Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Etude EY
La France
aurait retrouvé
son attractivité
d'avant la crise





La 16e édition du baromètre de l'attractivité de la France réalisée par le cabinet EY (entité d'audit et de conseil du groupe Ernst & Young Global Limited) a de quoi rasséréner les plus défaitistes de nos tricolores. Selon cette étude, issue à la fois de l'analyse des flux d'investissements étrangers en Europe et en France (base de données Global Investment Monitor) et d'une enquête conduite en mars 2017 par l'institut CSA sur la perception et les attentes des grands décideurs internationaux, il apparaît qu'en 2016, les implantations et les extensions portées par les entreprises étrangères ont apporté dans l'Hexagone 779 projets, soit une augmentation de +30% par rapport à 2015. Et permis la création de 16.980 emplois (+24%) ! De quoi placer notre pays sur le podium européen derrière le Royaume-Uni (1.144 projets, +7%), avant un éventuel « effet Brexit », et l'Allemagne (1.063 projets accueillis, +12%). Ce n'est pas (encore ?) l'effet Macron, mais c'est plutôt encourageant pour l'image de la France, qui retrouverait, d'après EY, des niveaux d'avant la crise, avec un jugement satisfaisant ou assez satisfaisant pour 73% des 203 dirigeants interrogés (contre 62% en 2014). Plus étonnant encore, la France se classe au premier rang européen en termes de nouvelles implantations industrielles et logistiques, et l'écart se creuse même avec l'Allemagne et le Royaume-Uni à la faveur d'une diminution du nombre de projets industriels dans ces deux pays. EY cite par ailleurs les résultats d'une étude de l'Observatoire des Investissements (Trendeo), qui constate que le solde ouverture/fermeture d'usines n'affiche plus de déficit en France pour la première fois depuis 2009, à la faveur notamment de l'industrie automobile. A noter également que sur les projets logistiques uniquement, la France se classe deuxième en Europe avec 80 projets en 2016 (+31%), derrière le Royaume-Uni (102 projets, +44%) mais devant l'Allemagne (64 projet, -12%). L'étude met en avant notamment Amazon Logistics, UPS et FedEx, qui auraient créé à eux trois près de 1.500 emplois sur le territoire en 2016. Certes, l'étude EY souligne que l'attractivité française pourrait être encore meilleure aux yeux des dirigeants étrangers si des réformes étaient engagées en matière de fiscalité, de simplification, de droit du travail et de coût du travail. « La mise en place d'un nouveau gouvernement, la transformation des programmes actuels en actes législatifs et administratifs, et l'ajustement des entreprises à ce nouveau contexte doivent contribuer à restaurer cette confiance essentielle aux investisseurs et à leurs investissements » conclut Jean-Pierre Letartre, le Président d'EY en France. JLR
Photo ci-contre : Jean-Pierre Letartre,
Président d'EY en France

 
   
  Localisation des projets industriels en 2016  
 
 
 
Invitation
Industrie 4.0 :
Quelles
réalités, quel
potentiel ?
Le cabinet Wavestone vous invite le 22 juin prochain,
de 8h30 à 10h30, au Châteauform' City Monceau (Paris), à la conférence de restitution de la grande enquête « Industrie 4.0 : Quelles réalités, quel potentiel ? » lancée en avril dernier par Wavestone et Supply Chain Magazine. Près de 200 entreprises de tous secteurs y ont répondu. L'intégralité des résultats y sera dévoilée par Patricia Verrière-Cuenot, Associée Industrie chez Wavestone, notamment sur le niveau d'ambition Industrie 4.0 se fixent les industriels, sur la manière dont elles conçoivent ces transformations ou initiatives, sur les enjeux business les plus propices et les technologies les plus utilisées, ainsi que sur les premiers enseignements à tirer des expériences de mise en œuvre. A l'issue de cette restitution, deux responsables industriels, en l'occurrence Benjamin Godreuil, Pilote du projet Industrie 4.0 Groupe SNCF (membre de l'Alliance Industrie du Futur) et Patrick Bresdin, Directeur Industriel Yoplait, pourront réagir à chaud à ces résultats lors d'une table ronde animée par Jean-Luc Rognon, Rédacteur en chef de Supply Chain Magazine, en interaction avec les participants. Cette conférence, organisée en partenariat avec Supply Chain Magazine, est gratuite.
Le nombre de places est limité.
Contact : jean-jacques.delorme@wavestone.com
 
 
Immobilier
logistique
Pitch Promotion
développe
50.000 m²
à Béziers
Plutôt discret sur ses réalisations dans l'immobilier logistique, Pitch Promotion a confirmé il y a quelques jours son intention de construire une plate-forme de 50.000 m² au sein de l'agglomération Béziers Méditerranée. Fin avril, le développeur immobilier avait signé un compromis de vente portant sur une emprise de 11 hectares au sein de la ZAC Méridienne avec Viaterra, la société d'économie mixte chargée de son développement. Au total, Pitch Promotion devrait investir environ 40 M€ dans la construction d'une plate-forme de stockage et de distribution a priori développée en blanc, même si elle semble plutôt destinée aux produits de grande consommation. Une fois achevée, au 2e semestre 2019, cette installation devrait générer entre 250 et 300 emplois. Totalisant 80 hectares, dont la moitié consacrés à la logistique, la ZAC en question avait déjà accueilli Intermarché il y a 4 ans, sur une plate-forme de 70.000 m². MR  
   
 
 
 
Résultats
Le SaaS devient
le premier
contributeur
du chiffre
d'affaires de
Generix Group
Generix Group vient de publier les résultats de son exercice 2016/2017, clos le 31 mars 2017, et affiche une croissance de 8%. Et même de 21% sur le volet SaaS, qui compte pour un tiers des 63 M€ de chiffres d'affaires du groupe, et en devient le premier contributeur. « Avec une durée moyenne de 3,1 années, les signatures des nouveaux contrats SaaS permettront, une fois les différents déploiements effectués, de générer un chiffre d'affaires annuel complémentaire de près de 4,4 millions d'euros, soit une augmentation de près de 10% du CMRR », commente le communiqué. Après prise en compte du résultat financier et de l'impôt, le résultat net du Groupe ressort à l'équilibre sur l'exercice (dont -0,5 M€ à périmètre comparable avec l'exercice précédent et +0,5 M€ générés par la société Sologlobe). JPG  
 
Externalisation
Rhenus
Logistics
accompagne
Mecaplast-Key
Plastics
Depuis septembre 2016, Rhenus Logistics réalise
l'ensemble des opérations de manutention intermédiaire
du groupe Mecaplast-Key Plastics pour alimenter les chaînes
de production de l'un de ses clients dans l'industrie automobile. Le spécialiste de l'équipement automobile,
a fait appel au prestataire à Strasbourg pour assurer
la préparation intermédiaire de pièces destinées
à la construction de véhicules.
« Non seulement, Rhenus Logistics a été très réactif
pour trouver une solution à notre demande dans
un délai record, mais il a aussi été capable de s'adapter
complètement à notre cahier des charges pour satisfaire notre client final. Nous avons trouvé un prestataire
logistique qui a su nous accompagner dans cette situation complexe, avec de fortes contraintes techniques et calendrier, tout en acceptant nos exigences, sans engagement sur le long terme »,
confie Bertrand Chambaron, acheteur chez Mecaplast-Key Plastics. JPG
 
   
 
 
 
Nominations
Deux recrues
expérimentées
chez Fretlink
Pour piloter ses comptes stratégiques, Fretlink vient de recruter deux pointures issues du monde du transport. Marc Auger totalise 25 années d'expérience : les 2 dernières chez Dachser où il était en charge du développement commercial pour le nord-ouest francilien, après 10 ans chez Geodis comme responsable grands comptes. De son côté, Tiphaine Elise a eu en charge le développement commercial de Relais Colis, après avoir exercé une décennie au sein de Deutsche Post/DHL, notamment en tant que Key Account Manager. Ces 2 recrutements illustrent les ambitions de la start-up créée en 2015 dont le modèle allie une plate-forme collaborative connectant chargeurs et transporteurs et un accompagnement humain pour les aider à optimiser le pilotage de leurs flux de transport. Il faut dire que Fretlink dispose de moyens conséquents depuis sa levée de fonds de 6 M€, il y a moins de 2 mois (voir NL n°2475). Paul Guillemin, PDG et cofondateur de la start-up qui comptait alors 30 personnes, nous avait alors annoncé son intention de recruter 30 à 50 collaborateurs supplémentaires sur l'année à venir. MR  
   
  De gauche à droite : Marc Auger et Tiphaine Elise  
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
La digitalisation
avance au Port
de Los Angeles
En novembre 2016, le Port de Los Angeles s'était associé avec General Electric (GE) pour digitaliser ses opérations. Depuis les deux entités ont conjointement développé une plate-forme qui doit rassembler et centraliser un grand nombre de données, en remplacement de tableurs Excel, et les mettre à la disposition de l'ensemble des acteurs internationaux. C'est donc sur l'APM Terminal et en collaboration avec Maersk Line et MSC, que la plate-forme a été lancée en version test courant mai 2017. « En travaillant ensemble pour partager des données dans un environnement sécurisé et contrôlé, nous entrevoyons déjà d'énormes bénéfices potentiels que ce soit pour les importateurs, les chauffeurs routiers, les armateurs, les terminaux, les camions de factage au sein de l'enceinte portuaire ou la Supply Chain tout entière » se réjouit Gene Seroka, Directeur Exécutif du Port de L.A., « Davantage d'information signifie de meilleurs plannings et une réduction des coûts, tout cela ayant un impact direct sur chaque société impliquée dans le commerce international ». Synchroniser les opérations du Port de L.A. n'est pas une mince affaire : quelque 100.000 dockers y travaillent, environ 2.000 navires chargés la plupart du temps de 5.000 à 10.000 EVP y font escale chaque année. La moitié de ces conteneurs quittent le port par le train et environ 3 à 4.000 sont transportés par camions chaque jour. Le nouveau système doit aider chacun à gagner en visibilité, et les premiers résultats chiffrés sont attendus dans le courant du mois de juillet. PM  
   
 

Italie
Dachser rachète
Papp Italia
Dachser annonce le rachat complet en début d'année du spécialiste italien de la logistique alimentaire Papp Italia. Ils étaient partenaires en Italie depuis 2010, le prestataire allemand étant ensuite entré au capital de l'italien en 2012, à hauteur de 50%. En 2013, ils ont formé avec une dizaine d'autres logisticiens alimentaires européens l'European Food Network, le plus grand réseau (d'un point de vue géographique) de transport alimentaire en température dirigée d'Europe. « Papp Italia a une vaste expérience et expertise en tant que logisticien de l'alimentaire ainsi qu'un portefeuille de services de logistique contractuelle sophistiqué. Les commerces sont livrés via une plate-forme de cross-docking permettant une grande proportion de livraisons en direct, avec à la clef des temps de livraison et une efficacité de manutention imbattables » commente Alfred Miller, Managing Director chez Dachser Food Logistics, « Nous allons nous appuyer sur ces fondations solides pour offrir des services encore plus attractifs aux producteurs et distributeurs en Europe. Pour ce faire, nous allons investir lourdement dans les équipes et l'infrastructure IT tout au long de cette année ». Fondée à Pradelle di Nogarole Rocca il y a 20 ans, Papp Italia compte 170 collaborateurs et dessert, depuis son hub de Vérone, quelque 1.200 clients grâce à un réseau de petits transporteurs. En 2016, son entrepôt multi-température de 17.000 m² a vu transiter 220.000 tonnes de nourritures et son CA a atteint 37 M€. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
30 mai 2017

JUIN 2017

Jeudi 1

Journée Demand
& Supply Chain
Planning,
5ème édition
DYNASYS
« Du S&OP
à l'IBP :
Comment aligner
Supply Chain
et Finance ? »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 17h
Palais Brongniart
Paris 2e



Jeudi 1
Evenement
CITWELL
« Regards croisés
sur Demand
Driven
en Distribution :
comment
et pour quels
résultats ? »

Témoignages :
Louis Vuitton,
Monier Group,
et DSIA
De 8h30 à 12h
Paris


Jeudi 1
Table ronde
Supply Chain
de COLIBRI
« Quels bénéfices
tirent les
entreprises
de leur prévision
des ventes ? »

Témoignages :
AGILEA, RYB, CROUZET
Partenaire :
SCMagazine
De 9h à 13h
Château
de Montchat
Lyon



Jeudi 15 et
vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense


Mardi 20
Restitution
Enquête
TALANCONSULTING
Track & Trace
2017
« Besoins
et solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et retour
d'expérience »

En collaboration
avec :
l'Institut du
Commerce
et SCMagazine
De 9 h à 12h
Au siège de
TalanConsulting
Paris 16e


Jeudi 22
Conférence
WAVESTONE
Restitution
de l'étude
« Industrie 4.0 :
Quelles réalités,
quel potentiel ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Châteauform'City
Monceau
Paris 8e


Vendredi 30

Conférence
S&OP/IBP
Organisée par
JDA Software
« Développez
vos prévisions,
segmentez
(mieux), et
rentabilisez vos
opérations !
»
Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris Dauphine
Paris 16e