Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Exclusif
Deux
entrepôts XXL
pour
Mountpark à
Meung-
sur-Loire




La société Mountpark Properties va développer deux bâtiments logistiques de dernière génération, de 80.000 et 100.000 m2 à Meung-sur-Loire, à une vingtaine de kilomètres d'Orléans. Située sur une parcelle de 37 Ha, cette réalisation (une première en France pour cet investisseur privé) visera une certification Breeam Very Good, ainsi que la certification Biodivercity. Selon Ranald Hahn, DG de Mountpark Properties pour l'Europe Occidentale, l'une de ces plates-formes serait conçue pour un utilisateur déjà identifié. Il s'agit d'un grand acteur industriel. L'autre sera réalisée en blanc : « J'ai constitué mon équipe voici un an et demi et nous avons travaillé sur ce projet dans la plus grande discrétion. C'est le premier de cette importance pour nous en France », nous a-t-il confié. Selon Olivier Parizot, Directeur du Développement France de Mountpark, le chantier sera ouvert dans le courant du 3e trimestre 2018, pour une livraison prévue environ un an après. L'architecture du projet a été confiée au cabinet GBL (Goulard Brabant Loiez), Batyom est l'assistant à maîtrise d'ouvrage, le bureau BIGS a été retenu pour le volet ICPE et le constructeur n'est autre que le contractant général GSE. « GSE est un partenaire de longue date. Pour des réalisations de cette importance, nous avons réellement besoin de nous appuyer sur des acteurs solides et expérimentés », ajoute Ranald Hahn. La commercialisation sera assurée par Arthur Lloyd Logistique et CBRE. Mounpark a déjà réalisé et loué 2,8 millions de mètres carrés de bâtiments logistiques en Europe occidentale et plus de 1,5 million de mètres carrés en Europe de l'est. JPG
Photos de haut en bas : Ranald Hahn, DG Europe Occidentale
et
Olivier Parizot, Directeur du développement France
 
 
  Le projet Mountpark Properties de Meung-sur-Loire  
 
 
 
Immobilier
Le SIMI ouvre
ses portes
demain
Le SIMI, rendez-vous annuel de l'immobilier d'entreprise, ouvrira ses portes demain, mercredi 6 décembre, au Palais des Congrès (Paris Porte Maillot). Plusieurs centaines d'exposants (promoteurs, brokers, développeurs, architectes, constructeurs, régions…) présenteront leurs réalisations et leurs projets, notamment dans le domaine de la logistique. En parallèle se dérouleront des conférences, dont une que nous vous recommandons particulièrement sue le thème « Ces nouveaux drivers du marché de la logistique : e-commerce, supply-chain de la grande distribution, logistique de proximité... ». Le secteur de la supply chain connaît de profondes mutations qui vont bouleverser le paysage de l'immobilier logistique. Quels en seront les impacts sur les schémas logistiques ? Quelles conséquences sur la conception et/ou la restructuration des entrepôts ? Qui pour capter la valeur ? Investisseurs ou utilisateurs ? Cette conférence se tiendra le jeudi 7 décembre de 10h30 à 12h00 avec la participation de Rémi Goleger - Directeur Immobilier Supply Chain – Carrefour Property, de Patrick Remords – Directeur de l'équipe Supply Chain au sein de Corporate Solutions – JLL, de Jean-Paul Rival, Directeur Général adjoint, Concerto European Developer et de Rémy Vertupier - Fund Manager du Fonds Logistis – AEW Europe. Animation : Jean-Philippe Guillaume, Supply Chain Magazine. JPG  
 
La Poste
Une plate-forme
de tri de colis
« intelligente »
sur le Parc
de Douvrin
Prologis annonce aujourd'hui le développement d'un entrepôt clés-en-main d'une surface totale de 26.300 mètres carrés sur son Parc Logistique de Douvrin pour le compte de Poste Immo, filiale immobilière du Groupe La Poste. Equipée des dernières technologies de tri (25.000 colis/heure), cette plate-forme fera partie des plus importantes pour Colissimo en France. Elle sera reliée à un réseau national qui se transforme et se modernise progressivement afin de répondre à l'évolution des attentes des clients avec des livraisons plus rapides et des volumes plus importants. Ce bâtiment développé sur le parc logistique de Douvrin sera certifié Breeam Very Good et disposera d'un éclairage 100% LED dans les cellules. « Nous recherchions un bâtiment de grande envergure capable d'accompagner le développement de l'activité logistique du Groupe La Poste à grande échelle, d'accueillir des équipements et systèmes dernière génération, tout en maximisant le confort des futurs occupants. », déclare Rémi Feredj, Directeur général de Poste Immo. « Sa capacité d'extension de 2.500 m² et la mise en place d'un système de gestion et d'optimisation continue des dépenses énergétiques feront franchir une étape supplémentaire à notre logistique ». En effet, le bâtiment sera équipé de l'outil digital « eegle », développé par Prologis et jusque-là inédit dans le secteur de l'immobilier logistique. Cet outil est connecté par capteurs à la plate-forme logistique et permet de se connecter à distance au bâtiment de manière instantanée, de le visionner en 3D à l'intérieur comme à l'extérieur, de signaler les échéances de maintenance régulière, d'identifier les dysfonctionnements éventuels, de modéliser les charges de fonctionnement théoriques et de leur comparer le comportement réel du bâtiment en exploitation. Des données de conception à la modélisation de l'actif immobilier, l'ensemble des paramètres de l'immeuble sont enregistrés et exploités grâce à un moteur de calcul dynamique couplé à un module financier, en vue de réduire ses dépenses énergétiques et son impact sur l'environnement. Avec une capacité de développement de quatre bâtiments d'une surface logistique de 24.000 à plus de 100.000 mètres carrés, le site aura vocation à accueillir des projets de grande taille et répondre aux problématiques de la grande distribution, des grands industriels et du e-commerce. « Nous nous félicitons de ce projet qui représente également le premier développement dans notre nouveau Parc Logistique de Douvrin et notre première implantation dans la région Nord depuis une quinzaine d'années », déclare Cécile Tricault, Country Manager France, Prologis. Ce nouveau bâtiment sera livré au deuxième trimestre 2019. JPG  
   
 
 
 
Digital
CBRE lance
calibrate pour
l'implantation
des enseignes
Dans un environnement mêlant physique et digital, les acteurs de l'immobilier et les grandes enseignes déploient des approches de plus en plus sophistiquées dans leurs choix d'implantations et leur stratégie ominicanale. C'est ainsi que le cabinet CBRE lance « calibrate » un outil qui permet de visualiser les mouvements des piétons grâce à l'analyse de millions de data provenant des coordonnées GPS de mobiles. Il donne une compréhension en profondeur des comportements des consommateurs, d'où ils viennent, à quelle fréquence et quand ils sont présents sur un lieu donné – avec un niveau de précision à 5 mètres, offrant aux clients de CBRE un aperçu complet et inédit des lieux ciblés. Calibrate permet notamment aux enseignes de choisir leur implantation, de rationaliser leurs réseaux, analyser le potentiel d'un emplacement en particulier, y compris au regard de la concurrence ou du potentiel touristique. JPG
 
 
IoT
Objenious
structure
son offre de
géolocalisation
Une précision d'environ 50 m en zone dense et un coût
de 3 €/an/objet suivi : c'est en résumé l'offre que lance Objenious, la filiale dédiée à l'internet des Objets (IoT) de Bouygues Telecom. En début d'année, ce « facilitateur d'innovation » avait annoncé couvrir la quasi-totalité de l'Hexagone via son réseau radiofréquence LoRa (voir NL n°2415). Elle vient d'ajouter un volet TDOA (Time Difference of Arrival), une technologie permettant de géolocaliser les objets de ses clients selon un principe de triangulation proche de celui de la téléphonie mobile (avec une précision réduite à 100 m en périurbain, et de l'ordre de 250 m en zone rurale). Certes, le GPS conserve un net avantage avec sa géolocalisation à quelques mètres près, mais l'IoT a de véritables atouts, notamment pour une utilisation dans la supply chain : une très faible consommation énergétique, des mois ou des années sans recharge selon la fréquence des remontées d'information, et un prix modique en termes d'équipement et d'abonnement, selon Stéphane Allaire, le président d'Objenious. Il estime que le prix des modules IoT en question s'approchera des 10 € en 2018, contre près du double jusque-là. Ces atouts ont convaincu Carrefour Supply Chain de déployer la formule pour tracer ses rolls : 8.500 auront été équipés d'ici la fin de l'année, pas moins de 100.000 l'an prochain. De quoi faire décoller le parc de modules IoT géré par Objenious, qui atteint justement les 100.000 en cette fin d'année. « Beaucoup de nos clients étaient jusque-là dans une optique de POC, avec quelques dizaines d'objets à la clé. Mais plusieurs ont entamé des plans portant sur 10 à 15.000, voire beaucoup plus », a indiqué Stéphane Allaire devant la presse, en mentionnant quelques-uns engagés dans les applications logistiques ou SC, comme Petit Forestier, ULog, SNCF ou Bouygues Construction pour la gestion des déchets de chantier. Par ailleurs, en réponse à d'éventuels soucis de couverture LoRa de certaines installations (entrepôts, sous-sols voire sites à l'étranger), Objenious lance une solution de couverture à la demande : un boitier Gateway plug-and-play créant un réseau dans les 2 km alentour, avec remontée des données en central en 4G. Commercialisé à 990 €/an, le package inclus notamment l'accès à sa plate-forme SPOT de gestion et de monitoring du parc d'objets. Notons que pour adresser les problématiques intralogistiques, avec une délimitation plus fine de zones, Objenious s'intéresse aux solutions de type e-beacons, pour proposer une offre agrégée avec la technologie LoRa. MR
 
   
  Stéphane Allaire, Objenious  
 
 
 
Grande
distribution
Casino et Dia
collaborent sur
la Supply Chain
de leur MDD
Le français Casino et l'espagnol Dia ont annoncé la création d'une nouvelle société commune dénommée CD Supply Innovation (comme Casino Dia), qui aura en charge les commandes, le paiement et l'approvisionnement des produits à marque propre des deux groupes au niveau international (excepté en Amérique latine). Basée à Madrid, l'entité proposera dans ce cadre des services logistiques et financiers et interviendra également en tant que laboratoire d'innovation, pour proposer des solutions d'optimisation de la Supply Chain. Les deux groupes ont déjà conclu une alliance stratégique au niveau des achats et des services internationaux (ventes de données, aide aux développements pays...) vis-à-vis des grands fournisseurs alimentaires de Marques Nationales en créant la société commune ICDC Services en 2015, afin de coordonner les négociations d'achats de leurs MDD en Europe, en visant à terme une massification de près de 50% des volumes. Rappelons que Dia (Distribuidora Internacional de Alimentación) a été créé en Espagne en 1979 par le groupe Promodès. En 2011, la société devient autonome et sort du groupe Carrefour, à qui elle a vendu ses activités en France en 2014. Dia a 7.800 magasins en Espagne, au Portugal, au Brésil, en Argentine, et en Chine. JLR  
 
Grande
distribution
Somefi
et Interroll,
mécaniseurs
de Drive
La société marseillaise Somefi, spécialiste des convoyeurs, et l'équipementier suisse Interroll, s'appuient sur leur collaboration réussie dans un projet mené il y a deux ans pour la SCA Normande pour proposer une solution de mécanisation des Drives. Mécanisé en 2015, le Drive de Bapeaume-lès-Rouen a une capacité de préparation de 1.000 commandes par jour. Les équipements de transitique, des convoyeurs à rouleaux, rectilignes ou courbes, entraînés par des moteurs éco-énergétiques RollerDrive 24V d'Interroll (qui a également fourni, outre les tambours moteurs, les rouleaux de manutention et les cartes de pilotage), ont été montés en 4 semaines, dans le cadre d'un projet d'une durée de 4 mois, de la commande à la mise en service. Une extension de ce Drive est actuellement prévue, sur le même principe que la ligne mécanisée existante. Somefi et Interroll sont sur les rangs pour la consultation... JLR  
   
  Leclerc Bapeaume les Rouen ©somefi  
   
  Interroll-Leclerc ©interroll  
 
 
 
Nomination
Nouvelle arrivée
chez KPMG
Opérations
Dans le cadre de son développement, l'équipe KPMG Opérations se renforce avec l'arrivée de Bruno Favresse, Senior Manager, spécialiste en Manufacturing et Supply Chain. Fort de 15 ans d'expérience dans le conseil, Bruno Favresse intervient principalement auprès de l'Etat et des industriels de la défense, de la construction navale et de l'aéronautique. Certifié APICS CSCP, sa double compétence SI-conseil lui permet de conduire des missions auprès des directions opérationnelles sur la planification, la gestion de production et logistique, mais aussi de piloter et conduire des projets de transformation (PLM, ERP, GPAO, ...). KPMG indique qu'il aura pour mission de développer les équipes et l'expertise du cabinet sur l'Industrie 4.0 et la transformation Digitale Supply Chain. JPG
Photo : Bruno Favresse
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Des
collaborations
récurrentes
avec les clients
souhaitant
s'implanter
en Chine
GSE vient de signer un contrat avec l'entreprise américaine GGB, groupe EnPro Industries, à Suzhou (proche de Shanghai), qui fabrique des roulements notamment pour l'industrie automobile. Ce projet industriel est une extension de 4.300 m² (phase 2) de l'usine que GSE a réalisée il y a plus d'un an. « GSE se fait fort d'accompagner ses clients récurrents quelle que soit la taille de leur projet », explique Roland Paul. GSE vient également de signer la construction d'un bâtiment de 11.000 m² situé à Changzhou New District (CND), à 2 heures de route de Shanghai, pour Agrana Fruits, spécialiste de la fabrication de préparations de fruits. Il s'implantera dans une zone industrielle de 508 km², qui accueille déjà plus de 10.000 entreprises, dont 1.400 sociétés étrangères. « Nous nous sommes fait une place sur le marché chinois en nous démarquant par notre accompagnement des clients très en amont, depuis la recherche de foncier ou de la réalisation du concept design (avant-projet sommaire) jusqu'au Detail Design (plans d'exécution). Mais aussi par la qualité de nos réalisations, la qualité des matériaux mis en place, le BIM, la sécurité des chantiers, etc. », explique Roland Paul, DG de GSE. JPG
Photo : Roland Paul
 
 

Allemagne
Claas gère
ses pièces
de rechange
en mode Saas
Le fabricant allemand de machines et tracteurs agricoles Claas déploie actuellement sur l'ensemble de son réseau de concessionnaires, au sein de toutes les divisions métier et lignes de produits, le logiciel en mode Saas Inventory-Retail de l'éditeur suédois Syncron. Jusqu'alors, chaque concessionnaire possédait son propre processus manuel pour gérer les stocks de pièces, à l'aide d'un logiciel de type DMS (Dealer Management Systems). La solution automatisée et centralisée gèrera à terme plus de 10 M de références. L'objectif de Class est d'optimiser les stocks de pièces de rechange, d'améliorer la disponibilité des pièces (surtout en haute saison), et de gagner du temps sur la gestion des commandes. JLR  
   
 

Japon
Le marché
logistique
en Afrique
séduit Nippon
Express
Quatre mois après une première incursion en Afrique (à Nairobi, capitale du Kenya), le transitaire international Nippon Express a ouvert officiellement les portes de sa succursale marocaine vendredi dernier. Cette deuxième filiale africaine s'est établie à Casablanca.
Le marché logistique du continent africain est jugé promoteur par le prestataire logistique nippon qui salue les initiatives menées par le Maroc pour attirer les entreprises étrangères, avec notamment les zones économiques spéciales où de nombreux fabricants japonais de pièces automobiles sont déjà installés. Sans oublier, les avantages en matière de connectivité liés au port de Tanger-Med. JF
 
 
« Les hommes sont un peu comme Dieu.
Tout ce qu'ils peuvent faire ils le font, ou le feront ».
Jean d'Ormesson

Photo ©JP.Guillaume
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

5 décembre 2017


DÉCEMBRE 2017


Mercredi 13
Webinar
COLIBRI
« Quel ROI pour
des prévisions
faites dans
un outil Cloud ? »

De 11h à 11h40
INSCRIVEZ-VOUS

JANVIER 2018

Mercredi 17

FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 25 dossiers
en compétition ! »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e

PARTENAIRES

Mercredi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Musée des
Arts Forains
Paris Bercy 12e

PARTENAIRES