Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Emploi
GT Logistics
prévoit 200
recrutements
en 2018
L'an dernier, le prestataire GT Logistics a enregistré 10% de croissance, et avait déjà porté son effectif de 700 à 1.000 salariés. Cette politique de recrutement reste d'actualité en 2018, avec pas moins de 200 postes d'opérateur/cariste en CDI à pourvoir, ainsi que plusieurs postes de manager de site. Le tout sur l'ensemble des 35 sites clients sur lesquels GT Logistics est présent partout en France. Il faut dire que depuis un an, l'entreprise connaît une forte dynamique de développement, portée à la fois par l'extension des prestations sur le site de clients existants, et par la multiplication de dossiers de primo-externalisation. Parmi les nouveaux contrats annoncés figurent deux sites de PSA, celui de Vesoul et celui de sa branche MotorSport, ainsi que des prestations sur les sites d'EINEA à Eu (ex-Alcatel-Lucent), du producteur d'isolant Isover à Chemillé (49) ou du spécialiste des câbles Prysmian à Chavanoz (38). Pour séduire les candidats, GT Logistics met en avant sa politique RH et son mode de management interactif, en insistant sur les opportunités d'évolution en interne, les formations proposées toute l'année via son programme de e-learning, ainsi que l'association des salariés aux résultats de l'entreprise via la participation et l'intéressement. Les deux formules ont amené l'entreprise à redistribuer 1 M€ à ses salariés l'an dernier, 40% d'entre-eux en étant directement actionnaires, avec dividendes à la clé. Et dans les régions où la pression immobilière est forte et susceptible de rebuter les candidats, GT Logistics peut les accompagner dans leur recherche de logement. MR
 
 
 
 
Invitation
(rappel)
Assistez à
la 6
e édition
de la journée
Demand &
Supply Chain
Planning
le 27 mars
DynaSys (division de QAD) organise le 27 mars prochain au Palais Brongniart à Paris la 6ème journée DSCP, de 9h30 à 17h, en partenariat avec Supply Chain Magazine. L'éditeur expert des solutions de Demand & Supply Chain Planning (DSCP) a choisi cette année de mettre l'accent sur le thème de la transformation digitale. Dans la matinée, après un discours d'introduction du directeur général de Dynasys, Ariel Weil, les participants pourront assister à une conférence sur l'apport de la blockchain dans la supply chain 4.0, par Franck Augustin, co-fondateur de la société Transchain, puis à une intervention sur les applications du machine learning en SCM, suivie d'un témoignage de David Adoutte, directeur Supply Chain des Laboratoires Expanscience, sur son expérience en matière de gestion des prévisions à l'aide d'un outil en mode cloud. Dans l'après-midi, Caroline Mondon, la directrice générale de Fapics, et Patrick Dolé, principal business consultant chez DynaSys aborderont les méthodes DDMRP et DDS&OP. Puis David Rigault, Senior Manager chez Wavestone, et Pascal Garsmeur, responsable produits chez DynaSys, enchaîneront sur la problématique du passage du S&OP à l'IBP. Suivra un témoignage de la société luxembourgeoise Landewyck (production et vente de produits du tabac) sur l'apport des solutions DSCP dans sa démarche S&OP. La dernière conférence, avant la session de networking finale (jusqu'à 17h15) sera consacrée aux façons innovantes d'explorer les données avec des outils d'analytics (avec la participation de Pascal Ferro, de la société Qlik).
Pour vous
inscrire

 
 
Nomination
Franck Lot
à la tête du
département
logistique
d'Alsei

Le développeur en immobilier d'entreprise Alsei a nommé Franck Lot, 52 ans, à la direction de son département logistique. Diplômé de l'ESPI et Desup Paris I Sorbonne, ce dernier exerce depuis plus de 25 ans dans l'immobilier industriel et logistique, dont 18 chez Prologis. Depuis 2015, il était directeur du département industriel et logistique chez Cushman & Wakefield. Chez Alsei, Franck Lot sera chargé d'initier, développer et commercialiser les nouveaux projets de bâtiments à vocation logistique, en particulier les plateformes multimodales Stockespace, comme celles de Pays de Thelle (160.000 m²) dans l'Oise, celle de Grand Quevilly (23.312 m² divisibles), et celle d'Oudalle près du Havre (41.000 m²), dont la première tranche, développée pour AEW Europe, a été livrée le 23 février. Maxime Nemethy, son prédécesseur au poste de directeur du département logistique, travaille en binôme avec Franck Lot jusqu'à la fin du mois pour la transmission des dossiers en cours, avant de rejoindre La Réunion en avril en tant que directeur des opérations de l'entité Alsei Océan Indien. JLR  
 
 
 
Freight
Forwarding
Cotation
et réservation
désormais
online
chez Geodis
Digitalisation oblige, Geodis permet désormais aux clients de son activité Freight Forwarding d'obtenir des cotations et de faire des réservations en ligne pour leurs besoins en fret aérien ou maritime. Cela fait partie des nouvelles fonctionnalités de sa plate-forme de relation-client IRIS (Intelligent Real-Time Information System), déployées progressivement à travers le monde depuis février dernier. En quelques clics, l'utilisateur peut comparer les tarifs des différents modes de transport, en visualisant la structure du prix de bout en bout : au-delà du tarif de port à port apparaissent aussi les taxes locales, les frais d'enlèvement ou de livraison du premier et du dernier kilomètre. Les réservations peuvent s'effectuer dans la foulée, l'outil ayant simplifié ces opérations et automatisé certaines étapes du processus, avec un gain de temps à la clé pour les clients de Geodis comme pour ses opérateurs. Via l'application, il est aussi possible d'accéder 24h/24 et 7j/7 aux statuts d'expédition en temps réel, à la documentation relative à une expédition, à l'impression d'étiquettes, aux alertes de suivi ou à la gestion des exceptions et des indicateurs clés de performance, ainsi qu'à un reporting personnalisé, notamment sur le volet financier. « IRIS nous propulse à l'avant-garde de la digitalisation du marché du Freight Forwarding. Cette plate-forme robuste et innovante, en constante évolution, permet à nos clients d'aller plus loin dans le pilotage de leur supply chain, bien au-delà du track & trace », indique Kim Pedersen, DG Freight Forwarding de Geodis. A ce jour, plus de 20.000 clients utilisent déjà la plate-forme, dont les nouvelles fonctionnalités sont déjà disponibles en Belgique, aux États-Unis, en Indonésie et en Suède. MR
 
   
 
Avant-première
SITL
ffly4u dévoile
une solution IoT
de rupture
dans le suivi
des remorques


Après avoir développé plusieurs services customisés basés sur l'Internet des Objets dans le domaine de la supply chain et de la gestion des stocks, ffly4u s'attaque aux problématiques de traçabilité dans le transport. La société toulousaine présentera sur la SITL 2018 (Villepinte du 20 au 23 mars) sa nouvelle offre « myTrailer-by-ffly4u », qui se positionne comme une alternative « plus simple, autonome et moins chère » aux solutions télématiques pour remorque à l'aide de boîtiers GSM traditionnels. « Si le besoin de géolocalisation des remorques sur l'ensemble de l'Europe est réel, le taux de remorques connectées est encore faible essentiellement pour des raisons de coûts. Nous avons souhaité offrir une alternative économique aux solutions existantes, en se calant sur le strict besoin d'informations des propriétaires des flottes de remorques » a déclaré Olivier Pagès, le Pdg de ffly4u. La solution fonctionne avec 2 petits boîtiers intelligents, autonomes en énergie (pendant 3 à 6 ans), connectés l'un à l'autre et positionnés l'un sur le toit du tracteur et l'autre sur le devant de la remorque. C'est ce dernier qui embarque des fonctions de GPS, de mesure de température et détection de mouvements. Les données sont transmises via les réseaux LPWan (Sigfox ou LoRa) et consultables en temps réel sur une plateforme spécifique, monitorée par l'outil ThingWorx de PTC. Commercialisée à partir de la mi-avril, « myTrailer-by-ffly4u » est proposée sous forme d'abonnement mensuel (comprenant la location des boîtiers pour une durée de 3 à 7 ans). JLR
A retrouver sur le Hall 6, dans l'espace Smart Hub
Photo : Olivier Pagès, ffly4u
 
 
 
 
Textile
Zara veut confier
le click & collect
à des robots
Le click & collect permettant de réduire les coûts et de gagner du temps sur le cycle de livraison, Zara a activement promu cette option d'achat, actuellement proposée dans 44 des 94 pays d'implantation de l'enseigne textile. Victime de son succès, la formule représente un tiers des ventes en ligne, si bien qu'il y a souvent des files d'attente en boutique dans les grandes villes, au grand dam des clients. En effet, beaucoup ne disposent pas de comptoir dédié au retrait ou au retour des commandes en ligne. D'où l'idée d'automatiser cette opération. Bientôt, il n'y aura plus qu'à scanner un code-barres pour qu'un robot se charge d'aller chercher la commande dans l'arrière-boutique, puis de la déposer dans un casier dans lequel le client récupérera ses achats.
C'est déjà le cas dans une boutique à La Corogne, près de son siège en Espagne, d'autres tests devant être menés sous peu en Europe. L'initiative doit permettre à la marque espagnole de maintenir son avance sur ses concurrents qui développent aussi le click & collect en boutique, à commencer par H&M. PM
Source Wall Street Journal
 
 
Colis
Chronopost
ragaillardit
son agence
de Brive
Le boom des livraisons de colis ne concerne pas uniquement les grandes agglomérations. Anticipant 10% de son activité cette année sur les départements de Corrèze, de Dordogne et du Lot, Chronopost a investi 2,5 M€ dans la relocalisation de son agence de Brive-la-Gaillarde vers un nouveau site de 6.500 m² à Saint-Pantaléon-de-Larche, à l'ouest de la ville. Ce nouvel outil de travail affiche une capacité de traitement de 35.000 colis par jour, leur distribution s'effectuant via une centaine de tournées (d'où ses 25 quais de chargement/ déchargement de poids-lourds et les quelque 70 portes pour véhicules légers). Par ailleurs, l'installation été en partie mécanisée, et ses deux chambres froides en froid négatif et froid négatif permettent de prendre en charge les colis de produits alimentaires dans le cadre du déploiement national de l'offre Chronofresh, lancée par l'expressiste mi-2015. Quant à l'équipe sur place, elle a été renforcée avec 4 recrutements qui portent l'effectif à 30 personnes. MR  
   
 
 
 
Engins de
manutention
Hangcha lance
un AGV
pour charges
lourdes
Disposant déjà d'AGV dans sa gamme chinoise, Hangcha lance l'A30, un nouveau modèle autoguidé par laser et destiné aux applications lourdes. Sa capacité annoncée s'élève à 3 t avec un centre de gravité à 950 mm, et même 5 t avec un CG à 600 mm. Seul représentant des AGV de capacité supérieure à 3 t en Chine, il a d'ores-et-déjà séduit un fabricant local de plaques de céramique. Parmi ses autres clients sur place figurent notamment BMW, General Motors, Anji Logistics, Jingdong Logistics et Fengshen Logistics. Hangcha développe des AGV depuis 2012 et a créé en 2016 la B.U. Hangcha Intelligent Logistics, qui promet une intégration aisée de ce chariot avec les ERP, WMS, WCS, convoyeurs et autres équipements de stockage automatisés.
Avec cette nouvelle machine, le constructeur entend devenir le leader des AGV en Chine et un acteur de poids dans le reste du monde, d'autant que d'autres modèles sont annoncés pour le courant de 2018. PM
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
STEF s'adapte
à la logistique
urbaine
bruxelloise
Le groupe STEF a fait preuve d'un joli sens de l'anticipation en devenant, en septembre 2017, l'exploitant d'un espace logistique de 200 m² situé au cœur de Bruxelles, au sein du Marché Matinal. L'initiative visait à livrer plus efficacement les produits alimentaires frais (+2°/+4°) aux professionnels du centre-ville. Mais la nouvelle organisation va aussi permettre au logisticien de s'adapter aux nouvelles contraintes de livraison. La ville de Bruxelles a en effet officialisé le 9 février sa décision d'interdire le trafic de transit des véhicules de plus de 7,5 t dans le « Pentagone », son centre-ville à l'intérieur de la petite ceinture. La nouvelle plate-forme logistique de Stef permet de réaliser des activités de cross-docking : réception des marchandises, préparation de commandes puis livraison. La distribution, proposée du lundi au samedi de 6H à 15H, s'effectue via « une flotte de véhicules frigorifiques aux normes Euro 6 adaptée au centre-ville, composée de 4 porteurs de 7 t et d'un véhicule léger », précise l'entreprise dans un communiqué. La nouvelle organisation permet aussi de réaliser jusqu'à 6 tournées de livraisons par jour et d'offrir de la souplesse dans les plages horaires, notamment tôt le matin. « Aujourd'hui, nous sommes en capacité d'apporter à nos clients une prestation de logistique du dernier kilomètre performante alliée à des créneaux horaires de livraison spécifiques. En 5 mois d'exploitation, nous avons déjà livré 10.000 palettes à plus de 250 destinataires », précise Koen Torrekens, Directeur Général de STEF Benelux. AK  
   
 
 
 

Autriche
DHL regroupe
des activités
sur l'aéroport
de Vienne
60.000 m², c'est la surface du, ou plutôt des entrepôts que DHL Global Forwarding et DHL Freight vont faire construire à partir de l'été 2018 à Fischamend, dans la zone de l'aéroport de Vienne. Cette structure deux-en-un regroupera les activités des deux filiales actuellement réparties sur trois entrepôts autour de la capitale autrichienne. DHL en attend de nombreuses synergies, ainsi qu'une accélération du traitement du fret aérien, routier et maritime. Disposant de davantage de portes à quai que les structures qu'il remplace, cet entrepôt sera d'ailleurs doté d'une zone de cross-docking. Cet investissement devrait permettre à DHL de proposer des services plus performants pour les marchandises à destination ou provenant d'Europe de l'Est. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
15 mars 2018

MARS 2018

Mardi 20 au
vendredi 23
SITL
Europe 2018/ Intralogistics
Europe

Parc des
expositions
Paris Nord
Villepinte
Hall 6

Mercredi 21
Journée TXTRetail
Thinking Retail
Symposium
« L'événement
Européen dédié
à la planification
Retail, au PLM
et la gestion de
la Supply Chain »

De 9h à 17h
Salons Hoche
Paris


Jeudi 22
à Lyon
et
Jeudi 29 à Nantes
Journées découverte Citwell
« Vivez le DDMRP avec le serious game DDBRIX Factory ! »
De 9h à 16h

Mardi 27
Journée DSCP
Dynasys
« Transformation
digitale : votre
Supply Chain
est-elle
tendance ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 17h15
Palais Brongniart
Paris



AVRIL 2018


Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Vendredi 6

Soirée ROADEF
Les Pros de la RO
« Invitation
au concours de
projets industriels
en RO/Business
Analytics »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
PSL, Lamsade,
Le Cnam,
SCMagazine
De 18h à 21h
CNAM
Amphithéatre
Paul Poinlevé
Paris 3e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne