférence
CentraleSupélec
« Acheteurs,
comment
la révolution
numérique
bouleverse
votre
contribution à
la performance
de l'entreprise ? »

De 11h30à 12h30


Mercredi 19

Les rencontres
PROLOGIS
« Prenez de
la hauteur sur
la Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
Sur invitation



MAI 2017

Jeudi 18
Webinar
DYNASYS
« Gérez votre
Supply Chain
étendue :
Anticipez.
Optimisez.
Décidez
»

Partenaire
SCMagazine
De 17h à 17h45



JUIN 2017

Jeudi 1
Journée Demand
& Supply Chain
Planning,
5ème édition
DYNASYS
« Du S&OP
à l'IBP :
Comment aligner
Supply Chain
et Finance ? »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 17h
Palais Brongniart
Paris 2e


Jeudi 15 et
vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense