Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Parfumerie
A-sis orchestre
l'automatisation
chez
Christian Dior

Parfums Christian Dior a changé de WMS en renouvelant sa confiance à A-sis sur son centre international de distribution de Saint-Jean-de-Braye, près d'Orléans, et en migrant du WMS LM7 à sa solution LMxT de gestion d'entrepôt et de flux pour les grandes entreprises. Ce déploiement s'inscrit dans une collaboration initiée il y a 15 ans mais aussi dans une évolution plus globale des outils et process engagée en 2017 sur ce site qui expédie chaque jour plusieurs milliers de commandes aux quatre coins du monde. Christian Dior a notamment poussé le curseur de l'automatisation au-delà de la mécanisation historique d'une partie de la préparation via des convoyeurs et machines d'emballages intégrés par Savoye, la maison-mère d'A-sis. Reste que pour la nouvelle installation de stockage et de préparation de commandes en goods-to-man, c'est Knapp qui avait été retenu avec un vaste système à navettes alimentant huit postes de préparations et pas moins de trois robots poly-articulés (voir NL n°2771). A-sis fait toutefois valoir que LMxT gère et orchestre l'ensemble des flux, depuis l'entrée des marchandises jusqu'à l'expédition des commandes, et que son module WCS pilote les équipements déployés à l'époque par Savoye, tandis que la solution Kisoft de Knapp pilote l'installation la plus récente. Par ailleurs, le module LM Label de la suite LMxT prend en charge la partie éditique et transport, et il est prévu d'intégrer LM Tracking, le portail web permettant d'assurer la traçabilité des livraisons. En fait, cette collaboration entre Christian Dior et A-sis a donné lieu à un véritable « core model » : LMxT a également été déployé sur la plateforme régionale de distribution du parfumeur à Singapour, elle aussi dotée d'un système goods-to-man.
« Mettre en place une solution globale et duplicable a permis une meilleure implication des équipes, facilité la maintenance des systèmes et des outils et ainsi augmenté l'efficience de la supply chain internationale de notre client »,
indique Brice Pozzoli, responsable Développement International A-sis. En revanche, sur de plus petites plateformes de distribution de la zone Asie-Pacifique ou au Mexique, c'est le WMS Magistor d'A-sis qui est utilisé. MR
 
   
  Plusieurs systèmes automatisés cohabitent sur le site orléanais, mais l'ensemble est orchestré par LMxT. ©DR  
 
 
 
Gilets Jaunes
Les fédérations
pro de TRM
veulent annuler
les pénalités
de retard
de livraison
Rendre irrecevables les pénalités pour retard de
livraison au regard des circonstances exceptionnelles
de barrages filtrants et blocages liées au mouvement des
« gilets jaunes ». C'est l'une des propositions de mesures supplémentaires de soutien exceptionnelles et prioritaires des entreprises de TRM en difficulté qui ont été faites hier par les organisations du transport routier (FNTR, TLF, OTRE) à la ministre des Transports Élisabeth Borne, et à la secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances Agnès Pannier-Runacher. Les autres propositions de fédération professionnelles concernent notamment des mesures de soutien immédiat à la trésorerie des entreprises (dont l'anticipation du remboursement semestriel de TICPE ainsi que le décalage de trois mois des contrats de leasing ou de crédit-bail), la sécurisation des contentieux liés à la surfacturation des péages, ou encore la neutralisation des contrôles sur les temps de conduite et de travail pour la période des manifestations. De leur côté, les ministres ont fait part de leur « pleine solidarité avec les entreprises et leurs conducteurs qui ont été victimes d'agressions et de dégradations délibérées sur certains barrages routiers » et ont rappelé que les mesures annoncées le 27 novembre par Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, pour accompagner les conséquences économiques du mouvement des Gilets jaunes ont été mises en oeuvre et s'appliquent au secteur du transport routier, avec un dispositif d'accompagnement piloté par les DIRECCTE dans chaque région. de nouvelles mesures seront discutées lors d'un nouveau point de situation, qui devrait être réalisé dans le courant du mois de janvier. JLR
 
 
IoT
Stimio boucle
sa première
levée de fonds
et dévoile
ses projets
2019

Start-up nantaise spécialisée dans la conception, la production et la commercialisation d'objets connectés IoT pour les activités B-to-B, Stimio a levé 1,3 M€ auprès de la société de capital-risque CM-CIC Innovation. L'opération doit lui permettre notamment de se développer à l'international et d'enrichir son portefeuille de solutions métiers. « Nous souhaitons surtout nous développer au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie, et nous avons l'intention de proposer aussi dès cette année uen solution métier dédiée aux marchés utilités », précise David Dorval, président de Stimio. Sur le nouvel exercice, l'entreprise a en outre l'intention de commercialiser ses solutions en mode locatif. Depuis sa création en 2014, l'entreprise a développé, d'une part, une plateforme matérielle de base qui permet de déployer rapidement des prototypes ou des PoC en donnant rapidement accès à divers capteurs et solutions de connectivité type Bluetooth, GPS et réseaux LoRa ou Sigfox (Stim-Mod), et d'autre part, des solutions métiers complètes destinées aujourd'hui au marché du ferroviaire (Stim-Train) et à celui de la logistique (Stim-Track). Les utilisateurs de cette dernière sont pour l'essentiel des prestataires logistiques qui l'exploitent surtout pour assurer un suivi des conditions de transport de leurs actifs. Le portefeuille clients de la start-up totalise à ce jour plus d'une vingtaine de clients dont Thales, La Poste et la SNCF (l'opérateur ferroviaire réalise de l'entretien préventif dans ses trains de voyageurs via Stim-Train). AD
Photo : David Dorval, président de Stimio
 
 
 
 
Automobile
Un portique
pour fluidifier
les opérations
d'inspection
de véhicules
La start-up française WeProov a dévoilé aujourd'hui au
CES 2019 de Las Vegas (8-11 janvier), en collaboration avec le groupe bernard (troisième distributeur automobile français), la solution ProovStation, un portique permettant d'automatiser les opérations d'inspection des véhicules. Cet équipement, présenté comme une première mondiale, intègre des technologies d'intelligence artificielle et de scan 3D. Il a été spécialement conçu pour les professionnels du secteur automobile, loueurs, constructeurs, concessionnaires, mais aussi logisticien, amenés à traiter des volumes élevés de véhicules. Selon WeProov, la ProovStation serait capable de réaliser l'état des lieux d'une automobile ou d'un petit utilitaire en moins de 3 secondes, avec détection automatique de tous les dégâts présents sur un véhicule. JLR
 
   
 
Formation
Lancement
de CFTL
Trans'Formation
CFTL Trans'Formation est le nom du nouvel organisme
de formation en transport et logistique qui vient de voir le jour à l'initiative de Luc Grzesiak, un ancien directeur régional du groupe de formation et d'accompagnement des professionnels du transport et de la logistique Ifrac. Il donne accès à diverses formations permettant d'obtenir des attestations de capacité professionnelle (ACP) en transport routier de marchandises et transport de voyageurs, proposant déjà 120 places de formation en ACP transport lourd de marchandises (20 places dans son centre de Vitrolles et 100 places dans son centre d'Ile-de-France). Son catalogue va s'étoffer dans les prochaines semaines avec notamment des formations dédiées à la gestion financière d'un centre de profit en transport ou encore à la gestion des stocks et des flux logistiques (approche de la gestion des stocks et compréhension des flux logistiques à destination de managers en évolution professionnelle). Aujourd'hui, sa tarification pour une formation inter-entreprise sur le pilotage de la sous-traitance est de 350 € et celle d'une formation préparatoire à l'examen pour l'obtention d'une ACP en transport routier lourd de 2.600 €. AD
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Scallog équipe
l'entrepôt
Decathlon
de Mannheim
avec 60 robots
La société française Scalloga réalisé dernièrement deux projets en Allemagne pour Decathlon, dont le site logistique de Mannheim, qui a été équipé d'une flotte de 60 robots Boby porteurs d'étagères multi-références et de 8 stations de préparation, pour les commandes e-commerce et la gestion des retours. Le remplissage des étagères pour réapprovisionner le stock et le picking des produits pour préparer les commandes peuvent être gérés en parallèle, les robots munis de leur étagère passant d'une station à une autre pour effectuer les deux tâches consécutivement. JLR  
 
 

Espagne
Kivnon
automatise
la production
de Faurecia
Le sous-traitant automobile français Faurecia a retenu Kivnon pour automatiser une partie de sa chaine de production à Vitoria-Gastei, au pays basque espagnol. 26 chariots de type K05 Twister, à plate-forme élévatrice rotative (à 360 degrés) ont été déployés par le fabricant espagnol d'AGV pour transporter des sièges automobiles. Ceux-ci sont tout d'abord chargés dans l'entrepôt par des collaborateurs à l'aide d'un préhenseur puis livrés directement sur la ligne de production. Les sièges sont alors pris en charge par un robot manipulateur qui, une fois l'opération terminée, signale à l'AGV qu'il peut retourner en sécurité à sa position initiale avant d'entreprendre un nouveau cycle. La plate-forme élévatrice des AGV est équipée d'un lecteur RFID afin d'identifier les sièges. Le séquençage est entièrement assuré par le WMS maison de Kivnon. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
8 janvier 2019


JANVIER 2019

Jeudi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 8 dossiers
finalistes,
retenus par
le Jury des Rois
seront présentés
en public
et programme
de la journée »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e
Participation gratuite
Inscriptions
dès aujourd'hui

PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Jeudi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Cirque d'Hiver
Bouglione
Paris 11e

PARTENAIRES
AUX ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Mardi 29

Matinale
CITWELL ET
SANOFI PASTEUR
« Transformation
agile de la
supply chain :
les leviers de
la conduite
du changement »

De 8h30 à 12h
Hub Lab
Paris 8e