Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Taxation des
infrastructure
Des
alternatives
au rapport
Duron


Suite à l'édito de lundi 5 février (NL n°2648) relatif à la prise en charge financière des infrastructures par les transporteurs routiers, Philippe Mangeard, président de TK Blue, apporte sa propre lecture du rapport présenté par Philippe Duron à la ministre des transports. Rappelons que les objectifs prioritaires définis par ce document concernent la réduction impérative des émissions de gaz à effet de serre et l'entretien et la mise à niveau des actifs existants. Pour autant « ni la structuration des projets présentés comme prioritaires, ni le financement des options choisies ne respectent ces deux impératifs », objecte Philippe Mangeard. « On ne parle que de faire payer les transporteurs routiers : remise en cause du remboursement partiel de la TICPE, vignette forfaitaire pour les poids-lourds et VUL, Péages urbains pour les zones denses ». Face à des mesures qu'il estime inutiles et pénalisantes pour le transport routier, Philippe Mangeard invite les organisations FNTR, TLF et OTRE, qui elles aussi ont rejeté ces propositions, à rejoindre son comité d'experts (la CCTE, Contribution des Chargeurs à la Transition Energétique et Ecologique) dont les principes fondateurs sont d'apporter une réponse aux défis exposés dans le rapport. Parmi ces propositions notons la volonté de faire contribuer directement les chargeurs à l'entretien et au développement des infrastructures, ou encore de passer de la volumétrie « Kilomètre » à une volumétrie émissions de gaz à effet de serre. « Les chargeurs savent bien que, de toute façon, les taxations supplémentaires prévues par le rapport Duron sur les transporteurs se seraient retrouvées dans leurs factures », souligne par ailleurs Philippe Mangeard. Il est vraisemblable que les propositions de la CCTE ne recueilleront pas d'emblée une adhésion unanime. Mais elles ont indiscutablement le mérite d'ouvrir le débat en avançant des arguments qui tranchent avec les habituelles « recettes » proposées par les gouvernements successifs. JPG
Photo : Philippe Mangeard
 
 
 
 
Immobilier
logistique
60.000 m²
livrés mi-2018
à Action à
Belleville (69)


C'est le concepteur et constructeur lyonnais APRC qui réalise la plate-forme de 60.000 m² développée par Barjane pour le distributeur néerlandais Action, au cœur du Beaujolais. Ce mercredi, les différentes parties se sont retrouvées sur place, à Belleville, pour officialiser cette réalisation d'envergure, dont le chantier avait été lancé cet automne (voir NL n°2600). La réalisation de ce bâtiment de 10 cellules ne devrait prendre que 10 mois, sa livraison devant intervenir cet été, pour une entrée en opération à la rentrée prochaine. Près de 500 créations d'emplois sont au programme, à la grande satisfaction des collectivités locales réunies au sein du syndicat mixte qui développe depuis le parc d'activités économiques Lybertec où se déroule le projet. Situé à 40 km au nord de Lyon, entre Villefranche-sur-Saône et Mâcon, ce parc multimodal embranché fer créé au début de la décennie accueille à ce stade quatre entreprises, sur 120.000 m² de bâtiments qui n'occupent que 25 de ses 175 hectares. D'autres entreprises sont en cours de définition de leurs projets d'implantation. MR  
   
  Toutes les parties prenantes étaient réunies sur place ce mercredi.  
   
     
 
Standardisation
Vers une
collaboration
multi-
plates-formes
avec GS1
A la journée digitale organisée le 1er février à Paris par TLF (voir NL n°2651), GS1 France, qui compte plus de 40.000 entreprises adhérentes dans l'Hexagone, a évoqué plusieurs projets en cours en matière de standards interopérables. Son premier combat : standardiser les API entre plates-formes collaboratives, alors que celles-ci se multiplient. Le projet dévoilé à Supply Chain Event d'une interface de programmation (API, ou connecteur) logistique co-développée pour l'interconnexion des agendas pour la prise de rendez-vous (voir NL n°2592) soulève un défi important : l'expérimentation de prise de rendez-vous multi-plates-formes, en cours avec des grands logisticiens et des chargeurs, nécessite de bâtir un référentiel synchronisé des lieux logistiques. De plus, GS1 commence à travailler à un projet similaire sur la traçabilité des véhicules routiers multi-plates-formes. Elle permettrait de partager les temps d'arrivée et de départ estimés et réels (horodatage), de simplifier le processus de facturation. « Le champ des possibles des API est très large. Mais il faut éviter de multiplier les formats d'API sur le marché », souligne Stéphane Cren, de GS1 France.
En outre, un groupe de chercheurs travaille sur la blockchain pour le compte de GS1. Ils diront dans quatre mois si cette option serait assez performante en termes techniques, de sécurité et de coûts pour être le socle de la collaboration multi-plates-formes, en remplaçant un connecteur central par un système décentralisé. CC
 
 
 
 
Nominations
Trois nouveaux
associés
issus de
l'interne chez
Mews Partners

Dans le cadre de son plan d'accession au partnership mis en place il y a trois ans, Mews Partners annonce la nomination de trois nouveaux associés, Frédéric Saffar , Cyril Soulié-Lafferayrie et Franck Vigilant, tous trois déjà senior consultants depuis plusieurs années au sein du cabinet de conseil (les deux premiers à Toulouse, et le troisième à Paris). Agé de 39 ans, Frédéric Saffar est diplômé de l'ENSAM ParisTech (promotion 2003). Il a débuté sa carrière chez Bearing Point, l'a poursuivie chez chez Thalès, en tant que consultant sur des problématiques d'amélioration de la performance en R&D, innovation et supply chain, avant de rejoindre Mews Partners en 2012 pour développer le secteur industriel, en particulier le spatial et l'automobile. Egalement diplômé d'ENSAM ParisTech (2001), mais aussi d'HEC, Cyril Soulié -Lafferayrie a 40 ans. Il a commencé chez KPMG, puis au sein du cabinet Aedian entre 2005 et 2007, avant de travailler chez Thalès Communication & Security à partir de 2007 en tant que responsable des opérations lean en France. Il est chez Mews Partners depuis 2010, où il est particulièrement en charge des approches de développement et de transformation agiles. Agé de 39 ans et ingénieur Supélec (2002), Franck Vigilant a travaillé dix ans chez PSA Peugeot Citroën à diverses postes au sein de l'ingénierie et des projets véhicules, en particulier sur la politique industrielle modulaire. Chez Mews Partners, qu'il a rejoint en 2012, il accompagne des acteurs du spatial, du naval ou de l'énergie dans les phases amont de grands programmes ou sur des projets de transformation liés à la supply chain, au lean engineering et à l'ingénierie système en tirant profit des possibilités liées au digital (MBSE, design génératif, solutions collaboratives, etc). Parmi ses quelque 120 consultants, Mews Partners compte aujourd'hui 16 associés, répartis entre les sites de Paris, Toulouse et Munich. JLR  
   
  Photos de gauche à droite : Frédéric Saffar, Cyril Soulié-Lafferayrie et Franck Vigilant  
 
Avant-première
SITL
Le terminal
Skorpio
de Datalogic
s'ouvre
à Android
Le spécialiste italien de l'acquisition automatique de données lance la version 4 de son terminal portable Skorpio, prisé aussi bien en entrepôt qu'au sein des points de vente. Au-delà de sa fiabilité et de sa robustesse, Datalogic met en avant son processeur 3 fois plus rapide, et sa mémoire de lecture/écriture 7 fois supérieure. Sans compter les améliorations en matière d'ergonomie, notamment son écran couleur tactile de 3,2 pouces. « Datalogic a par ailleurs veillé à ce que la nouvelle génération du terminal soit totalement compatible avec tous les accessoires de son prédécesseur, le Skorpio X3, et avec toutes les applications WinCE déjà existantes, afin de permettre à nos clients de continuer d'utiliser les outils déjà installés sur site, indique Tom Burke, VP Mobile Product Marketing. Et pour répondre à l'évolution de leurs attentes, nous proposons également une migration simple vers les systèmes Android ». Ce Skorpio X4 est proposé en version 1D ou 2D : la première intègre un imageur projetant une ligne verte assurant une précision des scans supérieure à la plupart des lecteurs laser, selon son fabricant, tandis que l'imageur 2D de la seconde projette une lumière blanche pour la lecture des codes 1D et 2D.
A voir Hall 6 sur le stand D47
 
   
 
 
 
Projets
industriels
Une turbine
à gaz de
90 tonnes
s'est envolée
pour Tel Aviv
A l'aéroport de Bâle-Mulhouse, une turbine à gaz de
90 tonnes fabriquée sur le site de General Electric à Belfort (ex Alstom Power) a été chargée fin décembre à l'intérieur d'un avion cargo Antonov, à destination de Tel Aviv. Toute l'opération a été organisée par les équipes du département projets Industriels de Rhenus Logistics, depuis la coordination du transport exceptionnel par route depuis Belfort, le montage d'un emballage spécial (frames réalisées sur mesure), ainsi que la prise en compte de tous les aspects sûreté / sécurité. JLR
 
   
 
ACTUS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Des camions
électriques
en test à
Los Angeles-
Long Beach
Aux abords des ports de Los Angeles et de Long Beach, trois camions munis de pantographes circulent sur un tronçon de route d'1,6 km équipé de caténaires. Construit par Siemens avec le soutien des deux ports, ce « eHighway » constitue un test grandeur nature de ce qui pourrait être une solution de transport (par camion) propre dans un avenir proche. Selon le concept, les camions déploient leur pantographe (jusqu'à 90 km/h) sur le tronçon de route dédié et utilisent leur autre système de propulsion le reste du temps, qu'il soit électrique, diesel ou au gaz naturel.
Aux dires de Siemens, un camion de 40 t parcourant 100.000 km sur une telle autoroute pourrait économiser 20 k€ d'économie de carburant. Il s'agit pour l'industriel allemand du second test de ce type, un autre étant déjà en fonctionnement en Suède, depuis 2016. Trois autres eHighway seront testées en Allemagne courant 2019. PM
 
   
 

Etats-Unis
Un fonds pour
soutenir les
Supply Chain
éthiques
En Californie, la fondation Humanity United a lancé le Working Capital Fund, un fonds d'investissement de 23 M$ dédié au soutien des technologies permettant de favoriser une Supply Chain éthique, respectueuse du droit du travail et de la santé des employés. Comptant parmi ses contributeurs la Fondation Walmart, Walt Disney, Apple, C&A Foundation, Open Society Foundation ou encore le gouvernement britannique, le fonds investira directement dans des sociétés développant des solutions basées sur les nouvelles technologies (Blockchain, Machine Learning, Intelligence Artificielle, identité digitale et IoT). « Notre vision à long terme est que ces outils soient déployés à grande échelle chez de nombreux acteurs et que la dignité au travail devienne réellement la norme » a déclaré Karrie Denniston, Directrice Développement Durable Senior de la Fondation Walmart. Le fonds est d'ores-et-déjà engagé sur deux initiatives, à savoir le développement par le britannique Provenance d'une solution de traçabilité du thon en Indonésie grâce à la Blockchain ainsi qu'un outil de suivi des conditions de travail chez un fabricant de smartphones par la startup Ulula. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
ou : jean-luc.rognon@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
9 février 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

Mardi 27
Journée DSCP
Dynasys
« Transformation
digitale : votre
Supply Chain
est-elle
tendance ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 17h15
Palais Brongniart
Paris




AVRIL 2018


Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne