Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Immobilier
Auchan
s'étoffe avec
Goodman à
L'Isle d'Abeau
Le distributeur Auchan Retail vient de signer avec le spécialiste de l'immobilier logistique Goodman la prise à bail d'une plateforme de 30.000 m² à l'Isle-d'Abeau, au sud-est de Lyon. Une transaction pour laquelle Arthur Loyd Logistique est intervenu en conseil de chacune des parties. Ce nouveau site vient étoffer les capacités logistiques d'Auchan sur place, puisque les mêmes partenaires avaient bouclé en 2016 la location pour 6 ans d'un premier bâtiment de 43.000 m² au sein du même parc logistique. L'ensemble permet au groupe de distribution de disposer sur place de 73.000 m² pour réceptionner en provenance de l'étranger des produits en marques propres et des produits de grande consommation ou d'entretien destinés à approvisionner ses différents entrepôts en France. On notera que la relation tissée entre Auchan et Goodman s'illustre également à l'international, avec le lancement en début d'année de la construction d'une plateforme logistique de 88.000 m² à Ullö, près de Budapest. Destiné au stockage de produits frais et sec, cet entrepôt est présenté comme le plus vaste construit à ce jour en Russie. Le chantier est réalisé par le contractant global GSE, pour une livraison en août prochain. MR  
   
 
 
 
Nomination
Sophie Mottin
nommée
Strategic
Account
Manager de
Symphony
RetailAI

Symphony RetailAI annonce la nomination de Sophie Mottin au poste de Strategic Account Manager. Sa première mission consistera à soutenir, au sein de l'équipe européenne, la stratégie de développement menée par Arnaud Gauthier, Senior Vice President Sales Central & Southern Europe. Sophie Mottin bénéficie d'une expérience commerciale de 20 ans en Supply Chain, ses collaborations allant du prestataire 4PL (ModusLink) aux éditeurs de plateformes collaboratives Cloud (Agentrics, GT Nexus ou encore Elementum). Pour Arnaud Gauthier, « ce recrutement s'inscrit dans le cadre de la forte croissance de Symphony RetailAI, la promotion des nouvelles solutions d'Intelligence Artificielle et le lancement de CINDE, (« Conversational INsights and Decision Engine »), le tout premier assistant analytique numérique conçu spécifiquement pour la distribution de produits alimentaires et de biens durables ». Dans son communiqué l'entreprise précise s'employer activement à mettre les capacités de CINDE au service d'autres domaines au sein du marketing, du merchandising et de la Supply Chain. Elle présentera des offres basées sur l'IA tout au long de l'année 2018. JPG  
 
Paris les 11 et
12 décembre
2018
La Supply Chain
Digitale
étendue,
thème central
de Supply Chain
Event
Dans la continuité du succès remporté par Supply Chain Event, notamment au cours des deux dernières éditions, cet événement aura lieu cette année les 11 et 12 décembre 2018 au Parc des expositions de la Porte de Versailles. La partie conférences aura pour thème central « La Supply Chain Digitale étendue » et s'articulera autour de 4 carrefours : Industrie / Distribution / e-Commerce / Technologies. Etre en mesure d'appréhender la Supply Chain de bout en bout, de traiter et d'interpréter les données en temps réel, réagir en temps réel aux aléas, disposer d'indicateurs pertinents, mettre en œuvre les bonnes technologies et choisir les bons partenaires, tels sont les nouveaux défis des managers. C'est pourquoi tout ce qui concerne la Supply Chain Digitale étendue sera abordé à travers un cycle de conférences comprenant la restitution d'études exclusives, des témoignages d'industriels et de distributeurs de haut niveau, des débats et des interventions d'experts internationaux. Depuis sa création, Supply Chain Event est le grand rendez-vous annuel où tous les prescripteurs de la Supply Chain viennent s'informer et prendre des contacts pour mettre en œuvre leurs projets. Que vous soyez dans les secteurs du conseil, de l'informatique, des technologies ou des services, Supply Chain Event vous permettra pendant deux jours de rencontrer ces managers et de leur proposer vos solutions. Lors de cette prochaine édition, 80 exposants et plus de 3.000 participants sont attendus.
Contact exposants : jerome.brulon@reedexpo.fr
 
   
   
 
 
