Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prestataires
logistiques
Mecachrome
s'appuie sur
Gefco France
pour un
pilotage 4PL

Gefco France a démarré depuis plus de six mois une prestation de gestion et d'organisation de tous les flux logistiques des sites français de son client Mecachrome, ainsi que des flux intersites vers ses usines portugaises et marocaines. A partir d'une « tour de contrôle » installée dans l'agence Gefco de Tours (non loin du siège de spécialiste de la mécanique de haute précision aéronautique, basé à Amboise), il intervient en tant que 4PL, c'est-à-dire interlocuteur unique pour l'organisation des schémas logistiques, pour la planification et la coordination des flux d'informations entre les acteurs de la chaine, dont 21 transporteurs (navettes, tournées, taxis, affrètement et messagerie pour les expéditions et les enlèvements) pour des flux entre neuf usines et les sous-traitants de l'industriel. «Parmi les prestataires que nous avons interrogés (ndlr : lors d'un appel d'offres), ce sont les engagements de flexibilité, de réactivité et l'offre globale innovante de Gefco France qui nous ont séduits, engagements qui ont été confirmés dès le début du contrat initié en octobre dernier. Ils ont su prendre en compte chacune de nos spécificités pour nous proposer une solution sur-mesure» a précisé Vincent Houette, directeur Supply Chain de Mecachrome. Intégrateur de premier rang notamment dans le monde aéronautique, Mecachrome dispose de 13 sites de production dans cinq pays (France, Canada, Maroc, Tunisie et Portugal) et emploie plus de 3.000 personnes, pour un CA 2017 de 410 M€. JLR
Photo : Vincent Houette, Mecachrome
 
 
 
 
Supply Chain
Event
Digital Award,
les inscriptions
sont ouvertes !
Si vous êtes exposant sur le Salon Supply Chain Event, sachez qu'il vous est possible de concourir à partir de maintenant au Digital Award. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au jeudi 15 novembre 2018 à minuit. Pour noter les candidats, le jury prend en considération les critères suivants : l'innovation, les marchés et applications couverts par l'innovation, les enjeux, la valeur ajoutée, les potentialités de déploiement, la facilité de mise en place, et le dépôt de brevet. La Cérémonie de remise de prix aura lieu le 2e jour du salon, mercredi 12 décembre de 12h00 à 12h30 en Salle 1 du Pavillon 5.1 de la Porte de Versailles. L'année dernière, 17 membres du jury ont interrogé les candidats. Cette année, ce sont au minimum 20 membres du jury (des directeurs Supply Chain de l'industrie et de la distribution) qui sillonneront les allées du salon pour découvrir la nouvelle pépite.
Pour tout renseignement
sur Supply Chain Event 2018 :
jerome.brulon@reedexpo.fr
Tel : +33 147 566 775 / Mob : +33 629 891 472
 
   
 
Immobilier
logistique
Lidl inaugure
son centre
de distribution
lyonnais

En fin de semaine dernière, le distributeur Lidl a inauguré le nouveau centre de distribution de 46.000 m² qu'il s'est fait construire au sud-est de Lyon, au sein du parc d'activité de Chesmes à Saint-Quentin-Fallavier. La cérémonie marquait l'aboutissement d'un projet de longue haleine mené par le développeur Vailog (intégré au groupe Segro en mai 2015), sur du foncier auparavant occupé par deux entrepôts vieillissant (voir NL n°2473). C'est en fait en mars dernier, à l'issue de près d'un an de travaux, que Lidl a réceptionné cette plateforme logistique destinée à approvisionner quotidiennement ses 59 magasins de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce bâtiment en multi-températures de nouvelle génération, en cours de certification Breeam Excellent, prend en charge aussi bien les produits secs et le chocolat (18 °C) que les fruits et légumes (14 °C), les produits frais (1-3 °C), la viande, la volaille et le poisson (0-2 °C) ou les surgelés (-20 °C). Il emploie 250 collaborateurs, avec 40 à 50 créations de postes à la clé. « Ce nouveau site confirme notre volonté d'étendre notre parc de magasins et de devenir un moteur incontournable de l'emploi et de la grande distribution dans la région » indique dans un communiqué Guillaume Chimot, le directeur régional de Lidl. MR  
   
  De gauche à droite : Michel Bacconnier, maire de Saint-Quentin-Fallavier, Guillaume Chimot, directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de Lidl, et Éric Véron, directeur général de Vailog (Groupe Segro) ©Lidl/Vailog  
   
 
 
 
Erratum
La 2e édition
des Rencontres
Prologis
se tiendra
au pavillon
Dauphine
Contrairement à ce que nous indiquions dans notre édition d'hier, c'est au Pavillon Dauphine (2 place du Maréchal de Lattre de Tassigny, dans le 16e arrondissement) et non au Pavillon d'Armenonville tout proche que se tiendra mercredi prochain la 2e édition des Rencontres Prologis, dédiée à l'intelligence artificielle, en partenariat avec Supply Chain Magazine.
Programme
et la demande d'invitation
 
 
Plateforme
multimodale
Chapelle
International,
c'est
(presque)
parti !
Près de 10 ans après que le projet a été initié, l'hôtel logistique de Chapelle International a été inauguré vendredi dernier par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Aménagée par la Sogaris, cette infrastructure a nécessité 91,5 M€ d'investissements et totalise 44.000 m². Sur trois niveaux, elle associe un terminal ferroviaire urbain de 15.200 m², un entrepôt de 10.500 m² auquel est adossé un parking clients de 3.000 m², et enfin diverses surfaces de bureaux, de restauration, d'activités sportives et d'agriculture urbaine. L'entrepôt, dont l'activité débutera le 25 juin, sera exploité par l'enseigne Metro pour desservir sa clientèle CHR (café-hôtel-restaurant). La circulation des navettes ferroviaires débutera lorsqu'assez de chargeurs auront manifesté leur intérêt pour lancer des appels d'offres auprès des opérateurs de fret. Le terminal ferroviaire urbain affiche une capacité d'accueil de 4 navettes par jour, celles-ci pouvant provenir indifféremment de Dourges (62), Bruyères-sur-Oise (95) ou Mitry-Mory (77). « Une navette peut contenir jusqu'à 60 caisses, chacune ayant une capacité de 15 palettes », note Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris. Et la Mairie de Paris espère que la nouvelle infrastructure lui permettra de continuer sa chasse au CO2. « Elle devrait permettre d'éviter la circulation de 500 camions par jour dans Paris », indique Anne Hidalgo. AD  
   
 
 
 
IoT
Objenious
et son réseau
LoRa,
vecteurs
d'innovation
Pour sa 3e édition, la Matinée connectée d'Objenious qui s'est tenue la semaine dernière au théâtre parisien du Trianon a rassemblé pas moins de 600 personnes représentant l'écosystème de l'IoT en France. En ouverture, son président Stéphane Allaire a rappelé le positionnement de cette filiale IoT de Bouygues Telecom en tant que facilitateur d'innovation pour ses clients, en s'appuyant sur le réseau LoRa qu'opère Objenious en France : « La meilleure innovation, c'est la vôtre, à charge pour nous de vous proposer les technologies et les outils vous permettant d'imaginer les cas d'usage de l'IoT créateurs de valeur pour vos entreprises et vos clients, et de les lancer sans attendre, avec un ROI toujours inférieur à un an, voire parfois en en trois mois ». Preuve que les tests et POC en la matière se multiplient dans tous les secteurs d'activité, Objenious annonçait une centaine de clients en décembre dernier (voir NL n°2611), mais pas moins de 300 désormais en production sur sa plateforme Spot. En termes d'application, la géolocalisation revient dans la très grande majorité des projets, et plus encore dans ceux ayant trait à la supply chain (voir la suite). MR  
   
  Martin Bouygues, pdg du groupe, puis Richard Viel, DG délégué de Bouygues Telecom, se sont succédé pour rappeler le contexte de création d'Objenious et se féliciter de son développement en pointe de l'IoT en France.  
 
IoT
(suite)
La
géolocalisation
en test
chez Renault
et Auchan
Lors de cette matinée Objenious, une table ronde était consacrée aux projets teintés supply chain. Eric Marchiol, en charge de la transformation digitale Manufacturing & Supply Chain au sein de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a levé le voile sur l'expérimentation entamée il y a 6 mois d'une formule de track & trace des flux entre un site de production de boîtes de vitesse en Roumanie et 9 usines du groupe en Europe occidentale. « Environ 2.500 supports industriels ont été dotés de balises IoT qui nous assurent une visibilité en temps réel sur ces opérations d'autant plus complexes qu'il s'agit de flux en tension, avec un réel enjeu à identifier au plus tôt un éventuel problème. Notamment pour qu'ils puissent être traités directement et sans délais par les opérationnels plutôt que de les voir remonter en décalé à l'échelon de responsabilité supérieur », nous a-t-il expliqué. Le ROI du projet est bien inférieur à un an, et le champ de possibles extensions très ouvert dans un groupe qui totalise 8 millions d'emballages réutilisables au sein de sa supply chain. Côté grande distribution, la géolocalisation d'assets logistiques est également d'actualité. Loïc Sénéchal, responsable transport national d'Auchan Retail, a témoigné du test en cours au sein des flux du groupe : « A l'automne dernier, une première vague avait permis de constater la fiabilité de la solution IoT d'Objenious, et une deuxième vise aujourd'hui à affiner notre usage des informations de géolocalisation en temps réel de la centaine de contenants métalliques munis d'un capteur IoT, parmi les 15.000 en circulation entre nos 60 sites logistiques en France et le réseau de magasins ». Pour Auchan, l'enjeu est d'améliorer la satisfaction de ces clients exigeants sur la qualité des livraisons, de gagner en performance avec moins de ressources, en augmentant la vitesse de circulation de ces actifs et en détectant les points où ils peuvent s'accumuler, voire se perdre. MR  
 
Dernier km
Une formation
qualifiante pour
les livreurs en
véhicule léger
En réponse aux problématiques de qualité de service des livraisons e-commerce à domicile, à l'heure de la banalisation du web-to-store du click & collect et de l'essor des « Food Tech », Assifep Réseau Ixio a lancé une nouvelle formation spécialisée dans le transport et la distribution de marchandises en centre-ville. Selon l'organisme de formation spécialisé dans le transport routier (avec 5 centres dans les Hauts-de-France), cette nouvelle offre combine « la formation qualifiante au titre professionnel de conducteur livreur sur véhicule léger avec la professionnalisation de livraison en milieu urbain à l'aide d'un triporteur ou directement à pied ». Assifep Réseau Ixio s'est équipé de triporteurs de nouvelle génération et a doté ses établissements d'un logiciel professionnel spécialisé dans l'organisation des tournées de messagerie en hyper-centre (du ramassage de palettes à la livraison de simples enveloppes, en l'occurrence WinTrans 9).
Lors de cette formation, les stagiaires apprennent non seulement comment organiser leur tournée, gérer les documents de transport (récépissé, bordereau d'émargement, constat d'avarie, courrier d'avisé, etc.), mais aussi comment choisir son lieu de stationnement en centre-ville, définir son itinéraire en fonction du moyen de circulation et évoluer en milieu urbain de façon efficace et professionnelle. Un premier partenariat a été signé avec Adecco pour le compte de La Poste, visant à former et préparer une quinzaine de ses salariés dans la région Haut-de- France. JLR
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Irlande
Combilift
entend doubler
sa production
d'ici 2023
Le fabricant irlandais d'équipements de manutention Combilift a inauguré une nouvelle usine qui va lui permettre de doubler sa production d'ici 2023. Située à Monaghan, à quelque 130 km de Dublin, l'usine a fait l'objet d'un investissement de 50 M€, affiche une surface de 46.500 m² et emploie 550 salariés. Viendront s'ajouter 200 nouveaux collaborateurs d'ici 2021. « Elle va nous permettre de doubler notre production dans les cinq prochaines années », souligne Martin McVicar, directeur général de l'entreprise. L'usine, dotée de panneaux photovoltaïques ainsi que d'une capacité de stockage de 12.000 palettes, est à même de sortir un chariot toutes les quinze minutes. Depuis sa création en 1998, Combilift a vendu environ 40.000 chariots dans 85 pays. AD  
   
 

Hong Kong
Cainiao
construira un
hub logistique
de 380.000 m²
La filiale logistique du géant chinois Alibaba, Cainiao Network, a annoncé hier être à la tête d'un consortium qui prévoit d'investir la somme d'1,53 Md$ pour la construction d'un centre logistique à étages situé à l'aéroport international de Hong Kong. Cainiao Network, China National Aviation Corp et le transporteur YTO Express détiendront respectivement 51%, 35% et 14% de cette joint-venture. La surface développée de ce futur entrepôt atteindra... 380.000 m² ! Une partie de ce hub sera dédiée au traitement du fret aérien, une autre aménagée en centre de tri, le reste consacré à la préparation de commandes. Selon Cainiao, il sera capable de traiter des dizaines de millions de colis par an et de générer à terme pour l'aéroport de Hong Kong 1,7 million de tonnes supplémentaires de fret par an. Son démarrage est prévu pour 2023. Rappelons que Cainiao dispose déjà de trois entrepôts à Hong Kong gérés par des partenaires, et a ouvert le mois dernier une liaison aérienne pour le fret entre Hong Kong et la Belgique. Cette nouvelle intervient quelques jours seulement après l'annonce de l'ouverture de cinq grands hubs dans le monde : à Dubaï, Hangzhou, Kuala Lumpur, Liège et Moscou (voir NL n°2725). Jack Ma, pdg d'Alibaba, avait réitéré ses ambitions à cette occasion : le nombre de colis acheminés quotidiennement par Cainiao doit passer de 100 millions (actuellement) à 1 milliard « dans pas si longtemps que ça ». La Logistique n'a plus qu'à se mettre en ordre de marche ! JF
Photo :©Alibaba
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
13 juin 2018

JUIN 2018

Jeudi 14
Webinaire BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Début : 11h
En français

Jeudi 14
Webinar DYNASYS
« Qu'est-ce que
le processus
S&OP / IBP ? »

De 11h30 à 11h45


Mardi 19
Webinar DYNASYS
« Pourquoi
mettre en place
un S&OP/PIC ? »

De 11h30 à 11h45

Mercredi 20
Invitation
PROLOGIS
« Deuxième édition
des
rencontres
Prologis 2018 »

Sur invitation


Mardi 26
Webinar DYNASYS
« Comment aligner
vos plans
opérationnels
et financiers
avec un
processus IBP ? »

De 11h30 à 11h45


Mardi 26
Conférence
DIAGMA
« Comment
segmenter
son offre produit/service
& adapter
les modèles SC
pour renforcer
son avantage
compétitif ? »

Témoignages :
BDR Therma
Group,
De Dietich
et Chappée
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Hôtel Bel Ami
Paris 6e



JUILLET 2018

Jeudi 5
Webinar DYNASYS
« Patrick Dolé,
Principal Business
Consultant
DynaSys
répond à
vos questions
sur le S&OP
et l'IBP ! »

De 11h30 à 12h


Jeudi 5
FORUM D'ÉTÉ
« La traçabilité
de bout en bout
de la
Supply Chain »

De 9h à 17h
Organisé par :
SCMagazine et
ESCP Europe
Paris 11e

PARTENAIRES