Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

RGPD,
tout le monde
est concerné !
Depuis une semaine, le RGDP (Règlement Général de la Protection des Données) conduit les sociétés à s'interroger sur les données personnelles qu'elles possèdent. Et surtout sur la manière dont elles les ont obtenues. D'où, ces derniers jours, une avalanche de mails qui nous demandent notre consentement pour continuer à utiliser notre adresse électronique. Sauf que cette demande de validation est soit inutile, si le réceptionnaire s'est déjà volontairement inscrit, soit illégale, si l'expéditeur utilise pour obtenir cet accord, une adresse qu'il ne devrait pas avoir. Le grand chantier de nettoyage ne fait donc que commencer. Et s'il risque de mobiliser de nombreux services (juridique, informatique, marketing, relation clients...) au cours des prochains mois, voire des prochaines années, d'autres fonctions pourraient également être impactées. En effet dans l'excellent ouvrage #RGPD et Marketing (voir ci-dessous) les auteurs soulignent que les données personnelles sont partout et notamment dans les objets connectées : « En matière de collecte, on peut considérer que le simple démarrage de l'objet constitue un traitement que ce dernier repose sur le consentement de l'utilisateur de l'objet ». Possible lorsqu'une interface existe, mais bien plus compliqué s'agissant par exemple de puces passives ou de tags RFID pouvant transmettre des données en termes de traçabilité (objet relié à la personne). Au-delà d'une règlementation qui vise à réduire les abus d'un e-marketing sauvage et débridé, le RGPD est peut-être l'occasion de s'interroger sur la frontière à poser entre libertés individuelles et nouvelles technologies. JPG  
 
 
 
#RGPD
De la contrainte
à l'opportunité



Le RGPD ouvre pour les entreprises une nouvelle ère :
celle du marketing « Privacy Friendly ». Naturellement ce règlement implique au préalable pour les fonctions concernées, un gros travail de mise en conformité. Mais au final, il pourrait également permettre aux meilleurs de la classe, de prendre une longueur d'avance sur leurs petits camarades. C'est en substance ce que nous enseigne l'excellent livre « #RGPD et Marketing, de la contrainte à l'opportunité », réalisé collectivement par Sylvie Brunet, Jean-Philippe Arroyo et Roselyne Sage.
Cet ouvrage de 263 pages répond à toutes les questions qu'un responsable marketing peut se poser dans ce domaine : des éléments pour mettre en perspective la feuille de route, des conseils pour la mise en conformité, des informations pour réviser les stratégies de collecte et construire avec les partenaires et les sous-traitants une nouvelle forme de marketing, plus qualitatif et plus robuste.
Ce livre s'adresse aussi bien aux professionnels de la relation-client, qu'aux enseignants et aux responsables marketing. Par extension on peut dire qu'il concerne tout le monde, en particulier les dirigeants qui portent la responsabilité de cette nouvelle forme de compliance appliquée aux bases de données. Un document actuel et complet pour vous permettre de vous adapter à cette nouvelle donne.
Disponible aux éditions e-theque, 18,90 €
 
 
AIRL-SCM
Des
présentations
à télécharger
et des ouvrages
récompensés
Des dizaines de travaux d'enseignants chercheurs et de doctorants ont été présentés la semaine dernière lors des 12ème rencontres internationales de la recherche en logistique et supply chain management (RIRL), colloque tenu dans le cadre de la semaine du management de la FNEGE et organisé par l'AIRL-SCM (Association internationale de recherche en logistique et supply chain management). Ceux qui n'ont pu s'y rendre ou assister à toutes des présentations peuvent aujourd'hui les télécharger sur le site de l'AIRL-SCM (voir lien ci-dessous). Mais la semaine du management de la FNEGE a aussi donné lieu à des remises de prix, qui ont distingué deux équipes de chercheurs en SCM.
Le prix EFMD FNEGE du meilleur essai en management a ainsi été décerné à Laurent Livolsi et Christelle Camman, tous d'eux d'Aix Marseille Université et du Cret-Log, pour leur ouvrage intitulé « La logistique : une affaire d'Etat ? ».
Quant au prix Consult'in France pour le meilleur article
de la catégorie « accélérer la transformation digitale »,
il a été décerné, à Valentina Carbone (ESCP-Europe),
Aurélien Rouquet (Neoma Business School) et Christine Roussat (Université Clermont Auvergne et Cret-Log), pour leur article intitulé « The Rise of Crowd Logistics : A New Way to Co-Create Logistics Value ». AD
Pour voir et télécharger
les présentations
 
   
  De gauche à droite : Valentina Carbone,
Laurent Livolsi, Christine Roussat, Aurélien Rouquet

et
Christelle Camman
 
 
 
 
Inauguration
Rhenus
Logistics
inaugure son
nouveau siège
administratif à
Strasbourg
Vendredi, Rhenus Logistics a inauguré son nouveau bâtiment administratif situé sur le port de Strasbourg. Ce ptestataire dispose d'un ancrage historique à Strasbourg et en Alsace où il possède une dizaine d'implantations logistiques pour une surface d'entreposage totale de 145.000 m². Les services administratifs et services supports sont regroupés au sein d'un même bâtiment qui vient d'être totalement reconstruit à proximité de l'ancien site historique. Michael Brockhaus, membre du Directoire du Groupe Rhenus, en charge de l'activité Warehousing Solutions, a rappelé lors de l'inauguration l'engagement de Rhenus en France et particulièrement en Alsace depuis 2012. « Ce nouveau bâtiment est l'aboutissement d'une politique d'investissements importants au cours des dernières années. Nous avons commencé par l'achat de plus de cent camions neufs, avons modernisé les entrepôts et l'atelier d'entretien des poids-lourds et installé, en 2016, une station de lavage écologique ». Rhenus Logistics a également investi dans de nouveaux systèmes informatiques. JPG
 
 
Transport
fluvial
Cupa Stone
va adopter
le service
conteneurs
de FlexiLoire
L'entreprise d'extraction et de vente de pierres naturelles Cupa Stone entend utiliser le service de pré et de post acheminement de conteneurs qui doit venir enrichir, courant 2019, l'offre de transport fluvial multi-clients et multi-filières FlexiLoire. Il devrait reposer sur une barge pouvant accueillir 176 conteneurs EVP. Inaugurée en avril et opérée par la Compagnie Ligérienne de Transport, l'offre FlexiLoire permet actuellement de transporter des colis lourds sur l'estuaire de la Loire entre Nantes et Saint-Nazaire. Pour Cupa Stone, il s'agit d'optimiser l'activité transport de sa plateforme logistique de Nantes-Cheviré. D'une surface totale de 17.400 m2, avec un entrepôt de stockage de 3.300 m2, elle enregistre près de 40 opérations de chargements et de déchargements de camions chaque semaine et distribue plus de 450 références partout en France. « Ce nouveau service est intéressant pour le côté écologique et économique, mais aussi pour sa flexibilité », note Ana Caballeira, directrice logistique de Cupa Stone. Environ 900 conteneurs sont attendus par an, permettant de fournir les 11 agences françaises de Cupa Stone. AD  
   
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Les
infrastructures
devront encore
attendre
Les promesses de campagne n'engagent que ceux qui y croient. Après avoir comparé les infrastructures américaines à celles de pays du tiers-monde puis promis plus de 1.000 Md$ durant sa campagne électorale et enfin 200 Md$ en février dernier, le président américain Trump indique que rien ou presque ne sera fait, du moins cette année. Problèmes ? En novembre prochain auront lieu les fameuses élections « midterm » (gouverneurs, députés, sénateurs...), et aucun projet d'une telle envergure ne saurait bénéficier d'un accord consensuel entre droite et gauche en période de campagne. Le projet de taxation du carburant proposé par l'American Trucking Association a bien entendu été rejeté par les républicains au pouvoir alors que les investisseurs privés, tels que Blackstone, ont eux aussi revu à la baisse leurs intentions, incertains quant à un éventuel ROI. Chris Spear, Président de l'ATA, considère ce revirement de situation comme « inacceptable » et crie à qui veut bien l'entendre que le secteur du transport perd 50 Md$ par an pour cause de centres villes congestionnés. Il devra attendre au moins 2019 pour trouver une oreille attentive. PM  
 

Etats-Unis
Des robots
dans le Nevada
chez Rakuten
Super Logistics
Rakuten Super Logistics (RSL, du groupe Japonais Rakuten), spécialiste du traitement des commandes e-commerce, s'associe à la jeune société californienne inVia Robotics pour installer des robots mobiles autonomes dans ses entrepôts américains. RSL a opté pour les robots inVia Picker et une formule originale « RaaS » (Robotics-as-a-Service). Selon le fabricant, les gains en matière de productivité attendus en entrepôt devraient être de plus de 300%. Le premier pilote a été déployé au début du mois en seulement trois jours dans un entrepôt de RSL à Las Vegas. Guidés par le WMS, ces petits robots sont capables d'aller chercher des cartons stockés dans des étagères (même en hauteur) grâce à un système de ventouses puis de les apporter jusqu'aux postes de picking où travaillent les préparateurs qui n'ont plus qu'à prélever le produit (good-to-person). JF  
   
  Les robots de inVia Robotics ©inVia Robotics  
 
Etude
Automatisation,
IA,
sommes-nous
prêts ?
Si les avis sont partagés quant à ses conséquences, nul doute que l'automatisation d'un grand nombre de tâches sur fond d'intelligence artificielle va bouleverser nos vies. Destruction massive d'emploi ou vague de création sans précédent, nos sociétés vont devoir s'adapter à la nouvelle donne et s'y préparer dès que possible. C'est à cette fin que l'Intelligence Unit de la revue The Economist a concocté le rapport intitulé « The Automation Readiness Index, who is ready for the coming wave of automation » (indice de préparation à l'automatisation, qui est prêt à affronter la déferlante de l'automatisation ?) commandité par ABB. Fruit de l'imagination de l'Intelligence Unit, cet indice classe 25 pays selon leur niveau de préparation à la société automatisée de demain et en fonction de 52 indicateurs qualitatifs et quantitatifs, non sans avoir consulté de nombreux experts dans chaque pays. Sans surprise, une majorité de pays traditionnellement enclins aux nouvelles technologies trustent le TOP 10 avec la Corée du Sud en N°1, l'Allemagne 2 et Singapour 3, la France se trouvant à une honorable 7ème place devant la Grande-Bretagne et les USA. Globalement, selon le rapport, « peu de politiques sont en place actuellement pour aborder les challenges de l'automatisation-robotisation et l'IA ». Cela ne résulte pas selon le rapport d'un manque d'attention de la part des gouvernements mais plutôt de l'étendue de l'incertitude entourant le phénomène et ses effets. Prenant les devants, Singapour entend inciter ses citoyens à devenir volontairement des étudiants à vie. Exemple à suivre ? PM
Source : The Economist, Supply Chain Digest
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Nathalie Bier

Directrice de clientèle
tel : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 mai 2018

MAI 2018

Jeudi 31

Webinar
DYNASYS
« Questions/
Réponses
Live »

Intervenant :
Ludovic Lezenven,
Buisness
Consultant
DynaSys
certifié CDDP
De 11h30 à 12h

JUIN 2018

Jeudi 7
ASLOG
« Les rencontres
internationales
de la
Supply Chain »

De 8h30 à 17h
Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15


Jeudi 14
Webinaire BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Début : 11h
En français


Mercredi 20

Invitation
PROLOGIS
« Deuxième édition
des
rencontres
Prologis 2018 »

Sur invitation


Mardi 26
Conférence
DIAGMA
« Comment
segmenter
son offre produit/service
& adapter
les modèles SC
pour renforcer
son avantage
compétitif ? »

Témoignages :
BDR Therma
Group,
De Dietich
et Chappée
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Hôtel Bel Ami
Paris 6e