 
Gestion
de palettes
Lahaye fait
le bilan d'une
année avec
Opalean
Le transporteur-logisticien Lahaye Global Logistics a franchi un palier dans sa gestion de palettes Europe en 2017. Depuis cette date, la gestion de ses flux de palettes chargées et rendues ainsi que ceux de ses palettes inter-agences sont optimisés via la plateforme web de la start-up Opalean. Le transporteur-logisticien a ainsi une vision en temps réel et consolidée de ses mouvements de palettes, chaque agence y enregistrant ses mouvements par tiers expéditeurs et tiers destinataires. La comptabilité est donc automatisée et les échanges fiabilisés. « L'idéal, c'est lorsque le client en est lui-même équipé, note Franck Maso, directeur général du pôle transports de Lahaye Global Logistics. Il remplit le nombre de palettes expédiées et cela vient directement incrémenter le solde palette après validation ». Jusqu'en 2017, le transporteur-logisticien travaillait avec des fichiers Excel « plus ou moins partagés ». AD
 
   
 
E-commerce
La gestion
des retours à
l'international
jugée
compliquée
à 63%
D'après un sondage réalisé auprès de ses clients par la société Boxtal, spécialiste de la livraison de colis multi-transporteurs, 63% des PME/TPE considèrent que la gestion des retours à l'international est compliquée à gérer. Les entités interrogées l'expliquent par le prix de la réexpédition qui dégrade la marge de l'e-commerçant (40%), les formalités douanières et administratives trop lourdes à supporter (30%), la barrière de la langue qui peut entraver les démarches (20 %) et la multitude d'interlocuteurs (10%). A noter aussi que le sondage fait apparaître que 20% des sondés ne font pas d'exportation, par manque de clients (30%) mais aussi en raison des coûts du transport (23%) et de la difficulté à identifier des partenaires fiables (22%). AD  
 
 
 
Céréales
Sénalia et le
Groupe Scael
partenaires
sur le
Port de Rouen
L'opérateur de terminaux portuaires céréaliers et
agro-industriels Sénalia et le groupe Scael, via sa filiale Lecureur SA, ont signé un partenariat visant à « consolider la filière céréalière rouennaise ». Concrètement, la gestion opérationnelle et la direction du silo portuaire de Lecureur SA sera confiée à Sénalia à partir du 1er juillet 2018. Les deux partenaires vont également mutualiser leurs activités de transit (dédouanement, logistique export) et d'analyses céréalières. « Ce partenariat Sénalia/Lecureur SA constitue une formidable opportunité de renforcer la compétitivité de la filière export depuis le Port de Rouen et ainsi de favoriser la création de valeur pour nos agriculteurs » déclare Thierry Dupont, le président de Sénalia. JLR
 
   
 
Digitalisation
La Blockchain
change
la donne
selon Fedex
Membre de la « Blockchain in Transport Alliance », un consortium de sociétés œuvrant à la standardisation de la technologie dans le secteur du transport, Fedex se tourne vers la Blockchain pour améliorer la transparence de ses opérations. « Ne pas investir dans la Blockchain aurait beaucoup plus de conséquences que d'investir dedans » a affirmé Rob Carter, CIO de Fedex, à l'occasion de la conférence Consensus 2018 qui s'est tenue à New York la semaine dernière. « Nous croyons vraiment que la Blockchain va avoir un gros, gros impact sur la Supply Chain, le transport et la logistique » reprend Frederick Smith, CEO de Fedex. Pour l'expressite, la technologie doit notamment apporter plus de clarté dans les opérations de transport transfrontalier, où l'information peut se voir déformée en passant d'un pays à l'autre, parfois au profit des fraudeurs. Elle apporterait également à Fedex une visibilité sur la totalité du cycle de transport, y compris sur les parties sous-traitées telles que les opérations ferroviaires. Fedex développe actuellement la blockchain sur les plateformes Hyperledger et Ethereum. PM
Source : Wall Street Journal
 
 
WMS
Kuehne+Nagel
lance
KN SwiftLOG,
une solution
adaptée
de JDA
Afin de faire face à la montée en puissance du e-commerce, Kuehne + Nagel lance KN SwiftLOG, un WMS basé sur la solution de JDA Software et agrémenté de certaines fonctions issues de son expérience de 3PL international. Déjà implémenté en Chine pour le compte d'un client du secteur de la mode, cet outil sera progressivement déployé dans plus de 400 centres de préparation de commandes du prestataire dans le monde. « Les attentes des entreprises et des clients évoluent rapidement, avec de nouveaux paramètres tels que la digitalisation des process, le changement de la typologie de commandes, l'allocation opportuniste des stocks ou la rapidité. En anticipation de ces tendances, nous adaptons en permanence l'organisation physique et logique de nos centres de préparation de commandes ainsi que notre WMS. C'est l'investissement le plus important de K+N en logistique contractuelle actuellement » commente Gianfranco Sgro, responsable Logistique contractuelle chez K+N. PM  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Suisse
Victorinox
mise sur
un centre
de distribution
automatisé
par Knapp
L'entreprise suisse Victorinox AG entend centraliser le stockage des couteaux, montres et autres parfums produits par ses différents sites de production dans le pays. D'ici deux ans, l'ensemble des flux convergeront vers le futur « centre de distribution Europe » que le groupe va se faire construire à proximité de son siège d'Ibach-Schwyz, et qui traitera l'ensemble des expéditions. Ce nouvel entrepôt sera largement automatisé afin de simplifier les processus de réapprovisionnement et de prélèvement, et c'est Knapp AG qui a remporté l'appel d'offres avec une proposition alliant sa technologie de navettes, une zone de stockage et de prélèvement manuelle et une solution de gestion d'entrepôt. Au cœur de l'installation figure effectivement son système OSR Shuttle qui gérera 37.000 emplacements et permettra de maximiser la densité de stockage, les articles pouvant y être injectés en bacs, en cartons complets ou sur des plateaux modulaires. Son réapprovisionnement se fera via des chariots autoguidés pour allées étroites prélevant les palettes et les produits hors gabarit dans une zone de stockage sur racks d'environ 9.000 emplacements.
La préparation se fera en goods-to-man au niveau de postes de travail Pick-it-Easy, avant que les commandes ne soient envoyées vers une zone de services à valeur ajoutée où se fera l'emballage des montres, ou la composition des lots de couteaux personnalisés. MR
 
 

Espagne
Un entrepôt
en VR pour
apprendre
la logistique
Le campus Alcoy de l'université de Valence a mis en place Llog VR, un entrepôt en réalité virtuelle destiné aux étudiants du Master en Ingénierie d'Organisation. Créé par l'ingénieur informatique Jordi Tormo et le professeur Alejandro Rodriguez, Llog VR offre aux utilisateurs une expérience réaliste des opérations en entrepôt, avec des chariots, racks, cartons, palettes, personnes et process identiques dans leur fonctionnement et proportions à ce que l'on peut trouver dans le monde réel. Ils peuvent ainsi se confronter à l'ensemble des opérations de réception, entreposage, préparation de commandes, expéditions, inventaires, et apprendre de leurs erreurs au fil de leur apprentissage. Ils bénéficient ainsi d'une expérience probante, et peuvent affiner leurs compétences et capacités avant de rejoindre le monde du travail. Ce pilote a été jugé à la fois amusant et surprenant par les futurs managers, d'autant mieux préparés à se mettre à la place de leurs collaborateurs lorsqu'ils auront à plancher sur une organisation en entrepôt. Il ne leur manquera plus qu'à expérimenter par eux-mêmes la pénibilité et la monotonie de certaines tâches dans la vraie vie pour comprendre réellement le quotidien de leurs collaborateurs. PM
Source : Cuadernos de Logistica
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
22 mai 2018

MAI 2018

Jeudi 31

Webinar
DYNASYS
« Questions/
Réponses
Live »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys
certifié CDDP
De 11h30 à 12h

JUIN 2018

Jeudi 7
ASLOG
« Les rencontres
internationales
de la
Supply Chain »

De 8h30 à 17h
Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15


Jeudi 14
Webinaire BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Début : 11h
En français


Mercredi 20

Invitation
PROLOGIS
« Deuxième édition
des
rencontres
Prologis 2018 »

Sur invitation


Mardi 26
Conférence
DIAGMA
« Comment
segmenter
son offre produit/service
& adapter
les modèles SC
pour renforcer
son avantage
compétitif ? »

Témoignages :
BDR Therma
Group,
De Dietich
et Chappée
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Hôtel Bel Ami
Paris 6e