Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Transport
combiné
Grève
à la SNCF :
le GNTC
s'alarme et
en appelle
à l'Etat
Pour le Groupement National des Transports Combinés (GNTC), la grève perlée de la SNCF risque d'entraver le développement du transport combiné rail-route (TCRR) en France et l'Etat doit prendre toutes ses responsabilités en la matière en indemnisant les professionnels du secteur impactés par les arrêts de travail des cheminots. « C'est le scénario du pire qui se dessine [alors que] l'ouverture à la concurrence peut être comprise comme une chance et une opportunité pour le ferroviaire, » regrette le GNTC. Pour l'organisation représentative des acteurs du transport combiné, l'ouverture à la concurrence du transport intérieur de fret en 2006 a permis de « sauver et de développer la filière », notamment avec des transporteurs qui se sont engagés financièrement comme opérateurs de transport combiné (OTC). « Entre 2010 et 2015, le transport combiné a progressé de 30% alors qu'en 2016, il a fortement chuté à cause des mouvements sociaux à la SNCF », poursuit le GNTC. Aujourd'hui, le groupement ne veut donc pas enregistrer un coup d'arrêt dans le développement du transport combiné rail route (qui représente près de 3% du total du transport de marchandises et plus de 10% du transport global de marchandises à plus de 500 km). Le GNTC demande même à ce que la circulation des trains du transport combiné soit assurée par la SNCF, y compris pendant les mouvements sociaux, et que l'Etat indemnise tous les professionnels du secteur impactés. Pour le groupement, la force majeure ne peut être invoquée et il est du devoir de l'Etat de faire respecter le droit européen de libre circulation des biens et des personnes. AD
 
   
  Terminal Novatrans de Valenton ©Novatrans  
 
 
 
Planification
Maisons
du Monde
envisage
d'étendre
l'utilisation
d'Anaplan
Après la mise en place réussie d'une plate-forme de planification avec Anaplan à l'initiative de sa direction financière, Maisons du Monde étudie aujourd'hui la possibilité d'étendre l'utilisation de l'outil à d'autres fonctions, notamment l'amélioration de la planification des besoins sur le plan logistique et l'analyse des différents niveaux de marge de la collection produit. L'installation d'Anaplan pour le reporting réel mensuel, le reforecast et la définition du budget (sur 300 magasins et 11 pays) a été réalisée en quelques mois avec l'aide du cabinet de conseil Keyrus Management, qui a accompagné également Maisons du Monde dans la phase de choix de l'outil. L'objectif de la direction financière du distributeur de meuble et d'objets de décoration était de gagner en agilité et en visibilité sur ses deux canaux (points de vente et e-commerce), ainsi que de faciliter le dialogue avec les métiers opérationnels et les fonctions support sur la base d'un reporting précis et d'indicateurs partagés. JLR
Photo ©Maisons du Monde
 
   
 
Institut
du commerce
Le Bricolage
poursuit
la profession- nalisation
de sa
Supply Chain

L'initiative conjointe industriels-distributeurs, démarrée sous l'égide d'ECR France, se poursuit à un rythme soutenu avec l'Institut du Commerce. C'est ce qu'indique Xavier Hua, son directeur général. En effet, après la publication de la fiche pratique « Données logistiques harmonisées pour le secteur du Bricolage en 2014 », du « Manuel de bonnes pratiques logistiques de la gestion des lots en 2015 », et du « Manuel de bonnes pratiques » début 2017, les acteurs du groupe de travail ont poursuivi leur démarche d'amélioration de l'efficacité opérationnelle. Deux nouvelles publications sont disponibles dès maintenant dans la médiathèque du site de l'Institut : « Le Manuel de Bonnes – Pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage », qui comprend notamment, un dictionnaire des termes relatifs aux différents statuts de l'article au cours de sa vie, et « L'indice de déploiement EDI pour le secteur du Bricolage », qui montre que la dématérialisation des commandes et des factures est maintenant généralisée pour les acteurs majeurs du secteur, avec une croissance moyenne de 10% pour les factures tous distributeurs confondus. Les acteurs du secteur travaillent à présent sur une feuille de route avec un atelier « Indicateurs partagés - comment animer une revue de performance collaborative ». Tous ces travaux sont accessibles aux adhérents de l'Institut du Commerce, emmenés par Adeo Services, Brico Dépôt, Bricomarché, Castorama, Mr Bricolage, Groupe Atlantic et Sonepar. JPG
Photo : Xavier Hua, Directeur général
de l'Institut du Commerce
 
 
 
 
Challenge
étudiant pour
la logistique
connectée
Les étudiants
inventent
la déchetterie
2.0 !
Organisé par le Pôle d'Intelligence Logistique (Pil'es)
et « Entreprises et Numérique » avec le soutien du Pôle Métropolitain, la 2e édition du Challenge étudiant « logistique connectée » s'est achevé vendredi soir autour d'une thématique : revisiter la déchetterie traditionnelle en intégrant les enjeux de transformation digitale et d'économie circulaire. Les étudiants issus d'une dizaine d'écoles de la région ont planché pendant 24h sur le sujet (voir NL n°2691) . Le premier prix a été remis à l'équipe qui a imaginé « My Smart », une application proposant différentes fonctionnalités notamment une reconnaissance visuelle des déchets. Cette solution permettrait de fluidifier les flux entrants vers les déchetteries, de canaliser les utilisateurs vers les déchetteries sous-utilisées, de les détourner des déchetteries non adaptées à leurs besoins. Accueillis au cœur de la première plate-forme logistique française en Nord Isère, dans les locaux de la CCI Nord Isère (CAPI), les étudiants ont pu poser de nombreuses questions et bénéficier de l'expertise des coachs Suez et des professionnels de la logistique et du numérique. Le jury était présidé par Laurent Sulkowski, directeur de l'agence Rhône-Nord Isère de Suez. « Ce type d'évènement est important pour nous, indique Thomas Daudré-Vignier, président du Pôle d'Intelligence Logistique. Cela nous permet de valoriser les enjeux logistiques et Supply Chain. Cette deuxième édition est une réussite, nous réfléchissons déjà à l'organisation de la prochaine qui devrait se tenir lors de la prochaine Biennale de la Logistique en mars 2019 ». JPG
Photo ©Sébastien Ferarro
 
   
 
Nominations
DynaSys
renforce
son équipe à
l'international
L'éditeur DynaSys (groupe QAD), annonce les nominations de Frédéric Faysse, qui devient Sales Manager Europe du Sud et de Shaun Phillips, promu Global Product & Market Manager. Frédéric Faysse a rejoint DynaSys en 2014 en tant que Business Development Manager. Aujourd'hui, après plus de 3 ans dans l'entreprise, et 20 ans d'expérience chez différents éditeurs, il va se concentrer sur le déploiement commercial sur l'Europe du Sud, accompagné de son équipe d'avant-ventes et de commerciaux. Shaun Phillips a intégré la société en 2017, après une longue carrière dans l'IT et l'édition de logiciel d'entreprise en Australie, notamment. Il aura pour mission, chez DynaSys, la direction stratégique de la solution DynaSys DSCP et sa mise sur le marché au niveau international. JPG
Photos de haut en bas :
Frédéric Faysse
et Shaun Phillips, Dynasys
 
 
 
 
Transport
UPS s'installe
à Nuits-Saint-
Georges
L'expressiste UPS annonce l'ouverture d'un nouveau centre dans la commune de Nuits-Saint-Georges, proche de Dijon (Côte d'Or). « Ce centre, situé dans l'une des plus grandes régions viticoles française, illustre l'importance qu'UPS accorde au marché français et son ambition de contribuer à la croissance de nos clients en leur proposant des services sur mesure à l'instar de l'offre dédiée au vin », déclare Laurent Wuattier, directeur des opérations pour la division Est. L'investissement de Dijon fait partie d'un vaste plan d'investissement pluriannuel de 2 milliards de dollars jusqu'en 2019 pour continuer à améliorer et étendre le réseau logistique d'UPS en Europe. Rappelons que les investissements récents en France comprennent un centre de tri et de livraison de colis de 100 millions de dollars à Corbeil-Essonnes, dont l'ouverture est prévue dans le courant de l'année. UPS a également ouvert un nouveau hub à Montpellier et un site de livraison combiné avec le siège social d'UPS France à Paris en 2017. JPG  
   
 
Election
Guy Thomas,
président
de Certibruit
Le 29 mars 2018, l'Assemblée Générale de l'association Certibruit a vu l'élection de Guy Thomas en qualité de président pour succéder à Eric Devin. Guy Thomas était, jusqu'en janvier 2018, directeur technique froid du groupe Petit Forestier et a rejoint depuis les rangs du Cemafroid-Tecnea, l'un des 3 membres fondateurs de l'association Certibruit avec le CIDB (Centre d'Information et de Documentation sur le Bruit) et le LNE (Laboratoire National d 'Essais et de métrologie). Eric Devin était président depuis la création de l'Association en 2012. JPG  
 
 
 
Immobilier
Logicor crée
une équipe
dédiée à
la logistique
urbaine
en France
Logicor France annonce la création d'une nouvelle équipe concentrée sur les marchés de Paris et de la région Ile-de-France, afin de proposer des solutions immobilières pour la logistique urbaine. Cette équipe sera dirigée par Dimitri Mezinis, Directeur Asset Management, qui supervisera la gestion des 47 bâtiments du portefeuille ainsi que leur commercialisation. Le patrimoine de Logicor en Ile-de-France sur le segment de la logistique urbaine représente 650.000 m² en incluant le parc de Garonor à Aulnay-sous-Bois - près de l'aéroport de Roissy CDG, qui est géré par Céline Chauderon. Dimitri Mezinis reportera directement à Pierre Philippot, DG France. JPG  
 
Automatisation
Major ISD
gagne
en efficacité
avec Ulma
Le distributeur de boissons spécialisé dans les spiritueux Major Spirit International Distribution (Major ISD), notamment distributeur exclusif de la marque Jägermeister en France, a automatisé ses opérations de stockage afin d'améliorer son efficacité ainsi que sa qualité de service. Agissant en tant que consultant et ingénieur système, l'espagnol Ulma a conçu et assemblé une solution personnalisée comprenant un transstockeur à plusieurs allées et d'une capacité de 1.000 palettes ainsi que des stations de préparation de commandes, de quoi préparer plusieurs commandes en simultané.
Géré par le WMS d'Ulma, cet entrepôt dessert l'ensemble des clients du distributeur en France. Major ISD a été crée en 1989 et est basé à Cognac. PM
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Spécial Modex :
Automatisation
à tout va

L'automatisation bat son plein, c'est le constat qui s'impose en arpentant les allées du salon Modex, qui se tient à Atlanta au 9 au 12 avril. Ce n'est pas John Baysore, CEO Monde de Dematic, qui dira le contraire, lui qui tenait une conférence de presse durant laquelle il a présenté une suite complète de systèmes automatisés : miniload, convoyeurs, trieurs, robots de picking (fabriqué par Fanuc), et même un AGV (tracteur), rien ne manquait à l'appel. La prochaine étape pourrait être le chariot préparateur de commandes équipé d'un bras robotisé nous a confié en exclusivité Crystal Parrott, Directrice du Centre d'Excellence en Robotique de Dematic. Si Balyo travaille avec Fenwick Linde en Europe pour automatiser la gamme de chariots du constructeur allemand, son partenaire américain se nomme Hyster-Yale. Sur le stand de ce dernier, on pouvait en effet voir un gerbeur à contrepoids, dernier modèle automatisé après environ trois ans d'une collaboration qui a déjà abouti à la commercialisation d'un tracteur, un préparateur de commandes et gerbeur accompagnant. Cette collaboration donnant entière satisfaction aux deux parties, Hyster-Yale est devenu revendeur officiel de Balyo aux Etats-Unis en 2016. Ce dernier a par ailleurs ouvert un bureau à Woburn, à quelques kilomètres de Boston, en janvier 2017. Prochain étape ? Un AGV pour allées étroites. Stay tuned. PM
(voir suite)

Photo ci-contre : John Baysore, CEO de Dematic
 
   
  Crystal Parrott, Directrice du Centre d'Excellence en Robotique de Dematic ©P.Monceaux  
   
  Chariot automatisé de Dematic  
   
  Gebeur Hyster automatisé par Balyo  
 

Etats-Unis
Spécial Modex :
Automatisation
à tout va
(suite)

Si quelques grands constructeurs de chariots sont bien présents au Modex cette année (Linde, Hyster, Raymond), la multitude de petits « pure players » et autres inconnus de l'automatisation est réellement frappante. A commencer par Invia Robotics, société fondée il y a deux ans et proposant un AGV de picking. Ses particularités : sa plate-forme, qui peut s'élever à 2,75 m, est munie de deux ventouses afin de saisir bacs et cartons. Il est guidé par des caméras situées à l'avant, circule à une vitesse maxi de 8 km/h et est disponible en mode « robot as a service » uniquement. Commercialisant également ses chariots en tant que service, Locus, jeune poussse située à Wilmington, près de Boston, met en avant le concept, non pas de « goods to man », mais de « task to man ». Au-delà de cette nuance sémantique, ses chariots sont guidés par deux caméras ainsi que par un lidar et se jouent aisément des obstacles statiques et mobiles pour amener les bacs aux stations de préparation de commandes. Ces AGV sont capables de communiquer entre eux en Wi-Fi afin d'optimiser le picking. Enfin, Vecna Robotics, implantée à Cambridge (pensez Harvard) met tout le monde d'accord avec une gamme de chariots « sensor agnostic », ou pouvant être guidés à l'image, au laser, lidar ou ce qui vous plaira. Cette B.U. du groupe Vecna, un spécialiste des systèmes d'automatisation avec plus de 20 ans d'expérience, se dit capable d'automatiser tout type de chariot, du tracteur au préparateur de commandes. Notez que ces trois startups nourrissent des ambitions internationales à court terme et se disent à la recherche de partenaires intégrateurs partout en Europe. PM
Photo ci-contre : ZAGV de picking Invia Robotics
 
 
  Robots Locusbot  
   
  Daniel Theobald Chief Innovation Officier et co-fondateur de Vecna Robotics ©P.Monceaux  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
10 avril 2018

AVRIL 2018

Jeudi 19

Webinar
DYNASYS
« Les Fondations
du DDMRP
»
Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45

Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne


Mai 2018

Jeudi 3

Webinar
DYNASYS
« Le Concept
du DDMRP »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45


Jeudi 17
Webinar
DYNASYS
« Comment
intégrer
le  DDMRP
dans un modèle
de Supply Chain
Planning
End-to-End ? »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45


Jeudi 31
Webinar
DYNASYS
« Questions/
Réponses
Live »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys
certifié CDDP
De 11h30 à 12h




JUIN 2018

Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15