Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Dernier
kilomètre
Chronopost
étend
la livraison
dominicale
testée avec
Cdiscount
A partir du 19 novembre, Chronopost livrera le dimanche matin entre 9H et 13H sur un millier de codes postaux, soit l'Ile-de-France et 14 grandes villes françaises, où se concentrent 50% de la population française. « Il manquait un jour de livraison dans l'éventail des offres proposées aux destinataires, notamment pour la réception des commandes passées le vendredi. Dans ce cas de figure, 92% des clients sondés par Chronopost souhaitaient se voir proposer le choix entre une livraison le samedi ou le dimanche. Et une autre étude assurait que 38% étaient disposés à payer un peu plus cher pour une livraison dominicale. De l'autre côté, il y avait une forte attente des e-commerçants, désireux d'étendre le panel des solutions proposées à leurs clients », a indiqué hier en conférence de presse Frédéric Bernard, Directeur Expérience client, Marketing et Communication de Chronopost (filiale de DPDgroup, lui-même appartenant au Groupe La Poste). De fait, la formule a été testée depuis un an sur Paris et les Hauts-de-Seine avec Cdiscount, qui proposait la solution à ses clients pour certains produits, avec plusieurs centaines de livraison par mois à la clé. « Cela va dans le sens de notre souhait de proposer une livraison "sur mesure" aux clients, sachant que l'offre ne cesse de s'élargir au-delà du créneau historique 8H-18H en semaine. Pour certains clients urbains, la plage s'est étendue de 6H à 22H, sans parler de la livraison sur créneau que nous avons mise en place avec Chronopost, samedi compris. Et pour nos clients bordelais ou parisiens, certains petits produits peuvent même être livrés le jour même à partir de notre entrepôt historique de Cestas, quitte à atteindre la capitale en TGV, ou en la desservant à partir de l'entrepôt que nous venons d'ouvrir à Réau, en Seine-et-Marne », a témoigné Pierre-Yves Escarpit, Directeur des opérations de Cdiscount. Pour la formule de livraison dominicale avec Chronopost, lui se réjouirait d'atteindre les 3 à 5.000 colis hebdomadaires dans le courant de l'année prochaine. Pour l'expressiste, l'objectif communiqué pour l'ensemble de ses futurs clients est de 10.000 livraisons le dimanche pour la période des fêtes, et de 15.000 en rythme de croisière sur 2018, sans tenir compte d'une possible extension géographique du service. A comparer aux 600.000 plis et colis acheminés un jour classique. MR  
   
  Pierre-Yves Escarpit, Drecteur des opérations de Cdiscount (gauche) et Frédéric Bernard (Directeur expérience client, marketing et communication de Chronopost. ©Chronopost  
 
 
 
Dernier km
(suite)
La livraison
le dimanche
en question
Avec sa livraison dominicale, Chronopost s'adresse principalement aux acteurs du e-commerce, des contacts ayant déjà été pris, mais aussi à des commerçants traditionnels désirant proposer la formule, à l'image des fleuristes. « Nous leur facturerons la prestation au même prix qu'une livraison classique », indique Frédéric Bernard. Libre à eux de définir le prix facturé au destinataire. Chez Cdiscount, la solution entre dans le forfait « à volonté », proposé à 19€ par an la 1ère année (29 € ensuite), ou sera proposée à partir de 12,99 € la livraison, en tenant compte des caractéristiques du produit. « Depuis 2 ans, nous livrons d'ailleurs déjà certains produits d'ameublement le dimanche, via la filiale spécialisée C Chez Vous du Groupe Casino, auquel nous appartenons », précise Pierre-Yves Escarpit, assurant que cette formule, comme celle testée avec Chronopost, a reçu un très bon accueil des clients. Pour autant, cette extension de la livraison au dimanche reste sans véritables conséquences opérationnelles pour le e-commerçant, dont les plates-formes logistiques n'opèrent tout le weekend qu'en fin d'année. La perspective du travail dominical soulève en revanche plus d'inquiétudes chez Chronopost, où plusieurs syndicats dénoncent la formule. Frédéric Bernard se veut rassurant : « Cela fait plus de 20 ans que Chronopost travaille le dimanche, notamment sur ses centres de tri préparant les livraisons du lundi. Pour proposer ce service sur 1.000 codes postaux, il nous faudra en plus ouvrir 15 agences pour assurer la réception des colis en provenance des commerçants, sachant que certaines peuvent ne fonctionner qu'avec 2 salariés. Et c'est sur la base du volontariat qu'ils seront mobilisés, avec une prime spéciale et dans le cadre des majorations salariales déjà prévues pour les heures supplémentaires ». Quant aux livraisons elles-mêmes, elles reposeront pour l'essentiel sur les opérateurs sélectionnés dans chaque zone via des appels d'offres dédiés (sachant que le modèle de Chronopost s'appuie à 92% sur la sous-traitance pour le dernier km, en mobilisant plus d'un millier d'entreprises). C'est chez ces acteurs que la mise en œuvre de la livraison dominicale aura le plus d'impact, Chronopost assurant sa confiance dans la charte de bonnes pratiques mise en place. MR
Photo ©DR
 
   
 
Innovation
43 chariots
put-to-light
pour booster
un site Auchan

Sur la plate-forme logistique de Brebières (dans le Pas-de-Calais), exploitée par ID Logistics, Auchan Retail International a centralisé depuis fin 2015 le stock de l'ensemble de son activité textile européenne. Equipé de 18.000 m2 de mezzanines, de 210.000 emplacements étagères et de plus de 4.400 couloirs dynamiques, cet entrepôt de 48.000 m2 gère les flux d'expéditions pour 8 pays dont la France (et depuis peu le Vietnam) vers 13 plateformes de destination (pour les réappros magasins). Pour faire face aux gros volumes de commandes de ce site, ID Logistics a fait appel fin 2016 à l'intégrateur Hub One afin de développer conjointement un chariot de préparation multicommandes Put-to-Light d'un genre nouveau, adapté aux contraintes des produits textiles, et aux allées étroites des mezzanines. Le projet a nécessité la réalisation de deux prototypes et d'une adaptation des scénarii de préparation du WMS (Infolog). Dans sa version finale, ce chariot à assistance électrique (batteries Lithium Ion), équipé d'un marche pied, permet de préparer en simultané jusqu'à 8 cartons, directement accessibles en façade. « Le chariot Put-to-Light a répondu à nos problématiques logistiques bien au-delà de nos attentes » a déclaré Joël Miguet, Responsable des opérations Textile International pour Auchan Retail International. Actuellement, 43 chariots de ce type sont opérationnels sur la plateforme de Brebières, dont la productivité, d'après ID Logistics, a été améliorée de 25% depuis l'implémentation de la solution. JLR
Photo ci-contre : Chariot multicommandes Hub One ID Log
 
   
  Chariot Hub One ID Logistics chez Auchan retail  
 
 
 
Nomination
Nicolas
Mestrallet
dirige le
département
investissement
logistique
d'EOL
Le département investissement de la société de conseil en immobilier EOL se structure avec l'arrivée de Nicolas Mestrallet au poste de directeur du département investissement logistique & activités. Ce diplômé de l'EM Lyon s'appuie sur une expérience de plus de 25 ans dans le conseil en immobilier d'entreprise, d'abord chez Auguste-Thouard (devenu Atisreal puis BNP Real Estate), en tant que directeur associé du département investissement, entre 1989 et 2004, puis chez Colliers International et au sein du groupe AOS Studley. Il travaillera en étroite collaboration avec Emmanuel Cloërec, directeur associé, en charge du pôle retail chez EOL. « Cette nomination a pour objectif de positionner à très court terme EOL comme un acteur référent sur le segment logistic capital markets » a déclaré Laurent Sabatucci, le Président d'EOL. Implanté à Paris, Lille, Lyon, Marseille et Bordeaux, EOL a conclu plus de 3,5 millions de m² au cours des dix dernières années et réalise environ 300 opérations par an. JLR  
 
Prestataires
logistiques
Dachser
a rénové son
site historique
de La Verrie
Dachser a investi 1,6 M€ dans la modernisation de son site historique de La Verrie, en Vendée, notamment pour faire face à une hausse de l'activité transport estimée à +25%. Outre un entrepôt logistique de 18.600 m2, le site comprend une agence transport de 7.800 m2 qui dessert plusieurs destinations européennes (Allemagne, Espagne, Italie, Belgique et Grande-Bretagne). Les principaux investissements portent sur l'installation de 35 ponts de quai et de 6 ponts niveleurs hydrauliques. La luminosité sur les quais a également été améliorée et les équipements des 98 portes à quai modernisés. L'agence de La Verrie traite quotidiennement 500 tonnes de marchandises via 35 tournées régionales sur la Vendée, le Nord de Deux-Sèvres et le Sud du Maine-et-Loire. Au total, ce sont 48 départs quotidiens vers les destinations françaises et européennes.
Dachser prévoit une expansion de l'activité export pour les 5 prochaines années notamment pour le transport de produits alimentaires à température ambiante. SLG
 
   
 
 
 
Douanes
Amber Road
gère le guichet
unique des PGA
dans le cadre
de l'ACE
Désolé, il ne s'agit ni de tennis ni de golf, mais bien de douane. La société américaine Amber Road, qui commercialise de solutions de gestion du commerce international (GTM, Global Trade Management), annonce que sa plate-forme logicielle prend désormais en charge les nouvelles exigences en matière de dépôt des demandes d'importation qui sont requises aux Etats-Unis par les nombreux organismes gouvernementaux partenaires (en anglais, PGA) dans le cadre du guichet unique de l'Automated Commercial Environment (ACE). En effet, les importateurs sont maintenant tenus de déclarer et de déposer, pour le compte de ces PGA (dont la FDA, Food & Drug Administration), jusqu'à des centaines de nouvelles données auprès des douanes au moment de l'admission de marchandises aux États-Unis. « Cela fait peser un poids incroyable sur l'importateur en terme de collecte et de mise à jour de ces données liées à la conformité. La solution de gestion des importations d'Amber Road offre un support complet de gestion des données de bases pour les PGA et peut être mise en œuvre avec n'importe quelle solution ERP existante afin d'aider les responsables de la supply chain à surmonter les difficultés liées au respect de l'initiative ACE PGA, en constante évolution ». JLR  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Hapag-Lloyd
encensé par le
Shipper Council
de GT Nexus
Pour la deuxième année consécutive (et pour la quatrième fois au total), la compagnie maritime hambourgeoise Hapag-Lloyd a été distinguée par le Shipper Council de GT Nexus pour ses performances exceptionnelles en matière de qualité des données. Le Shipper Council de GT Nexus est une sorte de club utilisateurs de la plateforme GT Nexus Commerce Network qui rassemble des dirigeants de grandes multinationales pesant au total un CA de 1.700 Mds US$ de CA. Selon, GT Nexus (groupe Infor), Hapag-Lloyd a atteint un score de 99 % en termes de qualité des données standards au cours de la période de mesure : sur les 80.000 notifications de livraisons attendues, seules 300 requêtes n'ont pas trouvé de réponse.
« Il est particulièrement difficile et onéreux de faire fonctionner une supply chain globale sans les données de ses partenaires. Et lorsqu'un transporteur livre pratiquement 100% des cargaisons attendues au regard des volumes que représente le Shipper Council, il nous semble important d'en reconnaître l'excellence » a déclaré Siva Narayanan, l'actuel Président du Shipper Council et par ailleurs directeur des opérations internationales et de l'entreposage du groupe Solvay. Hapag-Lloyd possède une flotte de 230 navires et transporte 11 millions d'EVP par an. JLR
 
   
 

Royaume Uni
L'addition
très salée
du Brexit pour
les entreprises
britanniques
Quelque 180.000 entreprises britanniques commercent chaque jour avec l'Union Européenne, c'est ce qu'indique Reuters dans un article paru mercredi. La mise en place de procédures douanières entre la Grande Bretagne et l'UE pourrait se traduire pour ces entreprises par 200 millions de déclarations en douane soumises chaque année. A raison de 20 à 45 £ estimées par déclaration, l'addition très salée s'élèverait à 4 à 9 Md£ (entre 4,4 et 9,9 Md€). Dans le but de réduire, voire de faire disparaitre la facture, le gouvernement entend d'une part mettre en place un système informatique simplifiant la procédure, et espère d'autre part négocier l'absence de douane et procédures associées lors de son départ. Mais l'UE ne l'entend pas de cette oreille. « Etre à la fois dans et en dehors de l'union douanière avec des frontières invisibles est un fantasme » a réagi (sur Twitter) Guy Verhofstadt, Coordinateur du Brexit pour le Parlement Européen, « nous devons tout d'abord déterminer les droits des citoyens et les aspects financiers ». PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
15 septembre 2017

SEPTEMBRE 2017

Mardi 26

Conférence
DYNASYS
« Du S&OP vers
l'IBP :
Accélérez
la transformation
digitale de votre
Supply Chain! »

Intervenants :
Dynasys
Wavestone
  et Retour
d'expérience :
Sanofi Pasteur
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Mercure Lyon Centre Château Perrache


Mercredi 27
Matinée
SHIPPEO
« Tracking des flux
de transport :
enjeux et
bénéfices pour
les acteurs de
l'industrie et de
la distribution »
Participation de:
SCMagazine,
De 9h30 à 12h
Maison
du Danemark
Paris 8e


OCTOBRE 2017


Jeudi 5
Séminaire
E2open
« L'Oréal :
Intégrer ses
fournisseurs
sur le cloud
dans un contexte
de demande
toujours plus
imprévisible »

Témoignage :
L'OREAL
Partenaire :
SCMagazine
De 8h00 à 10h20
Hôtel W
Paris-Opéra
Paris 9e


Mercredi 11

Conférence
BOARD
« Transformer la
Planification
et l'Analyse
dans le Retail
avec BOARD ! »

Témoignage client
de Marc Schillaci, Président d'Oxatis
De 15h à 18h
Centre de
conférences
Paris Victoire
Paris 8e


Jeudi 12
Forum RELEX
« Efficient Supply Chain For Retail »
Partenaires :
MARTEC International
et SCMagazine
DE 14h30 à 18h30
Ambassade
de Finlande
Paris 7e


Mardi 17
Conférence
ORACLE
« La digitalisation
au service
de l'excellence
transport »

Partenaires :
IBM, BP2R,
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel Intercontinental
Marceau
Paris 8e


Mercredi 18
et jeudi 19

26e Top
Transport
Europe
« Les rendez-vous
d'affaires
des chargeurs
européens »

Palais du Pharo
Marseille


Jeudi 19 et
Vendredi 20

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense


Jeudi 19
TXT Retail
Thinking Retail
Forum
De 9h à 13h
« Planifier pour
la Renaissance
de la
Distribution »

avec l'intervention
de GiFi
De 14h à 16h30
« Conférence
PLM et SC
Collaboration »

avec l'intervention
de Dior
Maison de
l’Amérique Latine
Paris 7e