Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Michelin
montre
l'exemple






Longtemps la Supply Chain a été considérée comme une fonction support au service de l'entreprise. Mais jeudi dernier, lors du congrès de l'Aslog, tous les participants ont pu vérifier qu'elle avait atteint un niveau supérieur, une place privilégiée, non pas à côté, mais bien au cœur des stratégies industrielles. Pour preuve, la conférence d'ouverture de Florent Ménégaux, directeur général de Michelin, qui, non seulement a parfaitement démontré sa maitrise du sujet, mais a commenté pourquoi et comment ses processus sont aux centres des objectifs définis par le groupe. (voir article ci-dessous). Que ce dirigeant accepte de monter à la tribune de l'Aslog pour partager sa vision et expliquer en quoi la Supply Chain s'inscrit dans son plan stratégique, est un signal fort à l'adresse des tous ses homologues, y compris ceux qui considèrent encore qu'il s'agit d'une affaire de spécialistes. Beaucoup d'autres orateurs ont illustré de différentes manières le rôle clé de la SC. Parmi ces témoignages nous retiendrons tout particulièrement la conférence de Laurent Venot, directeur Supply Chain et Opérations Finance du groupe L'Oreal qui s'est attaché à évoquer un vaste plan de transformation touchant de nombreux domaines (RSE, Systèmes d'information, digitalisation, network design...) et visant la satisfaction client dans un contexte nouveau : celui de l'omnicanalité. Bien sûr, à l'issue de cette journée, il serait illusoire de penser que le Supply Chain Management a définitivement acquis ses lettres de noblesse auprès du plus grand nombre. Et si son adoption par les leaders du monde industriel laisse supposer que d'autres vont suivre, le travail d'évangélisation est loin d'être terminé. D'autres journées comme celles-ci seront nécessaires. Comme nous le confiait récemment Pascal Zammit, directeur Supply Chain de Michelin, il faudra sans doute que les Supply Chain Managers eux-mêmes acceptent de consacrer un peu plus de temps, pour mieux faire connaitre leur métier. JPG  
 
 
 
Rencontres
de l'Aslog
La supply chain
au cœur de
la stratégie

« Cet évènement, fruit de trois ans de travail, est l'occasion de faire prendre conscience à tous que la Supply Chain est une fonction centrale, au cœur du fonctionnement et de la stratégie de l'entreprise et qu'environ 2 millions de cœurs en France battent chaque jour au rythme des métiers de la logistique et de la Supply Chain », a déclaré jeudi matin Jean-Michel Guarneri, le président de l'Aslog, en ouverture des premières rencontres internationales de la Supply Chain, organisées à Paris au Pavillon d'Armenonville. Durant cette journée, les nombreux intervenants ont abordé les principaux challenges à relever par les directeurs SC, à savoir les thèmes de l'incertitude et de la résilience, des transformations omnicanal et digitale, de la démarche RSE ou des problématiques de gestion des talents et d'évolution des métiers. En voici quelques morceaux choisis. Premier intervenant de la matinée, Florent Ménégaux, directeur général exécutif du groupe Michelin, rappelle combien l'enjeu de l'excellence opérationnelle est vital pour son groupe dans un contexte de personnalisation et de foisonnement des produits, d'hyper concurrence et de transformation du consommateur en « consommacteur ». « Nous repensons en profondeur nos systèmes logistiques tous les deux ou trois ans, et nous investissons massivement dans les systèmes d'informations », relève-t-il après avoir rappelé quelques chiffres impressionnants concernant la SC de Michelin : 70 usines, 140 entrepôts totalisant 3,5 M de m², 750.000 références de produits semi-finis et matières premières en usine, 1,5 M de SKU à traiter au quotidien, et 30.000 livraisons clients par jour. « Le processus S&OP est au cœur de l'articulation pour satisfaire au mieux le client, même s'il y a toujours des progrès à faire », a-t-il ajouté, en concluant que l'un des principaux challenges était d'atteindre la « simplexité ». C'est-à-dire la manière la plus simple possible de traiter la complexité, sans la nier, via la mise en place de systèmes intelligents et adaptés de management des collaborateurs et d'orchestration des flux. (voir suite) JLR
Photo : Jean-Michel Guarneri
 
 
Rencontres
de l'Aslog
(suite)
Savoir
faire face
à l'incertitude



Comment composer avec l'incertitude inhérente au Supply Chain Management, amplifiée par le foisonnement des offres, par l'émergence de nouveaux concurrents et canaux de vente, et par l'augmentation de la volatilité de la demande ? Pierre Mercier, managing director au sein du cabinet de conseil BCG, propose deux méthodes complémentaires : soit tenter de la combattre directement, soit en faire baisser le coût en rendant son business moins sensible à cette incertitude et/ou en augmentant la réactivité de sa SC. Pas si simple, d'autant que l'avantage concurrentiel client, pour se maintenir, doit s'entretenir en permanence. Et Pierre Mercier de citer deux anciennes stars de la SC, Benetton et Dell, respectivement dans les années 80 et 90. Selon le Général de division Jean-Marc Bacquet, qui dirige la logistique de l'Armée de Terre, maîtriser l'incertitude est illusoire. Il s'agit d'en limiter les effets en développant sa capacité d'adaptation, « c'est votre assurance-vie », lance-t-il avec humour à l'adresse des nombreux responsables SC dans la salle. « Si le plan est indispensable à toute action, attention à ne pas sacrifier l'action au plan », prévient-t-il en vantant les mérites de l'audace et de la prise de risque. A la fin de cette matinée Aslog, Denis Jacquet, entrepreneur engagé et spécialiste des questions du travail, aborde deux questions cruciales face à ce qu'il appelle le « capitalisme de la survalorisation » : « le consommateur est-il plus important que l'homme ? » et « la productivité doit-elle rester l'instrument de mesure de la santé économique d'un pays ? ». Selon lui, il est urgent de réinventer le mode de collaboration, non seulement entre individus, mais aussi entre grands groupes, PME et start-ups. « L'Europe a au maximum 5 ans pour se réveiller », prédit-il. JLR
Photos de haut en bas :
Pierre Mercier du BCG
et le Général Jean-Marc Bacquet, qui dirige la logistique
de l'Armée de Terre
 
 
 
 
Rencontres
de l'Aslog
(suite)
De la création
de valeur
aux talents
de demain

Comment la Supply Chain participe-t-elle à la création de valeur de l'entreprise ? Laurent Venot, directeur général Supply Chain & Operations Finance chez l'Oréal, est plutôt bien placé pour répondre, le groupe ayant opéré un repositionnement stratégique qui l'a amené à tripler la taille de ses équipes SC en central, à créer de toutes pièces une SC retail, et à lancer des tests de « demand sensing » à grande échelle. Les défis sont nombreux : expérience consommateur plus exigeante, maîtrise de l'information et des data, disponibilité produit, logistique urbaine, supply chain collaborative. « Nous sommes loin d'avoir achevé ce que nous avons à faire », déclare-t-il. Des projets ambitieux, il y en a aussi du côté de Carrefour. En ouvrant le dernier acte consacré aux métiers du futur, Sébastien Liorzou, directeur Supply Chain du groupe de distribution, rappelle avec enthousiasme que le plan stratégique Carrefour 2022 vise à cet horizon pas moins de 5 Mrd€ de chiffre d'affaires dans le e-commerce alimentaire en France, avec l'impératif d'adapter la SC pour tenir l'objectif. Pour clôturer la session sur les talents de demain, l'Aslog avait demandé à 17 jeunes professionnels de la SC en poste depuis moins de trois ans (chez Argon, Bic, Cdiscount, DB Schenker, Essilor, L'Oréal, Louis Vuitton, Michelin, Monsieur Tshirt, Pepsico et Valeo) de « phosphorer » ensemble durant la journée pour tenter de synthétiser les attentes et les motivations de la nouvelle génération. Sur scène, ces « graines de leaders » font preuve d'un talent indéniable pour faire partager à leurs aînés leur goût pour des parcours diversifiés, leur envie d'apprendre, de se remettre en cause, d'essayer des choses nouvelles sans avoir peur d'échouer parfois, et leurs aspirations à des valeurs sociales et sociétales claires. Une initiative originale et stimulante, à l'image de ces premières rencontres internationales de la Supply Chain organisée par l'Aslog. JLR
Photo : Laurent Venot, directeur général Supply Chain&Opérations Finance (monde) pour L'Oreal
 
 
Aéronautique
Airbus
va contribuer
à la montée
en puissance
du C Series
Airbus, Bombardier et Investissement Québec ont annoncé la signature d'un accord de partenariat concernant le programme C Series, un avion de ligne régional de 100 à 150 sièges conçu et développé depuis deux ans par l'avionneur canadien. Selon cet accord, qui entrera en vigueur dès le 1er juillet 2018, Airbus détiendra une part majoritaire dans la Société en commandite Avions C Series (SCACS), dont le siège est basé à Mirabel, au Québec, là où sont également implantées les activités d'ingénierie, de R&D, ainsi que la principale chaîne d'assemblage final des C Series (représentant environ 2200 employés et sous-traitants). La supply chain mondiale de l'appareil reste inchangée, mais la montée en cadence industrielle va bénéficier de l'expertise d'Airbus en la matière, ce qui contribuera, nous informe le communiqué, à « optimiser les rendements de production du C Series ». Après 17 avions livrés en 2017 l'objectif est de doubler les livraisons en 2018. Les partenaires s'attendent à une forte croissance de ce segment de marché, qui nécessitera de créer une deuxième chaîne d'assemblage final du C Series à Mobile, en Alabama, pour répondre à la demande du marché américain. JLR  
   
 
 
 
Evènement
Paris Retail
Week 2018
consacrera-t-il
la mort de
l'omnicanal ?
Cette année, l'édition du salon Paris Retail Week (10-12 septembre, Porte de Versailles) est placée sous le signe du Smart Phygital. « C'est une façon de célébrer de façon définitive le mariage entre les magasins et le digital » précise son directeur Arnaud Gallet, qui attend cette année 40.000 professionnels et 800 exposants (dans 6 zone dont une dédiée à la logistique, e-logistique & supply chain). La présentation la semaine dernière de la prochaine édition de l'évènement a également été l'occasion de dévoiler en avant-première l'Observatoire « Shopper Oberver » réalisé par Havas sur l'évolution du retail. Avec un brin de provocation David Mingeon, le DGA de Havas Paris, nous réservait une surprise de taille : « L'omnicanalité est une notion qui est morte » a-t-il lancé. L'objectif n'est plus d'accueillir le client sur tous les canaux de l'entreprise mais d'inventer la manière dont les produits vont aller à la rencontre du consommateur, là où il en a besoin et quand il en a besoin, en s'intégrant à son parcours de vie ». Une réflexion qui n'est pas étrangère à la montée en puissance du « conversationnel » et l'apparition dans nos foyers français d'objets qui s'adressent à nous pour orienter notre consommation (comme Google Home et Amazon Alexa). Par ailleurs, toujours selon cette étude, 41% des français ont le sentiment qu'ils peuvent se passer des magasins physiques. Les grands perdants sont les hyper et les supermarchés : 32% des Français déclarent moins les fréquenter. Comment la supply chain s'adapte à cette nouvelle donne ? Un élément de réponse a été formulé par Jean-Bernard Della Chiesa, directeur de l'innovation du groupe Etam, qui a commenté cette étude lors d'une table ronde avec quelques autres « retailers » : « Au niveau de l'organisation, il faut faire en sorte que cela ne change rien quand l'activité d'un canal de vente progresse subitement davantage qu'un autre. Si demain 25% du business est pris par le digital par exemple, il faut que le réseau puisse s'adapter, la commande internet pouvant être préparée quand même en magasin ». JLR  
 
Immobilier
logistique
Gazeley étoffe
son équipe
en France
Le développeur, propriétaire et gérant d'entrepôts et de parcs de distribution Gazeley annonce deux récents recrutements dans l'Hexagone. Alexandre Deshayes intègre l'équipe de développement en charge de la recherche de foncier, du développement commercial et de l'accompagnement des clients et prospects dans leurs projets immobiliers dans l'Hexagone. Titulaire d'un Master Sciences de l'Immobilier de Paris X, il officiait jusque récemment au sein du département logistique de JLL France en tant que consultant senior, après un passage chez DTZ-Cushman Wakefield. Le bureau parisien de Gazeley a également accueilli en mai Ugo Canarelli, en tant qu'Investment Associate. Il aura pour mission d'analyser les projets de développement, les opportunités d'acquisition et les offres locatives. Diplômé de l'ESTP Paris, il a travaillé 3 ans chez Constructa Asset Management en tant qu'analyste financier. Ces deux nouvelles nominations s'inscrivent dans la stratégie de croissance de Gazeley, renforcée depuis son acquisition par le géant singapourien GLP, finalisée fin 2017 (voir NL n°2629). MR
Photos de haut en bas : Alexandre Deshayes, Gazeley
et Ugo Canarelli, Gazeley
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Luxembourg
Post
Luxembourg
distribue
les colis de
DHL
Dans le cadre de son programme de partenariat DHL Parcel Europe, DHL vient d'ajouter Post Luxembourg à la liste de ses alliés en Europe. En ouvrant ses portes aux partenaires du réseau DHL Parcel Europe, Post Luxembourg leur offre l'accès à son maillage territorial avec à la clé des temps de transit améliorés. A ses clients luxembourgeois, il propose désormais le service Parcel Connect, soit, en plus du transport de colis, des alertes par email ou SMS, la possibilité de modifier la date de livraison, la collecte des colis retour et la simplification de la procédure retour sans frais supplémentaires. Post Luxembourg se contentera dans un premier temps des flux import en provenance du reste de l'Europe avant de prendre en charge les flux sortant ultérieurement. En activité depuis trois ans, DHL Parcel Europe compte 10 partenaires représentant 14 pays. Le service Parcel Connect, lancé en 2014, est quant à lui disponible dans 26 pays en Europe. PM  
   
 

Thaïlande
Senko Logistics
investit dans
le froid
Le 3PL japonais Senko Logistics vient de former M-Senko Logistics, une joint-venture avec le groupe de restauration thaïlandais MK Restaurant. Cette JV fournira des prestations de transport et d'entreposage en froid positif et négatif aux différents acteurs du secteur alimentaire dans le pays, notamment aux quelque 640 restaurants et échoppes que compte le groupe. Sa filiale de transport et d'entreposage fournira à M-Senko ses premières ressources, elles seront rapidement renforcées de 170 camions frigorifiques et d'un nouvel entrepôt de 52.800 m². Représentant un investissement de 40 M€, il sera composé d'une première tranche à température ambiante de 7 à 9.000 m² livrée au printemps 2019, puis d'une seconde en température dirigée opérationnelle l'été suivant. Après une montée en puissance de trois ans, les partenaires prévoient de s'entendre aux marchés voisins que sont le Cambodge, Laos, Vientnam et la Birmanie (Myanmar). PM
Source : Japan Times
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
11 juin 2018

JUIN 2018

Lundi 11
29e Trophée
de Golf
Transport et
Logistique

Organisé par :
LOfficiel des
Transporteurs et
Supply Chain
Magazine
Golf de St Cloud
DE 11h à 19h15

Jeudi 14
Webinaire BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Début : 11h
En français


Jeudi 14
Webinar DYNASYS
« Qu'est-ce que
le processus
S&OP / IBP ? »

De 11h30 à 11h45


Mardi 19
Webinar DYNASYS
« Pourquoi
mettre en place
un S&OP/PIC ? »

De 11h30 à 11h45


Mercredi 20

Invitation
PROLOGIS
« Deuxième édition
des
rencontres
Prologis 2018 »

Sur invitation


Mardi 26
Webinar DYNASYS
« Comment aligner
vos plans
opérationnels
et financiers
avec un
processus IBP ? »

De 11h30 à 11h45


Mardi 26
Conférence
DIAGMA
« Comment
segmenter
son offre produit/service
& adapter
les modèles SC
pour renforcer
son avantage
compétitif ? »

Témoignages :
BDR Therma
Group,
De Dietich
et Chappée
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Hôtel Bel Ami
Paris 6e



JUILLET 2018

Mardi 5
Webinar DYNASYS
« Patrick Dolé,
Principal Business
Consultant
DynaSys
répond à
vos questions
sur le S&OP
et l'IBP ! »

De 11h30 à 12h