Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Etat
d'urgences



Parmi les pistes de réponse aux violentes émeutes du week-end dans la capitale, notre ministre de l'Intérieur a évoqué samedi le retour de l'état d'urgence. Loin de moi l'idée de lancer le débat sur l'efficacité d'une telle mesure, si elle était prise. Mais de quelle urgence s'agit-il ? Evidemment qu'il semble sensé de parer au plus pressé et de préserver l'ordre public, mais la question posée au pouvoir politique est surtout de trouver très vite comment répondre durablement à deux autres grandes urgences contradictoires. Il y a d'un côté l'appel de détresse des gilets jaunes face aux taxes supplémentaires sur le carburant fossile, et de l'autre le signal d'alarme de la planète, dont on s'est aperçu récemment qu'elle aurait déjà pris +1°C. Alors que la Cop24 vient de s'ouvrir en Pologne, comment la France pourrait-elle rester crédible dans sa position de leader dans la lutte contre le réchauffement climatique depuis les accords de Paris tout en lâchant du lest sur sa politique d'augmentation de la taxation des émissions de CO2 ? On voit bien que le président est coincé entre la micro-économie du bouclage des fins de mois et la macro-écologie du sauvetage de la planète.Et pourtant, il faudra bien qu'il trouve vite car les effets dévastateurs des barrages filtrants, tant sur l'activité de nombreux entrepôts que sur le commerce juste avant les fêtes de fin d'année, s'étendent déjà à la macro-économie. La semaine dernière, sa réponse avait été d'ouvrir le dialogue mais sans changer le cap de la transition écologique. Ce qui, en caricaturant, pouvait être interprété par les gilets jaunes comme : « si vous ne voulez plus payer trop cher votre carburant, achetez une voiture électrique ». Cela me fait un peu penser à la phrase de Marie-Antoinette : « qu'ils mangent de la brioche ! ». Espérons que la comparaison s'arrête là... Jean-Luc Rognon
 
 
 
 
Automatisation
4Murs gagne
du temps
et de la place
avec son
AutoStore


L'installation d'un système automatisé de préparation de commandes de type « goods-to-man » sur son entrepôt de 1.000 m2 à Marly-en-Moselle, près de Metz, n'a pas contraint le spécialiste de la décoration murale et d'intérieur 4Murs à pousser les murs, bien au contraire. Mise en production à la fin février 2018, la solution Autostore (créé par la société Hatteland) a été intégrée par Egemin/Dematic. Elle comporte une structure de stockage de bacs empilés sur 13 niveaux (avec une capacité totale jusqu'à 23.000 bacs), sillonnée par 10 robots qui prélèvent par le haut, en fonction des commandes, les bacs correspondants pour les envoyer vers les postes de préparation de commandes. 4Murs en a profité pour passer en deux mois de la version client/serveur du WMS Reflex de Hardis (utilisée depuis 2014) vers Reflex WMS Web, avec quelques développements pour assurer le pilotage du système automatisé (picking et réapprovisionnement des bacs). « Dematic pouvait nous proposer un WCS, mais nous ne voulions pas rajouter une couche informatique supplémentaire » nous a confié Yan Beaudoing, chef de projet logistique chez 4Murs. Pour 4Murs, la décision d'installer un tel système était motivée par la nécessité d'accélérer la préparation des commandes à l'unité pour accompagner son virage stratégique, initiés depuis plusieurs années d'étendre progressivement aux produits de décoration intérieure l'offre de ses 120 boutiques et de son site-commerce. Objectif atteint puisque le nombre de colis préparés à l'heure a doublé (350 colis/h), au-delà même des attentes (320 colis/h). Mais le projet a eu une autre conséquence : la réduction de l'espace de stockage pour les articles de petite taille (textile, décoration et accessoires) a permis non seulement d'augmenter de 50% le nombre de fournisseurs (5.0000 à 6.000 références actuellement), mais également de réduire de quatre à trois le nombre d'entrepôts utilisés dans la région par 4Murs, tous regroupés désormais à Marly-en-Moselle. 4Murs étudie maintenant la possibilité de traiter avec Autostore son activité e-commerce, jusqu'à présent dans un entrepôt séparé. Quant aux effectifs des entrepôts, il n'ont pas été réduits. L'entrepôt dans lequel est installé l'Autostore, qui a démarré avec 5 personnes, en compte désormais 9. « Nous avons réorganisé le processus de réception, avec davantage de tâches de tri, de mise en bac, et des opérations d'antivolage » explique Yan Beaudoing. JLR
Photo : Yan Beaudoing, chef de projet logistique
chez 4Murs
 
   
   
 
 
 
Conseil
Etyo étoffe sa
nouvelle équipe
Intralogistics
Solutions
Mi-octobre, le cabinet de conseil en développement immobilier industriel et logistique Etyo avait annoncé le recrutement de Linda Tempestini afin d'élargir sa palette d'expertise aux questions de l'automatisation en entrepôt, en tant qu'Intralogistics Solutions Manager (voir NL n°2793). Cette nouvelle offre de conseil et d'accompagnement à la mise en œuvre (AMO) de systèmes mécanisés ou robotisés se structure avec le recrutement de deux nouveaux collaborateurs. Nommée Business Developer, Amira Touahri sera chargée de son développement commercial, sachant qu'elle rejoint Etyo après de précédentes expériences en matière de lancement de nouveaux produits, notamment chez Renault et Securitas Direct. De son côté, Benjamin Letarouilly arrive comme Senior Project Manager et renforce l'expertise du cabinet en matière de process automatisés. Il a notamment exercé comme responsable Méthodes & QSE chez Sogal SN puis comme chef de projet Méthode dans l'automatisation des flux logistiques internes de l'équipementier automobile Magneti Marelli. Ensuite en septembre 2014, il avait rejoint le monde du conseil comme consultant SC chez JLL Supply Chain Logistics Solutions, et élargi sa vision des enjeux aux questions immobilières. Son rôle sera de veiller au bon déroulé de chaque projet, de la conception à la réalisation. Dans un communiqué le président d'Etyo, Alexandre Sterlin salue « la création de cette véritable équipe, capable à la fois de conquérir de nouveaux projets et d'assurer la meilleure des prestations auprès des clients, utilisateurs et investisseurs, sur leurs grands projets de mécanisation et de robotisation ». Notons que cette équipe Intralogistics Solutions nouvellement constituée sera présente sur le stand d'Etyo lors de Supply Chain Event (C28), qui se tient Porte de Versailles les 11 et 12 décembre prochains. MR  
   
  De gauche à droite : Amira Touahri,
Benjamin Letarouilly
et Linda Tempestini
 
 
 
 
Prestataires
logistiques
Kuehne + Nagel
lance myKN
Afin de faciliter les opérations de cotations, réservations, suivis d'expéditions et recherches d'informations de ses clients, le commissionnaire de transport et logisticien Kuehne + Nagel lance la plateforme digitale myKN. Remplaçant l'actuelle solution Control Center, elle centralise l'intégralité de ces fonctionnalités, ses utilisateurs pouvant y effectuer des cotations, y réserver des espaces, y suivre leurs expéditions et se renseigner sur les services du prestataire. La plateforme permet notamment de découvrir les possibilités offertes par le prestataire en matière de fret maritime via son outil Sea Explorer, intégré à myKN (voir NL n°2816). « Notre ambition est de fournir à nos clients tout ce dont ils ont besoin pour planifier et gérer leurs expéditions le plus simplement possible », indique Detlef Trefzger, CEO de Kuehne + Nagel International AG. La plateforme devrait aussi s'enrichir d'outils interactifs et collaboratifs. AD  
   
 
 
 
Immobilier
logistique
Logicor
s'implante
à Lyon

Pour être au plus près de ses clients des régions
Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte-d'Azur, le spécialiste en immobilier logistique Logicor a ouvert en septembre dernier un bureau commercial à Lyon.
Y sont notamment rattachés des clients tels que Spartoo.com, Castorama, Maisons du Monde, Geodis, Rexel ou XPO Logistics, sachant que Logicor dispose sur les territoires concernés d'un portefeuille de 813.000 m² de sites, soit juste un peu moins qu'en Ile-de-France (1 M de m²).
Ce bureau lyonnais opérationnel depuis début septembre est dirigé par Emmanuel Quentin, en tant que directeur asset management Logicor Lyon, et à compter du 1er janvier prochain, il sera assisté de Guillaume Heemeryck, asst manager L'équipe est responsable d'un territoire s'étendant d'Orléans à Marseille. AD
Photo : Emmanuel Quentin, directeur asset management Logicor Lyon.
 
 
 
 
Nomination
Amber Road
renforce
son équipe
avant-vente
en Europe

L'éditeur de solutions cloud de gestion du commerce international Amber Road a recruté Bruno Touzé comme solutions consultant Europe. Titulaire d'un DUT en ingénierie électrique et d'un Master en électronique, ingénierie électrique et automatisation, il a plus de 25 ans d'expérience dans le développement et l'implémentation de solutions logicielles dans le transport et la logistique. Avant de rejoindre Amber Road, il exerçait comme senior projet manager ERP chez l'éditeur Unit4, poste qu'il a occupé après avoir notamment travaillé pendant 2 ans comme senior projet manager/solution architect pour le portail dédié à la logistique et au e-commerce GT Nexus et avoir exercé pendant près de 15 ans chez l'éditeur JDA Software, occupant diverses fonctions stratégiques chez ce dernier (directeur assurance qualité, notamment). Il a aussi été chef de projet/ingénieur d'affaires au sein du département automatisation de Spie Batignolles et ingénieur d'affaires senior chez GTMH (désormais Engie Ineo). AD
Photo : Bruno Touzé, solutions consultant Europe
chez Amber Road
 
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Suisse
Stef se dote
d'un
nouveau site
bi-température
En fin de semaine dernière, le groupe Stef a inauguré un nouveau site logistique dédié aux produits alimentaires frais et surgelés à Kölliken, le long de l'autoroute reliant Zurich à Berne. Ce nouvel entrepôt bi-température de 8.500 m² pour 18.000 emplacements palettes a été conçu par la filière immobilière du groupe, Immostef, et constitue la « pièce maîtresse du dispositif mis en place pour accompagner le développement de nos clients en Suisse alémanique », a indiqué Stanislas Lemor, le DG délégué du leader européen du transport et de la logistique sous température contrôlée. Stef Kölliken s'adresse évidemment aux nombreux acteurs locaux de l'agroalimentaire, afin de mieux desservir les plates-formes de la grande distribution et des grossistes sur l'ensemble du territoire suisse, mais Stef entend aussi en faire une tête de pont pour ses clients européens souhaitant se développer dans le pays et pour ses clients suisses visant les marchés de l'ouest et du sud de l'Europe. La première référence annoncée est le numéro un helvétique du lait, Emmi, avec lequel Stef a créé en 2016 un réseau conjoint de logistique et de distribution. A ce stade, Stef Kölliken emploie 50 collaborateurs, dont 30 nouveaux, mais d'ici trois ans, pas moins de 70 supplémentaires sont annoncés. Son exploitation est certifiée IFS Logistique et Bio, compte tenu du haut niveau d'exigence en termes de production de froid, d'isolation et d'économie d'énergie. Ce nouveau site confirme enfin la volonté de Stef de poursuivre son développement dans ce pays où sa présence remonte à 1927, et où la mise en service d'un 5e site est d'ores et déjà annoncée pour le 1er trimestre 2019, à Givisiez. Ce 3e site en Suisse Romande, avec ceux de Bussigny et Satigny, s'ajoutera au site alémanique de Kölliken, et à celui de Cadenazzo en Suisse italienne. MR  
   
  De gauche à droite : Mario Schegner, maire de Kölliken, Stanislas Lemor, DG délégué de Stef, Michel Christe et Pierre-Alain Frossard, respectivement président du Conseil d'Administration et directeur de Stef Suisse. ©STEF/Axel Killian  
   
 

Corée du Sud
Hyundai Glovis
automatise
ses opérations
Après avoir ouvert un centre de recherche en logistique en juillet dernier, le logisticien automobile Hyundai Glovis a décidé d'automatiser une partie de ses processus. A commencer par les stations d'emballage des lots de composants semi-assemblés de ses entrepôts d'Ulsan et Asan, en Corée du Sud. Selon Hyundai Glovis, le système est capable de classifier les composants reçus puis de les diriger vers des robots palettiseurs qui les placent ensuite dans des boites en carton, boites qui sont ensuite envoyées vers les différentes usines que compte sa maison-mère, le groupe Hyundai Kia. Si le système doit réduire la pénibilité du travail, il permet surtout d'économiser quatre à cinq minutes par palette, soit quelque 5.600 heures par an comparé à l'ancien processus manuel. Sur le site d'Ulsan, qui produit chaque année 94.000 emballages en carton, la production des emballages a également été entièrement automatisée avec à la clef une économie annuelle de 3.600 heures de travail. PM
Source : Automotive Logistics
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
3 décembre 2018

DÉCEMBRE 2018

Du mercredi 5
au vendredi 7
Salon SIMI
« Le rendez-vous
de l'immobilier
d'entreprise »

Palais de Congrès
Porte Maillot
Paris 16-17e

DÉCEMBRE 2018

Mercredi 5
Webinaire Colibri
« Demand &
Supply Planning :
comment réussir
sa transition
d'Excel vers
un outil
du marché »

De 11h30 à 12h15

DÉCEMBRE 2018

Mardi 11 et
Mercredi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« La Supply
Chain digitale »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1



JANVIER 2019

Jeudi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 8 dossiers
finalistes,
retenus par
le Jury des Rois
seront présentés
en public
et programme
de la journée »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e
Participation gratuite
Inscriptions
dès aujourd'hui

PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Jeudi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Cirque d'Hiver
Bouglione
Paris 11e

PARTENAIRES
AUX ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN