Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Douane
L'Europe
va répliquer
à la décision
des Etats-Unis
sur l'acier et
l'aluminium

La décision unilatérale prise par les Etats-Unis d'appliquer à compter du 1er juin des droits de douanes à 25% sur l'acier et à 10% sur l'aluminium de l'UE (mais c'est également valable pour le Canada et le Mexique) a suscité de vives réactions en Europe. Le Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker a déclaré hier que des contre-mesures seraient annoncées très prochainement. Dans un très court communiqué commun, le Ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et son homologue allemand Peter Altmaier ont indiqué qu'ils partageaient la réaction de la Commission européenne, et qu'il prendront de concert « toutes les mesures appropriées pour répondre aux décisions américaines ». L'objectif serait apparemment de relever les droits de douane européens sur un certain nombre de catégories de produits exportés par les Etats-Unis. Ce matin, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, le secrétaire d'État aux affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne a été un peu plus précis sur ces « mesures de rééquilibrage » qui pourraient concerner dès le 20 juin, des produits comme le riz, le jus d'orange, les motos, le whisky bourbon, ou certains vêtements. JLR  
 
 
 
Grande
distribution
Carrefour
s'équipe
du 1
er drive
alimentaire
automatisé
en Belgique
Carrefour Belgique a déployé le 1er drive alimentaire automatisé du pays en installant sur le parking de son hypermarché de Mont-Saint-Jean la solution Proxidrive, conçue par la société française Colispratic. Ce dispositif automatisé permet aux clients de s'y faire livrer leurs achats drive. Lors de la validation de la commande, deux périodes de retrait sont proposés lors le lendemain entre 11h et 15h ou entre 16h et 23h. Pour libérer les commandes des casiers automatiques intelligents, les clients doivent s'identifier au moyen d'un code barre reçu par SMS et scanner un QR code pour effectuer le paiement via les applications mobiles Homebanking ou Bancontact. Ces casiers autorisent le stockage de colis de différentes tailles sous température ambiante et dirigée (12°C, -2°C et -22°C). Carrefour Belgique envisage d'en doter tous ses magasins en propre et franchisés. AD  
   
 
Immobilier
Un entrepôt
pour Staf
à Mitry Mory
Le transporteur frigorifique de denrées alimentaires Staf se fait construire un nouveau site de 4.800 m² à Mitry-Mory, à proximité de Roissy-Charles-de-Gaulle. Piloté par les équipes du contractant général Idec, le projet a été conçu en étroite collaboration avec le transporteur afin de coller au plus près de ses enjeux logistiques, mais aussi de répondre aux contraintes d'un terrain traversé par trois lignes à haute tension. L'une d'entre elles (400.000 volts) va d'ailleurs être consignée pendant trois semaines pour permettre aux engins d'édifier les charpentes en béton des deux bâtiments à édifier. L'un abritera une messagerie en température dirigée (0 à +2°C) de 2.800 m² et des bureaux, l'autre regroupera des activités de maintenance de poids lourds, avec un atelier, une zone de stockage de pièces détachées, un local de charge, une aire de lavage et une station de carburant. Staf et Idec avaient déjà travaillé ensemble pour ériger le siège social de 8.000 m² du transporteur à Villeneuve-le-Roi (94), puis pour la réalisation d'un second ouvrage de 3.000 m² à Berre l'Etang (13), en passe d'être s'achevé. La remise des clés du nouveau projet est prévue au premier semestre 2019. JPG  
   
 
 
 
Gestion
de cour
Gfi
Informatique
lance
la version 1
de son logiciel
Optiyard
Jusqu'à présent, aucun éditeur majeur européen ne s'était lancé dans la commercialisation d'un YMS (Yard Management System), un progiciel de gestion de cour pour les plateformes logistiques de grande envergure. Comme nous l'annoncions en avant-première à nos abonnés dans le dossier spécial entrepôt dans l'édition de mai de Supply Chain Magazine (n°9), GFI Informatique relève le défi en lançant sur le marché la version 1 de son YMS, dénommé Optiyard. Cet outil mobile avec une interface graphique, est conçu pour piloter et affecter des missions aux conducteurs de cour qui déplacent les semi-remorques sur les grands sites logistiques, notamment dans la grande distribution. L'enjeu est de mieux organiser et synchroniser les activités sur le site, et renforcer la productivité des opérations de chargement et de déchargement sur les quais (que GFI Informatique propose déjà de gérer avec ses outils Optidock et Optidock Scheduler). JLR
 
   
 
Logistique
responsable
Emissions GES
et blockchain
dans le
10
e baromètre
CPV-Déméter



Dans le cadre de son baromètre annuel réalisé avec CPV Associés, le Club Déméter a sondé ses membres sur trois sujets en lien avec la logistique responsable : neutralité carbone et réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), blockchain et sécurité alimentaire, et nouveaux enjeux supply chain liés au commerce digital. Sur le premier, 31% de la soixantaine de répondants (représentant 29 entreprises*) considèrent l'objectif gouvernemental de -40% d'émissions GES d'ici 2030 comme envisageable, alors que 28 % l'estiment compliqué à atteindre. En tout cas, 64% des entreprises interrogées se disent proactives en la matière, certains membres ayant d'ores et déjà des objectifs de neutralité carbone sur leur chaîne d'approvisionnement. Le sujet reste complexe dans son application opérationnelle pour la SC, comme dans son équation économique. : 57% des interviewés estiment qu'une chaîne logistique neutre en carbone affecterait les coûts d'acheminement des marchandises, tandis que 26% y voient l'opportunité de faire des économies sur la chaîne globale. « Pour 2030 il semble difficile de tenir de tels objectifs, mais les signaux faibles de l'enquête montrent qu'à horizon 2050, cette perspective est réalisable si elle s'appuie sur deux leviers : l'essor technologique pour les moyens logistiques et l'économie collaborative pour l'organisation logistique », souligne Julien Darthout, directeur général de CPV Associés. Coté technologie, justement, la blockchain se voit désormais systématiquement associé aux enjeux de sécurité alimentaire. De fait, 29% des membres assurent déjà en explorer le potentiel pour assurer la traçabilité de leurs produits et de leurs moyens de livraison, tandis que 42% estiment que c'est d'ici 3 ans que des applications opérationnelles blockchain adaptées à la sécurité alimentaire seront disponibles. Enfin, en termes de nouveaux enjeux de la logistique du e-commerce, c'est l'élévation du niveau d'exigence des clients qui est sans surprise relevé, faisant du dernier km un enjeu majeur. MR
* 30% de distributeurs –32% d'industriels –32% de prestataires –6% d'institutionnels.
 
 
 
 
Blockchain
Futurs.io
se dote d'une
Blockacademy
Constatant le fort déficit de talents comparé à la demande, le cabinet de conseil en innovation Futurs.io (groupe Maltem) lance la Blockacademy, une pépinière de développeurs en Blockchain. Après une présélection de candidats en mai, cinq jeunes développeurs seront retenus pour la 1ère promotion. Ils suivront une formation initiale de trois mois sur les technologies pertinentes (solidity, Web3.js, Truffle etc.) avant d'intervenir chez des clients pour participer à la conception et au développement de leurs projets Blockchain, notamment pour un industriel américain et fournisseur des grands noms de la parfumerie.
« Il s'agira dans un premier temps de tracer les matières premières végétales d'une quinzaine de producteurs depuis la parcelle jusqu'à leur transformation par l'intermédiaire, le périmètre comprend le suivi des livraisons et des transactions. A l'avenir, nous souhaitons étendre la traçabilité jusqu'au produit final ainsi qu'à d'autres matières premières »
nous a confié Loïc Poujol, co-fondateur de Futurs.io. Une seconde promotion suivra en septembre 2018 : les candidats devront maîtriser Javascript, NodeJS, être familiarisés avec les concepts de virtualisation (Docker, VirtualBox, VMWare)... et faire preuve d'une grande curiosité ! PM
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Un drone XXL
pour livrer les
marchandises
Des ingénieurs chinois de la Beihang Unmanned Aircraft System Technology (qui dépend de l'université Beihang à Pékin) ont conçu un drone capable de voler sur une distance de 1.500 km et de transporter une tonne de chargement. Il peut atteindre une vitesse de 360 km/h, décoller et atterrir sur des pistes d'atterrissages courtes. Ce drone a pour vocation d'être proposé aux entreprises de livraison, avec 16 m3 d'espace disponible pour le chargement. Avec une longueur de 11,9 m et une envergure de 19,6 m, il est présenté comme le « plus grand drone civil du monde ». Côté calendrier, la conception devrait être finalisée avant la fin de l'année et un prototype construit dès 2019. Les vols d'essai, susceptibles de déclencher la production de masse, sont prévus pour 2020. D'ores et déjà, la Beihang Unmanned Aircraft System Technology devrait signer prochainement un accord de partenariat avec Cainiao (la filiale logistique du e-commerçant chinois Alibaba) pour développer conjointement ces drones de transport de marchandises. JF  
   
 

Afrique du Sud
Kerry Logistics
rachète SAS
Le prestataire hongkongais Kerry Logistics renforce sa présence en Afrique du Sud avec le rachat de Shipping and Airfreight Services (SAS). Etabli à Johannesburg depuis 30 ans, ce 3PL et Freight Forwarder propose des services de transport aérien (direct, consolidation, charter), maritime notamment en vrac, et routier (lots partiels et lots complets) ainsi que des services d'entreposage et de distribution. Il opérera désormais en tant de Kerry Logistics South Africa, une filiale qui dépendra de Kerry Logistics Europe, et apportera au prestataire de nouveaux arguments pour séduire les clients du secteur automobile présents dans le pays. Cette acquisition s'inscrit dans une stratégie d'expansion internationale de l'activité de commissionnaire en transport, Kerry Logistics s'est en effet affairé depuis un an à étendre et renforcer sa couverture géographique avec neuf nouvelles implantations notamment en Asie Centrale le long de la Belt and Road, ainsi qu'en Allemagne, Italie et en Pologne, où il vient d'ouvrir un bureau à Varsovie. PM  
 

Italie
Kivnon signe
un accord de
distribution
avec CLS

Le fabricant espagnol d'AGV Kivnon a annoncé à l'occasion du salon Intralogistica Italia la signature d'un accord de distribution avec CLS. Avec 11 succursales, neuf centres de maintenance et une flotte de 180 « ateliers mobiles », CLS couvre l'ensemble de l'Italie où il distribue entre autres les chariots Unilev, Yale et les tracteurs Mafi. « Notre intérêt pour Kivnon est lié à la demande de solutions innovantes et à notre volonté d'enrichir notre offre » indique Michele Calabrese, Responsable de Marketing et Produit de CLS. La marque espagnole poursuit donc sa stratégie d'internationalisation : elle compte en effet deux autres partenaires pour la distribution en République Tchèque et en Slovakie ainsi qu'une filiale allemande Kivnon GmbH. PM  
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
1er juin 2018

JUIN 2018

Jeudi 7
ASLOG
« Les rencontres
internationales
de la
Supply Chain »

De 8h30 à 17h
Pavillon
d'Armenonville
Paris 16e


Jeudi 7 et
vendredi 8
Formation
EURODECISION
« Formation,
méthodes
et pratiques
de la prévisions
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense
Session suivante :
octobre 2018


Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15


Jeudi 14
Webinaire BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Début : 11h
En français


Mercredi 20

Invitation
PROLOGIS
« Deuxième édition
des
rencontres
Prologis 2018 »

Sur invitation


Mardi 26
Conférence
DIAGMA
« Comment
segmenter
son offre produit/service
& adapter
les modèles SC
pour renforcer
son avantage
compétitif ? »

Témoignages :
BDR Therma
Group,
De Dietich
et Chappée
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Hôtel Bel Ami
Paris 6e