Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Nomination
Frédéric
Beltoise à la
direction des
opérations de
Made.com
Depuis qu'il a pris la direction des opérations de Made.com
en mai dernier, Frédéric Beltoise fait la navette entre Paris
et Londres, où a été fondé en 2010 ce spécialiste du mobilier design en ligne. A ce poste nouvellement créé, il pilote à la fois les opérations internationales et le service client de cet acteur au modèle verticalement intégré : l'ensemble des meubles et articles de décoration distribués sont dessinés en interne ou en collaboration avec une centaine de designers, leur production étant réalisée par des fabricants partenaires à la fois en Europe et en Asie. En 2017, le CA de Made.com a approché les 150 M€, tandis que son internationalisation se poursuit, avec son récent lancement sur le marché espagnol, le neuvième en Europe. Pour étayer ses ambitions, la société a notamment levé 40 M£ au printemps (environ 45 M€) et entrepris de structurer ses opérations, d'où le recrutement de Frédéric Beltoise. Agé de 46 ans, celui-ci est diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, agrégé de génie civil, et titulaire d'un master de Paris Dauphine en logistique. Après des débuts dans l'enseignement supérieur en 2001, il a rejoint trois ans plus tard le cabinet de conseil en SCM Newton Vaureal. Puis la Fnac en 2004, d'abord à la direction des projets SC et SAV de la Fnac, puis comme directeur services et support commercial, intégrant ainsi le comité de direction du groupe. Depuis le début 2015, il exerçait chez Vente-privee.com, recruté comme directeur flux et qualité Europe, avant d'en devenir directeur Supply Chain pendant 3 ans. (voir son interview en fin de newsletter). MR
Photo : ©Made.com
 
   
 
 
 
Ferroutage
Une nouvelle
autoroute
ferroviaire
entre Calais
et Turin
La cinquième autoroute ferroviaire commercialisée par Viia (groupe SNCF Logistics) est désormais opérationnelle, entre Calais et Orbassano, près de Turin en Italie. Son inauguration a eu lieu à Calais hier en présence d'Elisabeth Borne, la ministre chargée des Transports, Guillaume Péppy, président du directoire de SNCF et Thierry Le Guilloux, le président de VIIA. Pour l'instant, l'offre devrait se limiter à un aller-retour par jour assuré, par Fret SNCF côté français et Mercitalia côté italien, mais elle pourrait passer à deux aller-retour d'ici à la fin 2019. La technologie de ferroutage utilisée est Lohr Railway System développée par l'entreprise alsacienne Lohr, qui équipe déjà cinq autres autoroutes ferroviaires, dont l'Autoroute Ferroviaire Alpine, lancée à titre expérimental en 2003. Selon Lohr, son système de ferroutage a permis le transport ferroviaire de plus d'un million de semi-remorques et économisé plus de 1,4 millions de tonnes d'émissions de CO2. JLR  
   
 
 
 
Crowdshipping
Jwebi cherche
à surfer
sur la vague
des cadeaux
de Noël
Créée en 2014 par Asma Ben Jemaa et Bayrem Foudhaili, la plateforme collaborative Jwebi (qui signifie mon courrier en dialecte tunisien) a démarré pour répondre aux besoins d'envoi urgent à l'international de colis et de documents administratifs pour les communautés d'expatriés. Mais depuis, la cible s'est considérablement élargie : à l'approche des fêtes de fin d'année, Jwebi se positionne ainsi comme une alternative efficace face aux acteurs traditionnels de la messagerie express, même si ceux-ci ont fortement musclé leur réseau ces dernières années. Son argumentaire se base sur la rapidité : pour les cadeaux à envoyer en urgence, il suffit de se connecter sur la plate-forme, de renseigner la ville de départ et le lieu d'expédition du colis, et de choisir dans la liste de voyageurs (en France comme à l'étranger) qui partent le jour même ou le lendemain, en voiture ou en avion. La négociation du prix et l'organisation de la collecte est effectuée via la messagerie Jwebi. Si le voyageur accepte la commande, l'expéditeur procède au paiement sécurisé sur la plate-forme et l'argent reste bloqué dans un compte jusqu'à confirmation de la livraison (les colis sont également assurés contre la casse et le vol). Par ailleurs, un système de notation permet d'évaluer toutes les transactions. Selon Jwebi, il est ainsi possible d'économiser jusqu'à 70% sur les frais d'expédition, en France ou vers l'étranger (Tunis, New-York, Londres, Montréal, Casablanca figurent parmi les destinations les plus populaires sur le site). Cette plate-forme de « crowdshipping « peut même aller jusqu'à proposer du « crowdshopping » en demandant au voyageur d'acheter des articles et cadeaux introuvables en France et de les ramener dans ses bagages. Jwebi, dont l'ambition est de poursuivre son expansion à l'international, va bientôt lancer une version en langue anglaise de son site. JLR  
   
  Asma Ben Jemaa (au premier plan) et Bayrem Foudhaili, les deux co-fondateurs de Jwebi  
 
 
 
