Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Unions libres
et mariages
de raison


La semaine dernière, deux acteurs français de l'automatisation annonçaient leur mariage: Alstef et BA Robotic Systems. Cette information, déjà largement commentée dans la NL n°2667 (*) de vendredi, soulève des interrogations sur la frénésie qui pousse depuis peu, les grands acteurs de l'automatisation à s'unir. En effet, si l'on se projette quelques années en arrière, le monde de l'intra-logistique était composé de sociétés spécialisées dans des domaines précis : les chariots élévateurs, les AGV, les convoyeurs, les rayonnages, etc. Le premier grand changement a sans doute été, au début des années 2000, la massification et l'émergence, voire la banalisation, des entrepôts de plus de 20.000 m². Pour les utilisateurs (industriels, prestataires ou distributeurs), le challenge était d'optimiser les investissements réalisés dans les équipements, et de simplifier leur mise en œuvre. Un besoin auquel certains grands acteurs (par exemple Jungheinrich), ont répondu en se positionnant sur le marché, non plus uniquement comme fournisseur de matériel de levage et de stockage, mais aussi comme intégrateur de solutions d'entreposage « clé en main ». Le deuxième fait marquant est incontestablement la montée en puissance du e-commerce avec une forte volonté d'automatiser les plates-fortes pour accélérer les flux. On observe alors des rapprochements spectaculaires. Ainsi, le fabricant d'AGV Motum est racheté par Schaefer. Balyo se rapproche de Fenwick. Après avoir mis la main, d'abord sur Egemin, puis sur Retrotech aux Etats-Unis, le groupe allemand Kion rachète en été 2016 la société Dematic pour un montant de plus de 2 milliards de dollars. La troisième vague est celle de la robotisation et du numérique. C'est ce qui pousse en juillet dernier l'industriel français Fives à acquérir la société Syleps. Cette dernière, incontournable dans l'agroalimentaire, dispose également d'un solide savoir-faire dans la préparation de commandes et la robotisation, notamment avec son OPR (Order Picking Robotique) capable de constituer des palettes hétérogènes sans intervention humaine. Et voilà qu'aujourd'hui Alstef et BA Robotic Systems, s'unissent avec la bénédiction de Future French Champions pour proposer « des solutions intégrées plus complètes ». Tous ces rapprochements, qui visent naturellement à occuper un rôle de premier plan sur un marché international, sont intimement liés aux évolutions majeures que connait la Supply Chain. Alors que pointe à l'horizon un 4e raz de marée avec le big data et l'intelligence artificielle, doit-on s'attendre à des alliances entre équipementiers et acteurs du digital et du traitement de données ? Ce qui est certain c'est que l'intra-logistique 4.0 n'aura bientôt plus grand-chose à voir avec ce que l'on appelait, il n'y a pas si longtemps... la manutention. JPG
(*) : Suite à une interversion de fichiers image, une petite partie des abonnés n'ont pas reçu la bonne photo d'illustration (celle qui devait représenter Jean-Luc Thomé) en accompagnement de l'article de la NL n°2667 sur le regroupement d'Alstef et de BA Robotic Systems. L'erreur a été corrigée depuis.
 
 
 
 
Terminaux RF
ID Logistics
entame
le virage
Android
avec Zebra
Technologies



Dans le cadre d'une démarche de simplification et de modernisation des processus dans deux de ses sites (Les Mureaux et Berre-l'Etang), pour un client de l'agroalimentaire, ID Logistics a sélectionné les terminaux mobiles TC8000 et WT6000 de Zebra Technologies et travaille en partenariat avec ce dernier pour adapter à ses besoins la couche logicielle, basée nativement sur le système d'exploitation Android.
« Le partenariat que nous avons mis en place est l'un des premiers sur ce type de technologie. C'est un vrai virage technologique»
a déclaré Thierry Vasseur, Président de ‎Zebra Technologies France. L'enjeu pour ID Logistics est de profiter de la migration des terminaux RF sous Windows, avec émulation 5250 (ndlr : sachant que le support de Windows CE s'arrête officiellement en 2020) vers des terminaux graphiques sous Android pour faire évoluer ses processus, augmenter sa productivité, améliorer le confort d'utilisation et optimiser la visibilité en temps réel des opérateurs. « L'entrepôt connecté, la réalité augmentée, la géolocalisation indoor, la vocalisation, le NFC, la validation par le geste, tout cela se fait de manière native avec ces nouveaux terminaux 100% graphiques » explique Laurent Condamine, le DSI d'ID Logistics. Ce partenariat technologique avec Zebra technologies ne remet pas en cause les contrats qu'ID Logistics passe avec les intégrateurs distributeurs(en l'occurrence Timcod), pour la livraison, le suivi et la maintenance du matériel. ID Logistics utilise également un troisième type de terminal Android siglé Zebra Technologies , la tablette tactile durcie ET50. Durant le premier semestre 2017, le prestataire a progressivement équipé les chefs d'équipe de cet outil sur tous ses entrepôts en France, pour des applications de GTA (Gestion des Temps et Activités) basées sur l'applicatif Horoquartz. (voir suite) JLR
Photos de haut en bas :
Thierry Vasseur, Président de ‎Zebra Technologies France
et
Laurent Condamine, DSI d'ID Logistics
 
