Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Merci à tous les nominés !  


Tous ceux qui ont eu la possibilité de venir au Forum des Rois de la Supply Chain mercredi dernier peuvent en attester : la présentation des 8 dossiers nominés a atteint un niveau exceptionnel. Chacun conviendra que le but d'une compétition est bien de récompenser les meilleurs. Mais qu'il nous soit permis de rendre hommage à tous ces candidats qui illustrent, à travers des réalisations exemplaires, comment les acteurs de la Supply Chain peuvent faire progresser l'entreprise. C'est ainsi, par exemple, que Pil'es (Le Pôle d'Intelligence Economique), la Carsat et le cabinet Supply Chain Masters ont démontré que les performances obtenues entre les industriels et la distribution pouvaient être maintenues sans altérer les conditions de travail et la santé des salariés. C'est en réunissant un collectif d'une trentaine d'acteurs de la filière, que ce projet visant à « détendre des flux hypertendus » a vu le jour et a donné des résultats extrêmement positifs. Pour la société Cetup et son partenaire Symbio Fcell, l'objectif était d'augmenter l'autonomie d'une Kangoo ZE pour atteindre 300 kilomètres en usage urbain et péri-urbain. La performance, pour cette entreprise soucieuse de l'environnement, a été d'utiliser un prolongateur d'autonomie fonctionnant grâce à une pile à hydrogène. Une vraie innovation qui pourrait, grâce à cette expérimentation, transformer le paysage de la livraison dans les centres villes et les grandes agglomérations. Pour ce qui est de Bridgestone et ses partenaires Bluecrux et OM Partners, c'est un formidable projet de transformation qui a été accompli pour accroître la visibilité sur l'ensemble de la Supply Chain et être en mesure de s'engager de manière fiable partant du seul principe... « qu'un engagement est un engagement ». Une véritable révolution culturelle pour cet industriel qui s'inscrit désormais dans une démarche résolument orientée client. Schindler Group et le cabinet B2G Consulting nous ont offert quant à eux, un magnifique témoignage : pour l'ascensoriste suisse, l'objectif était de restaurer sa marge en optimisant ses actifs de production et en rationnalisant ses process. Là encore, un vaste programme de transformation appelé SCALE (Supply Chain at Leading Edge) a été lancé. 16 projets ont été retenus apportant des résultats probants, non seulement en termes de ROI mais aussi en matière d'efficacité opérationnelle et de développement durable. Quant au projet du répartiteur OCP, il s'agit d'une vaste refonte d'un schéma de distribution de produits de santé. L'objectif était principalement de lutter contre les ruptures en créant une plate-forme de centralisation et de synchronisation des stocks. Ce véritable bijou technologique a été réalisé par Idec et automatisée par les sociétés Schaefer et Fives. Enfin, on ne le dira jamais assez, le Supply Chain Management n'est pas réservé aux grands groupes. La preuve : la société familiale Tarrerias Bonjean, s'est attachée à moderniser son outil de production en se donnant des objectifs précis : gérer la préparation de commandes en forte croissance dans un espace réduit, respecter la promesse client et assurer une qualité conforme à son image de Haute Coutellerie Française. Avec l'aide de son partenaire Savoye, une nouvelle organisation a été mise en œuvre, ce qui lui a permis d'augmenter ses performances, ses capacités de stockage et de prendre de nouvelles parts de marché, comme en témoigne la livraison de 450 magasins Gifi en une semaine. Mercredi dernier, tous ces candidats ont enthousiasmé le public. Alors, pour ces 6 dossiers « nominés » qui n'ont pas obtenu de récompense (1) mais ont magnifiquement démontré le rôle et l'importance d'une Supply Chain performante dans les entreprises... MERCI !
Jean-Philippe Guillaume
(1) Rappelons que le Coup de cœur du public a été remis à Sames-Kremlin / B2wise pour la mise en œuvre du DDMRP et que les Trophées de l'innovation et Grand prix ont été emportés par le coupe Cdiscount / Exotec qui a conquis le public des Salons de l'Aveyron avec le robot Skypod, une solution de préparation de commandes de type goods-to-man, évolutive qui se déplace dans l'entrepôt en 3D. Naturellement nous reviendrons sur ces présentations d'une manière plus détaillée dans le prochain numéro de Supply Chain Magazine, avec photos de la journée et reportage complet de la cérémonie de remise des Trophées.
 
 
 
 
Stockage
automatisé
Le futur
entrepôt
Jokey
sera équipé
par Mecalux
Le fabricant allemand d'emballages plastiques Jokey
Group se fait construire un nouvel entrepôt à proximité de son site de production français de Labourse, près de Béthune (62). Productivité oblige, le stockage y sera largement automatisé : Mecalux a été retenu pour fournir une installation de 22 m de haut disposant d'une capacité d'environ 7.400 palettes. Le système disposera de 3 allées de près de 80 m de long, avec des rayonnages double profondeur de part et d'autre et dix niveaux de charge, servies par un transstockeur équipé de fourches télescopiques. Les palettes de marchandises en provenance de l'usine toute proche seront acheminées via des convoyeurs empruntant un pont surélevé, avec ascenseurs à chaque extrémité. La zone de préchargement sera par ailleurs équipée d'une navette aiguillant les palettes prêtes à être expédiées, 20 lignes de convoyeurs par gravité permettant de classer jusqu'à 12 palettes en fonction de leur destination ou itinéraire. L'ensemble sera piloté par le logiciel de gestion d'entrepôts Easy WMS développé par Mecalux, qui devrait installer le tout mi-2018. MR
 
   
 
Immobilier
logistique
Afilog courtise
les start-up

Plus question d'ignorer « la fraîcheur apportée par ces jeunes entreprises ». L'association des professionnels de l'immobilier logistique et de la Supply Chain a démarré la semaine dernière à Paris une série de rencontres qui vise à la rapprocher, ainsi que ses membres, des start-up du secteur de la logistique. « Nous ne sommes pas un incubateur, mais de jeunes entreprises sont couvées par certains de nos membres. Et beaucoup de ces start-up se positionnent sur le Hi-Tech et la digitalisation, alors que nous pensons qu'il n'y a pas toujours lieu de sophistiquer et qu'on peut aussi passer par le low-tech », explique la directrice d'Afilog, Diana Diziain. Pour cette première en petit comité, neuf start-up se sont succédés dans l'exercice de la courte présentation. Exotec, doublement récompensée aux Rois de la Supply Chain, qui va installer de nouveaux robots chez Cdiscount, et Boa Concept, précédent lauréat des Rois pour son installation de convoyeurs intelligents chez Oscaro.com, ont partagé l'affiche de cette rencontre avec Cosling, Delaplace.pro, Enlighted, Pickeos, Projekct, Stockbooking, Whiteshop et Ze-watt. Une sélection faite Afilog parmi 36 start-up identifiées, qui montre une sous-représentation dans le secteur de l'immobilier et de la promotion immobilière. « Nous voulons prolonger cette matinée lors de la SITL, puis mi-2018, en essayant de créer un atelier de la créativité », annonce Diana Diziain. « En fin d'année, nous pensons à un créathlon et à un appel à manifestation d'intérêt auprès de nos membres ». VL
Photo :
Diana Diziain
 
 
 
 
Stockage
dynamique
PRB
fait confiance
à Interroll… et
à la gravité
Le spécialiste français d'enduits de façade PRB a profité de l'ouverture de son nouvel entrepôt de stockage et d'expédition, à La Mothe-Achard, en Vendée, pour optimiser les performances et sécuriser son processus de préparation de commandes et améliorer la sécurité de la manutention des lourdes palettes d'enduits, de colles, de joints de carrelage, ou de peintures. Pour cela, l'entreprise a fait appel au fabricant suisse Interroll qui lui a installée une solution de stockage dynamique constituée de lignes de convoyeurs gravitaires au sol pour palettes, avec une gestion en FIFO (First In, First Out). PRB expédie 12.000 palettes par semaine depuis son site de La Mothe-Achard. Le système, étudié pour le prélèvement des produits pour la préparation de palettes homogènes et hétérogènes, comporte 106 couloirs de 2 places pour palettes. Selon Interroll, cette solution de stockage dense, pour les produits à forte rotation, a permis à PRB d'économiser jusqu'à 40% d'espace au sol dans son entrepôt, dont la surface de stockage atteint les 70.000 m2 avec 3.150 espaces de stockage. Côté sûreté, la vitesse de déplacement des palettes (jusqu'à 700 kg) est régulée à 30 cm/s par la technologie de freinage magnétique des rouleaux. JLR  
   
   
 
Intralogistique
Kion investit
dans le chinois
EP Equipment
Le groupe Kion vient de faire son entrée dans le capital du chinois EP Equipment. Ce fabricant d'équipements de manutention d'entrée de gamme propose une panoplie complète de chariots allant du transpalette au frontal (jusqu'à 10t) en passant par les préparateurs de commandes et les chariots à mât rétractable. « Ce partenariat stratégique va nous permettre d'offrir notre gamme de produits à une base de clientèle beaucoup plus large » explique Gordon Riske, CEO du Groupe Kion, « Notre coopération va également renforcer notre position dans ce marché en expansion qu'est l'équipement de magasinage ». Elle devrait en effet déboucher sur de nouveaux produits codéveloppés par les deux entreprises et distribués mondialement ainsi que sur une meilleure emprise des marchés asiatique et nord-américain où EP Equipment est déjà présent. Le constructeur dispose en effet, en plus de son usine en Chine et aux Etats-Unis, de filiales en Europe, en Thaïlande et aux Etats-Unis, notamment via l'acquisition en 2009 l'américain Big Joe Forklift. Créé en 2009, EP Equipment compte quelques 1.000 collaborateurs et connait une croissance de 20% par an. Il a vendu en 2017 plus de 50.000 chariots élévateurs. PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
GS1 UK choisit
Alkemics comme
plate-forme
collaborative
entre marques
et distributeurs

Dans le cadre de son initiative productDNA:hub, l'organisme de standardisation GS1 UK a sélectionné la start-up française Alkemics comme unique plate-forme Saas collaborative de collecte, de gestion et de partage de données produits (composition, informations réglementaires, logistiques, labels, visuels, contenus riches...) entre marques et distributeurs au Royaume-Uni. L'objectif affiché : accélérer la transformation digitale du secteur. Le déploiement de cet outil, basé sur le cloud, est prévu au printemps 2018. L'appel d'offre avait lancé au début de l'année 2017, auprès de 25 solutions internationales. A l'issue d'une phase pilote en collaboration avec 3 distributeurs (Ocado, Tesco, Sainsbury's) et 4 fournisseurs (Unilever, Nestlé, P&G et Itsu), ont été testées la plate-forme de l'éditeur américain 1WorldSync et celle du français Alkemics. « Ces nouvelles perspectives de développement n'auraient été possibles sans l'adoption initiale du marché français. Nous sommes reconnaissants de la confiance et du support que nous ont témoignées chacune des 5.500 marques et 5 enseignes historiques sur la plateforme » a déclaré Antoine Durieux, Fondateur et CEO d'Alkemics. JLR
Photo : Antoine Durieux
 
 

Royaume-Uni
Plus
d'emballages
plastiques
dans les MDD
d'Iceland Foods
en 2023

Iceland Foods, distributeur britannique de produits alimentaires surgelés, a annoncé la semaine dernière son intention de ne plus utiliser d'emballage plastique d'ici 2023 sur ses produits en marque propre. Une campagne de concertation avec ses quelque 250 fournisseurs s'ouvre désormais pour déterminer ensemble comment tenir cette promesse. 1.400 lignes de produits sont concernées. « Les travaux portant sur l'élimination des plateaux en plastique dans les plats préparés surgelés ont déjà commencé. Nous en utilisons environ 100 millions par an. Nos deux nouvelles lignes de plats surgelés avec des plateaux à base de papier seront commercialisées dès le mois prochain, après 12 mois de travaux en commun avec quelques fournisseurs et spécialistes de l'emballage » nous confie Keith Hann, Directeur de la Communication pour Iceland Foods. L'éventuel surcoût de ses emballages sera porté par Iceland Foods, qui anticipe une progression de ses ventes, résultat d'un nouvel attrait de ses produits auprès des consommateurs mais aussi des distributeurs hors réseau. PM
Photo : Richard Walker, Managing Director
et fils du fondateur d'Iceland Foods.
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
22 janvier 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

AVRIL 2018

Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne