Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Immobilier
logistique
Goodman
multiplie
les projets,
dont un pour
Cdiscount


Mi-septembre, Goodman a lancé la construction par GSE de son 1er entrepôt en région stéphanoise, destiné à Cdiscount. Située à Andrézieux-Bouthéon (42), cette plateforme logistique de 60.000 m² sera l'une des premières à concrétiser l'évolution de la réglementation ICPE : 4 des 6 cellules du bâtiment signé Archi Factory atteindront 12.000 m². Comme nous l'avions noté fin juin (voir NL n°2738), ces nouvelles capacités renforceront le pôle gros produits de Cdiscount, qui s'appuie aussi sur deux bâtiments déjà développés par Goodman à Saint-Mard (77) totalisant 114.000 m². « Cette troisième collaboration illustre par ailleurs notre intérêt pour le potentiel de la région de Saint-Etienne, qui bénéficie d'une bonne desserte autoroutière, dispose de grands fonciers disponibles et d'une main d'œuvre de qualité », indique Benoît Chappey, le directeur du développement France de Goodman. Un autre projet est d'ailleurs annoncé sur 12 hectares de la commune voisine de Sury-le-Comtal. Le permis de construire et les demandes d'autorisation déposés avant l'été portent sur la construction d'un bâtiment de 60.000 m² potentiellement livrable fin 2019, pour lequel le promoteur est encore en recherche de clients » . Dans d'autres zones de l'Hexagone en revanche, Goodman a non seulement initié de nouveaux développements en blanc, mais aussi lancé des travaux sans attendre l'engagement formel d'un potentiel occupant. C'est le cas dans le Nord à Lambres-lez-Douai où un premier bâtiment de 37.000 m² sera livré début 2019 au sein d'un parc où Goodman prévoit deux autres entrepôts de 100.000 et 24.000 m² (voir NL n°2709). C'est aussi le cas dans l'est parisien où a débuté cet été la construction en blanc du projet Centre Logistique Val d'Europe, un bâtiment de 30.000 m² à Bailly-Romainvilliers, livrable avant l'été prochain. Toujours en Seine-et-Marne, Goodman tient en réserve un projet d'entrepôt de 60.000 m² à Moussy-le-Neuf, à proximité de Roissy CDG. MR
Photo : Benoît Chappey, directeur du développement France de Goodman
 
 
 
 
Palettes
William Saurin
converti à la
recette locative
de LPR

Le spécialiste des plats cuisinés William Saurin laisse de côté la palette échange pour généraliser le recours à La Palette Rouge (LPR). L'industriel, qui expédie près de 90.000 t de produits chaque année, avait déjà recours à LPR depuis 10 ans, mais seulement pour une petite partie de ses flux. « Nous assurions habituellement près de 15.000 mouvements par an avec LPR dans le format (600x800), l'idée est de passer à un nouveau format (800x1200) pour atteindre environ 230.000 à 240.000 mouvements dans les années à venir » a indiqué David Caron, responsable logistique et entrepôt sur le site logistique de William Saurin, à Épaux-Bézu dans l'Aisne. Engagée depuis février 2018, cette nouvelle démarche est motivée notamment par une problématique de garantie de qualité du parc de palettes (qui fait l'objet d'un engagement contractuel avec LPR) afin de pouvoir répondre aux besoins des entrepôts de plus en plus automatisés. Cela permet aussi de décharger le transporteur du temps passé à récupérer les palettes échanges. « Durant les périodes chargées, on assiste à une pénurie de transport, provoquant des difficultés pour gérer les palettes d'échange car elles s'avèrent très contraignantes pour les transporteurs » souligne Hervé Fourcade, directeur commercial de LPR France. JLR  
 
 
 
Gestion
du transport
DDS repense
son offre
autour de la
digitalisation
de la
supply chain

A l'origine, il y a plus de 30 ans, DDS signifiait Data Dynamic System, puis après le rachat de l'entreprise par Jérôme Bour en 2000, la société a accolé son nom au terme anglo-saxon Logistics, afin de faire mieux ressortir la finalité de ses solutions TMS. Cette fois-ci, l'éditeur ne change pas de dénomination, mais sa nouvelle identité visuelle associe un logo épuré, DDS, avec cette nouvelle baseline : Digital Supply Chain. « Notre objectif est de devenir le partenaire incontournable d'une supply chain digitale, efficiente et compétitive » annonce Jérôme Bour. L'offre adopte un positionnement plus global, non uniquement centré sur les progiciels de TMS DDS Shipper et DDS Freight, mais incluant également d'autres outils digitaux tels que DDS Import (maîtrise des approvisionnements grand import), DDS Sourcing (optimisation des achats internationaux), sans oublier Join2Ship, sa plate-forme collaborative transport. « Notre offre de digitalisation apporte une réponse à tous les acteurs, aussi bien pour les grands groupes que pour les PME » souligne par ailleurs le Pdg de DDS Logistics. JLR
Photo : Jérôme Bour, Pdg de DDS Logistics
 
 
 
 
Classement
Gartner dévoile
son Top 15
des SC
en Europe
Le cabinet de recherche et d'analyse Gartner a dévoilé son dernier classement des organisations supply chain européennes. Comme l'an dernier, Unilever et Inditex arrivent en tête, décrochant respectivement des scores de 6,36 et 4,85. Nestlé passe de la 4e à la 3e place avec un score de 4,21, prenant la place occupée jusqu'ici par H&M (3,96).
Suivent ensuite Schneider Electric, qui gagne deux places
avec un score de 3,55, et Novo Nordisk, qui fait partie
des trois nouveaux entrants avec British American Tobacco (14e, avec un score de 2,19) et Danone (15e, avec un score de 2,19). Leurs intégrations se sont faites aux dépens de GlaxoSmithKline, Roche et Siemens, absents cette année du Top 15.
A noter que le score global de chaque entité est établi en fonction de différents paramètres telles que la croissance des revenus et la rotation des stocks et qu'il dépend pour moitié d'un panel de pairs et de l'opinion du cabinet Gartner. AD
 
 
 
 
 
Chariot
Yale dévoile
la version Gold
de son
Veracitor VX
Le constructeur Yale a présenté une nouvelle version de son chariot élévateur Veracitor VX baptisée Veracitor VX Gold Edition. Dans cette version, le chariot est équipé de feux à LED, d'un siège à suspension pneumatique avec bouton de réglage, d'une solution d'identification par mot de passe et, s'il est équipé de la transmission Techtronix, d'un système de protection de la chaîne cinématique ainsi que d'un limitateur de vitesse. Ces solutions s'ajoutent aux autres équipements historiquement disponibles sur les modèles de la gamme, comme l'afficheur tableau de bord qui transmet à l'opérateur des informations sur l'état du véhicule. La gamme Veracitor VX comprend plusieurs modèles dont les capacités de charge vont de 1,6 à 9 tonnes. AD
 
   
 
Nomination
Infflux recrute
Dan Gavrilescu
L'éditeur Infflux a annoncé que Dan Gavrilescu l'a rejoint fin 2017 en tant que chef de projet Control System (CS). Dans le cadre de cette fonction, correspondant à chef de projet entrepôts mécanisés et robotisés, il a pour mission d'accompagner les clients de l'éditeur dans tout le cycle d'un projet de déploiement de sa solution de gestion et de pilotage de systèmes mécanisés Bext CS. Ingénieur mécanicien aéronefs de l'Ecole Polytechnique de Bucarest, titulaire d'un Master de management des systèmes logistiques de l'Ecole polytechnique de Lausanne et d'un DU Logistique internationale de l'Université Paris Sorbonne, Dan Gavrilescu était auparavant chef de projets IT WCS WMS chez Dematic France. Avant cela, il a occupé différentes fonctions chez Alis International, Geodis Solutions, Kuehne+Nagel France, Knapp France et Fapics France. AD  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Danemark
Maersk
s'engage contre
le gâchis
alimentaire
Afin de luter contre le gâchis alimentaire, et plus précisément pour préserver les millions de tonnes de grains qu'il transporte chaque année, Maersk vient d'investir 2,9 M€ dans deux startups technologiques dont les objectifs sont complémentaires. Telesense, la première, a développé un capteur de forme sphérique (sensorball) qui, placé au milieu d'un conteneur rempli de grains, en mesure la température et le taux d'hygrométrie en temps réel afin d'éviter toute détérioration de la marchandise. Cette solution est secondée par un algorithme d'intelligence artificielle qui estime la période idéale de vente du grain. Basée sur la Blockchain, Ripe.io, la 2nde startup acquise par Maersk, crée une passerelle entre les différentes parties prenantes, notamment les producteurs, distributeurs et consommateurs. « A l'heure où les exigences en matière de traçabilité alimentaire augmentent, nous avons besoin d'un processus digitalisé et standardisé. C'est exactement ce que propose Ripe.io » résume Peter Votkjaer Jorgensen, Dirigeant du Fonds de Capital Risque Maersk Growth en charge de l'opération. Les données en provenance de Telesense pourront ainsi être intégrées à la plate-forme de Ripe.io, de même que la solution de contrôle des conteneurs à distance (RCM) déjà mise en place par Maersk au sein du programme FoodTrack lancé début 2018. Maersk, qui transporte environ 30% des conteneurs réfrigérés (reefers) dans le monde, entend poursuivre et multiplier les initiatives vouées à la réduction du gâchis alimentaire. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias
Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 septembre 2018

OCTOBRE 2018

Mardi 2
Petit-Déjeuner
Supply Chain
de SAP Ariba
« La collaboration
avec les
sous-traitants
à l'ère de la
transformation
digitale »

à 8h15 -10h00
Salon Ladurée
Paris 8e


OCTOBRE 2018


Jeudi 4
Webinar Series
de DYNASYS
« Les nouvelles
technologies
au service de
la prévision »

De 11h30 à 11h45

OCTOBRE 2018

Vendredi 5
Première édition
des Rencontres IA
et Supply Chain
de MEWS Partners
«Les enjeux et
les impacts de
l'intelligence
artificielle dans
les métiers de
la Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris-Dauphine
Paris 16e


Jeudi 9
Webinar Series
de DYNASYS
« Romain
Schneider-
Maunoury,
Business
Consultant
DynaSys répond
à vos questions
posées sur la
prévision de la demande »

De 11h30 à 12h


Jeudi 11
Matinale BOARD
« Transformez
la Planification
et l'Analyse dans
le Retail »

Témoignage
et retour
d'expérience
de Nature
& Découvertes
avec
David Lachaud
De 9h à 11h
Hôtel The Westin
Vendôme
Paris 1er


Jeudi 11 et
vendredi 12
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h
Paris
La Défense


Mardi 16
Journée
SAP France /
Deloitte
« La Supply Chain
Intelligente,
au cœur de votre
transformation
vers
l'omnicanalité »

De 8h00 à 18h00
Tour SAP
Levallois-Perret


Jeudi 18
Matinée
COLIBRI
« Demand &
Supply Planning,
comment avoir
un retour sur
investissement
fort et rapide ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 14h30
Mapiece Ainay
Lyon



DÉCEMBRE 2018

Mardi 11 et
Mercredi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1