 
Terminaux
RF
(suite)
L'entrepôt
ID Logistics
des Mureaux
fait figure de
site pilote
Les opérateurs ont été formés en janvier et depuis le
5 février, une trentaine de terminaux TC 8000 et quelques WT 6000 (pour la préparation mains libres) sont opérationnels sur le site des Mureaux d'ID Logistics, dans les Yvelines. L'idée est d'utiliser l'entrepôt comme pilote, sachant qu'il vient de se doter d'un WMS nativement compatible avec les terminaux Android, en l'occurrence Reflex web de l'éditeur Hardis (la première mise en œuvre de ce WMS chez ID Logistics en France). Les tests portent notamment sur la notion de « pick to graphic », avec affichage de la photo du produit à préparer, sur la vocalisation, la validation par le geste et la géolocalisation indoor. La société e-dentic, qui développe des solutions de géolocalisation en entrepôt et de validation automatique des tâches des opérateurs sans scan ou confirmation vocale à base d'e-beacons, est également associée à ces tests. Il y a également la possibilité sur les terminaux TC 8000 et WT 6000 d'utiliser un système de « push to talk » (de type talkie-walkie) entre groupes d'opérateurs en utilisant le Wifi de l'entrepôt. La réalité augmentée, qui permettra à partir du terminal TC 8000 de visualiser l'emplacement optimal où le produit doit être posé sur la palette, figure également parmi les fonctionnalités qui seront mises en œuvre. Les Mureaux serviront ainsi de base d'expertise pour former le personnel sur le site de Berre-l'Etang, dans les Bouches-du-Rhône, et à terme sur d'autres sites ID Logistics. Plusieurs terminaux portables WT6000 sont déjà opérationnel sur Berre-l'Etang, notamment pour les opérations de copacking. JLR
 
   
  De gauche à droite : Terminal TC8000 et WT6000  
 
 
 
Invitation
Un serious
game
pour s'initier
concrètement
au DDMRP
Le cabinet de conseil Citwell organise, en partenariat avec Supply Chain Magazine, deux sessions du serious game DDBRIX Factory pour faire l'expérience, de manière concrète, de l'apport du Demand Driven MRP. Elles auront lieu à Lyon le 22 mars et à Nantes le 29 mars. Ce jeu met en situation les participants qui devront accélérer progressivement le flux de matière dans un atelier d'assemblage de briques en plastique en mettant en place les buffers DDMRP et en augmentant la pertinence du flux d'information (avec des niveaux de priorisation des commandes). L'objectif final est de comprendre comment le DDMRP permet d'équilibrer la production et de diminuer globalement le stress des équipes, de découvrir concrètement quelles en sont les étapes de mise en œuvre, et d'expérimenter la nouvelle organisation proposée par cette méthodologie sur le planning et la priorisation des ordres de fabrication. Ces deux sessions gratuites, qui se dérouleront de 9h à 16h (y compris le déjeuner) s'adressent à des directeurs et responsables dans le domaine de la Supply Chain ou de l'excellence opérationnelle, dans les secteurs de l'industrie et de la distribution. Le serious game sera suivi d'un échange avec les consultants experts en Supply Chain Management de Citwell. Nombre de places limité.
Pour s'inscrire
à ces sessions
 
 
Habillement
Serge Blanco
dynamise
ses points de
ventes avec
Octipas
La digitalisation de l'enseigne de vêtements Serge Blanco se poursuit jusqu'en magasin. Courant 2016, elle avait déjà déployé la solution Fulfill From Store de l'éditeur OneSotck, lui garantissant une vision unique de ses stocks en entrepôt et en magasin. Sur fond de mise en place d'un modèle ship-from-store, l'enjeu était de bien localiser les produits pour éviter de signaler en rupture les articles disponibles en magasin, mais qi ne le sont plus en entrepôt. Depuis mi-2017, la démarche s'attache au réseau de boutiques, dont il s'agit d'optimiser la gestion de stock et d'aider les vendeurs au quotidien, tout en proposant une nouvelle expérience-client. Serge Blanco a retenu les services du spécialiste de la digitalisation des points de vente Octipas, qui a proposé une solution mobile incluant un Ipod et un terminal de paiement électronique assurant un parcours d'achat sans couture, de l'information du produit à la prise de commande jusqu'à l'encaissement. L'outil permet aux vendeurs d'accompagner leurs clients avec des fonctionnalités avancées : son identification et l'aperçu de ses anciennes commandes, ou la création d'une liste d'envies permettant de réfléchir à domicile et de formaliser la commande via internet. Cette tablette offre également au vendeur une visibilité en temps réel sur les stocks (central, magasin et web), ainsi que des informations et des recommandations sur les produits lui permettant d'optimiser ses objectifs de CA. Une phase de POC puis cinq pilotes ont permis d'affiner la solution avant un déploiement dans 26 boutiques en propre dans toute la France, en décembre dernier.
Après deux mois d'exploitation, les résultats sont
probants : « Nous constatons 100% d'utilisation dans
les boutiques, et le CA additionnel - qui ne porte que sur
les produits non présents en magasin, mais vendus via
des paniers mixtes ou des commandes réalisées en
magasin avec la tablette-vendeur – est de l'ordre de 10%
en moyenne »
, indique Emmanuel Frinzine, Omnicanal Manager chez Serge Blanco. L'enseigne propose aujourd'hui d'étendre la formule à ses nombreux franchisés, en leur permettant de bénéficier des stocks des entrepôts tout en gardant leurs stocks en propre. MR
 
   
 
 
 
Avant-première
SITL
Silverprod
dévoile une
autre facette
de son offre
Connu depuis des dizaines d'années en tant qu'éditeur et intégrateur de solution ERP pour l'industrie, Silverprod se présentera davantage sur la SITL (20-23 mars, Villepinte) sous son profil intégrateur de solutions WMS. En effet, la société dirigée par Frédéric Aubard est devenue également depuis environ un an le nouvel intégrateur de la solution Geode, éditée par Sage et qui capitalise sur une trentaine d'années de retour d'expérience dans des secteurs variés tels que la prestation logistique, l'industrie, la distribution spécialisée, la chimie-pharmacie, les coopératives agricoles, ou l'e-commerce. Les consultants Silverprod spécialisés Geode seront sur leur stand pour partager leur expertise d'organisation des flux logistiques en entrepôt et pour présenter les nouvelles fonctionnalités de la version v12 de Geode, qui sera commercialise en fin d'année, avec l'intégration d'un nouveau module de LMS (Labour Management System). Silverprod prépare par ailleurs la sortie de son premier vertical e-commerce autour du WMS Geode.
A voir Hall 6, sur le stand D120
 
 
Nomination
Transporeon
recrute
une directrice
commerciale

Début février, Valérie Carreau a été nommée Directrice commerciale Nord-Ouest Europe de Transporeon Group, avec pour mission d'accentuer son développement sur le périmètre France, Royaume-Uni et Benelux. Elle est basée à La Défense, où s'est installée à la rentrée dernière la filiale française de l'éditeur de solutions transport & logistique en version cloud. Titulaire d'un master Ventes et Marketing de Kedge Business School, à Bordeaux, Valérie Carreau dispose de 25 années d'expérience dans des fonctions commerciales BtoB au sein de grands groupes de l'IT et des services. Depuis 2013, elle était directrice commerciale de Brink's France et membre de son comité de direction. A la tête d'une équipe de 45 personnes, elle a mis en œuvre une stratégie commerciale accompagnant la transformation de l'offre de cet acteur-clé du cash management, qui travaille notamment avec les acteurs du transport. Auparavant, elle avait débuté sa carrière en tant qu'ingénieur commercial chez l'éditeur Sage, et créé sa cellule de vente directe grands comptes, avant de rejoindre en 1996 le spécialiste mondial des transactions BtoB NCR Corporation. Elle y aura passé une quinzaine d'années, évoluant d'un poste d'account manager à la direction commerciale pour la France et la Belgique. MR
Photo : Valérie Carreau, Directrice commerciale Nord-Ouest Europe de Transporeon
 
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Suisse
Le brasseur
Docteur Gab's
s'automatise
avec
Boa Concept

L'internalisation va bon train chez Boa Concept, qui va réaliser en avril prochain la nouvelle installation de la brasserie Docteur Gab's, près de Lausanne. Créée en 2001 dans une cuisine par trois amis d'enfance, celle-ci n'a cessé de se développer et s'installe dans un nouveau site à Puidoux, où travaillent une vingtaine de personnes. Docteur Gab's en profite pour automatiser une partie de sa logistique interne, afin de répondre à la forte croissance de ses volumes, passés de 40.000 à 700.000 litres produits en 5 ans, le cap du million de litres s'annonçant pour bientôt. La ligne de manutention de charges lourdes conçue avec Boa Concept comprend neuf modules de son convoyeur Plug-and-Carry Heavy Load, répartis sur deux niveaux et reliés par un ascenseur Qimarox MK10. Les caisses de bouteilles vides réceptionnées en rez-de-chaussée seront acheminées au premier étage, où s'effectue la mise en bouteille, avant de redescendre au niveau 0.
L'ensemble des équipements seront pilotés et gérés par Boa Concept, dont les convoyeurs présentent l'avantage de pouvoir fonctionner dans les deux sens, avec des modules de dépose au sol permettant d'assurer la manutention des charges avec un transpalette manuel. La sécurité des marchandises en transfert sera par ailleurs assurée par un système de barrières immatérielles. MR
 
 
  La future installation de Dr. Gab's  
 

Russie
Une directrice
générale pour
la filiale
moscovite
de DSIA
La filiale russe de DSIA a désormais une directrice générale, en la personne d'Olga Deussova, nommée en janvier 2018. Parfaitement bilingue et diplômée de l'Université de Minsk, elle avait rejoint l'équipe en mars 2017 en tant que responsable du développement. Elle était précédemment responsable du bureau de représentation russe d'un autre éditeur français, Cegid. Les solutions SaaS Logistar de l'éditeur nantais DSIA sont déployées en Russie depuis 2012 grâce à une équipe locale qui assure aux utilisateurs un support métier 24/7, même si la création de la filiale ne date que de novembre 2016 (voir NL n°2381).
Les deux principaux progiciels de la suite de DSIA déployés en Russie sont notamment la solution Logistar OMS utilisée pour l'approvisionnement de produits alimentaires frais, et la solution Logistar WMS, pour la grande distribution. JLR
Photo :
Olga Deussova
 
 

Etats-Unis
JDA s'associe
au MIT
L'éditeur américain JDA et le MIT ont signé un accord de plusieurs années dans le but de faire avancer la recherche en « Supply Chain intelligente ». En s'appuyant sur la puissance de calcul et le machine learning, cette collaboration a pour objectif d'améliorer aussi bien la performance de la SC que l'expérience client. Mené par l'éminent Professeur David Simchi-Levi, ce projet permettra aux étudiants de la prestigieuse école de se pencher sur des études de cas réels, les scenarii et données étant fournies par JDA. Ces études de cas permettront d'explorer de nouveaux algorithmes combinant le traitement du langage, l'analyse prédictive du comportement et l'optimisation prescriptive en prenant en compte les comportements d'achat historiques pour mieux prévoir les changements de comportements. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
5 mars 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

Mercredi 21
Journée TXTRetail
Thinking Retail
Symposium
« L'événement
Européen dédié
à la planification
Retail, au PLM
et la gestion de
la Supply Chain »

De 9h à 17h
Salons Hoche
Paris

Jeudi 22 à Lyon
et
Jeudi 29 à Nantes
Journées découverte Citwell
« Vivez le DDMRP avec le serious game DDBRIX Factory ! »
De 9 h à 16 h


Mardi 27
Journée DSCP
Dynasys
« Transformation
digitale : votre
Supply Chain
est-elle
tendance ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 17h15
Palais Brongniart
Paris



AVRIL 2018


Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Vendredi 6

Soirée ROADEF
Les Pros de la RO
« Invitation
au concours de
projets industriels
en RO/Business
Analytics »

Partenaires :
Université Paris Dauphine, PSL,
Lamsade,
Le Cnam,
SCMagazine
DE 18 h à 21 h
CNAM
Amphithéatre
Paul Poinlevé
Paris 3e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne