Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Toujours
plus grand !



Mais jusqu'où iront-ils ? C'est la question que l'on est en droit de se poser lorsque l'on voit surgir de terre des entrepôts aux dimensions hors normes. C'est le cas en ce moment même à Tournan-en-Brie où pousse depuis 5 mois, au milieu des champs de Seine-et-Marne, la toute nouvelle plate-forme Conforama, un bâtiment de près de 200.000 m² qui constitue à ce jour le plus grand projet logistique jamais entrepris en France (voir NL n°2569). Actuellement installée sur place, une centrale à béton permet de couler les 400 à 600 m3 qui formeront le plancher et les aires de béquillages disposées devant les portes à quai. Sur un plan purement technique, une telle construction ne peut laisser indifférent. Elle nécessite, dans sa conception et son exécution, une très grande expertise que peu d'opérateurs immobiliers peuvent revendiquer. En termes d'organisation, ce projet stratégique et ambitieux constitue une pièce maîtresse dans la Supply Chain de Conforama. Toutefois il soulève par son ampleur des questions sur l'immobilier logistique qui poursuit sa course vers des entrepôts XXL, toujours plus gros, toujours plus grands. Est-ce que de telles réalisations participent par leurs taille à une reconnaissance de la logistique comme une des activités les plus dynamiques sur notre territoire national ? Sont-elles au contraire perçues par la population comme des mastodontes inesthétiques, inutiles et générateurs de nuisances ? Sans doute faudrait-il de la part des pouvoirs publics (mais aussi des médias), des efforts pédagogiques non moins gigantesques pour expliquer que derrière les murs de ces impressionnantes constructions, il y a des hommes et des femmes qui travaillent, qui créent de la valeur et participent aussi à la croissance du pays. JPG
 
 
 
 
Gestion
du transport
Transporeon
Group signe
un partenariat
avec Sixfold
Transporeon vient d'annoncer un partenariat avec Sixfold, une plate-forme collaborative européenne (conçue en Allemagne) de tracking des ordres de transport en mode plug & play. L'éditeur allemand de solutions transport en mode Saas pourra ainsi offrir à ses clients chargeurs des fonctionnalités de suivi temps réel des marchandises, d'estimation du temps d'arrivée (ETA) et d'alerte en cas de problème. La plate-forme Sixfold s'appuie d'une part sur les données télématiques récupérées en direct chez les transporteurs (l'outil s'interface avec de nombreux systèmes de télématique de camions comme Fleetboard, Dynafleet, TomTom et Scania), et d'autre part sur les informations d'expédition provenant des systèmes de gestion du transport des expéditeurs. « En intégrant cette technologie, nous sommes désormais en mesure d'offrir à nos clients un panel d'outils complet en matière de visibilité transport : via l'interfaçage de nos clients chargeurs avec l'outil TMS du transporteur, via notre application smartphone MOM, et désormais en mode plug&play avec Sixfold » a déclaré Valérie Carreau, Directrice Commerciale Nord-Ouest Europe de Transporeon Group. Un atelier sur l'innovation logistique dans le monde, programmé le mercredi 21 mars à 13h00 sur la SITL 2018, présentera en détail le partenariat entre Transporeon et Sixfold. JLR
 
   
 
 
 
28e Forum
Kedge Business
School/
ISLI Bordeaux
Emerging
Challenges
in a Complex
Future
Sur son campus de Bordeaux, Kedge Business School organise vendredi 30 Mars, de 8h30 à 18h, le Forum Supply Chain, dans le cadre du programme ISLI. Ce rendez-vous de référence pour les acteurs du secteur réunit plus de 400 professionnels venus échanger avec les meilleurs spécialistes du monde en supply chain management. Autour de la thématique « Emerging Challenges in a Complex Future », cette manifestation propose des conférences et tables-rondes animées par les directeurs Supply Chain d'entreprises telles qu'Amazon, L'Oreal, C discount, Galeries Lafayette, Showroomprive.Com, Sonoco, Geodis... Les nouveaux défis, les évolutions technologiques et les nouveaux modèles de consommation seront abordés au cours de la journée. Un livre blanc sur les thématiques des tables-rondes sera remis à chaque participant avec un résumé des solutions proposées. Plusieurs tables rondes sont également au menu : « Green Loop Supply Chain Implementation » « New Urban Supply Chain in Smart Cities », « Hidden Costs' Impacts on End-to-End Supply Chain », « Startups' Effects on Supply Chain Innovation » et « Toward Digitalization of Maritime Supply Chains". Introduction et Synthèse des tables-rondes, Jean-Philippe Guillaume, Supply Chain Magazine.
Pour  vous
inscrire
 
 
Automobile
DB Schenker
en phase avec
l'innovation
Déjà engagé aux côtés d'acteurs du secteur automobile,
DB Schenker développe de nouveaux services pour coller à leurs propres axes d'innovation technologique. Le prestataire de services logistique annonce ainsi son implication croissante dans le développement de la fabrication additive, susceptible de permettre à ses clients automobiles de fabriquer certaines pièces à la demande. Donc d'en réduire le coût d'entreposage, voire d'en accélérer le délai de mise à disposition. Rappelons que DB Schenker est déjà un acteur significatif sur ce créneau de la pièce détachée automobile, ou de la pièce de rechange, ses services de logistique contractuelle et ses capacités de transport lui permettant de fournir des solutions tout-en-un aux équipementiers ou aux ateliers, gestion des retours comprise. Par ailleurs le prestataire entend également se spécialiser dans le stockage et le transport de batteries au lithium : classées comme éléments dangereux, elles impliquent des processus logistiques complexes, avec des conditions de transport et de stockage spécifiques. MR
 
 
 
 
Emploi
De forts besoins
en Transport &
Logistique selon
Stepstone
La branche française du géant européen des sites d'emploi spécialisés fait ce mois-ci un point sur les besoins au sein du secteur transport & logistique. Les postes à pourvoir s'y multiplient, en augmentation de 54% par rapport à 2016. Le transport terrestre est de loin le plus demandeur, puisqu'il représente 62% des offres, contre environ 20% pour la logistique et 5,5% pour le transport aérien et maritime. Deux facteurs sont mis en avant par Stepstone pour expliquer ce boom d'emplois à pourvoir : la transition écologique, qui demande de nouvelles compétences, par exemple liées à l'écoconduite, ainsi que la croissance du e-commerce, qui multiplie les besoins en manutention, en gestion des stocks ou en maintenance des robots. A noter que les métiers technologiques sont ceux où l'augmentation des besoins est la plus marquée : +56% pour l'informatique et +65% pour l'ingénierie et les métiers techniques. Et sans véritable surprise, les deux régions qui recrutent le plus sont l'Ile-de-France, qui représente un tiers des offres, devant l'Auvergne-Rhône-Alpes, 17%. MR  
 
Avant-première
SITL
B2PWeb et
S2PWeb
étoffent leurs
services et leurs
partenariats
Détenue par des acteurs du transport, la holding H2P participe à la SITL à travers ses filiales B2PWeb et S2PWeb, qui y présenteront leurs nouveaux services et y mettront en valeur de nouveaux partenaires. L'information sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) figurant parmi les priorités des transporteurs afin d'assurer la remontée d'informations CO2 à leurs clients, une solution dédiée est désormais intégrée au service de gestion des documents Transport GedTrans, ainsi qu'au service de traçabilité GedMouv. Ce dernier s'enrichit également de nouvelles fonctionnalités permettant l'intégration de l'e-CMR, la prise en compte d'éventuelles ruptures ou la gestion des modifications de commandes. Sera également à l'honneur le nouvel agrégateur de données Transport S3PWeb, qui permet de collecter des données télématiques hétérogènes, quels que soient le système utilisé au sein d'une flotte de véhicules, et de les formater pour les mettre à la disposition du transporteur, en les réinjectant par exemple dans son TMS. La bourse de fret B2PWeb entend par ailleurs faire valoir son partenariat avec PFM Solutions, et sa solution de gestion des palettes Palbank. Celle-ci est désormais accessible sur B2PWeb, et permet à ses utilisateurs de simuler leurs coûts de gestion de palettes et de calculer les économies réalisables en recourant à cette bourse d'échange de palettes.
A voir au sein du Hall 6, sur le stand D41
 
 
 
 
Transport écolo
Anemos,
un label
de transport
décarboné
La société bretonne TWT (Transoceanic Wind Transport, voir NL n° 2176), spécialisée depuis 2011 dans le transport de marchandises à la voile est à l'initiative du lancement du nouveau label Anemos sur tous les produits transportés à la voile provenant des quatre coins de l'Atlantique, notamment d' Amérique latine, des Caraïbes, des Açores ou des Cornouailles. Grâce au numéro de voyage présent sur chaque produit, le consommateur peut ainsi, en se rendant sur le site www.towt.eu/anemos, accéder à diverses informations telles que la description du produit, la trace GPS et la distance du trajet effectué à la voile, le nom du bateau et le journal de bord, avec des photos et des anecdotes. JLR  
   
 
Résultats
financiers
Panalpina
cartonne
en aérien
mais souffre
en maritime
Le commissionnaire de transport suisse Panalpina a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires net de 5,5 Md CHF (4,7 Md€), en progression de 6,5%, mais avec une marge brute en recul de 2%, à 1,4 Md CHF (1,19 Md€), en raison d'une pression sur les marges particulièrement forte en maritime. Si l'EBITDA et l'EBIT publiés peuvent afficher des croissances respectives de 11% et 26%, c'est en raison des coûts de restructuration qui avaient pesé sur les résultats 2016. En données ajustées, l'EBITDA et l'EBIT se replient en effet de 8,4% et 6%. De la même façon, le résultat net consolidé, qui atteint 57,5 M CHF (49,1 M€), progresse de près de 10% en données publiées mais décline de 28,3% si l'on corrige le chiffre 2016 des effets des coûts de restructuration. Le détail par activité permet de mesurer l'importance du fret aérien dans la performance globale du groupe. 2017 constitue même une année record pour Panalpina dans ce domaine en termes de volumes, avec un total de 995.900 tonnes traitées, en croissance de 8%. La marge brute a augmenté de 7,4%, pour atteindre 639,4 MCHF (546,2 M€), représentant ainsi 46% du total du groupe. Parallèlement, l'EBIT a progressé de 36,5% (+18% hors impact des coûts de restructuration 2016), passant ainsi à 110,3 MCHF (94,2 M€). En revanche, dans le transport maritime, si les volumes ont augmenté de 2%, à 1,5 M EVP gérés par rapport à 2016, la marge brute a dévissé de 3,7%n et la perte d'exploitation s'aggrave, passant de -0,6 MCHF en 2016 à -15,1 MCHF en 2017 (-12,9 M€). Enfin, dans la logistique, la marge brute s'est repliée de 14% à 331,1 MCHF (282,8 M€). L'EBIT connaît néanmoins une évolution positive. Il s'établit à 8,1 MCHF (6,9 M€), contre 5,6 MCHF (ajusté) en 2016. Pour 2018, le groupe se dit « raisonnablement confiant ». Stefan Karlen, le CEO de Panalpina entend capitaliser sur « les progrès solides » réalisés dans le fret aérien et en développant notamment les services à valeur ajoutée dans la logistique. Dans le maritime, il a annoncé également que « les actions à entreprendre pour ramener ce secteur dans les eaux calmes ont été identifiées ». AK
Photo ©Panalpina
 
   
 
 
 
Nomination
Le directeur
de la division
Supply Chain
devient
COO d'UPS
Président d'UPS International depuis 2013, Jim Barber vient d'être promu Chief Operating Officer (COO) d'UPS. Arrivé en 1985, M. Barber a gravi les échelons du groupe avec des postes en finances et opérations aux Etats-Unis mais aussi en Grande Bretagne, en Allemagne et en Belgique. En tant que Président d'UPS Europe, il a supervisé différentes acquisitions dans les années 1990 qui ont fortement contribué au succès de la société hors des Etats-Unis. Il a également participé la création de la B.U. ISMEA afin de développer les activités d'UPS dans le sous-continent indien ainsi qu'en Afrique et au Moyen-Orient. Depuis 2015, Jim Barber était directement en charge des divisions Supply Chain et Fret Forwarding. Il sera remplacé le canadien Nando Cesarone, 27 ans d'ancienneté et Président d'UPS Europe depuis 2015, une région représentant plus de 50% des ventes d'UPS hors-USA. Originaire de Toronto et diplômé d'un MBA de la Heriot Watt University - Edinburgh School of Business, ce dernier a été Country Manager en Autriche, Suisse et en Hongrie, ainsi que VP Opérations au Canada, Président Europe Nord-Est et Président Asie-Pacifique. Il rejoint en accédant à ce poste le Comité Directeur d'UPS. PM
Photos de haut en bas : Jim Barber, Nando Cesarone
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Japon
Itochu
embarque
à bord
de la route
de la soie
Dans le cadre de l'initiative chinoise des nouvelles routes de la soie, le géant japonais Itochu (société de commerce multisectorielle) lance un service de transport de marchandises du Japon vers l'Europe en passant par la Chine, rapporte nos confrères du Nikkei Asian Review. Ce service s'appuiera sur les lignes ferroviaires en place entre la Chine et l'Europe et démarrera dès la fin du mois de mars. Itochu Logistics (filiale d'Itochu) réalise déjà des essais depuis janvier. Concrètement, les marchandises sont expédiées dans un premier temps par voie maritime du Japon jusqu'à Dalian (province du Liaoning, au nord-est de la Chine) ou à Shanghai. Elles sont ensuite transportées par camion vers les gares avant d'embarquer dans un train, direction l'Europe. L'expédition devrait durer ainsi 25 jours et générer, semble-t-il, 50% d'économie par rapport à un transport aérien. Itochu prévoit d'acheminer du Japon vers l'Europe des pièces automobiles, des produits électroniques et des vêtements. Dans le sens inverse, il est question d'automobiles, de lait pour bébé et de produits agroalimentaires. Rappelons que dans la même veine, Nippon Express lancera également un service logistique similaire dès le printemps 2018 (voir NLn°2633). JF
 
 

Chine
ZF et Heli
créent
une société
commune
L'équipementier allemand ZF Friedrichshafen , spécialiste des transmissions, et le constructeur chinois de chariots élévateurs Anhui-Heli ont récemment officialisé la création d'une Joint-Venture chinoise. Dénommée ZF-Heli Drivetech et détenue majoritairement (51%) par Anhui-Heli, elle ouvre à ZF les portes de l'énorme marché chinois du chariot élévateur. « Heli est le leader de son marché en Chine et le septième constructeur au niveau mondial. En combinant les produits de ZF sur les segments high-tech et premium avec les machines à coût optimisé de Heli, nous sommes en mesure de créer un fournisseur de systèmes doté d'une gamme complète de chariots hydrodynamiques et électriques » commente Wilhelm Rehm, Responsable de divisions Industrial Technology et Commercial Vehicle Technology. Ayant désormais le choix entre ses propres systèmes et ceux de son partenaire allemand, Anhui-Heli sera en mesure d'équiper ses machines de la transmission (et axe de transmission) la plus judicieuse en fonction du marché de commercialisation visé. PM  
   
  Wilhelm Rehm, Membre du Comité Directeur de ZF Friedrichshafen AG (à gauche) et YangAn Guo, Vice Chairman odu Comité d'Anhui Heli Co. Ltd. (à droite).  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
12 mars 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

Mercredi 21
Journée TXTRetail
Thinking Retail
Symposium
« L'événement
Européen dédié
à la planification
Retail, au PLM
et la gestion de
la Supply Chain »

De 9h à 17h
Salons Hoche
Paris

Jeudi 22 à Lyon
et
Jeudi 29 à Nantes
Journées découverte Citwell
« Vivez le DDMRP avec le serious game DDBRIX Factory ! »
De 9 h à 16 h

Mardi 27
Journée DSCP
Dynasys
« Transformation
digitale : votre
Supply Chain
est-elle
tendance ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 17h15
Palais Brongniart
Paris



AVRIL 2018


Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Vendredi 6

Soirée ROADEF
Les Pros de la RO
« Invitation
au concours de
projets industriels
en RO/Business
Analytics »

Partenaires :
Université Paris Dauphine, PSL,
Lamsade,
Le Cnam,
SCMagazine
DE 18 h à 21 h
CNAM
Amphithéatre
Paul Poinlevé
Paris 3e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne