Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Planification
Louis Vuitton
s'emballe
pour l'agilité
d'Anaplan
A l'occasion de Hub2017, la version française de son évènement client organisé à Paris la semaine dernière, Anaplan avait notamment invité l'entreprise Louis Vuitton à venir témoigner de son expérience de la plate-forme cloud de planification de l'éditeur américain. La société du groupe LVMH utilise Anaplan depuis septembre pour les prévisions et planification de la distribution mondiale (à partir de la France vers 450 magasins dans le monde) sur quelque 150 produits, dans les segments prêt-à-porter et souliers (la planification de l'activité principale, à savoir la maroquinerie, est gérée par l'APS Txt e-solutions). Tout a commencé il y a un an, avec le lancement de son deuxième hackathon « Unlock Supply Chain », à l'Ecole 42, durant lequel une cinquantaine d'étudiants ont planché pendant trois jours sur un POC (Proof of Concept) de Supply Chain connectée (production, distribution, appros), en partenariat avec Bemyapp et Anaplan (voir NL n°2302). « Par la suite, nos patrons nous ont donné le feu vert et nous nous sommes lancés, nous avons organisé un atelier et développé le SI en trois mois. Trois applis tournent déjà sur des processus stratégiques » a déclaré Enric Xaubet, Responsable de projets production et Supply Chain à la DSI. Par rapport aux projets classiques APS, la méthode de développement est plus rapide, plus itérative, et plus collaborative au quotidien avec les équipes métier. « L'avantage par rapport aux projets de développement en V qui impliquent des tunnels de plusieurs mois, c'est le droit de se tromper et de rectifier le tir très rapidement. Nous y avons gagné en flexibilité de notre business » a indiqué de son côté Cristina Diaz, Chef de projet Supply Chain chez Louis Vuitton. Une agilité d'autant plus bienvenue que la société met en place parallèlement une démarche DDMRP de Supply Chain tirée par la demande. L'objectif à plus long terme serait d'élargir le périmètre des produits concernés par les applications développées sur la plate-forme cloud Anaplan. (voir suite) JLR  
   
 
 
 
Planification
Anaplan affiche
ses ambitions en
Supply Chain




« Bienvenue dans la nouvelle ère de la planification
connectée »
a lancé Frank Calderoni, le tout nouveau Pdg d'Anaplan, devant ses clients et prospects français lors de Hub2017. L'éditeur san-franciscain, qui a lancé commercialement sa plate-forme cloud de planification en 2011, compte aujourd'hui 660 clients dans plus de 40 pays, dont 250 sur les 12 derniers mois. Ses ventes d'abonnement sont en croissance de 75% en 2016, pour un CA mondial de de 120 M US $. Par rapport aux outils de planification « établis », Anaplan annonce une technologie de « rupture » en mettant notamment en avant sa puissance de calcul, sa rapidité de mise en œuvre, sa flexibilité et sa capacité à interconnecter les données, les personnes et les projets autour d'une source unique d'informations, avec la possibilité pour les utilisateurs métier de modéliser et de gérer eux-mêmes leurs processus, de partager les modèles et de faire des simulations en temps réel. Historiquement, la solution s'est développée sur les enjeux de management de la performance, notamment sur la partie financière, mais elle touche désormais (via les 200 applications de son App Hub, dont la moitié depuis janvier 2016) à d'autres problématiques de planification : ventes, opérations, IT, ressources humaines, contrôle de gestion, etc. « Ces dernières années, je dirais qu'Anaplan a été utilisée à plus de 60% dans le cadre de projets finances, entre 25 et 30% pour la planification des ventes et entre 15 et 20% pour la Supply Chain. Mais c'est sur ce dernier segment que la croissance a été la plus forte l'année dernière. Depuis deux ans, nous avons signé avec une soixantaine de clients pour les accompagner dans un projet de planification de la Supply Chain » nous a confié Frank Calderoni. L'année dernière, le portefeuille clients d'Anaplan en France est passé de 35 à 70 clients, dont trois marques du groupe LVMH (Louis Vuitton, Berluti et Christian Dior Couture) et la société Devialet, start-up en hyper croissance dans le monde de la Hi-Fi, qui utilise Anaplan pour le contrôle de gestion et projette d'ici la fin de l'année de le déployer sur la partie prévision/planficiation des stocks. JLR
Photo : Frank Calderoni, le Pdg d'Anaplan
 
 
Outils
d'optimisation
Eurodecision
édite sa propre
solution
Supply Chain
Le spécialiste des algorithmes d'aide à la décision devient éditeur en lançant sa propre plate-forme web dédiée à l'optimisation de la Supply Chain. Baptisée Scop, celle-ci repose sur différents composants développés par Eurodecision en capitalisant sur l'expérience accumulée au fil des projets réalisés pour ses clients. « Nous pouvons désormais leur proposer des fonctionnalités regroupées sur une seule et même plateforme SaaS, pensée pour être modulaire, sur mesure et parfaitement adaptée aux problématiques liées aux métiers de la Supply Chain », indique dans un communiqué Ronan Bars, Directeur Général d'Eurodecision. L'outil en question promet à ses utilisateurs une meilleure maitrise de leurs coûts et l'optimisation de leurs ressources clients, ainsi qu'une aide à la prise de décision aux niveaux stratégique, tactique et opérationnel. Il repose sur 5 modules : un 1er de network design pour les choix de localisation de sites ou de stocks et l'optimisation globale des flux, un 2e de sourcing pour sélectionner et évaluer ses prestataires, transporteurs compris. Les 2 modules suivants relèvent de la planification : celle du transport et des tournées, ou celle de la production et des stocks, notamment dans une optique S&OP. Le dernier est dédié aux prévisions, qu'elles soient budgétaires ou opérationnelles, par exemple. La plate-forme Scop fait également office de boîtes à outils en proposant des fonctionnalités comme la gestion/comparaison de scénarios et d'alertes, ou d'analyse de données. MR  
   
 
 
 
Nomination
Un profil
international au
développement
de DHL SC
France

La branche française de DHL Supply Chain a nommé Vincent Pilot au poste de Directeur Business Development. Il reporte en direct au PDG, Douglas Taylor. Sa mission est de concrétiser les ambitions de croissance de l'entreprise sur ses marchés de prédilection : retail, biens de consommation, industrie/automotive, ingénierie/manufacturing et santé. Vraisemblablement, l'objectif est notamment de décrocher des contrats de Supply Chain globale, compte tenu de son parcours à l'international au sein du groupe, qu'il a rejoint il y a 13 ans (avec une parenthèse de 3 ans chez le logisticien spécialisé dans l'international Velogic). Vincent Pilot a rejoint la France en avril après 5 années passées en Russie à mettre en place et développer le département commercial de la branche locale de DHL SC. Auparavant, il avait évolué au sein du groupe dans différentes fonctions, y compris aux Etats-Unis et à Singapour. Dans ses nouvelles attributions, il pourra tirer les bénéfices du plan de transformation récemment mené par DHL SC France, dont le communiqué ne livre pas les détails.
« Cette réorganisation a porté ses fruits et nous sommes aujourd'hui plus compétitifs, plus innovants et sans cesse à l'écoute de nos clients afin de les accompagner dans leurs projets de transformation de leurs Supply Chain »
, assure-t-il. Agé de 38 ans, Vincent Pilot est, entre autres, titulaire d'un Master Spécialisé en Supply Chain Management de l'ISLI de Bordeaux. MR
Photo : Vincent Pilot
 
 
Développement
durable
La liste à la
« prés verts »
de XPO
Logistics

Hier, XPO Logistics a profité de la journée mondiale de l'Environnement (promulguée par l'ONU) pour souligner les efforts qu'il a engagé dans ce domaine. « Notre engagement en faveur du développement durable est un point central dans l'excellence du service que nous offrons à nos clients. La sécurité, la sensibilisation à l'environnement et l'innovation permanente sont au coeur de nos opérations quotidiennes » a déclaré Troy Cooper, le Directeur des opérations de XPO Logistics. Pêle-mêle, voici les quelques mesures phares prises par le groupe américain aux Etats-Unis et en Europe : modernisation de sa flotte américaine avec notamment la mise en place de la technologie de réduction catalytique sélective (RCS) conforme à la norme sur les gaz à effet de serre de 2014 (CHG14), renouvellement en France de son programme triennal avec l'Ademe avec l'engagement à réduire de 6% le total des émissions des véhicules, utilisation de « méga-camions » en Espagne, financement d'environ 5.000 de formation à l'éco-conduite par an aux conducteurs XPO en Europe, recours à des ingénieurs spécialisés dans la conception de cartons aux dimensions optimales pour chaque produit expédié, installation d'éclairages basse consommation, de détecteurs de mouvement et de capteurs de lumière du jour dans les entrepôts, forte implication dans le recyclage des composants électroniques, des batteries, du papier, du carton et du plastique. Il est également à noter que XPO Logistics revendique la plus grande flotte d'Europe détenue en propre avec 97% des véhicules conformes aux normes Euro V, EEV et Euro VI et une flotte de camions roulant au GNL (gaz naturel liquéfié). JLR
Photo : Troy Cooper, le Directeur des opérations
de XPO Logistics
 
 
Solution
écoresponsable
ID Logistics
se met au
Bio-GNC
et reçoit ses
deux premiers
tracteurs
Bio-GNC
C'est à l'occasion du Forum des Solutions Ecoresponsables - Logistique Froid Innovation qu'Iveco a choisi de remettre symboliquement les clés à ID Logistics de ses deux premiers tracteurs roulant au Bio-GNC. Le Bio-GNC est un gaz naturel compressé issu de la méthanisation, se différenciant donc du gaz fossile provenant de l'extraction (à l'instar du pétrole). La réception de ses deux tracteurs s'inscrit dans la continuité de la démarche du Groupe de réduction des émissions de CO2 de ses activités de transport routier de marchandises. Ces deux tracteurs routiers Iveco Stralis NP avitaillés en Bio-GNC sont les premiers 400 chevaux réceptionnés par le prestataire. Disposant d'une cabine grande routière et d'une boîte robotisée à 12 rapports, ils offrent un grand confort de conduite et une faible consommation de carburant. Avec une capacité totale de 920 litres, les 8 réservoirs GNC assurent une autonomie de plus de 500 km. Capable d'emporter 28 tonnes de charge utile, l'alimentation au bio-GNC (carburant produit par la valorisation des déchets) – leur garantie une empreinte carbone inférieure à celle d'une petite citadine. Six autres tracteurs routiers viendront compléter cette flotte dans les prochaines semaines. Ils seront tous destinés à desservir la région parisienne pour Carrefour, client historique d'ID Logistics pour lequel le Groupe déploie ces véhicules. ID Logistics précise que Fin 2017, 20% de sa flotte roulera au Gaz Naturel, incluant le GNC, le Bio-GNC et le GNL. JPG  
   
 
INFOS INTERNATIONALES
 

Europe
Agco et 4flow
champions
d'Europe
de la logistique
Certains n'hésitent pas à comparer l'ELA Award à la Ligue des Champions de la logistique et de la Supply Chain. Organisée chaque année par l'ELA (association européenne de logistique), cette compétition récompense un projet déjà primé au niveau national, par l'une des 30 organisations européenne membres de l'ELA (dont l'Aslog en France). Cette année, c'est l'initiative Smart Logistics d'Agco qui a été primée vendredi, après avoir remporté un prix outre-Rhin fin 2016, décerné par l'association allemande BVL. Il s'agit d'un projet de digitalisation de bout en bout de la Supply Chain amont de l'industriel américain spécialisé dans les machines agricoles avec les marques Challenger, Fendt, GSI, Massey Ferguson et Valtra) en partenariat avec le prestataire 4PL allemand 4flow. ce dernier a mis en place une équipe dédiée pour accompagner Agco dans la planification, le pilotage et l'optimisation de ses flux amont en Europe en utilisant un SI innovant, sur le cloud, composé d'un TMS, d'un système de gestion des risques. Le projet comprend également l'intégration de la vingtaine de sites de production et de pièces de rechange du groupe tout en conservant une stratégie multi-marques, la mise en place d'un réseau de transport agile et adaptable et la capacité de détecter de manière proactive les risques sur la chaîne d'approvisionnement sur ses plus de 1.500 sous-traitants et et 70 prestataires logistiques. Ces dernières années, la solution mise en place aurait permis de réduire de plus de 25% les coûts de la Supply Chain amont d'Agco, tout en augmentant le taux de service de 10% et la conformité aux process de 15%. Cerise sur le gâteau, l'empreinte CO2 aurait aussi été améliorée, même si le communiqué, sur ce point, ne donne aucune indication chiffrée. JLR  
   
 

Etats-Unis
Amazon
Fresh Pickup
pour tous ?
Malgré le manque de succès d'Amazon Fresh, son service de livraison d'aliments frais illimité pour 15 $ par mois, Amazon ne baisse pas les bras et lance la commercialisation d'Amazon Fresh Pickup. Les adonnés au service Prime peuvent désormais faire leurs courses en ligne, indiquer l'heure souhaitée de la collecte, et se rendre à l'un des deux magasins Fresh Pickup dont dispose l'e-commerçant à Seattle (dans les quartiers de Ballard et Sodo) pour recevoir directement dans leurs voitures les sacs contenant les articles commandés. La collecte doit avoir lieu au moins deux heures après la commande et s'effectuer dans un créneau de deux heures. Le fait que ce service soit à présent ouvert aux abonnés et non uniquement aux employés d'Amazon comme c'était le cas auparavant semble indiquer que le premier test a été concluant et que l'heure est venue de tester cette activité en conditions réelles. Après la boutique sans caisse également lancée à Seattle et ouverte exclusivement aux employés de la maison, il s'agit du dernier d'une série de projets imaginés par Amazon pour concurrencer Walmart et consorts et enfin entrer sur le juteux marché de la distribution alimentaire. PM
Source : Seattle Times
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
6 juin 2017

JUIN 2017

Jeudi 12
COMPLET
28e édition du
Trophée de Golf

Organisé par
SCMagazine,
Logistiques
Magazine,
L'Officiel des
transporteurs
et Actu-transport-
logistique.fr
En partenariat
avec :EOL,
GENERIX Group
De 10h à 19h15
Golf de
Saint-Cloud
Paris



Mardi 20
Restitution
Enquête
TALANCONSULTING
Track & Trace
2017
« Besoins
et solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et retour
d'expérience »

En collaboration
avec :
l'Institut du
Commerce
et SCMagazine
De 9 h à 12h
Au siège de
TalanConsulting
Paris 16e


Jeudi 22
Conférence
WAVESTONE
Restitution
de l'étude
« Industrie 4.0 :
Quelles réalités,
quel potentiel ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Châteauform'City
Monceau
Paris 8e


Vendredi 30

Conférence
S&OP/IBP
Organisée par
JDA Software
« Développez
vos prévisions,
segmentez
(mieux), et
rentabilisez vos
opérations !
»
Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris Dauphine
Paris 16e