Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Supply Chain
Magazine
Le sommaire
de SC Mag de
janvier/février
est en ligne


Le premier numéro de 2018 de Supply Chain Magazine, désormais disponible sur abonnement payant en version papier et numérique, vient de paraître. Au menu de cette édition datée de janvier/février, une grande interview exclusive de Benoît Lemonnier, Head of Logistics & Transport chez Airbus Operations, qui nous détaille le plan de transformation logistique engagé depuis un an par l'avionneur, des retours d'expérience dans l'entrepôt automatisé de Scapnor et chez Decathlon. Nous revenons aussi bien sûr sur la belle et surprenante journée des Rois de la Supply Chain, avec un compte-rendu détaillé des présentations des huit candidats lors du Forum et un florilège des photos de la soirée au musée des Arts forains. L'enquête est consacrée au défi que représente l'arrivée prochaine de la sérialisation des médicaments pour la filière pharmaceutique, depuis les fabricants jusqu'aux officines. Sans oublier la rubrique management consacrée à l'Open innovation, un dossier complet stockage/rayonnage pour vous accompagner dans vos démarches d'appels d'offres, les paroles d'expert et un article de recherche passionnant sur l'impact de la complexité de la SC sur les profits des entreprise, signé par Mozart Menezes et Fabien Peyrol (Kedge Business School). Même si vous n'êtes pas abonné, vous avez la possibilité de consulter en ligne l'édito et d'accéder au sommaire de ce SCM n°5. JLR
Pour accéder à l'édito et au sommaire
de SC Mag n°5 de janvier/février
Pour s'abonner
à Supply Chain Magazine
 
 
 
 
Digitalisation
Generix Group
lance son
« Supply Chain
Hub »

Remettre la Supply Chain et la promesse client au coeur de la stratégie d'entreprise. C'est l'intention affichée par l'éditeur Generix Group avec le lancement d'une nouvelle offre baptisée « Generix Supply Chain Hub ». Il s'agit d'une plateforme collaborative « nouvelle génération » de traitement et de pilotage temps réel de l'ensemble des flux d'une Supply Chain. L'offre couvre les volets exécution, intégration B2B (connexions et échanges de données avec tout l'écosystème) et collaboration/visibilité. Selon l'éditeur, le principe du Generix Supply Chain Hub est d'accueillir gratuitement et de manière sécurisée l'ensemble des acteurs et de leurs systèmes en leur permettant de collaborer avec plus de 80% de leurs clients et 80% de leurs partenaires. Un grand nombre de processus métier, tracés en temps réel et de bout en bout, sont ensuite proposés sous forme d'abonnement afin de traiter toute ou partie de leurs commandes, tant au niveau des flux d'informations (commande, réception, livraison, prévision, facturation, paiement, fiscalisation, originaux numériques...) qu'au niveau des flux physiques (approvisionnement, transport, réception, stockage, cross-docking, préparations mutualisées ou e-commerce, optimisation des flux de composition de commandes, transport aval, click & collect, etc). Toutes les informations de synchronisation sont relayées en continu, via des outils de transmission automatique ou des portails interactifs, à tous les acteurs parties prenantes de l'écosystème de l'entreprise ainsi qu'à ses clients. Generix Group insiste sur l'effet réseau : ses clients « bénéficieront automatiquement de l'accès à un écosystème de plus de 50.000 sociétés déjà connectées et des centaines de milliers d'autres accessibles grâce à l'interopérabilité de la plateforme ». « Nous désirons, par cette offre, remettre la technologie au service des métiers de nos clients et accélérer leur croissance, grâce à l'usage de fonctions et de moyens collaboratifs, agiles et rapidement déployables » a résumé Jean-Charles Deconninck, Président du Directoire de Generix Group. JLR
Photo : Jean-Charles Deconninck, Président du Directoire
de Generix Group
 
 
Immobilier
logistique
Prologis
Europe du Sud
sort d'une
année « excep-
tionnelle »



« 2017 a été exceptionnelle et nous sommes sur une bonne tendance pour 2018 », a annoncé François Rispe, Directeur Général Europe du Sud du développeur immobilier Prologis. Sans surprise, cette déclaration ne dénote pas avec toutes celles faites par les acteurs de l'immobilier logistique. Chez Prologis, les trois pays qui constituent la filiale Europe du Sud (Espagne, Italie et France) totalisent ainsi 280.000 m2 lancés en 2017, pour un parc total d'aujourd'hui 5 millions de m2. Le parc de Prologis dans l'Hexagone en compte 3 millions, dont 100 000 m2 ont été lancés en 2017. « En France, l'année s'est déroulée en deux temps : avant et après l'élection présidentielle », précise Cécile Tricault, Country Manager France. Après une longue pause durant l'été, l'activité est repartie fortement, puisqu'elle s'est finalement achevée sur un record, avec plus de 4 millions de m2 transactés sur l'ensemble du marché. Mais pour Prologis, la réussite ne se mesure pas nécessairement au nombre de mètres carrés. « La raréfaction du foncier est annoncée, et nous l'anticipons en travaillant sur la qualité de notre parc, notamment à travers des innovations tel que Eegle » a commenté François Rispe. Cet outil digital connecté, lancé en 2017 par la France et aujourd'hui présent dans 12 des 3.322 bâtiments du groupe, permet en effet d'améliorer la consommation énergétique tout au long de la vie de l'entrepôt et sert aussi bien à l'investisseur qu'à ses clients. Enfin, Prologis a profité de l'annonce de ses résultats pour parler d'une nouvelle offre, créée il y a 2-3 ans, portant sur des baux de très courte durée pour de petites surfaces : une cellule pendant un mois peut ainsi être proposée, avec, pour l'accompagner, un contrat de bail simplifié. 13 baux de ce type ont été signés en 2017. EL
Photos de haut en bas :
François Rispe, Directeur Général Europe du Sud
du développeur immobilier Prologis

et Cécile Tricault, Country Manager France chez Prologis
 
 
 
 
Avant-première
SITL
Des lunettes
connectées
en test
chez KLS
L'éditeur de logiciels d'optimisation de la supply chain KLS Group croit au potentiel des lunettes connectées pour optimiser la préparation de commandes en entrepôt. Lors du prochain salon SITL 2018 (20-23 mars, Paris Nord Villepinte), il proposera de tester un prototype qui s'appuie sur la technologie proposée par Epson avec son modèle Moverio BT300. Pour se repérer dans l'espace, ces lunettes sont équipées d'une caméra qui analyse le positionnement des objets pour fiabiliser la vision en réalité augmentée. Destinées aux opérateurs logistiques, elles peuvent afficher diverses informations : lieu de stockage et emplacement des pièces, nombre d'articles à prélever, à déposer, etc. La sélection et la validation de commande s'effectuent en vocal ou via un scanner porté au doigt, voire au poignet. Le système permet de gérer les entrées et sorties de stock mais aussi les inventaires, la solution étant reliée en temps réel au WMS en Wifi. Les lunettes sont par ailleurs dotées d'une fonction appareil photo / vidéo, utile par exemple pour tracer une préparation en cas de litige. Notez que le modèle proposé est pour l'instant en test chez un client de KLS, et qu'il connaitra probablement quelques évolutions suite aux retours de ses équipes logistiques.  
   
  Le prix des lunettes présentées par KLS serait similaire à celui d'un terminal radio. ©Epson  
 
Planification
La conférence
Demand Driven
de Debra
Smith fait
salle comble
à Toulouse
Mardi dernier, pour célébrer le premier anniversaire de son laboratoire commun de recherche AGIRE (AGIlité et Résilience des Entreprises), Agilea Conseil avait invité une personnalité d'exception, l'américaine Debra Smith, reconnue comme une autorité mondiale dans le domaine de la théorie des contraintes et du DDMRP. La conférence intitulée « Smart Metrics for Smart Factories: What relevant information for a Demand Driven Industry 4.0? » qu'elle a animée a rassemblé quelque 130 participants français et internationaux dans la grande salle de réunion du Stade Ernest Wallon à Toulouse. La soirée a également été l'occasion de faire mieux connaître le laboratoire AGIRE, créé par Agilea Conseil, Armines et IMT Mines Albi, et de présenter ses deux programmes de recherche, l'un sur une nouvelle méthodologie de gestion des flux de matières Demand-Driven Adaptive Enterprise, l'autre sur le développement d'un système expert de diagnostic industriel. « Debra Smith nous a régalé d'une intervention dont elle a le secret, à la fois concrète et prospective. A l'évidence, c'est une source d'inspiration majeure, tant pour les industriels que les académiques présents dans la salle » a déclaré Matthieu Lauras, Directeur scientifique AGIRE et Professeur à IMT Mines Albi. Rappelons qu'Agilea Conseil, créé en 2009, est un cabinet d'experts en SCM qui a fortement investi sur les compétences en DDMRP et en transformation Demand Driven, tant en termes d'offre de formation (300 professionnels formés depuis 2015) que d'accompagnement d'industriels d'envergure (Michelin, Pierre Fabre, Total Lubrifiant). JLR
Photo ©AGILEA, Labo Commun AGIRE
 
   
 
 
 
Logistique
urbaine
Cinq pistes
pour répondre
au défi
immobilier en
Ile-de-France

Hier, nous évoquions l'étude consacrée à la logistique urbaine réalisée par l'Orie (Observatoire Régional de l'Immobilier d'Entreprise). Pour répondre aux enjeux-clés posés à l'échelle de l'agglomération francilienne (voir NL n°2656), celle-ci formule cinq préconisations, exposées mardi par Jonathan Sebbane, Directeur Général de Sogaris et copilote de l'étude. La première est avant tout politique, puisqu'elle recommande d'homogénéiser les réglementations du transport de marchandises ou du stationnement à l'échelle de la métropole, afin d'assurer aux acteurs davantage de lisibilité des contraintes susceptibles de peser sur leurs flux logistiques en zone urbaine. Les deux recommandations suivantes relèvent de l'aménagement urbain, puisqu'il s'agit d'une part d'intégrer de manière systématique des espaces de logistique urbaine dans les opérations d'aménagement d'envergure, et par ailleurs de chercher un modèle organisationnel et économique permettant de pérenniser les expérimentations faisant évoluer le mix-logistique (dans l'agglomération francilienne, les flux sont aujourd'hui assurés à 95% par les poids-lourds). Enfin, les deux dernières recommandations supposent une structuration professionnelle du secteur de la logistique urbaine. Il s'agit d'abord de systématiser l'association des professionnels concernés – acteurs de l'immobilier, exploitants logistiques ou autres- à l'élaboration de chartes à l'appui des politiques publiques. « L'enjeu est d'avoir des instances permettant d'entretenir un dialogue entre les différentes parties et de lancer de nouvelles initiatives ou des expérimentations, à l'image de celui qui se met en place avec la Ville de Paris », selon Jonathan Sebbane. Dernière préconisation : la mise en place d'un observatoire dédié à la logistique urbaine et à son approche immobilière, qui permette d'analyser les dynamiques à l'œuvre et d'observer les pratiques en France et à l'échelle internationale. MR
Photo : Jonathan Sebbane, Directeur Général de Sogaris
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume Uni
Tesco
réorganise sa
Supply Chain
Suite au rachat pour 3,7 Mds£ du grossiste Booker en fin d'année dernière et à la faillite de l'un de ses fournisseurs (Palmer & Harvey) en janvier, Tesco réorganise sa Supply Chain et part à la recherche de synergies. Quelque 175 M£ (197 M€) d'économies seraient rapidement réalisables selon le distributeur, dont environ 35% proviendraient d'une refonte des schémas de distribution et de la mutualisation partielle de leurs flottes de livraison. 55% des gains devraient être obtenus en regroupant les achats et en partageant les bonnes pratiques sur trois catégories de produits : frais, produits de marque et MDD. Enfin, Tesco entend tirer profit du réseau de Booker (5.000 magasins de proximité et quelque 440.000 traiteurs, restaurants et pubs à travers le pays) pour développer ses ventes en click & collect. Tesco compte pour sa part plus de 3.700 magasins au Royaume Uni. PM  
 
 
 

Japon
Rakuten
prévoit
de muscler
sa logistique
A l'occasion de l'annonce de ses résultats, le e-commerçant Rakuten (société mère de la plate-forme française de vente en ligne PriceMinister), qui subit la vive concurrence d'Amazon, a déclaré selon nos confrères du Nikkei Asian Review vouloir renforcer sa logistique et ses opérations de livraison au Japon. Jusqu'à présent, l'e-commerçant nippon se concentrait davantage sur son activité de place de marché, laissant le soin aux vendeurs de gérer la livraison de leurs marchandises. Désormais, Rakuten pilotera les opérations d'entreposage et de livraison afin d'être en mesure de communiquer aux acheteurs davantage d'informations à propos du suivi de leurs commandes. Disposant aujourd'hui de 3 entrepôts dans les environs de Tokyo et Osaka, Rakuten en construira 7 de plus à travers le pays pour étoffer son maillage de distribution. Le groupe japonais a enregistré pour l'ensemble de ses activités (e-commerce et divers services en ligne) en 2017 un bénéfice net de 110,48 Mds de yens (environ 830 M€), soit une augmentation de 187,8% par rapport à 2016. Son chiffre d'affaires de 944,47 Mds de yens affiche quant à lui une hausse de 20,8%. JF  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
ou : jean-luc.rognon@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
16 février 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

Mardi 27
Journée DSCP
Dynasys
« Transformation
digitale : votre
Supply Chain
est-elle
tendance ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 17h15
Palais Brongniart
Paris




AVRIL 2018


Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne