Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Agroalimentaire
Les deux
évolutions
réglementaires
issues des
EGA


Les Etats généraux de l'alimentation (EGA), clôturés hier à Paris par le Premier ministre Edouard Philippe, vont amener le gouvernement à déposer en début d'année prochaine un projet de loi dont l'idée est de « remettre à plat les règles du jeu ». Il s'agit notamment d'expérimenter pendant deux ans un relèvement à 10% du seuil de revente à perte (SRP) pour les distributeurs, qui ne pourront donc plus revendre les produits alimentaires à un prix inférieur d'au moins 10% au prix d'achat. L'objectif affiché : rééquilibrer les relations commerciales au profit du revenu des agriculteurs et des producteurs, en incitant les distributeurs et l'industrie agroalimentaire à les faire d'une partie de leurs marges. La seconde évolution réglementaire, toujours dans le but de mieux protéger les producteurs, concerne l'encadrement des promotions, en valeur comme en volumes, des produits alimentaires. Sur le sujet du relèvement du SRP, la Feef (Fédération des Entreprises et des Entrepreneurs de France) ne cache pas son inquiétude sur les risques pour la santé économique des PME, qui représentent en France plus de 90% des fournisseurs de la grande distribution, soit 700.000 emplois. « La mise en place d'un SRP majoré va se traduire par une augmentation des marges des distributeurs pour les grandes marques. Les distributeurs vont alors préférer les rayons à fort volume, donc les grandes marques, parce que générateurs d'une masse de marge plus importante. Au détriment des marques PME qui vont voir leur attractivité diminuée » peut-on lire dans son communiqué. « Dans l'hypothèse où la majoration du SRP serait retenue dans le projet de loi, il faudrait être vigilant quant à l'évolution de l'accès des PME à la grande distribution pendant la phase d'expérimentation » a déclaré Dominique Amirault, le Président de la FEEF. JLR
Photo : Dominique Amirault, le Président de la FEEF
 
 
 
 
Industrie
alimentaire
Petit Navire
veut suivre
les poissons
à la trace
Avec ses marques emblématiques Parmentier et Petit Navire, le site de Douarnenez a choisi le MES de l'éditeur VIF pour gérer l'ensemble de ses flux de production. Cette usine, qui appartient au groupe Thai Union depuis 2010, assure son développement avec une gamme complète de salades à base de poissons, et de pavés de poissons à griller, juste à réchauffer, prêts à consommer. La solution retenue par l'industriel permet le suivi des stocks en temps réel et autorise également automatiquement le déclenchement et l'enregistrement des auto-contrôles qualité produit et process directement sur la ligne. « Nous souhaitons assurer une traçabilité parfaite et totale des produits sortis de l'usine, de la réception de nos matières premières aux produits conditionnés, et assurer le suivi de la performance de nos lignes, en supprimant le papier dans les ateliers. Le MES nous permettra d'atteindre ces deux objectifs », explique Michel Chiavassa, Directeur du site. Le déploiement de la solution est prévu sur une période de 6 mois. JPG  
   
 
12e édition
du Forum
des Rois de la
Supply Chain
le 17 janvier
Inscrivez-vous
vite !
Près de 800 professionnels se sont déjà inscrits au Forum des Rois de la Supply Chain pour assister aux présentations des 8 dossiers finalistes (des réalisations parmi les plus innovantes dans le domaine de la Supply Chain). Les participants pourront voter pour les 3 meilleurs. Ils auront également la possibilité de rencontrer les 25 partenaires qui accompagnent l'événement (voir colonne de droite). Si vous n'êtes pas inscrit et que vous souhaitez également participer à ce grand événement, cliquez sur le lien ci-dessous. Organisé par Supply Chain Magazine, le Forum des Rois de la Supply Chain aura lieu le 17 janvier de 8h30 à 17h30 aux Salons de l'Aveyron, Paris Bercy. Cette manifestation est gratuite et ouvert à tous les professionnels de la Supply Chain.
Inscription en ligne,
programme complet et renseignements pratiques
 
   
 
 
 
Articles
de sport
Asics
va implanter
à Montpellier
son centre
logistique
Europe du Sud
Le fabricant japonais d'articles de sport Asics a annoncé qu'il allait ouvrir fin 2019 à Montpellier son futur centre de distribution pour l'Europe du Sud (France, Espagne, Portugal et pour la première fois Italie) pour la totalité des gammes de chaussures, de vêtements et d'accessoires des marques Asics, Asics Tiger et OnitsukaTiger. Développé par Nexity, ce bâtiment d'une superficie de 38.000 m² sera situé à Mauguio, dans la zone aéroportuaire. Investissement estimé : 30 M€. Il s'agira du deuxième site le plus important pour la marque en Europe, après le centre de Krefeld en Allemagne, ouvert en 2014 près de la frontière néerlandaise (70.000 m2). Asics, qui a de fortes ambitions de croissance dans la région EMEA d'ici 2020, prévoit pour cette plate-forme de Montpellier la création d'une cinquantaine d'emplois d'ici 2020, en plus des effectifs (50 personnes également) de l'entrepôt actuel de 26.000 m2 à Gallargues (à 40 km de Montpellier), dont les activités seront transférées sur la nouvelle plate-forme. Le nombre d'unités logistiques traitées, actuellement de 5 M par an à Gallargues, devrait tripler, à 15 M/an.
Pour y parvenir, la nouvelle plate-forme intégrera des outils d'automatisation en matière de tri et de préparation de commandes (objectif : préparation en une heure entre la prise de commande et l'expédition). Côté développement durable, le bâtiment vise une certification Breeam, et disposera notamment de systèmes de récupération d'eau de pluie et de panneaux photovoltaïques sur les toits et sur l'aire de stationnement. JLR
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Rhenus innove
avec le nouveau
véhicule
électrique de
Daimler
Le groupe Rhenus est l'une des quatre sociétés européennes sélectionnées pour tester le nouveau véhicule électrique FUSO eCanter du groupe Daimler. La remise symbolique des clés de trois camions FUSO eCanter à Rhenus a eu lieu à Berlin le 14 décembre. Les véhicules, plus respectueux de l'environnement, seront utilisés dans la capitale allemande pour approvisionner les clients finaux de Rhenus Home Delivery dès le début du mois de janvier 2018. Ces véhicules seront utilisés à l'avenir pour livrer des marchandises provenant de différents magasins de meubles et grands magasins dans la capitale allemande pendant une phase de test de deux ans. Chaque véhicule parcourra environ 50.000 kilomètres par an. « Nous avons été la première entreprise allemande à tester un camion hybride de la flotte d'innovation Mercedes-Benz en 2011 et, depuis lors, nous avons introduit des mesures plus respectueuses de l'environnement au sein de nos activités », explique Nicolas Rottmann, Directeur Général de Rhenus Home Delivery. JPG  
 

Royaume-Uni
Gefco
approvisionne
les magasins
Decathlon
Le prestataire Gefco a signé avec Decathlon un contrat
d'une durée de 18 mois via lequel il prendra en charge l'approvisionnement quotidien, par camion, de six magasins de la marque au Royaume-Uni.
Les marchandises transiteront via le site de transbordement de Baginton, à Coventry.
Ce contrat avec un acteur de la distribution illustre la politique de diversification adoptée depuis plusieurs années par Gefco, et fait suite à d'autres succès remportés dans les secteurs de l'électroménager, de la technologie et de la santé. PM
 
 

Royaume-Uni
Quand
l'immobilier va,
tout va
Deux transactions en immobilier logistique ont été conclues récemment dans le Kent. L'investisseur immobilier britannique Oxenwood Real Estate, en coentreprise avec un investisseur institutionnel canadien, a vendu une unité à Kingsnorth pour 29,6 M£ (33,5 M€) et a réinvesti dans un bâtiment prime offrant un rendement supérieur à Aylesford pour 27,5 M£ (31,1 M€). À Kingsnorth, le site de 25.000 m2 sis au London Medway Commercial Park avait été acquis par les co-investisseurs en avril dernier avec 8 autres actifs logistiques. Il reste loué à Wincanton pour quatre années supplémentaires. A Aylesford, la plate-forme de 23.000 m2, cédée par Deutsche Asset Management, est louée à XPO Supply Chain UK. Elle est située dans le New Hythe Business Park, où sont installés Amazon, BT, le distributeur alimentaire Brake Bros, et les prestataires logistiques DPD et Menzies Distribution. D'après Jeremy Bishop, co-Fondateur d'Oxenwood, « Aylesford est un site logistique très performant, proche des ports de la Manche, répondant à notre approche de l'investissement logistique« du port au porche ». CC
Source : Insider media
 
 

Brésil
Azul et Correios
s'allient
pour servir
le e-commerce
La compagnie aérienne brésilienne Azul et son compatriote le groupe postal Correios ont signé le 20 décembre un protocole d'accord pour créer un joint-venture. La nouvelle entité offrira des services logistiques intégrés pour le transport de fret, avec une volonté affichée de devenir la meilleure plate- forme logistique pour l'e-commerce. Elle devrait traiter environ 100.000 tonnes de marchandises par an. Quatre objectifs sous-tendent l'opération : réduire les coûts, améliorer l'efficacité opérationnelle, le chiffre d'affaires et l'offre de services au consommateur. Azul, qui relie le pays à plus de 100 destinations, est très présent sur l'aéroport brésilien majeur en termes de fret aérien, Viracopos. Quant à Correios, il est présent dans 5.570 villes brésiliennes. CC  
 

Japon
Mitsui et IBM
testent
la Blockchain
IBM va tenter d'identifier les apports de la Blockchain dans le cadre du transport maritime et des échanges internationaux avec plusieurs partenaires de la Sogo Sosha Mitsui, qui inclut notamment la compagnie maritime Mitsui O.S.K. Lines, Ltd. (MOL). Durant la phase de test, qui a démarré en ce mois de décembre, les partenaires entreront dans une application basée sur la technologie Hyperledger des données transactionnelles réelles ainsi que différents documents digitalisés tels que des accords commerciaux et contrats d'assurance. En comparant les données enregistrées via la Blockchain aux opérations réelles, ce test doit démontrer la capacité de cette nouvelle technologie à améliorer la transparence et accélérer les échanges tout en renforçant le niveau de sécurité. Une fois sa viabilité établie, cette technologie devrait être définitivement adoptée et utilisée à grande échelle. PM  
   
 
La Newsletter quotidienne de Supply Chain Magazine
s'arrête pendant la trêve des confiseurs.
Elle reprendra le mercredi 3 janvier.
D'ici-là toute l'équipe vous souhaite un Joyeux Noël
et d'excellentes fêtes de fin d'année.
 
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

22 décembre 2017


JANVIER 2018

Mercredi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 25 dossiers
en compétition ! »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e


PARTENAIRES

AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Mercredi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Musée des
Arts Forains
Paris Bercy 12e

PARTENAIRES