Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Machine
Learning
Cdiscount
revoit
ses processus
d'appro-
visionnement


Cdiscount, premier e-commerçant français et Roi de la Supply Chain 2018 va mettre en place les solutions de planification de la société finlandaise Relex Solutions. L'objectif étant de gérer la prévision et le réapprovisionnement de l'ensemble de son référentiel produit. « Nous avons triplé notre référentiel en stock en 2017 et avions besoin de revoir nos processus approvisionnement pour accompagner cette stratégie, confie Pierre-Yves Escarpit, directeur des opérations. Nous avons été séduits par la flexibilité de l'outil et la capacité de Relex à nous accompagner sur des réflexions innovantes de type machine learning. En moins de 6 mois, la solution a déjà été testée plusieurs semaines sur des « appros pilotes » et est désormais en phase de déploiement. Notre volonté est d'améliorer l'automatisation dans le calcul des prévisions et de passation de commandes afin que les approvisionneurs puissent se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée et continuer à développer leur expertise sectorielle. Au-delà des algorithmes de prévision et de passation de commandes, nous sommes convaincus que la puissance de calcul et la souplesse de cet outil vont nous aider à franchir un nouveau palier en termes d'efficacité opérationnelle et de fiabilité de la prévision. Nous travaillons d'ailleurs en partenariat avec la filiale française de Relex pour tester les dernières fonctionnalités développées qui doivent nous permettre de mieux exploiter l'ensemble de données à notre disposition », précise pour finir Pierre-Yves Escarpit. « Nous allons tirer profit de la puissance et de la souplesse de notre solution, ainsi que de la parfaite collaboration entre nos équipes pour que Cdiscount en retire très rapidement tout le bénéfice attendu », indique pour sa part David Ritel, directeur général de Relex France. Rappelons que l'éditeur a déjà déployé sa solution chez Franprix, qui, tout comme ce site marchand, est une filiale du groupe Casino. Cdiscount réalise un volume d'affaire de 3,4 milliards d'euros en 2017 et connaît une croissance soutenue avec plus de 10.000 commerçants partenaires. JPG
Photo : Pierre-Yves Escarpit, directeur des opérations
 
 
 
 
 
Colis
100 millions
de dollars
pour le hub
automatisé
d'UPS
à Corbeille-
Essonnes
UPS vient d'inaugurer un hub automatisé de 30.000 m2 à Corbeil-Essonnes/Evry. Cette plate-forme qui emploie près de 1.000 personnes a pour vocation de favoriser le commerce transfrontalier et le service de livraison de colis en Ile-de-France. « Ce nouveau hub, dont la taille est équivalente à quatre terrains de football, représente un investissement de 100 millions de dollars, le plus grand investissement jamais réalisé par UPS en France », a déclaré Nando Cesarone, président d'UPS International. Il est équipé de technologies avancées avec des lignes automatisées qui permettent de trier jusqu'à 37.000 colis par heure, représentant plus de deux fois la capacité des installations de Chilly-Mazarin et de Savigny, qu'il remplace. « Ce nouveau hub nous permet d'améliorer notre service pour nos clients. Au dernier trimestre, nous avons enregistré une hausse de plus de 10% de notre volume d'export », a déclaré Rob Burrows, directeur général France d'UPS. « Cet investissement exceptionnel est une marque de confiance : l'attractivité de la France et sa place dans le commerce mondial se jouent aussi dans notre capacité en matière logistique. C'est un enjeu majeur, pour lequel le gouvernement agit résolument, afin de doter notre pays d'une logistique plus verte, plus connectée, mieux organisée, pouvant se reposer sur un réseau d'infrastructures exemplaire », a déclaré pour sa part Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports et de la Transition écologique et solidaire, lors de l'inauguration. JLR  
   
  Le nouveau hub UPS inauguré hier matin en présence
d'
Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports auprès du ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire.
 
 
 
 
INVITATION
Une conférence
Supply Chain
organisée
le 4 juillet
par la BPI
La BPI organise le 4 juillet à Paris, à partir de 18h30,
« Totem Supply Chain » une soirée de conférences où il sera question d'automatisation et de Blockchain. Comme cette manifestation (soutenue par Supply Chain Magazine) se tient la veille du Forum d'été, ce sera peut-être l'occasion pour tous nos amis de province qui nous font le plaisir de venir à notre événement annuel, d'optimiser leur déplacement en participant à ces 2 manifestations. Parmi les intervenants de cette soirée : Paul Guillemin, CEO de Fretlink (quand l'automatisation ne suffit plus), Julie Badiche, directrice Exécutive solution e-commerce alimentaire du Groupe Casino, Romain Moulin, CEO d'Exotec Solutions (Roi de la Supply Chain 2018) Jean-Yves Costa , directeur adjoint Solutions Supply Chain chez Hardis (Vers un entrepôt totalement automatisé)...
Programme complet
et inscription pour Totem
Programme complet
et inscription pour le Forum d'été
 
 
 
 
Boissons
B2A
automatisera
un site de
27.000 m²
du Groupe
Castel
Lors de la SITL, le Groupe Castel avait été cité comme 1er client signé par B2A Technology, le tandem tout juste formé par Alstef et BA Systèmes. On en sait plus sur ce projet d'automatisation du nouveau magasin de 27.000 m² que se fait bâtir le 3e négociant mondial en vin et autres boissons près de son siège bordelais, à Blanquefort. D'ici fin 2018, B2A entamera le montage de cette installation sur deux cellules de 12.000 m², et une de 3.000 m² en température et hygrométrie régulée, dédiée aux crémants. Une partie est destinée aux stocks en caisses fils et en containers TSR (respectivement 4.400 et 4.200 places), qui permettent d'accumuler les bouteilles, voire de les remuer, les opérations étant assurées par des AGV de type gerbeurs frontaux. Une des grandes cellules accueillera un transstockeur de 25.000 emplacements multiprofondeurs sur 6 allées, alimenté par 8 AGV double charges CM2. La cellule accueillera aussi les zones de réception et d'expédition, avec des équipements gravitaires. Enfin, la troisième cellule comprendra un stock manuel et un stock tampon automatisé via trois transstockeurs (2.100 et 2.500 emplacements) qui alimenteront la zone de préparation manuelle. Celle-ci reposera surtout sur 4 imposants postes de préparations par puits EasyPick Station, et alimentés par 2 navettes de séquencement. L'ensemble de l'installation sera gérée par le WMS Stockware d'Alstef, y compris pour le volet non-automatisé, afin de garantir au Groupe Castel une vision exhaustive de ses stocks. Au total, l'investissement dépasse les 10 M€. MR  
 
Optimisation
de tournées
Biocoop
ré-optimise
ses plans
de transport

Rien de plus naturel, quand on est le premier réseau de magasins bio en France, que de chercher à réduire au maximum son impact environnemental. C'est la démarche engagée depuis quelques mois par Biocoop qui s'est lancé dans un vaste projet de ré-optimisation des plans de transport de ses quatre centres de distribution (Sainte-Geneviève-des-Bois, Melesse, Damazan et Sorgues), avec l'aide du logiciel WinRoute de l'éditeur canadien Descartes Systems Group, son partenaire depuis 2014. « Les agences d'Île-de-France et de Bretagne ont été achevées il y a trois mois, celle du Sud-Ouest il y a un mois et la dernière, dans le Sud-Est est encore en cours. L'opération a d'ores et déjà permis un gain de 76.000 kilomètres projetés à l'année », précise Ouadie Benaissa, chef d'agence Ile-de-France de Biocoop. L'enseigne de distribution, qui gère 8.500 références, connaît depuis plusieurs années une croissance d'environ 15%. En 2017, elle a réalisé un CA de 1,1 Md € et a ouvert 63 magasins supplémentaires (sur un total de 523 en France). JLR
Photo : Ouadie Benaissa, chef d'agence Ile-de-France
de Biocoop.
 
 
 
Optimisation
Llamasoft
fait presque
carton plein
sur le
« Supply Chain
Top 25 »
Llamasoft s'est amusé à compter le nombre de clients qu'il compte parmi les 25 multinationales les plus performantes de l'édition 2018 du « Supply Chain Top 25 » de Gartner. Selon l'éditeur américain, elles sont 24 sur 25 (soit 96%) à utiliser les solutions de supply chain design (modélisation, simulation et optimisation) et d'analyse décisionnelle de LLamasoft pour améliorer leurs coûts d'exploitation, leur fonds de roulement, leurs niveaux de service et réduire leurs risques. JLR  
 
Transport
urgent
Le Groupe
Flash
devient
Redspher
Créé en 1981 et spécialisé dans le transport à la demande et la logistique, le groupe Flash Europe International prend désormais le nom de Redspher, l'écosystème qu'il a créé et qui rassemble plusieurs entreprises et startups au sein d'une même plateforme digitale. A ce jour, Redsper incube 7 startups digitales qui proposent des services numériques liés au transport urgent et express, notamment Easy4Pro, Easy2Go et le comparateur de transporteurs express Upela. Le CA de Redspher s'élève à 258 M€ en 2017 (+50% en un an). Le groupe emploie plus de 650 personnes et poursuit son développement à l'international soutenu depuis 2015 par le fond d'investissement Eurazeo PME avec plus 60% du chiffre d'affaires réalisés hors de France (présence dans 18 pays). JLR  
 
Etiquetage
Un adhésif
qui résiste
aux lavages
haute pression
chez Inotec
La société Inotec dote ses étiquettes d'un nouvel adhésif
HPE (à base de polyéthylène chloré hautes performances) présentant une adhérence supérieure de 30% sur les plastiques recyclés et les surfaces plastique difficiles ou irrégulières, qu'ils s'agissent de bacs, palettes, ou contenants divers. Associée au polyester forte épaisseur Diomaster 125, cette base adhésive permet à Inotec de proposer une solution de marquage très résistante, y compris dans la version RFID, où les étiquettes ont été testées avec succès sur des palettes en plastique recyclé durant 150 cycles de lavage haute pression, à des températures supérieures à 80°C. L'innovation pourrait intéresser au premier chef le secteur agroalimentaire, où les contenants doivent supporter des lavages haute pression et résister à toutes sortes de contraintes liées à l'environnement (UV, intempéries, humidité, frottements, et abrasion). JLR
 
   
 
Géolocalisation
Uwinloc
installé chez
5 logisticiens
en France,
en Allemagne
et aux
Etats-Unis
Cinq prestataires logistiques utilisent à ce jour la solution de géolocalisation d'actifs de la start-up française Uwinloc en France, en Allemagne et aux Etats-Unis. Permettant de suivre en indoor des objets avec une précision de 30 cm grâce à des étiquettes basées sur la technologie Ultra Wide Band auxquelles sont associées des balises, elle est notamment exploitée par le 3PL Pixior, basé à Los Angeles. « Il l'utilise pour gérer ses flux de palettes en entrepôt et à terme ce seront 45.000 palettes qui seront équipées de notre solution chez Pixior », précise Eric Cariou, directeur général de Uwinloc. Les autres clients l'utilisent pour géolocaliser des palettes mais aussi des équipements à valeur ajoutée (pièces détachées, outils, conteneurs…).
« Le ROI est de moins d'un an »
, précise Eric Cariou. Les étiquettes ne nécessitent en outre aucune maintenance, fonctionnant sans piles et se rechargeant via captation des ondes électromagnétiques ambiantes. La solution concerne aujourd'hui 35 clients dans 6 pays et a déjà fait l'objet de plusieurs partenariats avec des intégrateurs, notamment les sociétés Sopra Steria et Assystem Technologies. A noter aussi que Uwinloc a levé récemment 4,5 M€ et compte ouvrir des filiales en Chine et aux Etats-Unis. AD
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
Combien coûte
la logistique ?
1.494,7 Md$, c'est le coût du Transport et de la Logistique (T+L) dévoilé par AT Kearney et le CSCMP dans leur rapport annuel intitulé State of Logistics. L'inflation est de mise puisque ce chiffre a augmenté de 6,2% en 2017 contre 3,2% en moyenne ces cinq dernières années. Il augmente également nettement plus vite que le PIB (+2,9%) dont il représente désormais 7,7% (7,6% en 2016). Cette tendance devrait se prolonger, les tarifs du transport routier en mai ont en effet augmenté de 9% d'une année sur l'autre, du jamais vu. 64,6% de ce coût est absorbé par le transport, loin devant les 28,6% des stocks (capital + entreposage) et les coûts financiers (5%). Le segment du transport est dominé à 66,4% par le routier (42,9% du total T+L). Notez que les dépenses en flotte propre ont augmenté de 9%, reflétant sans doute un désir d'assurer ses arrières en période de pénurie de chauffeurs. Profitent également de cette tension la messagerie avec 99 Md$ (+7%) de recettes, soit 10,2% du segment (6,6% du total T+L), et le rail avec 80,7 Md$ (+8%), soit 8,3% du transport (5,4% du T+L). Etonnamment, alors que le coût du m² augmente fortement dans les grandes villes américaines, la croissance des dépenses d'entreposage au cours des cinq dernières années (+3,1%) ne fait que suivre la tendance globale (+3,2%) ce qui semble indiquer un effet compensatoire des gains de productivités que connait le secteur, notamment grâce à l'automatisation. Malgré cette inflation, le poids du transport dans le PIB américain n'a pas encore atteint son niveau haut d'avant la crise de 2008 : 8,5% du PIB. PM  
 

Colombie
K+N s'installe
à Bogota
Après DHL au mois dernier, c'est au tour de Kuehne + Nagel d'investir en Colombie. Le 3PL vient en effet d'inaugurer à Bogota un nouveau Centre de Contrôle Logistique (CCL), son neuvième dans le monde et son tout premier dans la région. Fondé sur le principe de l'amélioration continue, le CCL offrira des solutions personnalisées de Supply Chain digitale aux multinationales présentes en Amérique Centrale et du Sud. Il promet à ses clients présents et futurs de les aider à réduire le coût et la complexité de leur Supply Chain tout en améliorant son efficacité. Les principales cibles de K+N seront les acteurs des secteurs pharmaceutique, santé et produits de beauté. PM  
   
 

Belgique
Schoeller
Allibert
inaugure un
nouveau site
de production
à Beringen
Schoeller Allibert vient d'inaugurer officiellement son 14e site de production situé à Beringen, à 50 km à l'Est de Bruxelles. Ecologique dans sa conception, cette usine de 6.000 m² réduira également le bilan carbone des supports logistiques qui y seront produits en se rapprochant des clients belges, néerlandais, britanniques et ouest-allemands. Ses machines à moulage par injection, les plus grandes d'Europe, seront dédiées à la production de supports de grande taille, notamment les « big box » (grosses caisses) telles que la Maximus 1212 et la ClickPall destinées respectivement aux secteurs des fruits et légumes et de la pétrochimie. C'est aussi de cette usine que sortiront en 2019 de nouveaux produits actuellement en cours de développement tels que la palette plastique circulaire. Présent dans plus de 50 pays, le groupe Schoeller Allibert fabrique une dizaine de famille de produits pour les acteurs de sept marchés distincts : retail, boisson, alimentaire, agriculture, automobile, pooling et industrie manufacturière. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
27 juin 2018

JUILLET 2018

Jeudi 5
Webinar DYNASYS
« Patrick Dolé,
Principal Business
Consultant
DynaSys
répond à
vos questions
sur le S&OP
et l'IBP ! »

De 11h30 à 12h


Jeudi 5

FORUM D'ÉTÉ
« La traçabilité
de bout en bout
de la
Supply Chain »

De 9h à 17h
Organisé par :
SCMagazine et
ESCP Europe
Paris 11e

PARTENAIRES