Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Tarifs
maritimes
Xeneta cible
la France avec
son outil
d'intelligence
marché



Fondée en 2012 à Oslo, la plateforme Xeneta assure à ses utilisateurs, chargeurs et commissionnaires, une vision des tarifs moyens pratiqués pour le transport maritime conteneurisé sur près de 160.000 liaisons de port à port. L'intelligence de marché qu'elle propose gagne en pertinence au fil des années, et du recrutement de 700 clients/utilisateurs à date, qui lui remontent les tarifs décrochés sur telle ou telle liaison dans le cadre de contrats court terme ou long terme (supérieurs à trois mois). Les volumes traités par chacun s'échelonnant de 500 conteneurs par an à près de 400.000, c'est à ce jour 65 millions de tarifs contractuels que Xeneta répertorie, auxquels s'ajoutent chaque mois 5 à 6 millions supplémentaires correspondant à la réalité des prix pratiqués à l'instant t (toutes compagnies maritimes comprises, ou compagnie par compagnie). Après avoir ouvert des bureaux à Hambourg et New York, la société norvégienne a recruté avant l'été Antoine Martin comme directeur commercial France pour assurer son développement auprès des acteurs hexagonaux, même si une trentaine de grands chargeurs tels qu'Auchan, Les Mousquetaires, Bel, Norauto ou Pimkie, utilisent déjà ses services. « Le décryptage des tarifs pratiqués dans le transport maritime est d'une grande complexité que peine à prendre en compte les appels d'offres. Xeneta couple des algorithmes et l'expertise de ses équipes pour établir des tarifs moyens « All In » incluant tous les types de surcharges qui concourent à l'opacité des tarifs, sur la base des informations remontées par ses clients soit en automatique en se connectant à leurs outils transport via des API, soit sous forme de tableurs classiques », explique cet ancien responsable des grands comptes internationaux chez Bolloré Transport & Logistics (au sein de l'activité freight forwarding), passé auparavant par DHL, TNT ou Ceva. Notons que le développement de Xeneta s'étend ailleurs en Europe, avec des commerciaux récemment nommés en Espagne ou au Benelux, et bientôt outre-manche. Cet automne, la société compte par ailleurs étendre son champ d'application aux tarifs aériens, partant du même constat de besoin de transparence pour les chargeurs. MR
Photo ci-contre : Antoine Martin, Xeneta
 
   
 
 
 
Classement
de la banque
mondiale
Indice de
performance
logistique :
l'Europe
en tête
La Banque mondiale a publié cet été la 6ème édition de son rapport concernant les performances logistiques des différents pays du monde. L'édition 2018 de « Connecting to Compete » en évalue 160 via à un système de notation répondant au nom de Logistics Performance Index (LPI). Celui-ci intègre six éléments : les douanes, les infrastructures, la facilité à organiser des expéditions, la qualité des services logistiques, la ponctualité et les aspects liés à la traçabilité. Première observation : l'écart entre les meilleurs et les moins performants s'est réduit en 2018. Alors que le score moyen des dix premiers pays est tombé à 4,03 (5 étant la note maximale), celui des dix derniers pays atteint le record de 2,08. Sans grande surprise, ce sont des pays à haut revenu qui occupent les dix premières places. L'Allemagne caracole en tête avec le score de 4,20. L'Europe mène largement la danse avec huit pays parmi les dix premiers (Suède, Belgique, Autriche, Pays-Bas, Danemark, Royaume-Uni, Finlande).
Le Japon et Singapour, respectivement classés à la 5e et à la 7e place, sont les seuls non-européens du top 10 mondial. La France avec la note de 3,84 occupe quant à elle la 16e place, comme il y a deux ans. A l'inverse, la plupart des dix derniers du classement sont des pays à faible revenu situés en Afrique ou dans des zones isolées. Certains d'entre eux sont affectés par des conflits armés, des catastrophes naturelles ou des troubles politiques. Les autres sont tout simplement des pays sans littoral ou avec des géographies peu enclines aux activités logistiques. Précédé par le Niger, le Burundi et l'Angola, l'Afghanistan occupe la 160e place avec un score de 1,95. JF
 
 
Avant-première
Paris
Retail Week
Stackr
présentera
Fast Track
au monde
du retail
Lors du prochain salon Paris Retail Week (10-12 septembre, Paris Porte de Versailles), le fournisseur de solutions de gestion et d'analyses de flux d'accès Stackr mettra notamment l'accent sur l'évolution de son offre logistique, à savoir le développement en cours de Fast Track. Conçue avec Shippeo dans l'objectif de diminuer de moitié le temps d'attente moyen des camions sur les sites logistiques (voir NL n°2725), la solution fait actuellement l'objet de pilotes avec des clients communs aux deux entreprises, dont un grand fournisseur de matériaux de construction. « Elle permet aussi aux sites logistiques des retailers d'anticiper, d'ajuster et de planifier de façon précise leurs ressources sur les quais de réception et d'expédition », explique Guillaume Portella, directeur commercial de Stackr. Fast Track sera opérationnel à la fin 2018. AD
Photo : Guillaume Portella, directeur commercial de Stackr
 
 
 
 
Les principales infos de l'été  
Emballage
Smurfit Kappa
innove
chez Scania
A la demande de la division Scania Parts Logistics du constructeur de poids-lourds Scania, le fabricant d'emballages en carton ondulé Smurfit Kappa a conçu un nouveau type d'emballage pour le transport de pare-brises camions. Jusque-ici transportés avec une solution recourant à quatre matériaux différents, dont des palettes en bois et du polystyrène expansé (PES), ils le sont désormais avec un emballage plus respectueux de l'environnement, du carton nid d'abeille remplaçant la palette bois et l'intérieur en PSE. « Outre le passage de matériaux multiples à une solution à matériau unique, l'espace de stockage requis a été réduit de 50%, permettant ainsi à Scania de réaliser d'importantes économies de transport », souligne Smurfit Kappa. A noter aussi que la nouvelle solution a été développée par le service SupplySmart de Smurfit Kappa. AD  
   
  A gauche, la nouvelle solution d'emballage développée par Smurfit Kappa, et à droite, l'ancienne exploitée par Scania.  
 
Pharma
Gefco certifié
conforme
aux GDP
Le prestataire logistique a décroché auprès de Bureau Veritas un certificat de conformité aux bonnes pratiques de distribution (Good Distribution Practice ou GDP) pour le transport routier de produits pharmaceutiques, valable trois ans. Bureau Veritas a audité son système qualité en France, en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie, en Grèce et en Roumanie. « Cette conformité est une preuve supplémentaire de notre engagement à fournir des transports sécurisés et conformes ainsi qu'à garantir l'intégrité des produits », note Alain Vignon, head of Gefco Management System. En 2019, l'entreprise compte d'ailleurs étendre le périmètre de la certification à d'autres pays d'Europe. AD  
 
 
 
Livraisons
e-commerce
MetaPack
passe sous
le contrôle de
Stamps.com
Le spécialiste britannique des solutions de gestion de livraisons pour e-commerçants Metapack a été cédé au fournisseur américain de solutions logicielles d'affranchissement et d'expédition en ligne Stamps.com pour 175 M£. Les deux sociétés se veulent complémentaires : Stamps.com s'est concentré jusqu'ici sur le marché des PME aux Etats-Unis et la plateforme SaaS de MetaPack propose déjà un large éventail de services personnalisés à l'international, fort d'un catalogue de 450 transporteurs et 5.000 services disponibles dans plus de 200 pays. « Cette acquisition représente un investissement stratégique dans notre activité d'e-commerce au niveau mondial, confirme Ken McBride, Pdg de Stamps.com. L'importante activité de MetaPack en Europe vient compléter la solide position de Stamps.com aux États-Unis. »
A court terme, MetaPack fonctionnera en toute autonomie avec la même équipe de direction, et à plus long terme, Stamps.com investira dans sa plateforme pour continuer à développer son offre. MetaPack compte environ 350 collaborateurs répartis dans 6 bureaux dans le monde, totalise plus de 500 clients et a réalisé un chiffre d'affaires de 36 M£ sur son exercice fiscal clos le 31 mars. AD
 
 
Rachat
Zebra s'offre
Xplore
Technologies
90 M$. C'est la somme que devrait débourser Zebra Technologies au terme de l'opération de rachat de Xplore Technologies. Début juillet, leurs conseils d'administration respectifs se sont mis d'accord pour que le spécialiste des terminaux durcis, scanners et imprimantes acquiert le fabricant de tablettes durcies via un rachat total de ses actions à raison de 6 $ par action Xplore. Avec cette opération, qui doit être finalisée au 3e trimestre, Zebra compte renforcer ses positions sur ses marchés clés tels que le retail, le transport, l'industrie et la logistique, mais aussi en conquérir de nouveaux comme ceux de la sécurité publique, des services gouvernementaux ou encore des utilities, Xplore comptant de nombreuses références dans ces secteurs. AD  
 
Intralogistique
Openmatics
développe
deTAGtive
La filiale de l'équipementier automobile ZF a scellé un partenariat avec la société Aruba afin que sa plateforme de gestion d'actifs deTAGtive puisse être exploitée avec les points d'accès Wifi de son partenaire américain. Permettant de superviser des mouvements de marchandises ou de véhicules sur un site de production, de distribution ou d'entreposage, elle ne reposait jusqu'ici que sur des balises bluetooth et un réseau dédié de localisateurs de balises pour la capture et transmission des données vers l'application cloud deTAGtive. « Lorsque cette collaboration sera finalisée, les entreprises pourront accéder au réseau et à la solution de suivi des actifs en utilisant une infrastructure informatique partagée », précise ZF. Ses utilisateurs pourront ainsi réduire leurs coûts de câblage, d'installation et de main d'œuvre jusqu'à 20%. ZF utilise déjà la solution sur six sites et quatre autres sont en phase pilote. AD  
   
 
Engins de
manutention
Un transpalette
peseur signé
Dini Argeo
Le fabricant italien d'équipements de métrologie légale Dini Argeo lance sur le marché le transpalette TPW A, d'une capacité de 2 t. Le système de pesage a une précision de 0,1%, avec une fonction résolution x10.
Il est équipé en standard d'une batterie démontable d'une autonomie de 60 heures et peut communiquer les informations via Bluetooth ou Wifi. L'afficheur est monté sur un système rotatif qui permet une vision à 360° lors du remplissage d'un fût, par exemple. JLR
 
 
Identification
automatique
TSC Auto ID
présente
sa nouvelle
série MB
Des résolutions de 203 et 300 dpi, la capacité de supporter des largeurs d'étiquettes jusqu'à 120 mm ainsi que des rouleaux d'un diamètre extérieur de 8'' et une capacité de charge des rubans de 450 m. Telles sont les caractéristiques des quatre modèles composant la nouvelle gamme d'imprimantes thermiques industrielles MB du fabricant TSC Auto ID : MB 240, MB 340, MB 240T et MB 340T. Toutes ces imprimantes sont utilisables dans une large gamme d'applications d'étiquetage (production logistique, entreposage...) et donnent accès à de nombreuses options (kit de pré-décollage, modules de connexion sans fil Wifi 802.11 a/b/g/n, Ethernet, Bluetooth...). AD  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Un entrepôt
vert et
automatisé
pour
Dr. Hauschka
Wala Heilmittel GmbH, qui commercialise ses produits cosmétiques naturels et biologiques sous la marque Dr. Hauschka, a fait de la protection de l'environnement une priorité dans la conception de sa nouvelle plateforme de distribution et de logistique internationale de 16.000 m² inaugurée cet été à Eckwälden, près de Stuttgart.
Le projet, qui a nécessité plus de 40 M€ d'investissements, s'articule en plusieurs éléments indépendants (modules), mitoyens ou reliés par des passerelles, dont un transstockeur de 12.000 palettes et un miniload de 13.000 emplacements, deux systèmes avec récupération d'énergie.
Certains bâtiments font 20 m de haut mais ils épousent le dénivelé du terrain pour minimiser leur déploiement en hauteur. Leur construction n'a utilisé que de l'éco-électricité et ils disposent d'une installation photovoltaïque. Les pelouses environnantes sont même plantées d'arbres fruitiers d'espèces anciennes ! JLR
 
   
 

Etats-Unis
JDA ouvre
le Lab JXC
dans l'Arizona
Dans son tout nouveau centre d'expérience client, le Lab JXC (JDA Customer Experience Center) de Scottsdale en Arizona, JDA Software met en avant des innovations pratiques en management digital de la supply chain, dans les domaines aussi variés que la robotique, l'intelligence artificielle, l'internet des objets, la réalité augmentée ou le machine learning.
Les solutions sont présentées conjointement avec
les partenaires technologiques de son écosystème,
notamment KPMG (IA et informatique cognitive), Zebra Technologies (magasin connecté), FourKites (tour de contrôle digitale), ou encore Locus Robotics. Il sera même possible de visiter le JXC à distance, à l'aide de la technologie de réalité virtuelle iBeam. JLR
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias
Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
31 août 2018

SEPTEMBRE 2018

Lundi 10 au
mercredi 12
Paris Retail Week
« Le rendez-vous
dédié à
la communauté
du commerce
global. »

De 9h30 à 17h
Paris Expo
Porte de Versailles
Pavillon 1

SEPTEMBRE 2018

Vendredi 14
Grand prix
de KARTING de
la Supply Chain
« Participez à
cette course en commandant
dès à présent
votre kart »

Partenaire :
SUPPLY Chain
Magazine
De 9h30 à 16h30
Circuit de Lyon
Saint-Laurent
de Mure


Jeudi 20
Webinar Series
de DYNASYS
« Peut-on
se passer
de prévisions ? »

De 11h30 à 11h45


Jeudi 27
Webinar Series
de DYNASYS
« Prévisions :
Les bonnes
pratiques pour
ne pas
réinventer
la roue ! »

De 11h30 à 11h45


Vendredi 28
Matinale
CITWELL ET
SANOFI PASTEUR
« Supply Chain
internationale :
comment
concrétiser le
changement ? »

De 8h30 à 12h
Hôtel
Radisson Blu
Lyon



OCTOBRE 2018


Jeudi 4
Webinar Series
de DYNASYS
« Les nouvelles
technologies
au service de
la prévision »

De 11h30 à 11h45


Vendredi 5

Première édition
des Rencontres IA
et Supply Chain
Conférence
MEWS Partners
« Les enjeux et
les impacts
de l'intelligence
artificielle dans
les métiers de la
Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris-Dauphine
Paris 16e


Jeudi 9
Webinar Series
de DYNASYS
« Romain
Schneider-
Maunoury,
Business
Consultant
DynaSys répond
à vos questions
posées sur la
prévision de la demande »

De 11h30 à 12h00



DÉCEMBRE 2018

Mercredi 11 et
jeudi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1