Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Le
code-barres
fait de la
résistance
Voici une vingtaine d'années, plusieurs enseignes de la grande Distribution (Metro, Walmart...) annonçaient à grand renfort de communiqués, la généralisation de la RFID sur les produits de consommation, et par voie de conséquence, la fin du code-barres à plus ou moins brève échéance. A ce jour, s'il est vrai que la RFID a conquis de nouveaux territoires en se développant chez quelques distributeurs (Decathlon par exemple) ou dans certaines filières, force est de constater que le bon vieux code-barres fait de la résistance. Il s'est même offert une nouvelle jeunesse et un nouveau look avec le QR code et la téléphonie mobile. Ceci pour dire que l'émergence d'une technologie nouvelle, ne cause pas obligatoirement la disparition d'une plus ancienne.
Ainsi, malgré leur fulgurant succès, la Blockchain ou l'IoT ne vont pas se substituer aux systèmes de traçabilité existants, mais vont apporter des solutions complémentaires et globales. Celles-ci nous paraitront d'ailleurs dans quelques années parfaitement indispensables pour répondre à de nombreuses problématiques : santé, contrefaçon, compliance, traçabilité alimentaire, fiabilisation des données... Jeudi prochain, lors du forum d'été (1) nous verrons comment toutes ces technologies se complètent, et vont désormais pouvoir jouer et gagner collectivement le match d'une traçabilité sans faille. JPG
(1) Le Forum d'été est organisé jeudi 5 juillet de 9h à 17h à l'ESCP-Europe (Paris 11e – accueil à partir de 8h30).
Pour accéder au programme complet
et s'inscrire gratuitement.

 
 
 
 
Conférence
BDR Thermea
Comment
segmenter
son offre
et adapter les
modèles SC ?

Pour qu'une entreprise industrielle renforce son avantage compétitif il convient qu'elle segmente son offre produit et adapte ses modèles Supply Chain en conséquence. Tel était le point de départ de la matinée de conférences proposée le 26 juin par Diagma autour d'un cas concret : celui de l'industriel BDR Thermea. Dès les premières minutes de cette matinée, Guillaume Destouches, associé du cabinet conseil posa les enjeux : « La modélisation doit combiner proposition de valeur et contenu de l'architecture Supply. Autrement dit, définir ce que l'entreprise propose à ses clients mais aussi l'organisation qui en découle. Dans le cas de BDR nous avons travaillé particulièrement sur le pilotage des flux en partant d'une démarche analytique plutôt qu'empirique avec cette question : où positionner les stocks de découplage ? Suivant le positionnement du buffer, le lead time doit être clairement établi ». Chez cet industriel spécialisé dans la production de chaudières (De Dietrich, Chappee…) le plan de transformation s'est décliné en plus de 15 sous-projets avec des actions à mener en interne et en externe. Par exemple il a fallu faire preuve de pédagogie pour expliquer aux commerciaux pourquoi on ne peut pas proposer le même lead time pour tous les produits.
Côté distributeurs il a fallu faire comprendre la nécessité de pousser les classe A dans les magasins et d'adapter les lead times des produits B et C. Au niveau Supply il a été nécessaire de partager les décisions tactiques avec le business, de dimensionner les buffers et de fonctionner en besoin maximum dans les plans d'appro. Enfin il a été nécessaire, pour la production, de définir une ligne de produits « lisseurs » et d'assembler à la commande. (Suite ci-dessous). JPG
Photo : Guillaume Destouches,
associé du cabinet Diagma
 
 
 
 
Conférence
BDR Thermea
(suite)
Un engagement
fort de
la direction
générale

Pour Matthieu Cochet, directeur Supply Chain France de BDR Thermea, ce plan de transformation n'aurait pas été possible sans une implication forte de la direction générale. « C'est vraiment un prérequis », a-t-il insisté avant d'expliquer la genèse du projet : « L'origine de la collaboration avec Diagma remonte à 2016. Il s'agissait de passer d'un PDP classique à la mise en place du S&OP avec pour toile de fond, la simplification des flux d'informations, la clarification de la promesse client, une meilleure prévision des cadences, une réduction de variation des plans d'appro et la réduction des ruptures. Avec également l'engagement d'être plus respectueux des délais de livraison. Pour atteindre cet objectif la partie « KPI » est décisive. Il faut s'appuyer sur des faits. Pas sur du ressenti ! » BDR Thermea France (1.500 salariés / 450 M€ de CA) possède une Supply Chain multi-étage avec plusieurs dizaines de fournisseurs de composants qui viennent d'Europe ou d'Asie, des usines d'assemblages spécialisées et positionnées dans différents pays, un centre de distribution de produits finis qui approvisionne des grossistes indépendants (qui livrent installateurs et particuliers) ainsi qu'une plate-forme régionale pour les chantiers et les magasins distributeurs. Dans ce dispositif complexe, si la mission de la Supply Chain consiste à fidéliser les installateurs, à maintenir une gamme très configurable, à anticiper les besoins des chantiers et bien sûr à limiter le BFR en positionnant le bon stock au bon endroit, c'est bien l'ensemble des directions qui doit être partie prenante pour assurer le succès du projet. Ce qui pour BDR Thermea a bien été le cas. Selon Matthieu Cochet, après un recul d'une année, les résultats escomptés sont au rendez-vous avec une meilleure efficacité opérationnelle, une amélioration de la qualité de service et surtout des stocks bien dimensionnés et mieux positionnés pour répondre aux justes besoins du marché. JPG
Photo : Matthieu Cochet, directeur Supply Chain
de BDR Thermea France
 
 
Emploi
FM Logistic
va encore
recruter
massivement


Les prochains mois seront encore synonymes de recrutements massifs chez FM Logistic. A l'occasion de l'inauguration de la plateforme logistique de Savigny-sur-Clairis (voir NL n°2743), son président a fait savoir que FM Logistic France allait encore créer 750 emplois nets, soit le même nombre d'emplois nets créé par l'entreprise sur le territoire ces douze derniers mois. « Au niveau du groupe, nous totalisions 23.300 collaborateurs il y a un an, et nous en comptons désormais 3.000 de plus », a aussi relevé Jean-Christophe Machet. Pour le dirigeant, il convient néanmoins de continuer à combler le déficit d'image des professions logistiques, surtout qu'elles sont en train d'évoluer avec le développement de l'omnicanal et l'apparition de nouvelles technologies. « En plus de caristes, qui pour certains deviendront des chefs d'équipes ou des responsables clients, nous recrutons des ingénieurs et des data scientists », a souligné Jean-Christophe Machet. AD  
   
  Jean-Christophe Machet, président de FM Logistic,
lors de l'inauguration de la plateforme logistique
de Savigny-sur-Clairis.
 
 
Conduite
autonome
Fedex et Volvo
testent
le platooning
Pour la première fois aux Etats-Unis, un constructeur et un acteur du transport, à savoir Volvo et Fedex, ont testé ensemble le platooning. Trois tracteurs de type Volvo VNL tirant des remorques Fedex de 28 pieds (8,53 m) ont en effet circulé en Caroline du Nord en formation serrée à une distance d'1,5 secondes l'un de l'autre et à des vitesses allant jusqu'à 100 km/h grâce à un système de communication V2V (Vehicle to Vehicle). Le but de la manœuvre était d'étudier à la fois les gains de consommation, la sécurité notamment en cas de freinage d'urgence, et la résilience du système, le tout en situation réelle avec d'autres véhicules s'intercalant au hasard et de manière programmée au sein du peloton. « Depuis longtemps, Volvo soutient le platooning en raison des bénéfices que cela peut apporter à la fois aux transporteurs et aux conducteurs, notamment des gains de sécurité et de consommation » rappelle Per Carlsson, Président par intérim de Volvo Trucks North America, « Nous poursuivons notre préparation au déploiement de camions avec de meilleures capacités de communication V2V offrant de hauts niveaux d'assistance à la conduite. Nous savons que ces technologies feront partie de l'avenir, mais le timing exact de leur arrivée dépendra d'un certain nombre de facteurs, à savoir les règlementations, les infrastructures, les standards de sécurité et la demande du marché ». PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
La logistique
urbaine sur
de bons rails
Mi-juin, un train composé de 50 wagons et chargé
de 3.200 tonnes de graviers destinés à une entreprise de BTP entrait en gare de Dahongmen, dans les faubourgs de Pékin, marquant l'inauguration d'une nouvelle solution de logistique urbaine ferroviaire. « Il s'agissait d'un transport conteneurisé, ce qui non seulement réduit la production de poussière nuisible durant les phases de chargement et déchargement, mais maximise aussi le taux de chargement » précise Zhang Jinchao, DGA de Jingtie Logistics, la filiale du groupe China Railway opérant ce convoi. Satisfait de cette première liaison, le groupe de BTP a d'ailleurs indiqué souhaiter augmenter la fréquence de ces livraisons urbaines à 10 trains par jour, afin de supprimer quelque 1.000 camions quotidiens sur fond de lutte contre la congestion et la pollution. A l'avenir, ces trains devraient pouvoir transporter d'autres types de matériaux de construction et de marchandises. PM
Source : Xinhua
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
2 juillet 2018

JUILLET 2018

Jeudi 5
Webinar DYNASYS
« Patrick Dolé,
Principal Business
Consultant
DynaSys
répond à
vos questions
sur le S&OP
et l'IBP ! »

De 11h30 à 12h


Jeudi 5

FORUM D'ÉTÉ
« La traçabilité
de bout en bout
de la
Supply Chain »

De 9h à 17h
Organisé par :
SCMagazine et
ESCP Europe
Paris 11e

PARTENAIRES


SEPTEMBRE 2018

Lundi 10 au
mercredi 12
Paris Retail Week
« Le rendez-vous
dédié à
la communauté
du commerce
global. »

De 9h30 à 17h
Paris Expo
Porte de Versailles
Pavillon 1


Vendredi 14

Grand prix
de KARTING de
la Supply Chain

« Participez à
cette course en commandant
dès à présent
votre kart »

Partenaire :
SUPPLY Chain
Magazine
De 9h30 à 16h30
Circuit de Lyon
Saint-Laurent
de Mure


DÉCEMBRE 2018

Mercredi 11 et
jeudi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1