Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Paris Retail
Week
Revers.io
doublement
récompensé

Editeur d'une plateforme de gestion des retours et de
SAV en mode SaaS, Revers.io a décroché à la fois le prix de la catégorie logistique et le grand prix lors du salon Paris Retail Week, qui se tenait cette semaine Porte de Versailles. La solution de la start-up permet de centraliser et de gérer toute sa logistique retour, avec à la clé une potentielle réduction des délais de traitement de 50%. S'adressant à tous les marchands et basée sur un moteur d'intelligence artificielle, sa nouvelle plateforme lancée en mai permet de caractériser la raison exacte d'un retour produit et de lancer le bon worflow logistique et administratif à travers des questions posées aux clients. La formule implique que la plateforme soit connectée à l'ensemble des acteurs de la chaîne retour (clients, magasins, transporteurs, centres logistiques…) ainsi qu'aux outils technologiques des marchands (CRM, système de gestion de contenu e-commerce...).
Revers.io équipe déjà de grandes enseignes de la distribution en France, comme Fnac-Darty, La Redoute ou Boulanger, et ambitionne de se développer en direct auprès de l'ensemble des marchands officiant sur les marketplaces en France, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni. « Nous avons lancé une offre test en début d'année pour ce profil de vendeurs, via l'intégration à des marketplaces telles que Rakuten, Cdiscount ou Back Market qui la proposent à leurs utilisateurs », explique Vincent Torres, PDG de Revers.io. Pour mener ce développement à l'échelle européenne, la start-up compte étoffer ses équipes en 2019. AD

 
   
  Vincent Torres, PDG de Revers.io  
 
 
 
Supply Chain
Event
Piloter la
Supply Chain
Digitale de
bout en bout
Comment la digitalisation rend-elle la Supply Chain plus souple et plus réactive ? Telle sera la question centrale de la prochaine édition de Supply Chain Event, les 11 et 12 décembre. Une cinquantaine de conférenciers apporteront leurs témoignages et expliqueront en quoi le digital leur a permis de gagner en performance. Cette année, ces conférences seront segmentées en 4 carrefours (industrie / Distribution / Logistique / Technologies) qui permettront à chaque participant d'assister aux présentations correspondant le plus à ses attentes. Pour cette édition 2018, Supply Chain Event accueille 3 partenaires institutionnels dans ce cycle de conférences : l'Aslog, association nationale pour la promotion du Supply Chain Management et de la Logistique ; l'Institut du Commerce (ex ECR) qui livrera plus particulièrement des retours d'expérience dans la distribution et les produits de grande consommation ; et enfin GS1 France, qui fera un focus particulier sur la prise de rendez-vous dans le transport, et la traçabilité via l'Internet des objets et la Blockchain, technologie d'avenir présentant des perspectives très prometteuses pour la Supply Chain. Toutes les équipes de Supply Chain Event et de Supply Chain Magazine auront plaisir à vous retrouver au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, pour ce grand rendez-vous annuel de la communauté Supply Chain ! JPG  
 
 
 
Immobilier
logistique
Les Papeteries
Pichon
font appel
à Openbox
et Savoye
La société OpenBox Co Design&Build a été choisie pour réaliser la future plateforme logistique des Papeteries Pichon, spécialisées dans les fournitures scolaires (et appartenant au Groupe Manutan depuis 2015). Située à Veauche dans la Loire, le bâtiment s'étendra sur 21.600 m² (entrepôt et bureaux compris) et regroupera sur un seul site les activités jusque-là réparties entre La Talaudière et Saint-Etienne. A noter que cette plate-forme sera l'une des premières à intégrer une cellule de 12.000 m², en vertu de l'arrêté ICPE paru en avril 2017. Le projet incluant la modernisation de la préparation de commandes, les équipes des Papeteries Pichon et d'OpenBox ont également travaillé en étroite collaboration avec Savoye, pour intégrer ses solutions d'automatisation (stockage et préparation) dès la conception du bâtiment. Sur ce volet « process logistique », OpenBox est notamment en charge de l'électricité, de l'éclairage, du sprinklage, de la reprise des charges ou de la planimétrie du dallage. Les travaux ont débuté en juillet pour une mise à disposition en février 2019 , et une livraison du bâtiment en avril. Rappelons que le principe du Co Design&Build, à la différence d'un schéma plus classique de type contractant général, repose sur une collaboration étroite entre maître d'ouvrage et constructeur, y compris sur les prix d'achats, les quantités, la situation réelle du planning ou la comptabilité chantier. Le tout dans un cadre juridique formalisant notamment le partage des économies réalisées, une fois l'opération livrée et à partir des comptes certifiés. JLR  
   
   
 
 
 
Emballage
DS Smith
se penche sur
le vide

Le fabricant d'emballages DS Smith entend mener la chasse au vide au service de l'optimisation des coûts et de l'impact environnemental des supply chains. Dans une étude baptisée « L'économie de l'espace vide » menée avec Forbes Insight, le spécialiste de l'emballage en carton ondulé s'est efforcé de mesurer l'espace vide inutilement transporté en s'attachant à la fois aux emballages utilisés pour l'import de marchandises de l'Asie vers l'Europe et les Etats-Unis, et à ceux utilisés par différentes catégories d'e-commerçants. Le constat est frappant : dans les emballages « entrants » utilisés pour l'import des sept catégories de produits testées, comptant pour près de 6% des flux maritimes sur ces liaisons, l'espace vide mesuré est de 24% en moyenne (voir l'infographie ci-dessous). « En extrapolant cette constatation à l'ensemble des familles de produits, cela représente un volume équivalant à 61 millions d'EVP expédiés chaque année depuis l'Asie, pour une facture de transport amont de 46 Mrd€ et un bilan carbone de 122 M de tonnes de CO2, sans même valoriser de potentielles économies de matière première, de coûts de stockage ou de manutention », relève Marc Chiron, directeur commercial, marketing et innovation chez DS Smith Packaging France. Côté e-commerce, cette moyenne d'espace vide atteint même 43%, comme si 2 des 4,2 milliards de colis e-commerce expédiés chaque année en Europe circulaient à vide. De tels enjeux économiques et environnementaux appellent une prise de conscience selon DS Smith, qui plaide pour une optimisation plus poussée des emballages, en impliquant aussi bien les équipes marketing préoccupées par l'expérience client associée à l'emballage, que les équipes supply chain attachées à l'optimisation des flux, ou à l'adéquation des emballages à l'automatisation croissante des opérations logistiques. MR
Photo : Marc Chiron, directeur commercial, marketing et innovation chez DS Smith Packaging France
Etude à télécharger
sur le site de DS Smith
 
   
  Les tests ont constaté un espace vide moyen de 24% dans les emballages entrants (grand import), et de 43% dans les emballages e-commerce.  
   
 
 
 
Paris Retail
Week
OneStock
monte
en puissance
chez Ollygan
La solution d'OMS (Order Management System) de OneStock va couvrir davantage de magasins au sein l'enseigne textile pour hommes Ollygan, a-t-on appris sur Paris Retail Week. Le projet avait débuté en juin sur 3 de ses magasins pour proposer des livraisons en ship-from-store, et il s'étend aujourd'hui à 37 nouveaux points de vente. « A terme, plus de sites seront concernés car nous disposons d'une centaine de magasins en propre », indique Thomas Gragnic, responsable digital de Ollygan.
Fonctionnant en mode SaaS, la solution omnicanale de OneStock a déjà permis à l'enseigne d'enregistrer une chute du taux d'indisponibilité produits sur son site e-commerce, de 23% en juillet 2017 à tout juste 6% en juillet 2018. Avant le démarrage du projet, les commandes web étaient honorées uniquement à partir d'un entrepôt dédié. AD
 
   
 
Pharma
Merck met
de l'IA dans sa
planification
Le laboratoire Merck va déployer et généraliser l'intelligence artificielle et l'analyse prédictive pour piloter sa Supply Chain d'ici fin 2019. C'est ce qu'a affirmé Alessandro de Luca, CIO de la division Healtcare du groupe, à nos confrères du Wall Street Journal. A ce stade, Merck teste ces technologies sur la planification d'une centaine de produits liés à la fertilité, avec l'aide de l'éditeur Aera Technologie. Sa plateforme cloud collecte en permanence les données en provenance des différents ERP de la société et des dépôts pharmaceutiques, puis les analyse grâce à des algorithmes apprenants qui prennent en compte la météo, l'évolution de la santé au sein des populations, voire même les projets d'expansion des pharmacies. Les planificateurs reçoivent sur leur smartphone un rapport chaque matin, assorti de recommandations, et peuvent ainsi prévoir plus précisément les évolutions de la demande, affiner la production et positionner les stocks en conséquence. Ce travail « augmenté » par l'IA devrait s'étendre aux 5.000 produits de la marque ainsi qu'à une centaine de planificateurs dont la fonction évoluera en conséquence : ils deviendront « Supply Chain Architects » et « Supply Chain Scientists » avec un rôle moins opérationnel et plus stratégique. « L'automatisation de la SC sera monnaie courante d'ici deux à trois ans, et ceux qui y auront recours en premier auront un avantage concurrentiel », estime Alessandro de Luca. PM  
 
Gestion
des risques
Amber Road
voit dans
le Brexit
un catalyseur
pour la
SC digitalisée
« Et si le Brexit jouait un rôle de catalyseur, vous faisant prendre conscience de la nécessité de faire évoluer les processus opérationnels ? Car, au-delà de l'aspect douanier, la digitalisation des données et l'automatisation des processus de la supply chain offrent la possibilité de créer de la valeur ». La remarque est issue du nouveau livre blanc (e-book) que vient d'éditer Amber Road, le spécialiste des solutions cloud de gestion du commerce international (GTM). Intitulé « Prêt pour le Brexit en 2018 », le document identifie les risques liés à cet évènement majeur et les actions à mettre en place pour les éviter. Il cite notamment l'exemple d'une entreprise britannique dont 60% des activités concernent le transport de marchandises entre des pays de l'UE et qui serait contrainte, dans l'hypothèse d'un Brexit sans arrangement transitoire, de faire 6.000 déclarations en douane supplémentaires avec l'UE. « Si cette société paie à son courtier 40 £ par entrée, ses frais de courtage en douane pourraient passer de 160.000 £ par an à 400.000 £ » explique Amber Road, qui préconise de digitaliser ces transactions pour gérer en interne les déclarations douanières et en réduire considérablement le coût. Cela tombe bien, Amber Road est justement spécialisé dans ce type de solutions ! JLR
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Volvo dévoile
à Berlin sa
tour de contrôle
pour camions
autonomes
Lors de son Innovation Summit du 12 septembre à Berlin, Volvo a présenté une sorte de tour de contrôle pour camions autonomes. Ce « Control Centre » est capable de suivre en permanence des camions, leur localisation, leur charge pondérale et le niveau de charge de leurs batteries pour optimiser l'utilisation de la flotte de camions ainsi que les flux des produits qu'ils transportent. « Cette innovation constitue un nouvel aboutissement de nos efforts de recherche dans le domaine de l'automatisation, de l'électromobilité et de la connectivité » note Lars Stenqvist, CTO du groupe Volvo.
Selon lui, l'utilisation de cette technologie prend tout
son sens dans le cadre de trajets de relativement courte
distance, avec d'importantes charges transportées
et des créneaux de livraison serrés, comme c'est le cas notamment dans les liaisons inter-entrepôt. « Cette technologie nous place aux avant-postes du développement des solutions de transport de la génération future. Nous allons continuer de pousser ce développement à un rythme soutenu » conclut Lars Stenqvist. PM
 
   
 

Pakistan
Kerry Logistics
entend profiter
des échanges
avec la Chine
Le 3PL hongkongais Kerry Logistics a décidé d'ouvrir une filiale au Pakistan afin de profiter de la croissance des échanges entre ce pays et la Chine, liée à la mise en place du Couloir Economique Chine Pakistan (CPEC). Ce vaste projet lancé par la Chine en 2013 (actuellement chiffré à 62 Md$) s'inscrit dans son initiative Belt and Road, ou nouvelle Route de la Soie, et comprend le développement sur 3.000 km de nombreuses infrastructures (routes, rail, pipelines etc.). Reposant sur ses deux bureaux situés à Lahore et Karachi, la nouvelle filiale de Kerry Logistics propose une large palette de services, notamment de transport routier et aérien, de fret transnational vers l'Afghanistan et la Chine, et de logistique des projets complexes. D'autre part, via sa filiale Lanzhou Pacific Logistics, le 3PL propose des services de transport multimodal entre la Chine et le Pakistan mêlant fret routier et train bloc via Kashgar et Sost en direction d'Islamabad, Lahore et jusqu'à Karachi, capitale du pays et ville côtière de la Mer d'Arabie. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias
Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
14 septembre 2018

SEPTEMBRE 2018

Vendredi 14
Grand prix
de KARTING de
la Supply Chain
« Participez à
cette course en commandant
dès à présent
votre kart »

Partenaire :
SUPPLY Chain
Magazine
De 9h30 à 16h30
Circuit de Lyon
Saint-Laurent
de Mure


SEPTEMBRE 2018


Jeudi 20
Webinar Series
de DYNASYS
« Peut-on
se passer
de prévisions ? »

De 11h30 à 11h45

SEPTEMBRE 2018

Jeudi 27
Webinar Series
de DYNASYS
« Prévisions :
Les bonnes
pratiques pour
ne pas
réinventer
la roue ! »

De 11h30 à 11h45


Vendredi 28
Matinale
CITWELL ET
SANOFI PASTEUR
« Supply Chain
internationale :
comment
concrétiser le
changement ? »

De 8h30 à 12h
Hôtel
Radisson Blu
Lyon



OCTOBRE 2018


Jeudi 4
Webinar Series
de DYNASYS
« Les nouvelles
technologies
au service de
la prévision »

De 11h30 à 11h45



Jeudi 11 et
vendredi 12
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h
Paris
La Défense



Vendredi 5

Première édition
des Rencontres IA
et Supply Chain
Conférence
MEWS Partners
« Les enjeux et
les impacts
de l'intelligence
artificielle dans
les métiers de la
Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris-Dauphine
Paris 16e



Jeudi 9
Webinar Series
de DYNASYS
« Romain
Schneider-
Maunoury,
Business
Consultant
DynaSys répond
à vos questions
posées sur la
prévision de la demande »

De 11h30 à 12h00



DÉCEMBRE 2018

Mercredi 11 et
jeudi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1