Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Supply Chain
Magazine
L'annuaire
2018
est en ligne !
L'annuaire 2018 de la Supply Chain, édité par Supply Chain Magazine est en ligne en accès libre à partir d'aujourd'hui. Dans ce document de 70 pages envoyé dans sa version papier aux abonnés de Supply Chain magazine, vous trouverez plus de 1.000 fournisseurs de solutions dans des domaines aussi divers que le transport, les équipements de manutention, les systèmes d'information, les services logistiques, le conseil, les collectivités… bref, un outil indispensable pour trouver rapidement les coordonnées de la société susceptible de répondre à votre besoin.
Lien direct
vers l'annuaire 2018

 
 
 
 
Rail
Le
Gouvernement
dévoile
son plan pour
la relance
du fret
ferroviaire
C'est à l'occasion d'une visite ce matin au port de Bonneuil-sur-Marne, que le Premier ministre, Nicolas Hulot et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, ont dévoilé une série de mesures destinées à rendre la SNCF plus efficace et compétitive en matière de transport de marchandises. Ce plan comprend un train de mesures, dont un soutien au transport combiné et une remise à plat des péages ferroviaires, « qui aujourd'hui asphyxient le fret ». Par ailleurs l'État investira 10 M€ par jour pendant 10 ans dans le réseau. Une part de cet investissement sera consacrée à la rénovation des principales voies de marchandises et au maintien en état des lignes capillaires du fret. Les représentants du gouvernement ont également évoqué une meilleure qualité des sillons, une plus grande robustesse dans la gestion des circulations, et une accélération de la mise à disposition d'itinéraires accessibles aux trains longs. Enfin on notera que le redressement de Fret SNCF passera nécessairement par un plan opérationnel et industriel avec pour toile de fond sa filialisation à plus ou moins brève échéance. JPG  
 
E-logistique
SendCloud
signe avec
Colis Privé
Les PME/TPE du e-commerce vont pouvoir proposer une nouvelle option de livraison à leurs clients via la plateforme cloud d'envoi de colis de la start-up d'origine néerlandaise SendCloud (voir NL n°2649). Cette dernière vient d'annoncer la signature d'un partenariat exclusif avec le réseau de livraison de colis à particuliers Colis Privé, expert de la livraison en 24 ou 48 heures. SendCloud étoffe ainsi son portefeuille de partenaires transporteurs, qui comptait déjà des entités telles que Chronopost, PostNL, UPS ou encore DHL. « Nous souhaitons apporter aux e-commerçants un maximum d'option de livraison via la solution et pérenniser l'ensemble des processus du premier kilomètre avec des transporteurs flexibles et dynamiques », explique Gérald Lacipière, country manager France de SendCloud. La solution de la jeune pousse permet d'expédier aisément des colis de l'impression des étiquettes à la gestion des retours colis et e-commerçants comme clients finaux peuvent bénéficier d'un suivi desdits colis. « En ce qui concerne la relation client, notre service reste le relais entre les e-commerçants et les transporteurs pour plus de transparence et de réactivité ainsi qu'un taux de livraison optimal », note Gérald Lacipière. Implantée aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Belgique et en Autriche, la start-up revendique plus de 10.000 clients actifs en Europe et sa solution est disponible avec de nombreux CMS e-commerce et marketplaces (Amazon, Shopify, Prestashop...). AD  
 
 
 
Logistique
urbaine
Les livraisons
nocturnes
silencieuses
dans Paris
vont être
subven-
tionnées
La décision a été prise lors du Conseil de Paris des 20, 21 et 22 mars 2018 : la Ville de Paris va subventionner les professionnels parisiens pour développer les livraisons nocturnes silencieuses labélisées dans la capitale. Le dispositif d'aides et de subventions concerne les travaux d'insonorisation et le financement de la labellisation des points de vente et l'achat ou la location de véhicules silencieux. La première mesure du plan d'accompagnement s'adresse aux restaurants et commerces de bouche qui souhaitent équiper leurs locaux de dispositifs anti bruit labellisés pour permettre des livraisons nocturnes certifiées plus silencieuses. La subvention pour ces différentes actions (audits, travaux, certification) est fixée à 50% du montant HT plafonné à 4.000 €, à condition que les travaux soient labellisés par un organisme certifié, comme l'association Certibruit, dont la Ville de Paris est adhérente depuis 2012. Côté transporteurs et petits commerçants, l'achat ou la location LLD ou LOA d'une durée d'au moins 24 mois d'un véhicule neuf, propre (électrique, hydrogène ou GNV) et silencieux (certifié Piek) seront également subventionnés à hauteur de 20% du prix HT, plafonné à 2.000 € pour un VUL et à 6.000 € pour un poids lourds (supérieur à 3,5 t). Pour prétendre à cette subvention (cumulable avec d'autres aides à l'acquisition d'un véhicule propre), il faut obtenir la certification Piek (bruit inférieur à 60 dB), délivrée en France par l'organisme Cemafroid. Le label « Je livre la nuit sans bruit » de Certibruit facilite également l'obtention de la subvention, selon l'association. Les dossiers de demande de subvention seront prochainement disponibles sur le site de Paris.fr. JLR
Photo ©J.-L. Rognon
 
   
 
Nomination
Jean-Pierre
Gaumet
succède à
Jean Depraeter
à la tête
du Gatmarif
Le nouveau président du Gatmarif est un représentant de la FNTR, Jean-Pierre Gaumet. Il succède à Jean Depraeter qui présidait le groupement des activités de transports et de manutention de la Région Ile-de-France depuis 2008. Trois vice-présidents en charge des métiers ont également été nommés le 5 avril, lors de l'assemblée générale extraordinaire : Philippe de Clermont-Tonnerre (UnionTLF) Éric Sasdelli (SEI, Syndicat des Entrepositaires de boissons d'Ile-de-France) et Hugues Pouzin (CGI, Confédération du commerce de gros et international). Rappelons que le rôle de Gatmarif, qui participe aux organisations régionales du Medef et de la CPME, est de représenter et défendre auprès des Pouvoirs Publics, ou de toute autre instance interprofessionnelle, professionnelle, administrative, économique, juridique ou sociale de l'Île-de-France, les intérêts généraux régionaux communs à l'ensemble ou à plusieurs de ses membres (AFT, AUTF, CAF, CGI, CFD, FNTR, Optile, SEI, SNTL, Union TLF). Le Gatmarif intervient notamment sur les questions de logistique urbaine. JLR  
 
 
 
WMS-TMS
L'entreprise
adaptée Asar
mise sur Spidy

Pour étayer le développement de ses activités logistiques, la société angevine Asar a retenu le WMS-TMS Spidy, de l'éditeur Negsys. Créée il y a 15 ans en misant sur l'insertion des travailleurs handicapés, cette entreprise du secteur adapté s'était d'abord lancée sur le créneau de la sous-traitance industrielle, notamment pour des clients du luxe ou de la cosmétique. Son développement s'est rapidement prolongé sur le créneau de la logistique industrielle et B2B, sur son site de Sainte-Gemmes-sur-Loire (49), et c'est à proximité qu'une activité de logistique e-commerce a suivi il y a quelques années sous l'enseigne Gemmalog, avec une palette étendue de prestations (réception, stockage, préparation de commandes, emballage, gestion des expéditions et des retours). « Afin de mieux piloter le tout, nous avons choisi le WMS Spidy en mode Saas, particulièrement simple et rapide à mettre en œuvre, que nous avons d'abord déployé sur notre site historique il y a 6 mois, puis récemment sur le volet e-commerce. Un autre atout-clé était son module TMS facile à interfacer avec les principales plateformes e-commerce du marché, et qui assure la connexion avec de nombreux transporteurs aussi bien B2B que B2C, pour assurer nos expéditions en France comme à l'international », indique Emmanuel Giraud, DG d'Asar Développement, qui s'efforce d'étendre la palette des métiers de l'entreprise pour intégrer des profils aux handicaps différents (le sujet concerne les 3/4 de l'effectif de 80 collaborateurs). La solution Spidy sera également déployée sur un futur site dédié à la logistique de produits encombrants, dont l'ouverture est programmée d'ici quelques mois. L'ensemble de ces activités logistiques génère environ 2 M€ de CA, sachant que parmi les autres cordes à l'arc d'Asar figurent notamment la conception, la fabrication et la commercialisation de la solution de sécurisation des quais d'entrepôt Kalstop. MR
Photo : Emmanuel Giraud, Asar Développement
 
 
Optimisation
de livraisons
Maplink lance
sa plate-forme
de logistique
urbaine
en France


La société brésilienne Maplink a lancé officiellement en France sa plateforme de logistique urbaine (Maplink Urban Logistics Platform), proposée en mode Saas. Conçue en s'appuyant sur les technologies de l'éditeur français Optilogistic qu'elle a racheté et absorbé à la fin 2016 (créateur de la suite d'optimisation de tournées Axiodis), elle est déjà commercialisée en Amérique du Sud. « La plate-forme s'adresse à toutes les entreprises qui désirent optimiser leur processus de livraison à domicile, le jour même ou encore express dès réception des commandes », précise Frederico Hohagen, Pdg de Maplink. L'offre peut donc intéresser indifféremment des enseignes de la restauration ou encore du retail, qu'elles travaillent en mode B-to-C ou B-to-B : optimisation en temps réel les tournées de livraison des produits dès réception des commandes puis géolocalisation en temps réel de toutes les tournées des livreurs ou chauffeurs (il peut s'agir de prestataires extérieurs). Les utilisateurs ont en outre la capacité de communiquer avec leurs livreurs ou chauffeurs car ces derniers bénéficient d'une application mobile, de recevoir des alertes en cas de problème, et de bénéficier d'un reporting sur l'ensemble des tournées. « Notre plateforme s'intègre à n'importe quelle solution déjà existante », note Frederico Hohagen. Côté tarification, il faut compter sur un coût par site d'environ 19 € par mois auquel il faut ajouter un coût par livraison de 50 centimes d'euros après les 50 premières livraisons (ces tarifs peuvent évoluer en fonction des volumes garantis). « Au niveau mondial, nous tablons sur 10 millions de livraison sur notre exercice fiscal 2018/2019 », poursuit le Pdg de Maplink. Et une part de cette volumétrie sera à mettre à l'actif de la France : Maplink est déjà en test avec une enseigne de food delivery sur le territoire et l'entreprise table sur une cinquantaine de clients français à la fin 2018. Maplink revendique à ce jour 1.200 clients dans 19 pays. « Et nous continuons d'innover, conclut Frederico Hohagen Nous travaillons au développement d'une plateforme modulaire avec l'ensemble de nos solutions ». AD
Photo : Frederico Hohagen, Pdg de Maplink
 
 
 
 
Colis et
courrier
La Poste
de Nouvelle
Calédonie
automatise
son site
de Nouméa
Les équipes d'Actemium Lyon Logistics ont mis en service une installation à Nouméa, pour l'Office Des Postes et Télécommunications de Nouvelle-Calédonie (OPT-NC) qui a notamment pour mission la distribution du courrier et des colis sur l'île. C'est sur un nouveau site de près de 3.500 m2 que tous les colis et les courriers de Nouvelle-Calédonie seront désormais traités. Les enjeux majeurs de ce nouvel outil sont d'offrir aux agents de meilleures conditions de travail, et d'optimiser les tâches de traitement avec des procédés plus automatisés. Les équipes Actemium Lyon Logistics ont conçu et installé des systèmes de convoyage, une solution automatique de vidage de conteneurs et ont proposé une solution ergonomique pour vider les sacs de colis grâce à un équipement de manipulation et de levage sans contrainte de force pour l'opérateur. « Les matériels nous ont permis la mise en place d'un processus d'exploitation plus opérationnel et plus moderne, une aide importante à la manutention et une efficacité accrue. Par exemple le pourcentage de colis dédouanés en moins de 48h est passé de 65 à plus de 85% au mois de mars » confie Serenella Bonino, Chef du Centre de Traitement Postal de l'OPT-NC. JPG  
 
Immobilier
BNP Paribas
Real Estate
enregistre un
ralentisssement
au 1
er trimestre
Le marché des entrepôts marque un ralentissement au cours des trois premiers mois de l'année 2018, après le niveau exceptionnel enregistré en 2017. La demande placée au cours du 1er trimestre 2018 s'est, ainsi, portée à un peu moins de 540.000 m² (-45% vs T1 2017), dont plus de trois quarts de classe A (comptes propres et clés en main compris). Les marchés de la dorsale se sont orientés à la baisse au 1er trimestre avec plus de 240.000 m² commercialisés, soit une baisse de 59% par rapport au début 2017. Cette dynamique a globalement été similaire en régions, toutefois, certains marchés ont fait figure d'exception, leur activité s'orientant à la hausse à l'instar de Montpellier, Orléans et Rennes, mais demeure néanmoins modérée. « Au global, ce ralentissement observé au cours des trois derniers mois ne devrait être que temporaire. En effet, de nombreux signes nous autorisent à croire que 2018 sera, une nouvelle fois, une bonne année pour le marché de la logistique en France, avec une progression des commercialisations attendue dès le 2e trimestre. Les premiers indices sont, sans conteste, la reprise de la croissance économique qui est attendue, selon les économistes de BNP Paribas, à +2,4% à la fin de l'année et la demande des entreprises qui demeure, quant à elle, soutenue », analyse René Jeannenot, Directeur du Pôle Logistique de BNP Paribas Real Estate Transaction France. JPG  
 
Intralogistique
Fenwick-Linde
étoffe
la gamme
Fenwick
Robotics
Un nouveau chariot intelligent vient de faire son entrée dans la gamme de chariots autonomes Fenwick Robotics. Désormais, cette gamme dotée de la technologie de guidage Driven by Balyo de la société Balyo comprend aussi le chariot à mât rétractable autonome R-Matic. Pouvant transporter automatiquement des marchandises palettisées jusqu'à 1,6 tonne à une hauteur de 10 mètres, ce dernier est doté d'un laser de navigation d'un rayon d'action de 360°, de caméras 3D utilisées pour repérer les emplacements de stockage sur les rayonnages, d'un positionneur d'adaptation des fourches, et enfin de plusieurs capteurs qui permettent, d'une part, de s'assurer que les palettes sont posées ou reprises en toute sécurité et, d'autre part, d'élimer les dangers liés aux charges suspendues (un des capteurs est fixé sur le tablier porte-fourches). Sa vitesse de déplacement peut aller pour sa part jusqu'à 2,5 mètres par seconde. Côté mode d'utilisation, le R-Matic peut être exploité de manière indépendante, c'est-à-dire sans connexion au système informatique de l'entreprise, ou bien de manière intégrée, c'est-à-dire avec échange d'informations avec d'autres matériels ou bien les WMS et ERP. Selon Fenwick-Linde, il se rentabiliserait en deux ans maximum dans un entrepôt fonctionnant sur deux ou trois équipes. Dans la gamme Fenwick Robotics, le R-Matic rejoint d'autres chariots autonomes tels que le L-Matic (gerbeur) et le P-Matic (tracteur). AD  
   
 
Etude
La non-
disponibilité
des produits
affecte
les ventes
du multicanal
L'Institut du Commerce publie une étude exclusive qui vise à éclairer les industriels et les distributeurs sur les nouvelles réactions des shoppers face aux ruptures en ligne et en magasin. Réalisée par Harris Interactive, elle a pour particularité d'observer les ruptures produit sous toutes ses formes : quel que soit le canal d'achat, sur de nombreux secteurs (alimentaire ou non) et sur une période longue (1 an). Il en résulte que la dégradation des ruptures observée en Hyper depuis 2013 (de 6,2% du CA à 7,1% du CA, selon ECR-IRI) a un impact sur les volumes de ventes, le CA, mais aussi sur l'image. Les attentes des shoppers varient selon les circuits et les enjeux sont différents : par exemple un risque plus fort d'abandon total du panier online. Enfin la rupture n'est plus acceptable pour le shopper d'aujourd'hui. Mais ce qui lui est incompréhensible c'est le manque d'information, voire de proposition de substitution. Cette étude est disponible sur le site de l'Institut du Commerce. JPG  
 
Conseil
Such-Solutions
se renforce
Créé en 2015, Such-Solutions, cabinet de conseil en logistique et Supply Chain a recruté ses deux premiers collaborateurs en novembre dernier pour proposer de la simulation de flux. Basée sur un logiciel puissant, cette offre, qui a déjà conquis plusieurs clients, permet de projeter son activité dans le futur en simulant des évolutions d'organisations, techniques... sans avoir à perturber l'activité ni sortir la caisse à outils. En effet, une fois la modélisation et les paramétrages réalisés, il est possible de simuler un grand nombre de scenarii en faisant évoluer les process, cadences, conditions, engins, nombre d'opérateurs, plages horaires. « Le résultat est bluffant, explique Benoît Cudel, fondateur de l'entreprise : une visualisation 3D des différents scenarii, une possibilité de s'immerger dans la future configuration en réalité virtuelle, mais aussi, et surtout le calcul des indicateurs utilisés au quotidien par l'entreprise, qu'ils concernent des ratios financiers, d'exploitation, d'utilisation des machines, le tout en tenant compte de lois statistiques pour simuler des pannes et autres casses et produits non conformes ». JPG  
   
  Benoît Cudel, fondateur de Such-Solutions  
 
Imprimantes
Un module
qui garantit
à 100%
la qualité
d'impression
des codes-
à-barres
Le spécialiste américain des imprimantes thermiques à usage industriel Printronix annonce la commercialisation d'un module ODV-2D de vérification des codes-barres développé spécifiquement pour sa série haut de gamme T8000. ODV signifie On-line Data Validation. Ce module permet de garantir 100% de qualité sur l'impression des codes-barres 1D et 2D grâce à un vérificateur basé sur les normes ISO 15415 et 15416. En cas de non-conformité, le code à barres est réimprimé à la volée. Cette solution s'adresse notamment à des secteurs soumis à des obligations réglementaires en ce qui concerne l'exactitude des codes à barres, notamment dans la santé et l'autonomitve. JLR  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Canada
Le québécois
Metro s'appuie
sur Witron
pour s'étendre
dans l'Ontario
Fondé en 1947, le distributeur alimentaire québécois Metro Inc. a choisit la technologie OPM de l'allemand Witron pour automatiser le stockage et la préparation de commandes de son nouveau centre de distribution de surgelés (à -28°C) à Toronto, dont l'ouverture est prévue en 2021. Cet investissement, dont le montant n'a pas été communiqué, doit permettre au retailer (plus de 600 magasins au Québec et en Ontario) de poursuivre sa croissance et son expansion sur le marché de l'Ontario en alimentant plus de 250 magasins de la province avec un assortiment de 3.600 références. Les jours de pic d'activité, le système OPM (Order Picking Machinery) retenu sera capable de préparer jusqu'à 112.700 bacs et 100 palettes complètes à l'expédition, sans erreur de préparation et dans l'ordre de mise en rayon dans les magasins. Il comprendra neuf palettiseurs automatiques de type COM (Case Order Machines), un système de préparation de commandes CPS (Car Picking System), un transstockeur à palettes avec 5 allées et 12.500 emplacements et un miniload (AS/RS) de 118.800 plateaux. Witron assurera également la maintenance du système, à l'aide d'une équipe dédiée sur place. JLR  
   
  Palettiseur automatique de type COM  
 

USA
XPO lance
sa plate-forme
de réservation
Entre la prolifération de startups proposant la réservation en ligne de capacités de transport et la présence sur ce marché de grands noms tels que JB Hunt et CH Robinson, XPO devait réagir. C'est chose faite avec le lancement d'XPO Connect. Conçue pour pouvoir intégrer l'ensemble des modes de transport, cette plate-forme se veut « entièrement automatisée, dynamique et auto-apprenante » selon le communiqué. Elle n'a en revanche pas été pensée comme un outil de réservation sur le marché spot, mais plutôt comme un outil de gestion et d'aide à la prise de décision, améliorant la visibilité à la fois immédiate sur le transport et future sur les évolutions du marché, des tarifs et des capacités par zone géographique. Initialement ouverte à une cinquantaine de clients, elle est désormais rendue disponible à l'ensemble de la clientèle du prestataire. « Nous démarrons aujourd'hui avec notre réseau de commissionnaire, puis nous élargirons son champ d'action à XPO Internationale », soit l'activité de transport longue distance, a expliqué à nos confrères de Wall Street Journal Mario Harik, CIO d'XPO. Cette dernière initiative pourrait s'avérer particulièrement judicieuse dans un marché du transport de plus en plus tendu devant la pénurie de chauffeurs, elle devrait quoi qu'il en soit faire gonfler les bénéfices du prestataire. Son concurrent J.B. Hunt a enregistré 1 Md$ de volume d'affaires grâce à sa plate-forme de réservation l'an dernier selon les analystes du Gartner. PM
Source : XPO, Wall Street Journal
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
17 avril 2018

AVRIL 2018

Jeudi 19

Webinar
DYNASYS
« Les Fondations
du DDMRP
»
Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45

Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne

Mai 2018

Jeudi 3

Webinar
DYNASYS
« Le Concept
du DDMRP »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30 à 11h45


Jeudi 17

Webinar
DYNASYS
« Comment
intégrer
le  DDMRP
dans un modèle
de Supply Chain
Planning
End-to-End ? »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45


Jeudi 31
Webinar
DYNASYS
« Questions/
Réponses
Live »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys
certifié CDDP
De 11h30 à 12h




JUIN 2018

Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15