Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
PLF 2019
La chaîne
logistique
du froid lance
un cri
d'alarme

Deux mesures du projet de loi de finances 2019 pourraient signer l'arrêt de mort de plusieurs acteurs de la logistique et du transport frigorifique. Voilà en substance le message que fait passer « La chaîne logistique du froid », l'association regroupant l'organisme d'études techniques et économiques du transport à température dirigée Transfigoroute France, l'Union nationale du transport frigorifique (Untf) et l'Union syndicale nationale des exploitations frigorifiques (Usnef). Selon elle, la suppression du taux réduit de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et sur le Gazole non routier (GNR) prévue dans le PLF 2019 entraînera une hausse de cette taxe de plus de 350%. Or, le GNR sert à alimenter les groupes frigorifiques produisant le froid nécessaire au maintien en température des denrées alimentaires périssables. L'association considère en outre que l'éventuelle mise en place d'une taxe additionnelle sur les fluides frigorigènes HFC (HydroFluoroCarbones) pèserait sur les capacités financières des entreprises du secteur et retarderait leurs investissements dans des solutions alternatives, « alors que le HFC-R4041, gaz le plus communément déployé en réfrigération industrielle et embarquée, a déjà subi une inflation spectaculaire ». Elle demande donc l'abandon de ces projets de mesures qualifiées « d'épées de Damoclès suspendues au-dessus des entreprises de transport et d'entreposage frigorifiques » par Jean-Eudes Tesson, le président de l'association. Notons que celle-ci souhaite également que les entrepôts frigorifiques puissent bénéficier d'un taux réduit sur la taxe CSPE (Contribution au service public de l'électricité). AD
Photo : Jean-Eudes Tesson, président de l'association
« La chaîne logistique du froid »
 
 
 
 
Prestataire
logistique
DSV affirme
renoncer
au rachat de
Ceva Logistics
Daté d'hier, le communiqué du prestataire danois DSV fait le point sur l'état des « discussions » en cours avec le conseil d'administration de Ceva Logistics (voir NL n°2792). Le groupe lui a envoyé le 18 octobre une nouvelle offre portant sur un rachat des actions Ceva au prix de 30 CHF (francs suisses) l'unité, soit une prime de plus de 60% par rapport au prix de l'action au 1er octobre (18,70 CHF). « Suite à la réticence du conseil de direction de Ceva de s'engager directement avec DSV au prix à l'action proposé, nous avons décidé de ne pas continuer plus avant dans cette opération de rachat de Ceva ». Le même jour, Ceva a également publié un communiqué confirmant qu'une lettre d'offre non engageante de la part de DSV a bien été reçue la semaine dernière, et qu'avec l'aide de ses conseillers, le conseil d'administration avait analysé l'offre « avec diligence et sérieux ».
Mais il aurait demandé à DSV plus de temps pour examiner cette nouvelle offre. « Alors que le conseil d'administration était en train de considérer toutes les options, dans l'intérêt de la société, de ses actionnaires et de toutes les parties prenantes, il a pris acte du retrait de l'offre de DSV » conclut le communiqué. A chacun sa vérité... JLR
 
 
 
 
Bricolage
et matériaux
Leroy Merlin
confie à
XPO Logistics
sa future
plate-forme
Grand-Ouest
C'était l'un des rares bâtiments logistiques récemment construits en blanc hors de la dorsale. L'entrepôt de 42 000 m² et de 48 portes-à-quai lancé par PRD et Stam Europe à l'ouest de l'agglomération d'Angers, au sein du parc de l'Atlantique (voir NL n°2659), a trouvé preneur : Leroy-Merlin va en faire sa nouvelle plateforme logistique Grand-Ouest. L'enseigne en a confié l'exploitation à XPO Logistics, qui sera en charge du stockage, de la préparation des commandes, du cross-docking et de la distribution des produits vers une trentaine de ses magasins de la région Grand Ouest. La construction de la plate-forme, qui devrait employer 150 personnes d'ici trois ans, sera achevée en fin d'année pour une entrée en service prévue en janvier 2019. XPO Logistics réalisait déjà des prestations de transport pour Leroy Merlin sur plusieurs de ses sites logistiques en France. JLR  
   
 
 
 
Immobilier
logistique
Goodman
lance
du premium
en blanc près
d'Euro Disney
La semaine dernière s'est tenue la cérémonie de pose de la première pierre du centre logistique Val d'Europe que Goodman développe en blanc en Seine-et-Marne, avec la branche Real Estate Development d'Euro Disney. En pratique, la construction de ce bâtiment de 32.000 m² est réalisée par Quartus Logistique, en tant que contractant général, et devrait être finalisée en mai prochain. « Le territoire autour de Disney possède énormément d'atouts, et Val d'Europe est en train de devenir un véritable pôle tertiaire innovant particulièrement attractif pour les grands sièges sociaux et les grands comptes », commente Christophe Giral, le directeur immobilier d'Euro Disney. Le développement de la zone relève d'ailleurs d'un partenariat public-privé unique entre l'Etat (via EpaFrance), les collectivités territoriales et la société Euro Disney. Et c'est justement le profil d'occupant évoqué que cible Goodman avec ce bâtiment dont les 5 cellules de 11,5 m de hauteur libre s'accompagnent d'un environnement haut de gamme, notamment au niveau des 1.500 m² de surfaces tertiaires, comme nous l'avait récemment confié Benoît Chappey, son directeur du développement France. L'opération illustre d'ailleurs, selon lui, l'engagement de Goodman dans le développement de projets en blanc pour répondre à la demande pressante des utilisateurs sur certaines zones en tension (voir NL n°2779). Au titre de l'attractivité, ce projet Val d'Europe bénéficie justement de la proximité de la capitale, à 25 minutes par l'A4 sachant qu'un nouvel échangeur en facilitera bientôt l'accès, mais aussi des connexions rapides avec d'autres capitales européennes via Roissy CDG (à 25 minutes également) ou la gare TGV de Marne-la-Vallée (à 10 minutes). MR  
   
  De gauche à droite : Laurent Girometti, DG d'EpaFrance ; Christophe Giral, directeur immobilier d'Euro Disney ;
Benoît Chappey, directeur du développement de Goodman France. ©Sylvie Humbert
 
   
 
 
 
Prestataires
logistiques
Coup de boost
à l'international
pour
ID Logistics

Belle performance pour ID Logistics au 3e trimestre 2018 :
le CA trimestriel grimpe de +8,3% à 355,9 M€, dont
179,3 M€ pour sur la France (+9,1%). A première vue, la croissance sur l'international est plus faible, ressortant à +7,6% (pour un CA de 179,3 M€) en raison d'un effet de change défavorable, notamment sur la zone Amérique Latine. A taux de change constant, la croissance à l'international est plutôt spectaculaire : +13,9% au troisième trimestre et +8,2% sur les neuf premiers mois de l'année. « Nous continuons à déployer la stratégie d'élargissement de notre fonds de commerce à de nouveaux clients, notamment dans l'e-commerce, et de déploiement géographique en Europe » déclare Eric Hémar, le pdg du prestataire français spécialisé dans la logistique contractuelle. Parmi les nouveaux dossiers signés ou démarrés durant le trimestre figurent un nouvel entrepôt Carrefour à Aulnay (60.000 m²) pour gérer les flux brasserie et épicerie à destination des hypermarchés, supermarchés et magasins de proximité de la région parisienne, et une nouvelle plate-forme aux Pays-Bas pour une chaîne de magasins spécialisée dans l'électronique et l'électro-ménager grand public. ID Logistics va également démarrer en novembre la montée en charge d'un entrepôt en Russie qui traitera la nouvelle activité e-commerce 24/7 de l'entreprise de téléachat Shop&Show. A terme, cette plate-forme est conçue pour traiter 10.000 commandes par jour à destination de l'ensemble du territoire russe. JLR
Photo : Eric Hémar, pdg d'ID Logistics
 
 
 
 
Stockage /
rayonnage
Diplex étend
sa gamme en
investissant
sur son site
isérois
Le fabricant et installateur de matériel de stockage Diplex a investi un demi-million d'euros dans de nouveaux équipements industriels pour son usine de Moirans. Fondée en 1974, et reprise il y a cinq ans par trois salariés, l'entreprise iséroise est l'une des rares du secteur à pouvoir encore afficher « Fabriqué en France » sur sa gamme, qui s'étend des différents types de rayonnage (léger, mi-lourd et à palettes) aux plateformes et mezzanines, et autres cantilevers. En l'occurrence, sa nouvelle ligne de profilage de bandes galvanisées permet de réaliser sept nouveaux profils, contre deux pour l'ancienne, d'où la possibilité de développer son offre de rayonnage tubulaire et semi-lourd. L'autre équipement, un robot de soudage polyvalent, présente un avantage pour la production de lisses longues, notamment pour son nouveau rayonnage mi-lourd ProfilRAC. Plus performant et plus économique, celui-ci cible particulièrement les entrepôts de stockage de l'industrie ou du e-commerce. Diplex compte d'ailleurs parmi ses clients aussi bien Amazon que Zodiac Aerospace, ou les enseignes Intermarché et Biocoop. Avec ses 45 collaborateurs et des agences commerciales à Moirans, Paris et Dijon, l'entreprise a réalisé l'an dernier près de 9 M€ de CA. MR
 
   
  Les investissements réalisés par Diplex ont notamment permis d'ajouter à sa gamme le rayonnage mi-lourd ProfilRAC.  
   
 
WMS
BK Systèmes
rassemble
ses équipes

Auparavant dispersées sur deux sites, les équipes de
BK Systèmes sont désormais rassemblées sur pas moins de 1.800 m² au nouveau siège social de l'éditeur et intégrateur de Speed WMS situé à Vaulx-Milieu, à quelques kilomètres de son ancienne adresse à La Verpillière. Placé stratégiquement entre les communes bien connues de la logistique que sont l'Isle-d'Abeau et Saint-Quentin-Fallavier, le nouveau siège de BK Systèmes est en façade autoroutière, à proximité immédiate d'une sortie sur l'A43, à 15 minutes du hub de Saint-Exupéry. « L'année dernière, nous avons fait plus de 47 % de croissance, et nous poursuivons sur cette dynamique à deux chiffres cette année. Je voulais du confort et de la convivialité pour mes collaborateurs, une meilleure accessibilité et disponibilité pour nos clients. Avec ce nouveau siège social, nous pouvons accueillir confortablement une centaine de personnes, ce qui nous laisse une marge de développement sur la région lyonnaise » a déclaré François Biesbrouck, le président de BK Systèmes. JLR
Photo : François Biesbrouck, le président
de BK Systèmes
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Uber
s'intéresse
aux semi-
remorques
Uber Technologies se lance dans la location de semi-remorques avec chauffeurs. Le groupe californien vient de créer une filiale Powerloop, censée mettre en relation les petits transporteurs et les expéditeurs. Les artisans disposant d'une petite flotte de camions ne sont pas habituellement en contact avec les grands. Mais pour 25$ par jour, Powerloop établit la liaison. Objectif : créer un réseau pour l'instant dans l'Etat du Texas... qui devrait s'étendre l'an prochain aux Etats voisins puis à l'ensemble des Etats-Unis. Le camionneur dépose son fret à destination. Il repart très vite avec une remorque pré-remplie. Ce qui lui permet de gagner du temps. Les américains appellent cela le système « drop and hook ». Powerloop est rattaché à une autre filiale d'Uber, Freight, qui déjà joue les intermédiaires virtuels entre transporteurs et expéditeurs. Le fabricant de bières Anheuser Busch est un des premiers clients de Powerloop. La nouvelle filiale dispose déjà, selon Uber Technologies, de plusieurs centaines de camions. CCT  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias
Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
24 octobre 2018

NOVEMBRE 2018

Vendredi
9
Matinée ORACLE
« Le TMS
au coeur de la
Supply Chain
digitale »

Partenaires :
Deloitte et
SCMagazine
Avec la participation
du Groupe SEB
De 8h30 à 11h30
Hôtel de Sers
Paris 8e

NOVEMBRE 2018

Mardi 13
Séminaire APTOS
Thinking Retail
Forum Paris
« Réconcilier
la Demande,
la Planification
et la Créativité »

De 9h à 14h
Hôtel de Sers
Paris 8e

NOVEMBRE 2018

Mardi 27
CITWELL
Table ronde agroalimentaire
avec HM CLAUSE,
JACQUET BROSSARD,
LESIEUR et
MALTEUROP
« Filières
agroalimentaires :
quels enjeux
Supply Chain
et opportunités
pour demain ? »

De 8h30 à 11h30
Hub Lab,
Paris 8e



DÉCEMBRE 2018

Du mardi 5
au vendredi 7
Salon SIMI
« Le rendez-vous
de l'immobilier
d'entreprise »

Palais de Congrès
Porte Maillot
Paris 16-17e


Mardi 11 et
Mercredi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1