Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
La techno
au service
d'une SC
robuste et
résiliente

De l'étude réalisée par « l'Intelligence Unit » de la revue The Economist et commanditée par la Standard Chartered Bank ressort un constat inattendu : 49% des 522 responsables en Supply Chain interrogés s'attendent à gérer une Supply Chain plus courte et plus simple d'ici 5 ans. Pour maîtriser les couts, mais aussi améliorer la résilience et diminuer les risques, 93% des sondés estiment qu'il sera important, voire crucial, de miser sur l'innovation, et en particulier sur les technologies d'analyse et données. La capacité de faire tourner des scénarii « what if » est en effet identifiée comme essentielle pour bâtir une SC robuste face aux nombreuses perturbations potentielles. 43% endentent par ailleurs modifier leur écosystème de fournisseurs dans le but d'améliorer la fiabilité des opérations et 41% prévoient d'automatiser certains processus afin de mieux maitriser leurs niveaux de stocks. 42% estiment également que la collaboration entre les équipes internes, notamment celle de la finance, devra jouer un rôle important dans la mitigation des risques, le recours aux services d'un spécialiste n'entrant dans que les plans d'actions de 21% des sondés. Enfin, les services informatiques seront à n'en pas douter amenés à contribuer aux efforts des responsables SC : 54% des interrogés aspirent à une totale transparence des opérations. Objectif qui passera (pour 55% d'entre eux) par la digitalisation de la Supply Chain. Même si ces résultats ne bouleversent pas fondamentalement l'idée que l'on se fait des évolutions à venir, ils ont au moins le mérite d'apporter une vision assez rafraîchissante des technologies et du digital, moins perçus par la communauté Supply Chain comme source de complexité et d'incertitude, que comme le moyen indispensable de réduire la vulnérabilité et l'exposition aux différents risques. PM/JPG
 
 
 
 
Solutions
intralogistiques
Aberle ouvre
une filiale
en France



L'intégrateur allemand de systèmes intralogistiques Aberle franchit le pas d'une implantation en propre dans l'Hexagone, afin de mieux accompagner ses clients français et d'y accentuer son développement commercial. Celui-ci sera piloté par Luc Molinari, qui assurait déjà à titre officieux la direction des ventes France d'Aberle, en parallèle avec la direction des ventes du spécialiste des solutions logicielles Inconso SAS, dont l'implantation à Lyon remonte à 2010. « En pratique, les deux entités travaillaient déjà main dans la main sur de nombreux projets depuis les rachats successifs d'Inconso et d'Aberle par le groupe allemand Körber en 2014 et 2015. L'ouverture de cette nouvelle filiale en bonne et due forme est d'ailleurs à relier à la structuration de la division Körber Logistik-Systeme », nous explique Luc Molinari. Le bureau français d'Aberle s'installe d'ailleurs également à Lyon, aux côtés de celui d'Inconso, dont relèvent une trentaine de personnes. Une vingtaine de recrutements s'annoncent pour structurer cette filiale française d'Aberle, notamment pour constituer son propre bureau d'études. Quelques chargés de projets allemands pourraient d'ailleurs opter pour l'expatriation. En l'occurrence, ce sont principalement les projets portant sur l'installation de mini-loads et de transstrockeurs qui tirent le développement d'Inconso et d'Aberle en France, notamment au sein du secteur textile (avec des références comme Etam ou Mango, et d'autres à venir). L'industrie automobile française figure aussi parmi les cibles, compte tenu du savoir-faire accumulé par la maison-mère allemande. MR
Photo : Luc Molinari cumule à ce stade la direction
des ventes d'Inconso et d'Aberle en France
 
 
Mouvements
sociaux
Selon la
FNTR et TLF,
le blocage
des dépôts de
carburant
serait
exagéré
par la CGT
Dans un communiqué publié ce matin, les fédérations de transporteurs TLF et FNTR estiment que les chiffres de mobilisation de la CGT concernant le blocage des dépôts de carburant, annoncés ce lundi 29 mai sont largement exagérés. « La mobilisation constatée ce matin et essentiellement concentrée sur quelques dépôts de la région Ile-de-France, est l'œuvre d'une trentaine de manifestants et n'occupe pas 90 % de grévistes comme prétendu par la CGT. D'autre part, 75 % des chargements en carburant sont assurés ce qui n'entraine pas de risque de rupture dans la chaine d'approvisionnement de carburant. De plus, les forces de l'ordre alertées jouent pleinement leur rôle ». Les fédérations professionnelles soulignent par ailleurs que les revendications des grévistes seront notamment abordées début juillet dans le chantier des classifications conventionnelles dont le but est d'élaborer une nouvelle grille prenant plus précisément en compte la situation de chaque salarié tout en lui donnant une meilleure visibilité sur son évolution de carrière. JPG  
 
 
 
Résutats
Gefco améliore
sa rentabilité
Le groupe Gefco enregistre un chiffre d'affaires de
4,2 milliards d'euros en 2016 soit une progression de 1,3% par rapport à 2015. L'Ebitda s'établit à 172,8 Millions€, en hausse de 32,1% par rapport à 2015. Une amélioration qui, selon le communiqué du groupe, s'inscrirait dans le cadre du plan de performance initié mi-2014 en faveur d'une plus grande flexibilité des coûts et du business model « asset-light ». L'entreprise souligne également que cette croissance est portée par la bonne tenue du marché automobile européen, mais aussi par les évolutions de la stratégie commerciale et une politique d'investissement renforcée. « Ces résultats confirment nos choix stratégiques en termes de développement commercial et d'excellence opérationnelle. Ils démontrent ainsi notre capacité à apporter de la valeur ajoutée à chaque étape de la Supply Chain de nos clients industriels, leur permettant de gagner en compétitivité », note Luc Nadal, Président du directoire. JPG
 
 
Logistique
Bébé 9 fait ses
premiers pas
avec Staci
La société Bébé 9, spécialiste multimarque de la puériculture sur Internet, (mais qui vend également en boutique), a fait le choix en Décembre 2016 de confier sa logistique à la société Staci. « Plusieurs facteurs se sont révélés déterminants dans notre décision » témoigne Olivier Chameyrat, DG de l'enseigne. « La rapidité et la fiabilité de la réponse de Staci à notre appel d'offres, sa gestion tout à fait maîtrisée de l'ensemble du projet - particulièrement de la partie déménagement menée dans un timing record - et le respect des délais annoncés et des engagements budgétaires. Nous sommes particulièrement rassurés, après à peine 2 mois d'exploitation, sur le fait que Staci est le prestataire adapté à nos attentes d'aujourd'hui et de demain en terme de solution logistique ». JPG
 
   
  Olivier Chameyrat DG Bébé 9 et Thomas Mortier CEO Staci (à droite) et leurs équipes  
   
 
 
 
Résultats
Acsep souhaite
se développer à
l'international

Pour sa 10e année Acsep enregistre un chiffre d'affaires de 4,2 millions d'euros, en hausse de 15%. Cette société spécialisée dans l'intégration informatique, le conseil et la formation a conclu au cours de l'année 2016 un contrat de partenariat avec Hardis pour l'intégration du logiciel Reflex Web. Elle a également signé avec In2log, Premier Air Courier International et Leisure'n Pleasure. A noter qu'Acsep s'est implanté aux Antilles pour commercialiser son WMS IzyPro et prévoit d'accélérer le développement international, notamment en Espagne : « Nous avons analysé le marché espagnol qui ressemble au marché français voici 10 ans. Il existe un beau potentiel pour proposer nos activités d'intégration et de services », explique Thierry Puharré, Président Fondateur de l'entreprise. JPG
Photo : Thierry Puharré
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
Lowe's teste
les « surper-
pouvoirs »
des
exosquelettes
Lowe's, distributeur américain spécialisé dans les équipements et les solutions d'entretien de la maison, a décidé de doter ses employés de « superpouvoirs ». Dans son magasin de Christianburg en Virginie, quatre apprentis super héros ont en effet reçu un exosquelette développé par un groupe d'étudiants de l'université voisine Virginia Tech. Faiblement robotisés, ces exosquelettes reposent sur la loi du mouvement de Newton (à toute action correspond une réaction de force égale) et sur la flexibilité de ses éléments majoritairement composés de fibre de carbone. Ainsi, à chaque fois qu'un employé se baisse pour saisir un lourd saut de peinture, la force absorbée lors de la flexion lui est retournée par la structure et l'aide à se relever, réduisant le stress sur les articulations et la fatigue musculaire. Avantage indirect constaté, la structure aide également les employés à adopter les bons gestes et à ne pas utiliser que leur dos pour attraper les objets posés au sol. « C'est grâce à nos collaborateurs que les magasins sont toujours prêts pour nos clients. Afin de les soutenir, nous avons eu la chance de collaborer avec Virginia Tech et de développer la première application d'exosquelette robotisé dans le retail » commente Kyle Nel, Directeur Exécutif de l'Innovation Labs de Lowe's. Légère et peu intrusive, cette structure représente le premier prototype d'un concept qui ne demande qu'à être affiné. Alan Asbeck, Professeur Assistant du Département d'Ingénierie Mécanique en charge du projet, va en effet suivre de près, avec ses étudiants et en proche collaboration avec Lowe's, l'efficacité de leur invention dans la vie réelle durant les mois à venir. PM  
   
 

Italie
Du sur mesure
pour du
prêt à porter
Interroll a fourni les systèmes de manutention pour le nouveau centre de distribution de Dama Spa à Casciago, appartenant à la marque Paul&Shark (vêtements de sport). C'est Alpi Sistemi s.r.l., une société basée à Gallarate (Varèse, Italie), qui a conçu et construit ce système sur mesure : « Nous avions besoin de mettre en place un système automatisé pour le tri, la fermeture et l'étiquetage des colis, dans le but de réduire considérablement les délais de livraison, d'augmenter la productivité et de procéder aux envois de façon plus fiable », indique Andrea Di Cesare, Responsable de la logistique et des opérations de Dama SpA. Et d'ajouter : « Alpi Sistemi et Interroll ont travaillé main dans la main pour y parvenir, en créant un système qui a surpassé nos attentes en termes de fonctionnalité, de niveau sonore et de consommation d'énergie ». La production de Dama passe par cet entrepôt central. Il s'agit d'un hub logistique au sens propre du terme, car tous les produits de l'entreprise transitent par cette étape avant d'être expédiés vers son réseau de revendeurs agréés. Ce bâtiment de 27.000 m2 comprend plusieurs niveaux. A l'intérieur, il est divisé selon chaque mode de stockage, comprenant les deux zones « Plié » et « Suspendu » qui fonctionnent avec des lignes pour le traitement et le stockage des articles de façon automatisée. La pesée automatique, la lecture codes-barres, la mesure du volume, l'étiquetage et l'interface logicielle ont été intégrés dans la ligne. Après avoir procédé à une évaluation complète du centre et des flux de matériaux, l'intégrateur et l'équipementier ont installé environ 100 mètres linéaires de la gamme de modules pour la transitique (MCP), motorisés par les RollerDrive 24 V et contrôlés par le système MultiControl d'Interroll. JPG  
   
   
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 mai 2017

JUIN 2017

Jeudi 1

Journée Demand
& Supply Chain
Planning,
5ème édition
DYNASYS
« Du S&OP
à l'IBP :
Comment aligner
Supply Chain
et Finance ? »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 17h
Palais Brongniart
Paris 2e



Jeudi 1
Evenement
CITWELL
« Regards croisés
sur Demand
Driven
en Distribution :
comment
et pour quels
résultats ? »

Témoignages :
Louis Vuitton,
Monier Group,
et DSIA
De 8h30 à 12h
Paris


Jeudi 1
Table ronde
Supply Chain
de COLIBRI
« Quels bénéfices
tirent les
entreprises
de leur prévision
des ventes ? »

Témoignages :
AGILEA, RYB, CROUZET
Partenaire :
SCMagazine
De 9h à 13h
Château
de Montchat
Lyon



Jeudi 15 et
vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense


Mardi 20
Restitution
Enquête
TALANCONSULTING
Track & Trace
2017
« Besoins
et solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et retour
d'expérience »

En collaboration
avec :
l'Institut du
Commerce
et SCMagazine
De 9 h à 12h
Au siège de
TalanConsulting
Paris 16e


Jeudi 22
Conférence
WAVESTONE
Restitution
de l'étude
« Industrie 4.0 :
Quelles réalités,
quel potentiel ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Châteauform'City
Monceau
Paris 8e


Vendredi 30

Conférence
S&OP/IBP
Organisée par
JDA Software
« Développez
vos prévisions,
segmentez
(mieux), et
rentabilisez vos
opérations !
»
Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris Dauphine
Paris 16e