Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Les
plates-formes
collaboratives
transport
sous le feu des
projecteurs




Avec l'arrivée dans les prochains jours chez nos lecteurs de l'édition de septembre (n°11), la nouvelle formule de SC Mag soufflera sa première bougie. Merci pour tous vos encouragements et suggestions qui nous ont guidés, au fil de ces douze mois, dans la poursuite de notre engagement qualitatif. Outre une enquête sur la supply chain des fruits et légumes et un panorama des solutions de TMS, vous trouverez aussi dans le numéro de septembre un compte rendu détaillé de notre dernier Forum d'été sur la traçabilité. Mais aussi un « best of » des verbatims de notre troisième édition des Tables Rondes Supply Chain TV, un format de débats en vidéo que nous allons continuer à développer. Celle-ci était consacrée aux plates-formes collaboratives transport, qui font désormais partie du paysage et de la palette des outils digitaux à disposition des entreprises pour suivre, piloter et optimiser le maillon transport de leur Supply Chain. En quoi est-ce une révolution ? Quel est leur apport réel par rapport à d'autres outils tels que les solutions TMS ? Pourquoi ont-elles suscité certaines inquiétudes voire des levées de bouclier dans le monde du TRM ? Jusqu'où va leur responsabilité dans la sélection et la fiabilité des transporteurs ? Vous pouvez d'ores-et-déjà visionner l'intégralité de ce débat en deux parties qui a réuni début juillet, sur le plateau d'Agora Fonction un panel représentatif et inédit de professionnels : Jérôme Gabalde (Acteos), Alain Borri (Bp2r), Rodolphe Allard (Chronotruck), Jérôme Bour (DDS Logistics et Join2Ship) , Maxime Legardez (Everoad ), Elisabeth Charrier (FNTR), Antoine Le Squeren (Fretlink), Alain Cohen (MyTower by Alis International) et Romain Codron (Shiptify). Animateurs : Jean-Luc Rognon et Maxime Rabiller.
Retrouvez les vidéos
des deux parties de ce débat
 
   
 
 
 
Grande
distribution
La
transformation
logistique de
Lidl s'illustre
en Bourgogne
Les projets immobiliers s'enchainent chez Lidl France. Trois mois après l'inauguration d'une plateforme logistique à Saint-Quentin-Fallavier (voir NL n°2732), c'était jeudi dernier le tour de celle de Montchanin, près de Chalon-sur-Saône. Lidl a investi 50 M€ dans ce nouvel entrepôt de 58.775 m² destiné à approvisionner 66 de ses magasins des régions Bourgogne Franche-Comté et Auvergne. Cet outil flambant neuf construit par Bouygues Bâtiment au sein du parc d'activité Coriolis va prendre le relais d'un entrepôt devenu trop exigu pour assurer la croissance de l'enseigne, qui continue d'étendre son réseau de 1.500 magasins en France. Son entrée en opération est prévu d'ici une dizaine de jours, sachant que chaque semaine une plateforme Lidl réceptionne en moyenne 9.000 palettes et prépare 800.000 colis distribués via 300 tournées. A Montchanin, l'ouverture s'accompagne d'une quarantaine de créations de postes, qui s'ajouteront aux quelque 200 collaborateurs en provenance du précédent site, à une dizaine de km de là. MR
Photo : ©Lidl
 
   
 
 
 
Nomination
Christophe
Ripert rejoint
Quartus
Logistique
en tant que
DG délégué

Lors de l'annonce de son départ de chez Sogaris en juillet dernier, Christophe Ripert nous avait confié qu'il allait intégrer une structure oeuvrant dans le domaine de l'immobilier urbain (voir NL n°2749). La nomination est désormais officielle : il rejoint aujourd'hui Quartus Logistique, en tant que directeur général délégué à la logistique urbaine aux côtés du tout nouveau DG, Jean-Louis Foessel (voir NL n°2746). Les deux hommes se connaissent bien : quand Christophe Ripert est entré en 2009 chez Sogaris en tant que directeur de la division Études et Prospective (avant d'être promu directeur immobilier du groupe, puis directeur général adjoint en charge du Pôle Patrimoine Innovation et Développement), c'est Jean-Louis Foessel qui en était le président, jusqu'en 2013. C'est notamment sous sa présidence que Sogaris a lancé le concept d'hôtel logistique auprès de la ville de Paris, qui conduira à la réalisation de Paris Chapelle International, un projet conduit par Christophe Ripert. A noter qu'en matière d'hôtel logistique urbain, Quartus avait candidaté à l'Appel à Projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » sur le site de Bercy-Charenton (projets « Eco●Logis), mais que c'est le projet Symbiose défendu par Sogaris, Poste Immo et Icade qui l'a emporté (voir NL n°2699). JLR
Photo : Christophe Ripert, directeur général délégué
à la logistique urbaine de Quartus Logistique
 
 
 
 
Manutention
Viapost étend
le tri avec
assistance
vocale
Afin d'optimiser ses opérations de tri manuel, Viapost a équipé 20 de ses collaborateurs d'un outil d'assistance vocale de Zebra Technologies. D'ici fin 2018, la filiale logistique du Groupe La Poste compte en étendre l'utilisation sur ses quatre sites franciliens, qui traitent chaque jour près d'1,5 millions de paquets et colis. Or 2% de ces flux ne sont pas mécanisables et nécessitent un tri manuel vu leur poids ou leur format (volume, forme cylindrique...). L'expérimentation menée avec Zebra depuis juillet 2017 a relevé que les nouvelles méthodes de travail incluant l'assistance vocale permettent jusqu'à 50% d'amélioration du nombre de colis triés par heure par les collaborateurs équipés, ainsi qu'une réduction de 68% du temps consacré aux saisies administratives. En pratique, le WT41NO de Zebra utilisé chez Viapost se compose d'un terminal avec clavier et écran, porté au bras et relié à un casque et un scanner annulaire. Il réduit à une seule action le flashage d'un paquet et l'affectation à la bonne zone de tri, et fiabilise le process en automatisant l'enregistrement des données administratives. Le SI assure la comptabilisation des flux, le suivi en temps réel des performances de tri, et l'intégration directe des données en préfacturation. Les opérateurs gagnent aussi en confort de travail car ils ont les mains-libres pour manipuler les paquets, et ont moins à se déplacer vers leur poste de travail fixe. Notons que Viapost teste un autre équipement de Zebra : son TC56 avec casque et scanner annulaire connectés en bluetooth, qui intègre un appareil photo permettant de documenter tout problème rencontré. MR  
   
  Opératrice Viapost équipée du WT41NO de Zebra ©Viapost  
   
  Assistance Vocale ©Viapost  
 
 
 
Digitalisation
Star Service
lance
ses premières
bornes
de livraison




Dans le cadre de sa stratégie de digitalisation, le groupe Star Service expérimente depuis plusieurs mois l'utilisation d'une borne de livraison dans un magasin pilote d'un de ses clients de la grande distribution. Ces appareils dotés d'un écran tactile proposent aux consommateurs, une fois ses courses réalisées dans le magasin, d'organiser et de planifier en toute autonomie la livraison à leur domicile. Le règlement peut être effectué sur place ou directement chez eux à l'aide d'une carte bancaire ou d'un smartphone. Une fois le créneau horaire choisi, le client reçoit un SMS de confirmation, puis un deuxième SMS lui indiquant l'ETA (heure estimée de livraison) et un lien URL pour géolocaliser le livreur en temps réel. Une fois la livraison effectuée, il reçoit un troisième SMS dans le but d'évaluer sa satisfaction. JLR  
   
 
Satisfecit
Manhattan
distingué
par Forrester
dans
la catégorie
« points
de vente »
Ce n'est pas forcément dans cette catégorie que Manhattan Associates est le plus reconnu et c'est sans doute pourquoi l'éditeur américain a publié récemment un communiqué annonçant avoir été classé en tant que « Strong Performer » dans le dernier rapport Forrester dédié aux solutions de points de vente. Sa solution Point of Sale de Manhattan (POS), qui fait partie du service cloud Manhattan Active Omni, est même considérée comme la « meilleure solution pour les retailers dans les catégories où l'Order Management et le commerce unifié convergent». Le rapport, qui a évalué 13 éditeurs à travers 25 critères, place notamment Manhattan Associates en tête sur les critères relatifs à l'architecture de la solution, et à la gestion de l'offre produits, de la collecte, de la livraison, et des retours. JLR  
 
Conteneurs
frigorifiques
CMA CGM
lance
Climactive
Enregistrer moins de pertes et transporter sur de plus longues distances des fruits et légumes. Voici la raison d'être de la dernière offre de service lancée par la compagnie maritime française CMA CGM sous l'appellation Climactive. Elle associe ses conteneurs frigorifiques de type reefer à la nouvelle technologie de contrôle actif de l'atmosphère développée par la société Daikin. Cette technologie permet de mieux conserver les fruits et légumes pendant le transport en injectant de l'azote dans les conteneurs afin d'y réduire la quantité d'oxygène et d'y réguler le taux d'humidité en fonction de la température extérieure. Sont ainsi contrôlés et régulés température, humidité et équilibre entre oxygène et CO2. « Nous continuons d'étoffer notre offre autour de notre gamme de conteneurs reefer afin de répondre aux attentes des clients et d'acquérir de nouveaux marchés », souligne Eric Legros, vice-président produits et services à valeur ajoutée de CMA CGM. En début d'année, le groupe avait déjà lancé une offre de transport de liquides sous température contrôlée baptisée Reeflex. AD  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
La pilule Brexit
a du mal
à passer
pour Pfizer
Installé en Grande Bretagne, l'américain Pfizer estime
à 100 M$ le coût de la rupture entre le royaume et l'UE. Cette somme comprend le transfert vers le continent de tests de produits et de licences, ainsi que la mise en place de nouvelles procédures de tests et un ensemble de mesures de prévention du risque. Le département britannique de la santé conseille en effet aux acteurs pharmaceutiques de constituer un stock de produits de six semaines au cas où l'entrée en vigueur des nouveaux accords commerciaux occasionnerait des retards de livraison. Pour l'heure, Pfizer œuvre à la mise en conformité de ses produits avec la règlementation européenne, une complexité supplémentaire touchant la production et la Supply Chain et résultant de l'impossibilité de les faire homologuer une fois pour toutes en Grande Bretagne. PM
 
 

Royaume Uni
Gefco UK
soutient
la croissance
de Decathlon

Déjà partenaire de Décathlon au Royaume-Uni avec notamment un contrat d'externalisation signé en décembre 2017 (voir NL 2624), Gefco UK a approfondi sa collaboration avec le distributeur français afin de soutenir la croissance de ce dernier sur l'exercice 2018 - 2019. « Ce nouveau contrat a été signé à la suite du succès d'un projet de transport de marchandises depuis le centre logistique à Northampton, ouvert en juillet 2017, vers six magasins Décathlon en France » indique Gefco dans son communiqué. Avec ce nouvel accord, le prestataire aura pour mission l'optimisation et la livraison à de nouveaux magasins Décathlon. Il s'appuiera pour y parvenir sur un nouvel outil dédié de gestion des KPI afin d'assurer une visibilité optimale sur les livraisons tout au long du projet. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias
Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
10 septembre 2018

SEPTEMBRE 2018

Lundi 10 au
mercredi 12
Paris Retail Week
« Le rendez-vous
dédié à
la communauté
du commerce
global. »

De 9h30 à 17h
Paris Expo
Porte de Versailles
Pavillon 1

SEPTEMBRE 2018

Vendredi 14
Grand prix
de KARTING de
la Supply Chain
« Participez à
cette course en commandant
dès à présent
votre kart »

Partenaire :
SUPPLY Chain
Magazine
De 9h30 à 16h30
Circuit de Lyon
Saint-Laurent
de Mure

SEPTEMBRE 2018

Jeudi 20
Webinar Series
de DYNASYS
« Peut-on
se passer
de prévisions ? »

De 11h30 à 11h45


Jeudi 27
Webinar Series
de DYNASYS
« Prévisions :
Les bonnes
pratiques pour
ne pas
réinventer
la roue ! »

De 11h30 à 11h45


Vendredi 28
Matinale
CITWELL ET
SANOFI PASTEUR
« Supply Chain
internationale :
comment
concrétiser le
changement ? »

De 8h30 à 12h
Hôtel
Radisson Blu
Lyon



OCTOBRE 2018


Jeudi 4
Webinar Series
de DYNASYS
« Les nouvelles
technologies
au service de
la prévision »

De 11h30 à 11h45



Jeudi 11 et
vendredi 12
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h
Paris
La Défense



Vendredi 5

Première édition
des Rencontres IA
et Supply Chain
Conférence
MEWS Partners
« Les enjeux et
les impacts
de l'intelligence
artificielle dans
les métiers de la
Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris-Dauphine
Paris 16e



Jeudi 9
Webinar Series
de DYNASYS
« Romain
Schneider-
Maunoury,
Business
Consultant
DynaSys répond
à vos questions
posées sur la
prévision de la demande »

De 11h30 à 12h00



DÉCEMBRE 2018

Mercredi 11 et
jeudi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1