Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Intralogistique
Savoye
passe sous
le pavillon
du chinois
Noblelift



Le spécialiste français de l'intralogistique Savoye annonce sa cession par le Groupe Legris Industries au chinois Noblelift Intelligent Equipment Co.. Créé il y a presque 20 ans, ce dernier a réalisé l'essentiel de ses 278 M€ de CA 2017 dans la conception, la fabrication et la commercialisation d'engins de manutention, du transpalette classique à une gamme de chariots électriques, AGV compris. Des produits distribués dans une centaine de pays, y compris en Europe où sa présence remonte à 12 ans en Allemagne, notamment avec un stock de pièces détachées. Cela faisait en fait des mois qu'une banque d'affaires avait été missionnée pour la vente de Savoye, avant que se précise cette option chinoise qui devrait être finalisée dans le courant du 2e semestre 2018 avec le fonds d'investissement Noblelift, créé par le groupe coté à la bourse de Shanghai et deux autres investisseurs. Pour Savoye, l'opération ouvre l'opportunité d'un développement sur l'énorme marché chinois, en plus des efforts déjà engagés sur le marché américain, en mettant à profit son offre étendue de solutions intralogistiques, équipements automatisés et logiciels, et ses différentes marques A-Sis, Intelis et Prodex. C'est d'ailleurs la complémentarité entre l'offre des deux groupes, y compris au niveau géographique, qui ouvre un nouveau scénario de développement à Savoye. Dans un communiqué, son président Rémy Jeannin confirme la nécessité qu'il y avait pour le français d'« accroître son envergure pour pérenniser et accélérer son développement », ce rapprochement devant lui permettre de rejoindre à terme le Top 20 mondial de l'intralogistique. Interrogé hier par le quotidien Les Echos, il mentionnait qu'avec le soutien de ses nouveaux actionnaires, Savoye pourrait notamment compléter son savoir-faire via de la croissance externe, par exemple côté manutention de charges lourdes ou robotisation. L'accord de cession à Noblelift a reçu un avis favorable des instances de représentation du personnel consultées, sachant qu'il prévoit le maintien de l'équipe de direction de Savoye, sans modification de son organisation ni effet sur l'emploi. En 2017, Savoye a réalisé 85 M€ de de CA et employait un peu plus de 600 collaborateurs à travers ses 14 implantations en France et à l'international. MR
Photo : Rémy Jeannin, Savoye
 
 
 
 
Nomination
Nicolas
Picquerey
devient
Directeur
Général
de Dispéo

Eric Paumier, Frédéric Pons et Guillaume Salabert, actionnaires de la holding Hopps Group ont nommé Nicolas Picquerey à la tête de la société lilloise Dispéo, spécialisée dans la logistique e-commerce, rachetée par le groupe en janvier dernier (voir NL n°2651). Sa mission sera de développer l'activité en France mais aussi dans le Nord de l'Europe « en améliorant la productivité et l'innovation des offres ». Selon Hopps Group, Dispéo réalise actuellement un CA annuel de près de 30 M€, avec quatre sites logistiques (175.000 m2 développés au total) et un effectif de 1.000 collaborateurs. sa capacité s'élève à 80.000 commandes par jour (textile, chaussure, accessoires de mode, linge de maison, high tech, cosmétique). Nicolas Picquerey a une expérience très variée du monde de la Supply Chain. Son expertise a d'ailleurs été reconnue par ses pairs en 2016, lorsqu'à la tête du cabinet Igloo il a remporté le Coup de cœur du public aux Trophées des Rois de la Supply Chain, pour le projet de planification et de réorganisation des flux du Pôle Santé Léonard de Vinci. En début de carrière, chez Carrefour, il a notamment été directeur Logistique Saisonnière (entre 1996 et 1999), Supply Chain Manager pour les flux bazar et textile (1999-2000) puis directeur Supply Chain Flux Internationaux (2000-2001). Entre 2001 et 2004, il devient directeur Logistique & Approvisionnement de Media-Saturn, puis il rejoint Metro Cash and Carry en tant que Supply Chain Manager pour les produits non alimentaires (2004-2007), puis directeur achats (2007-2008). Côté prestataires, il a également été directeur Commercial France de FM Logistic, entre juin 2011 et juin 2012. Il a par ailleurs co-fondé et dirigé plusieurs sociétés spécialisées dans le conseil en SCM(Flow & Co Medical, Igloo, Ecologship). « En tant que spécialiste de la Supply Chain, je suis convaincu que Dispéo saura développer un modèle nouveau avec une vision client centric, des process innovants et une vraie différenciation au niveau de ses offres et services » déclare le nouveau DG de Dispéo. JLR
Photo : Nicolas Picquerey
 
 
 
 
Immobilier
logistique
Christophe
Ripert
ne sera plus
chez Sogaris
à la rentrée

« Sogaris est une entreprise à laquelle je reste très attaché mais au terme de mes 10 ans passées dans la société, et avec l'achèvement du projet d'hôtel logistique Chapelle International, j'éprouvais le besoin de me lancer dans un nouveau challenge, au sein d'une autre structure » nous a confié Christophe Ripert, le Directeur Général Adjoint de Sogaris, qui quitte le Groupe en septembre. Signe que son départ s'effectue dans les meilleurs termes, l'entreprise a publié un communiqué intitulé « Au revoir et merci Christophe ! », qui retrace le parcours de cet expert de la logistique urbaine qui « a toujours mis ses compétences et son savoir-faire au service du collectif », en lui souhaitant le meilleur pour la suite. Nous en saurons sans doute plus à la rentrée sur son nouveau poste, dans une structure oeuvrant dans le domaine de l'immobilier urbain et qui souhaite y intégrer une vision en matière de logistique urbaine. Son successeur chez Sogaris n'a pas été annoncé. Rappelons qu'outre son titre de DGA, Christophe Ripert est à la tête du pôle Patrimoine, Innovation et Développement de Sogaris, avec deux directions, patrimoine et de maîtrise d'ouvrage (Honorine Fanelli) et Développement et Innovation (Sonia Samadi). JLR
Photo : Christophe Ripert, Sogaris
 
 
Prévisions
Pepsico anticipe
les goûts des
consommateurs
A l'occasion du Festival de la Créativité tenu à Cannes à la fin du mois de juin, Pepsico a révélé l'existence d'un algorithme de prévision des tendances des consommateurs. Dénommé 360 Always On Trend Engine, cet outil développé par Black Swan Data et reposant sur la technologie du machine learning suit et analyse les conversations des consommateurs sur les réseaux sociaux. « Notre mission est simple : identifier et détecter les tendances et ensuite informer l'entreprise de sorte que nous puissions prendre de meilleurs décisions » explique Maneesh Kaushik, Global Insights Director chez PepsiCo. L'algorithme suit ainsi les conversations autour de quelque 2.200 marques et 1.000 ingrédients, afin de traquer les engouements pour tel ou tel substance notamment en raison de leurs bienfaits sur la santé. Des ingrédients tels que le charbon actif peuvent alors être intégrés dans des produits existants ou être à la base d'une nouvelle gamme de produits, PepsiCo pouvant aller jusqu'à décider d'acheter de nouvelles marques dont les ventes devraient bénéficier de ces nouvelles tendances. La multinationale a ainsi récemment annoncé le futur rachat de la marque de chips Bare ainsi que le déploiement d'une nouvelle ligne de distributeurs de snacks nommée Hello Goodness. PM  
 
Prestataire
logistique
XPO Logistics
de nouveau
au départ de la
Grande Boucle
Pour la 38e année consécutive, XPO Logistic (et antérieurement Norbert Dentressangle) sera le transporteur officiel du Tour de France. A l'occasion de sa 105e édition, l'entreprise transportera 360 tonnes d'équipement sur plus de 270.000 km entre demain, date de départ de l'épreuve à Noirmoutier-en-l'Ile, et le 29 juillet, date de son arrivée sur les Champs-Elysées à Paris. Seront mobilisés 46 camions et 55 conducteurs pour assurer le transport de barrières, podiums, objets publicitaires et autres équipements sonores et vidéo. AD  
   
 
Envois express
DHL investit
2 M€ en région
lyonnaise
Afin de renforcer sa présence dans la région, DHL Express a investi 1 M€ dans son nouveau service client lyonnais et 1 M€ dans l'agrandissement de sa plateforme aéroportuaire de Lyon-Saint-Exupéry. Son centre d'appels est désormais situé au coeur de la ville, et sa plateforme aéroportuaire dispose d'un nouvel entrepôt de traitement des colis de 2.000 m2 (la surface totale exploitable sur le site est ainsi passée de 4.000 à 6.000 m2). « Chaque jour, plus de 30.000 colis sont traités par DHL Express en région Auvergne-Rhône-Alpes et son volume y progresse chaque année en moyenne de 10% », explique l'entreprise. Et les investissements de DHL Express dans la région vont se poursuivre : en plus d'y recruter une quarantaine de nouveaux collaborateurs d'ici à la fin de l'année, elle compte investir 3 M€ dans la création d'un nouveau site à Annecy d'ici mi 2019. AD  
   
 
Chariots
Fenwick-Linde
décroche
une quadruple
certification

Le spécialiste des équipements de manutention et solutions logistiques a obtenu la quadruple certification Qualité, Sécurité, Environnement et Energie de l'Afaq/Afnor pour son siège social et son réseau. Lors de l'audit, Fenwick-Linde a récolté 31 points d'excellence (professionnalisme des techniciens, système de pilotage de la performance opérationnelle, outils et projets déployés dans le cadre de sa démarche d'entreprise dénommée Plan de Vol...). Triplement certifié Qualité, Sécurité et Environnement depuis 2008, Fenwick-Linde avait souhaité dernièrement aller plus loin en ajoutant à cette triple certification celle de son système de management de l'énergie à travers son référentiel ISO 50001. « Ce standard définit l'organisation à mettre en place pour améliorer notre efficacité en termes de consommations d'électricité, de gaz ou de carburant », précise Jean-Marc Avanzini, directeur performance & support business de Fenwick-Linde. AD
Photo : Jean-Marc Avanzini, directeur performance
& support business de Fenwick-Linde
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Nouveaux tests
de platooning
pour Man et
DB Schenker
Une série de tests de platooning grandeur nature vient de démarrer pour le logisticien DB Schenker et le constructeur Man. Depuis le 25 juin dernier, deux camions circulent en effet sur l'autoroute A9 entre Neufharn (près de Munich) et Nuremberg, soit une distance de 145 km. Ils l'emprunteront jusqu'à trois fois par jour et circuleront à vide jusqu'au mois d'août avant de transporter des charges partielles, notamment du papier, des pièces de machinerie et des boissons. Le but de ce test grandeur nature est multiple. Il s'agit notamment d'affiner la technologie afin d'optimiser la consommation des camions, la sécurité et l'utilisation de la voirie (ces deux camions devraient occuper 50 m de route contre 88 m en situation normale), mais aussi d'étudier le comportement et l'acceptation des autres usagers de la route, de définir les prérequis à la circulation de tels engins, de préparer le cadre législatif ainsi que l'effet de la technologie sur les chauffeurs. En formation depuis février dernier pour se préparer à la conduite déléguée, ceux-ci seront en effet suivi de près par la Hochschule Fresenius University of Applied Sciences, 3e partenaire de ce projet qui étudiera les effets psychologiques et neuropsychologique du platooning. Leurs niveaux de concentration, d'attention et de stress sont en effet vus comme des éléments déterminants dans l'établissement des éventuelles futures fonctions qui pourraient faire partie de leur rôle de chauffeur. PM  
   
 

Taïwan
Yusen Logistics
rachète
Uryi Logistics
Après le rachat du britannique Transfreight l'an dernier (voir NL n°2427), le japonais Yusen Logitics investit de nouveau dans le secteur automobile en reprenant Uryi Logistics. Ce taïwannais installé à Taipei est en effet spécialisé dans la logistique des pièces détachées et compte une majorité de clients européens et américains. Il propose dans son entrepôt de 18.000 m² des services personnalisés de stockage, mais aussi de distribution auprès des concessionnaires et garages et de traitement des opérations douanières. Ses activités complèteront celles de Yusen Logistics qui compte déjà à Taïwan cinq entrepôt d'une surface totale de 54.000 m² et propose des services dans les secteurs de la cosmétique, l'électronique, l'automobile et le e-commerce.
Depuis la baisse d'une taxe sur les matières premières
votée en 2016, les ventes automobiles à Taïwan augmentent de 10% par an et comptent environ 40% de véhicules importés, de quoi motiver le prestataire japonais à investir davantage sur l'ile. PM
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Philippe Guillaume
co-Fondateur
Tél. 06 07 69 48 80
jph.guillaume@scmag.fr

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef de SCMagazine
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr

Karine Dino

Chef de Publicité
tel : 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
6 juillet 2018

SEPTEMBRE 2018

Lundi 10 au
mercredi 12
Paris Retail Week
« Le rendez-vous
dédié à
la communauté
du commerce
global. »

De 9h30 à 17h
Paris Expo
Porte de Versailles
Pavillon 1


SEPTEMBRE 2018

Vendredi 14
Grand prix
de KARTING de
la Supply Chain

« Participez à
cette course en commandant
dès à présent
votre kart »

Partenaire :
SUPPLY Chain
Magazine
De 9h30 à 16h30
Circuit de Lyon
Saint-Laurent
de Mure


DÉCEMBRE 2018

Mercredi 11 et
jeudi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1