Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Résultats
ID Logistics
poursuit
son ascension


Avec un chiffre d'affaires d'1.329,3 M€, et une progression de 24,2% (+8,4% à données comparables) ID Logistics poursuit en 2017 son insolente progression. Eric Hémar, PDG et fondateur, estime que cette forte croissance associée à une amélioration de la rentabilité opérationnelle « constitue un marqueur significatif de la solidité de l'entreprise et de son modèle économique ». En France, le CA s'élève à 632,6 M€ (+8,8%). A l'international il ressort à 696,7 M€, en progression de +42,7% avec l'intégration de Logiters acquis en septembre 2016, et de +7,9% à données comparables. Dans un communiqué le groupe nous informe qu'il a accéléré son développement sur l'e-commerce qui représente désormais plus de 12% de son CA (+42% en France et +55% à l'international sur le 4ème trimestre). Le résultat opérationnel courant a connu en 2017 une forte amélioration pour s'établir à 36,7 M€, en hausse de +32% par rapport à 2016. Ainsi, la marge opérationnelle courante du Groupe progresse de 20 points de base à 2,8% en 2017. L'amélioration a été particulièrement sensible au second semestre, avec un doublement par rapport à 2016. Cette évolution serait principalement liée à la montée en productivité en 2017 des nombreux dossiers démarrés sur 2016. Fort de ces résultats, Eric Hémar se dit attentif aux opportunités de croissance externe, « notamment en Europe du Nord, afin de pouvoir offrir une couverture géographique la plus globale possible ». Créé voici 18 ans, ID Logistics gère désormais près de 300 sites implantés dans 17 pays représentant 5,5 millions de m² opérés en Europe, en Amérique Latine, en Asie et en Afrique. L'entreprise emploie 19.000 collaborateurs. JPG
Photo : Eric Hémar, PDG et fondateur d'ID Logistics
 
 
 
 
Supply Chain
TV
L'immobilier
logistique
en pleine
transformation
Le e-commerce, le digital, l'automatisation, les nouvelles réglementations, la distribution urbaine... autant d'éléments qui impactent directement sur la conception des bâtiments logistiques, leur implantation, leur coût et leur exploitation. Comment les acteurs du marché anticipent ces évolutions ? Quelles sont les grandes tendances tant en France et qu'à l'international : entrepôt connecté, hôtel logistique, ELU... Quels conseils peut-on donner aux utilisateurs de l'industrie et de la distribution qui se lancent dans un projet immobilier ? Pour le savoir, Supply Chain Magazine a réuni sur le plateau d'Agora Fonction, un panel de professionnels de l'immobilier logistique. Retrouvez en vidéo les deux parties de ce débat qui réunissait Brecht Vermander (Aconstruct), Diana Diziain (Afilog), Tarik Beyomard, (APRC), Didier Malherbe (CBRE), Léandre Boulez (Diagma), Laurent Sabatucci (EOL), Patrick Remords (JLL), Antoine Beraldi (Prologis). Animateurs : Jean-Luc Rognon et Jean-Philippe Guillaume.
Retrouvez les vidéos
des deux parties de ce débat
 
   
 
 
 
Formation
Un Bachelor
franco-
allemand
à l'ISTELI
Strasbourg
A la rentrée prochaine, l'Institut du Transport et de la Logistique Internationale (ISTELI) de Strasbourg accueillera la première promotion d'une nouvelle formation, un Bachelor « Organisateur (trice) de flux de transports internationaux ». Monté en partenariat avec la Berufliche Schulen de Kehl, établissement situé juste de l'autre côté du Rhin, il s'adresse aux étudiant déjà titulaires d'un Bac+2, minimum, ou à des professionnels souhaitant développer leurs compétences. Son programme de 12 mois a surtout une particularité de taille : 1/4 d'enseignement trilingue (40% en français, 40% en allemand et 20% en anglais), et 3/4 d'immersion en alternance à effectuer dans une entreprise du pays partenaire. L'enjeu est de former des experts de l'organisation d'opérations de transport transfrontalières et européennes, dotés de solides connaissances des normes et règles en vigueur en France, en Allemagne et ailleurs en Europe. A l'occasion de la SITL qui s'est déroulée la semaine dernière sous les couleurs des relations franco-allemandes, une signature a officialisé cette coopération entre l'établissement allemand et l'ISTELI Strasbourg, membre du réseau Aftral. MR
 
   
  Peter Cleiß, directeur de la Berufliche Schulen Kehl (G)
et
Loïc Charbonnier, président d'AFTRAL (D) ©Isteli
 
 
 
 
TMS
Les leaders
du Magic
Quadrant
sont…
Le Gartner vient de publier son analyse du marché des TMS en 2018. Il s'agit selon le cabinet d'un secteur en pleine croissance pour les raisons habituelles (réduire les coûts, améliorer la productivité, l'efficacité, la visibilité et la satisfaction client), mais aussi en raison d'un facteur plus conjoncturel : le manque de capacité et le besoin d'en maximiser l'utilisation. Ce marché est également très fragmenté et caractérisé par un nombre croissant d'offreurs, et ce aussi bien en Europe qu'en Amérique ou en Asie. Et voici donc les acteurs qui ont l'honneur de figurer dans le Magic Quadrant du Gartner cette année. Catégorie « leaders » : SAP, Oracle et JDA. Catégorie « visionnaire » : Manhattan Associates. Catégorie « challengers » : l'anglo-américain BluJay (également plate-forme de GTM), l'américain Mercury Gate, C.H. Robinson, Transplace (filiale de TPG au même titre que Transporeon, partenaire de WiseTech Global et qui nourrit des ambitions internationales en 2018), et inet-logistics. Basé à Dornbirn en Autriche, ce dernier appartient depuis 2017 au fonds Castik Capital, fonds qui a aussi racheté Wolters Kluwer Transport Services (Transwide, BursaTransport et Teleroute, voir NL n°2595) l'an dernier. Enfin les acteurs considérés comme « niche technologique » sont le britannique 3T Logistics (également 4 PL) et les américains 3Gtms (partenaire de Trimble et présent principalement aux USA mais aussi en Europe, Australie et Nouvelle Zélande), Kuebix, et Cloud Logistics, l'un des petits poucets du classement. Si aucun éditeur n'est sorti du Magic Quadrant cette année, 4 ont fait leur apparition. Il s'agit de 3Gtms, 3T Logistics, Cloud Logistics et Kubix. PM  
   
 
 
 
Pièces
de rechange
Gefco étend sa
collaboration
avec
Schaeffler
Gefco France étend sa collaboration avec la division Automobile Aftermarket de l'industriel Schaeffler, pour la gestion de l'approvisionnement en pièces de rechange de ses clients, principalement des grossistes en pièces automobiles, centrales de distribution, concessionnaires mais aussi garages indépendants, et ce partout en France depuis sa plateforme logistique de Satolas-et-Bonce. Le prestataire s'attache à offrir à cet industriel un service logistique complet : gestion des flux, des stocks, organisation des espaces, optimisation des préparations de commande. Ce partenariat représente 34.500 commandes expédiées sur une année, soit 60.000 mouvements de palettes pour un total de 900.000 pièces de rechange traitées à l'année. Les articles sont, dès réception, stockées dans des racks sur une mezzanine installée sur la plate-forme logistique, et entièrement dédiée à ce client. Cet espace de stockage comporte plus de 20.000 emplacements distincts de picking en mezzanine sur une surface totale de 5.000 m² de surface. Ensuite, et selon les appels de commandes de Schaeffler Aftermarket France reçus par EDI, les expéditions sont préparées. En fonction des volumes de livraison, Gefco organise l'expédition soit en mode Groupage soit en Transport en lots. Tous les mois, un comité de pilotage est organisé pour évaluer le niveau de qualité des prestations. Les indicateurs de performance sont partagés entre les équipes à travers un reporting mensuel. Ces actions permettent à Schaeffler Aftermarket France de garder le contrôle sur les stocks et les approvisionnements et à Gefco France de faire progresser en permanence la relation client. JPG
 
   
 
 
 
Commerce
International
Croissance
des échanges
en 2017
pour le G20
La croissance du commerce international de marchandises des pays du G20, corrigée des variations saisonnières et exprimée en dollars US courants, a progressé pour le 7ème trimestre consécutif, les exportations ayant augmenté de 2.7% et les importations de 3.0% au T4 2017. Les exportations et les importations ont progressé de 2.9% et 2.4% respectivement en Europe, notamment en France (+3.3% et +1.4%), en Allemagne (+2.2% et +2.3%), en Italie (+3.2% et +3.2%) et au Royaume Uni (+2.0% et +2.8%). Elles ont également progressé dans les pays de l'ALENA : au Canada (+3.1% et +1.6%), au Mexique (+4.3% et +3.5%) et aux États-Unis (+3.6% et +5.7%). Parmi les autres économies du G20, de fortes croissances ont été observées en Argentine (+6.6% et +7.8%), en Russie (+12.1% et +4.6%), en Afrique du Sud (+5.3% et +4.2%) et, dans une moindre mesure, en Chine (+4.4% et +2.6%). Après avoir atteint des records au trimestre précédent, les volumes d'échange de marchandises ont diminué en Australie (-5.8% et de -14.0%) et en Corée du Sud (-8.9% et -1.3%). Sur l'ensemble de 2017, les exportations et importations au sein du G20 ont augmenté de 10.0% et de 11.5% respectivement par rapport à l'année 2016. Les plus fortes croissances ont été enregistrées en Australie (20.5%) et en Russie (25.4%) au niveau des exportations, et en Inde (23.2%) et en Russie (24.5%) pour ce qui est des importations. PM
Sources : OCDE
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Suisse
Quand
les utilitaires
deviennent
des pistes
d'atterrissage
pour drones
Le 22 mars dernier, Harry Salamon, Directeur Général Vans de Mercedes-Benz France a présenté lors d'une conférence à la SITL à Villepinte (France) le projet-pilote mené avec succès à Zurich en partenariat avec le fabricant américain de drones Matternet et la plateforme de vente en ligne siroop.ch. Ce test, associant drones et utilitaires légers était une première mondiale. Au total, cinquante commandes passées en ligne ont été livrées sans incident par voie aérienne à Zurich entre le 25 septembre et le 15 octobre 2017. Ce test a été mené dans le cadre du projet Vans & Drones de Mercedes-Benz Vans, la division Utilitaires Légers de Daimler AG. Les livraisons finales (en moins de deux heures) étaient assurées par 2 véhicules de type Vito équipés de plateforme d'atterrissage. Ils étaient stationnés dans quatre zones délimitées peu ou pas habitées, afin de limiter les nuisances sonores des drones. Ces derniers étaient équipés du système « Sense-and-Avoid » identique à celui utilisé dans l'espace aérien suisse, par exemple pour les hélicoptères. A noter que le site de vente en ligne proposait à l'occasion de ces « Luftpost deals » une réduction de 20% pour des articles de moins de deux kilos (café, produits électroniques). Vans & Drones devrait être étendu à d'autres domaines d'applications, mais toujours avec des atterrissages sur des fourgons roulant, et en relation directe avec une gestion automatisée des commandes. JPG  
   
 

Thaïlande
Alibaba
envisage
de renforcer
sa logistique
en Asie
du Sud-Est
Le South China Morning Post (propriété du groupe
Alibaba) nous apprend que le e-commerçant chinois Alibaba est en pourparlers avec le gouvernement thaïlandais concernant la potentielle implantation d'une plate-forme logistique dans le pays pour consolider son expansion en Asie du Sud-Est.
D'après nos confrères du Bangkok Post, ce centre logistique
se situerait dans la province de Chachoengsao (dans l'est
du pays).
Rappelons que ces discussions ont lieu alors que Alibaba a très récemment investi 2 Md$ supplémentaires dans sa filiale Lazada, numéro un des ventes en ligne dans le sud-est asiatique (voir NL n°2678). JF
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 mars 2018

MARS 2018

Jeudi 29
Journées découverte Citwell
« Vivez le DDMRP avec le serious game DDBRIX Factory ! »
De 9h à 16h
Nantes

AVRIL 2018

Jeudi 5

Soirée de Gala
de l'Agora du
Supply Chain
Management

Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Vendredi 6

Soirée ROADEF
Les Pros de la RO
« Invitation
au concours de
projets industriels
en RO/Business
Analytics »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
PSL, Lamsade,
Le Cnam,
SCMagazine
De 18h à 21h
CNAM
Amphithéatre
Paul Poinlevé
Paris 3e


Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne



JUIN 2018

Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15