Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Et si
l'on faisait
la révolution…
digitale




Quel rapport entre mai 68 et la Supply Chain ? Aucun. Sauf à considérer que nous vivons une période charnière entre un monde révolu et la plus grande transformation que l'Homme n'ait jamais connu : la révolution digitale. Mai 68 était aussi une passerelle entre les difficultés de l'après-guerre et les promesses d'un bonheur accessible par la consommation. Dans les prochains jours, le 50ème anniversaire « des événements » donnera lieu dans les médias à toutes sortes d'exégèses et de commémorations. Avec le recul, chacun peut avoir une appréciation personnelle de cette période étonnante. Pour ma part, j'y vois comme une parenthèse dans le temps, un moment rare où l'on s'interroge sur les fondamentaux de l'existence. Car avant d'être un puissant mouvement social, l'esprit de mai 68 c'est une critique radicale des institutions et le regard de Guy Debord (et de quelques autres) posé sur l'illusoire réalité de la société du spectacle. Depuis, certaines choses ont changé, mais l'imagination n'a toujours pas pris le pouvoir. Et ceux qui voudraient rejouer la pièce cinquante ans plus tard oublient que l'Histoire ne repasse jamais les plats. Alors plutôt que d'évoquer avec nostalgie les reliques du passé, considérons que le vieux monde est derrière nous et qu'une nouvelle ère commence. Un fantastique champ des possibles s'offre à nos contemporains et aux générations à venir. Mais peut-être est-ce le moment de regarder ce futur avec lucidité. D'évaluer les risques et les opportunités. Et de se poser les bonnes questions pour orienter collectivement la révolution digitale dans la bonne direction. JPG
 
 
 
 
Livre du mois
Economie
circulaire,
stratégie pour
un monde
durable

La deuxième édition du livre de Rémy Le Moigne, « L'économie Circulaire, stratégie pour un monde durable vient de sortir » chez Dunod. La raréfaction des ressources est l'un des prochains défis auquel l'humanité doit faire face. Dans cet ouvrage, l'auteur indique pourquoi l'économie linéaire (Extraire, fabriquer, utiliser puis jeter) est dépassée. « Plus essentielle et performante, l'économie cirulaire est aujourd'hui plus que jamais une alternative à nos modes non durables de production, de distribution et de consommation », indique-t-il. Ce livre décrit 6 principaux business models de la vente de l'usage à l'économie du partage. En s'appuyant sur des centaines d'exemples issus de nombreux secteurs industriels il nous présente comment les mettre en œuvre efficacement. La feuille de route sur l'économie circulaire du gouvernement va sans doute mettre ce sujet sur le devant de l'actualité. Cet ouvrage de 226 pages, vous permettra de mieux en cerner les contours et d'en juger la pertinence. JPG
Photo : Rémy Le Moigne
 
 
Engins de
manutention
Flexi lance
une gamme
lithium-ion
avec une prime
à la casse
Le fabricant anglais de chariots articulés Flexi Narrow Aisle a annoncé que les modèles phares de sa gamme Flexi seront désormais disponibles avec des batteries lithium-ion. Pour l'équipementier, cette technologie affiche de nombreux avantages, les batteries lithium-ion ne nécessitant aucune maintenance et pouvant être rechargées même quand elles ne sont pas totalement déchargées. Flexi Narrow Aisle estime ainsi que les engins dotés de batteries lithium-ion vont progressivement succéder à ceux fonctionnant au Diesel ou au gaz. Et cette mutation sera accélérée chez le fabricant : il a décidé d'offrir une prestation d'audit aux utilisateurs d'engins roulant au gaz afin de leurs démontrer la pertinence de basculer vers des modèles dotés de batteries lithium-ion, mais aussi mis en place un programme de mise à la casse qui permet aux utilisateurs de vieux modèles gaz de réaliser des économies en les remplaçant par des modèles électriques estampillés Flexi. « Ce programme permet aux entreprises de renouveler leur parc au meilleur coût », note John Maguire, directeur commercial de Flexi Narrow Aisle. AD  
 
 
 
Internet
industriel
des objets
Idosens passe
sous
le contrôle
de Wika
La start-up grenobloise Idosens, qui propose depuis maintenant un an une solution de géolocalisation d'actifs et de collecte de données pour l'industrie dans le cadre de l'IIoT (Industrial Internet of Things), a été rachetée par le fabricant allemand d'équipements de mesures de pression et température Wika. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué. Wika va donc pouvoir proposer plus rapidement à ses clients de nouvelles offres autour de l'IIoT. L'an dernier, Idosens a lancé en partenariat avec le groupe de conseil et d'ingénierie Altran une solution d'IIoT basée sur la technologie de communication longue portée et basse consommation LoRa dans la bande des 2,4 GHz (voir NL n°2473). « Les produits, la réputation et l'accès aux marchés de Wika associés aux technologies développées par Idosens permettent d'adresser immédiatement des applications en attente de solutions éprouvées, robustes et compatibles avec les objectifs de l'industrie 4.0 », note François Hede, président-fondateur d'Idosens. L'opération va donc aussi permettre à la start-up d'accélérer son développement. La présentation de sa nouvelle gamme de produits est programmée avant l'été. AD  
 
Livraison
de colis
SNCF
Développement
veut mettre
LivingPackets
sur de
bons rails
La start-up nantaise LivingPackets, qui a mis au point une solution de livraison internationale de colis en utilisant des réseaux de voyageurs individuels et ses sacs connectés (voir NL n°2646), rejoint ce mois-ci le programme Jeune Pousse de SNCF Développement. « Nous sommes convaincus des bienfaits que ce partenariat aura sur notre croissance nationale et internationale », se réjouit Denis Mourrain, directeur général de LivingPackets France. La filiale SNCF de développement économique et de soutien à l'entrepreneuriat pourra notamment proposer à la start-up l'aide d'experts (analystes, leveurs de fonds, coaches...) issus de ses équipes et de celles de ses partenaires, l'alerte sur différents appels à projets internes et externes, la promotion de la solution LivingPackets auprès d'un écosystème qualifié, ou encore la mise en relation avec différents acteurs-clés du groupe SNCF. « La solution LivingPackets est prometteuse, notamment par le haut niveau de sécurité qu'elle présente. Bien pensée, elle s'avère complémentaire à d'autres solutions de logistique collaborative que nous accompagnons » a indiqué Cyril Garnier, directeur général de SNCF Développement. JLR
Photo de haut en bas : Denis Mourrain, directeur général de LivingPackets France et Cyril Garnier, directeur général de SNCF Développement
 
 
Benchmark
Suppleo
s'est penché
sur l'Order
Management
System
Le cabinet de conseil Suppleo a réalisé récemment un benchmark auprès d'une trentaine d'acteurs de la distribution pour recueillir leur témoignage quantitatif et qualitatif sur les fonctionnalités qu'ils attendent d'un progiciel d'orchestration de commandes, ou OMS (Order Management System). Sur la base de règles métier, ces logiciels permettent d'établir et de tenir la promesse client, de piloter et suivre la commande et de faire du re-processing de flux en cas d'anomalie, d'urgence, d'exception. Si la plupart des retailers se rejoignent sur le fait que ce genre d'outil doit pouvoir être proposé en mode Saas, avec la capacité de paramétrer les circuits de distribution et de faire évoluer dans le temps les règles de gestion et la présence d'une fonctionnalité « ship-from-store », il ressort aussi de l'étude Suppleo qu'il existe également des points de désaccord. Notamment sur la couverture fonctionnelle demandée aux OMS, sur l'intégration des fonctionnalités Point de Vente (POS) ou concernant l'emplacement du paramétrage du réseau logistique. Suppleo a poussé plus loin l'analyse en croisant ces résultats avec sa propre connaissance des solutions OMS du marché, pour faire ressortir les points de vue convergents et divergents des retailers et des éditeurs. Car tous les éditeurs ne sont pas forcément d'accord entre eux sur la couverture fonctionnelle d'un OMS et sur l'étendue du projet. Un signe que ces outils incontournables de la transformation digitale des distributeurs sont encore en phase de maturation. JLR  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Grande
Bretagne
NFT s'équipe
en EDI avec
TrueCommerce
NFT Distribution, N°1 britannique du transport et de la distribution de produits alimentaires frais, a décidé de passer à l'heure de l'EDI afin d'améliorer sa communication amont comme aval. Après une première tentative insatisfaisante, la solution était chère, peu réactive et mal adaptée à la nature critique du transport de denrées périssables, NFT a consulté TrueCommerce suite à la suggestion d'un collaborateur nouvellement recruté. TrueCommerce a alors été retenu pour sa profonde compréhension de tenants et aboutissants de la logistique de l'alimentaire. « L'implémentation de la solution a respecté les délais et le budget prévus, les clients n'ont remarqué qu'une légère dégradation de la qualité de service et ont ensuite très vite noté une nette amélioration dès la fin du déploiement » commente Stephen Szikora, CIO de NFT Distribution. Deuxième bénéfice, l'intégration de nouveaux partenaires commerciaux se passe en douceur et plus rapidement qu'auparavant. Pour S. Szikora, l'adoption de l'EDI de TrueCommerce est « la meilleure décision jamais prise par NFT ». PM  
   
 

Nigéria
CMA CGM
opérera le futur
terminal
à conteneurs
de Lekki
La semaine dernière, CMA CGM a signé un protocole d'accord avec Lekki Port LFTZ Enterprise (LPLE) en vue de confier au transporteur maritime l'exploitation du futur terminal à conteneurs de Lekki au Nigeria. Ce terminal en eaux profondes (16 m de profondeur) doit entrer en service en 2020. Il sera composé d'un quai de 1,2 km de long avec deux postes d'amarrage, et sera équipé de 13 grues pour une capacité de 2,5 millions d'EVP (équivalent vingt pieds). CMA CGM pourra y accueillir des navires d'une capacité allant jusqu'à 14.000 EVP. Stratégiquement, ce port est censé participer au décongestionnement du port de Lagos et servira de hub de transbordement, en particulier à destination du Togo et du Bénin. JLR
Photo ©Lekki Port LFTZ Enterprise
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 avril 2018

AVRIL 2018

Lundi 23 au
vendredi 27

CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne

Mai 2018

Jeudi 3

Webinar
DYNASYS
« Le Concept
du DDMRP »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45

Jeudi 17
Webinar
DYNASYS
« Comment
intégrer
le  DDMRP
dans un modèle
de Supply Chain
Planning
End-to-End ? »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys certifié
CDDP
De 11h30
à 11h45


Jeudi 31

Webinar
DYNASYS
« Questions/
Réponses
Live »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys
certifié CDDP
De 11h30 à 12h




JUIN 2018

Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15