Engins de
manutention
Still marie
tracteur
et chariot
frontal avec
le LTX-FF
Le fabricant d'appareils de manutention Still propose
un tracteur doté de fourches repliables et élevables.
Ciblant les entrepôts et structures de production à la recherche de polyvalence et de gains de place, le LTX-FF permet de déplacer des charges de 5 tonnes à une vitesse de 13 km/h en mode tracteur et de stocker/déstocker des charges d'une tonne à une hauteur de 1,75 m en mode chariot frontal. Ses fourches se déplient et se replient via une simple pression sur un bouton. D'une largeur de 80 cm et affichant un rayon de giration de 1,5 m, ce tracteur multifonction est aussi doté d'un plancher surbaissé, d'un siège rabattable et du système de régulation de vitesse en courbe CSC (Curve Speed Control). Coté options, il donne notamment accès à des feux de jour à LED et aux systèmes d'alerte visuelle pour piétons Safety Light et Safety Light 4Plus. AD
 
   
 
Nominations
Deux
promotions
internes
chez Stef
Suite au départ à la retraite de Serge Capitaine, qui occupait le poste de directeur général délégué du groupe, le groupe Stef a promu Marc Vettard au poste de directeur général adjoint du groupe et Vincent Fromage à celui de directeur commerce et marketing ainsi que membre de son comité exécutif. Marc Vettard dirige désormais l'ensemble des activités en température dirigée du prestataire en France et Vincent Fromage prend en charge l'animation des activités commerciales et marketing en Europe. Les deux responsables ont fait toute leur carrière chez Stef. Titulaire d'un Master en transport et logistique de l'Université de Lyon, Marc Vettard a exercé pour le groupe en Italie et en France, et était dernièrement en charge de ses activités transport en France. Vincent Fromage, titulaire d'un DESS de la Toulouse School Management et d'un MBA d'HEC Paris, y a occupé pour sa part différents postes opérationnels et commerciaux, notamment en Espagne. Il était dernièrement directeur général de sa business unit RHD (Restauration Hors Domicile). AD  
   
  Marc Vettard et Vincent Fromage,
respectivement directeur général adjoint et
directeur commerce et marketing du groupe Stef.
 
 
 
 
Interview
(suite
de la brève
de Une)





« Le modèle de Made.com repose moins
sur l'importance des stocks
que sur un lead time maitrisé »
 
Désormais à la tête des opérations de Made.com, Frédéric Beltoise nous livre la feuille de route de son organisation, qui mobilise environ 80 des 350 collaborateurs de l'entreprise

Supply Chain Magazine : Quelle est désormais
votre rôle chez Made.com ?

Frédéric Beltoise :
Je pilote à la fois l'approvisionnement des produits, sachant qu'environ les deux tiers sont fabriqués en Asie, et leur distribution sur neuf marchés européens [Royaume-Uni, Irlande, France, Allemagne, Autriche, Suisse, Pays-Bas, Belgique et désormais Espagne], tout en veillant à l'expérience client, dont Made.com s'efforce de faire un atout différenciant. L'enjeu est d'assurer à l'entreprise les moyens de tenir son rythme de croissance d'environ 40% par an. Nous devrions ainsi livrer près de 2 M de produits cette année, qu'il s'agisse de meubles ou d'articles de décoration.

SCMag : Comment s'organise cette supply chain
en Europe ?

F. B. :
Elle s'articule entre deux organisations, l'une pour les iles britanniques, l'autre pour l'Europe continentale, sachant que le modèle de Made.com repose moins sur l'importance des stocks que sur un lead time maitrisé. Et son catalogue s'enrichit et se renouvèle en permanence : il compte actuellement environ 4.500 références, avec plusieurs dizaines de nouveautés proposées à la vente chaque semaine. Notre agilité repose notamment sur les capacités de cross-docking et de stockage de nos prestataires logistiques, qui totalisent à ce jour de 45.000 m² répartis des deux côtés de la Manche. Au Royaume-Uni, nous avons deux partenaires, l'un en charge des gros produits d'ameublement, l'autre des plus petits produits, tandis qu'en France nous travaillons avec Viapost, sur un site à Hénin-Beaumont. Ces capacités ont déjà doublé en deux ans et vont continuer de s'accroître avec l'ouverture au premier trimestre 2019 d'un plus vaste entrepôt au Royaume-Uni, puis en 2020 d'un autre dédié aux petits produits sur le continent, où nous avons de fortes ambitions de développement.

SCMag : Quels sont les moyens mobilisés
pour les livraisons ?

F.B. :
Suivant la taille des produits, nous travaillons soit avec des spécialistes de la livraison en binôme, soit dans une logique de colis. Pour mieux maitriser cette expérience client et proposer des solutions plus en phase avec les attentes de nos clients, nous allons développer des flottes dédiées aux couleurs de Made.com, dont les livreurs feront office d'ambassadeurs de la marque. Ce sera le cas d'ici la fin de l'année en région parisienne, en s'appuyant sur le spécialiste du meuble Vir Transport, puis à Londres d'ici la fin du premier trimestre 2019, ce volet étant en phase d'appel d'offres. Mais c'est aussi la technologie et les algorithmes qui nous permettent de proposer des délais de livraison plus courts que d'autres concurrents sur ce créneau de l'ameublement, sachant que proposer la livraison d'un canapé sous 15 jours implique qu'il soit déjà en chemin. Propos recueillis par Maxime Rabiller
Photo : Frédéric Beltoise, MADE.com
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Alibaba entend
importer
200 Mr$ de
marchandises
sur 5 ans

D'ici 2023, le groupe Alibaba s'engage à accompagner l'importation en Chine de 200 milliards de dollars de marchandises, a annoncé mardi son CEO Daniel Zhang, à l'occasion de son « Global Import Leadership Summit ». « La globalisation est l'un des leviers de croissance à long terme les plus critiques pour Alibaba », a-t-il indiqué, en soulignant le rôle que le groupe entend jouer dans le développement des infrastructures d'une économie digitale globalisée ouvrant la possibilité de commercer à tous les pays. D'ailleurs pour tenir l'objectif annoncé, la plateforme dédiée au commerce cross-border du groupe, Tmall Import & Export, devrait s'ouvrir à des marchandises sourcées dans plus de 120 pays et régions, contre 75 actuellement. Et le nombre de catégories de produits concernés devrait quant à lui passer de 3.900 à 8.000. Tous les profils d'entreprises sont susceptibles de s'embarquer dans l'aventure en Chine avec Alibaba ou l'une de ses entités, comme le font déjà des géants comme Procter & Gamble, Nestlé, ou le brésilien JBS en misant sur les appétits de consommation de la classe moyenne chinoise. En fait, cet engagement d'Alibaba s'inscrit dans la stratégie de l'Etat chinois, présentée la veille par le président Xi Jiping en ouverture de la China International Import Expo (en marge de laquelle était organisé l'événement du e-commerçant). Celui-ci avait annoncé que sur les 15 ans à venir, les importations chinoises de marchandises et de services devraient respectivement dépasser 30.000 et 10.000 milliards de dollars. Notons qu'en 2017, ces importations avaient atteint 1.840 milliards, en croissance de près de 16% sur un an. MR
Photo : Daniel Zhang, CEO d'Alibaba Group
 
 

Europe
CCEP
a transformé
sa SC Finance
avec Board
Coca-Cola European Partners est le plus gros embouteilleur mondial de Coca-Cola : 11,1 Mds € de CA, 14,2 Mds de litres vendus par an à 300 M de consommateurs dans 13 pays européens. L'entreprise, dont le siège européen est basé à l'ouest de Londres, a déployé un projet de transformation digitale de son process Supply Chain Finance en mettant en place la plate-forme de l'éditeur suisse Board International pour la planification intégrée et les prévisions sur un périmètre très large : production (48 usines), logistique (85 entrepôts), et distribution de boissons fraîches (via les distributeurs automatiques). Outre l'amélioration des échanges entre les différentes équipes, la solution de Board lui a permis notamment de combiner les aspects financiers et opérationnels dans les analyses, les opérations de planification et de prévision, et les possibilités de simulations proposées par la plate-forme. Le process de Supply Chain Finance s'est considérablement simplifié puisque seuls 10% des données entrantes, considérées comme étant spécifiques selon les marchés, sont traitées 100% manuellement. JLR
Photo : ©JL Rognon
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
7 novembre 2018

NOVEMBRE 2018

Vendredi
9
Matinée ORACLE
« Le TMS
au coeur de la
Supply Chain
digitale »

Partenaires :
Deloitte et
SCMagazine
Avec la participation
du Groupe SEB
De 8h30 à 11h30
Hôtel de Sers
Paris 8e

NOVEMBRE 2018

Mardi 13
Séminaire APTOS
Thinking Retail
Forum Paris
« Réconcilier
la Demande,
la Planification
et la Créativité »

De 9h à 14h
Hôtel de Sers
Paris 8e

Mardi 27
CITWELL
Table ronde agroalimentaire
avec HM CLAUSE,
JACQUET BROSSARD,
LESIEUR et
MALTEUROP
« Filières
agroalimentaires :
quels enjeux
Supply Chain
et opportunités
pour demain ? »

De 8h30 à 11h30
Hub Lab,
Paris 8e


Jeudi 29
Conférence B2G
« Réussir la
mise en place
d'un processus
S&OP de
manière  efficace
et pérenne »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 12h30
Hôtel
Prince de Galles
Paris 8e



DÉCEMBRE 2018

Du mercredi 5
au vendredi 7
Salon SIMI
« Le rendez-vous
de l'immobilier
d'entreprise »

Palais de Congrès
Porte Maillot
Paris 16-17e


Mercredi 5
Webinaire Colibri
« Demand &
Supply Planning :
comment réussir
sa transition
d'Excel vers
un outil
du marché »

De 11h30 à 12h15


Mardi 11 et
Mercredi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1



JANVIER 2019

Jeudi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 8 dossiers
finalistes,
retenus par
le Jury des Rois
seront présentés
en public »
Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e
Participation gratuite
Inscriptions
début décembre


PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Jeudi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Cirque d'Hiver
Bouglione
Paris 11e

PARTENAIRES
AUX ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN