Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2846
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Formation
Une praticienne de la supply chain à la tête de l'ISLI
Mi-novembre, Marie-Laure Furgala a officiellement pris la direction du programme ISLI au sein de Kedge Business School, à Bordeaux. Elle succède à Dominique Estampe, qui aura officié près de 30 ans au sein du corps enseignant et à la direction de l'Institut Supérieur de Logistique Industrielle, formation d'excellence créée en 1984 et qui se veut la plus ancienne formation de Global SC Management en Europe. L'idée était qu'un ancien élève lui succède et le choix s'est finalement porté sur Marie-Laure Furgala, diplômée en 1996 et régulière intervenante extérieure dans le programme. Son profil est surtout celui d'une praticienne de la Supply Chain, forte d'une solide expérience terrain et de management en contexte international. Dans le droit fil d'un stage de fin d'études réalise chez Lucent Technologies, elle a d'abord officié dans le secteur des cartes et composants électroniques, notamment pendant plus de 7 ans chez Solectron, avant sa prise de contrôle par Flextronics. Basée à Bordeaux, elle pilotait le déploiement de bonnes pratiques en supply chain sur l'ensemble des sites européens, avant d'officier comme Account Manager chez le géant Schneider Electric. Avec ce même prisme européen, elle a ensuite évolué vers le secteur de la plasturgie pour l'agroalimentaire, d'abord chez Veriplast puis chez sa maison-mère Paccor en tant qu’European Supply Chain Improvement Director, basée aux Pays-Bas. Depuis 2014, elle était de retour en région bordelaise et dirigeait l'équipe Procurement de Sonelog, au sein du groupe Sonepar. « Mon parcours fait largement écho au contenu de la formation de l'ISLI, réputée pour son ouverture internationale », note-t-elle, en mentionnant les 27 nationalités représentées parmi les 75 étudiants du programme anglophone dispensé en temps plein, sur neuf mois, avec stage à la clé. Quant au programme francophone, il compte 140 étudiants intégrés pour un ou deux ans selon leur profil d'origine, et repose sur l'alternance entre école et entreprise. « J'ai d'ailleurs à cœur de poursuivre l'ouverture de la formation au monde du travail pour que nos étudiants aient accès à un réseau étendu, au-delà de celui de nos anciens qui approche les 4.000 diplômés », ajoute Marie-Laure Furgala, en citant aussi ses axes de travail sur le savoir-être en entreprise et la digitalisation de la Supply Chain. MR
 
   
  Marie-Laure Furgala, directrice du programme ISLI au sein de Kedge Business School.  
 
 
Logistique urbaine
Sogaris doublement lauréate de l’appel à projet « Réinventer Paris 2 »
Dans le cadre de l’appel à projet « Réinventer Paris 2 » destiné à repenser l’aménagement de parkings, tunnels et autres stations de métro désaffectées de la capitale, Sogaris a été distinguée avec deux projets lauréats, celui dit d’ « immeuble inversé » du parc de stationnement du site de Grenier Saint-Lazare (Paris 3ème) et celui portant sur la reconversion de l’ancienne station-service de Champerret Intérieur (Paris 17ème). Le premier projet consiste à transformer un ancien parking souterrain en un centre de services et de stockage pour commerçants et riverains sur six niveaux, Sogaris Services y proposant une réserve déportée pour commerçants avec des services de logistique, de manutention, de livraison et de conditionnement associés. Une conciergerie de quartier et une salle dédiée aux associations complètent l’installation. Outre Sogaris, l’équipe comprend des sociétés d’architecture, d’aménagement ou de services telles que Syvil Architecte, CSD & Associés, Artelia, Lulu dans ma rue, Les Sismo, Semaest, 15marches, K-Ryole ou encore Stuart (groupe La Poste). Le second projet lauréat porté par la Sogaris implique pour sa part les sociétés Daniel Vaniche et Associés, SemPariSeine, DVVD, Alto, CSD & Associés, Emacoustic, Carrefour Property, DHL, XYT et MVAW Technologies, le but étant ici de transformer une ancienne station-service en espace urbain de distribution (EUD). Lieu adapté à la livraison du dernier kilomètre, il répondra à l’objectif de réduire le nombre de camions, et donc la congestion et la pollution. AD
 
   
  Le projet de reconversion de l’ancienne station-service dite de Champerret Intérieur consiste à la transformer en espace urbain de distribution (EUD). Crédit photo Sogaris  
 
 
Chaussures
Bata en pleine transformation de sa supply chain avec Oracle Retail
Le distributeur de chaussures Bata s’est lancé dans un chantier mondial de mise en œuvre de la suite Oracle Retail pour affiner la planification et l'efficacité de sa supply chain tout en améliorant l'expérience client en magasin. Le projet, qui a démarré par le Chili et l’Italie, s’étendra progressivement au reste du monde, Bata étant une entreprise verticalement intégrée qui sert plus d’un million de clients par jour via un réseau de plus de 5.300 magasins dans 70 pays. La société va notamment s’appuyer sur les outils Oracle Retail Merchandise Financial Planning et Oracle Retail Assortment Planning en Amérique latine, ainsi qu’Oracle Retail Xstore Point-of-Service en Amérique du Sud et en Europe, pour tout à la fois planifier plus précisément les assortiments de stocks et proposer au consommateur le bon produit, au bon endroit, au bon moment, mais aussi fournir une meilleure expérience client avec un système de point de vente moderne et une analyse plus approfondie des préférences des consommateurs et de la demande en magasin aux niveaux régional et national. « Pour réussir, nous devons exploiter au mieux nos données et optimiser nos processus. Seul Oracle dispose des solutions répondant à nos besoins en matière de planification, d’exécution et de contrôle intégrés » déclare Massimiliano Gerli, directeur des systèmes d'information et de la technologie chez Bata Retail. Rappelons que Bata a été créée en 1894 en Autriche-Hongrie. Son siège social, après avoir longtemps été au Canada, est installé depuis 2004 en Suisse, à Lausanne. JLR
 
   
  Massimiliano Gerli, directeur des SI et de la technologie chez Bata Retail. Crédit photo DR  
 
 
Nomination
Deux hommes d’expérience pour renforcer les équipes d’Acsep
L'éditeur et cabinet de conseil en supply chain Acsep recrute en ce début d’année deux nouveaux collaborateurs expérimentés, Gwendal Buzulier et Laurent Beauvoir, nommés à deux postes nouvellement créés. Agé de 40 ans, Gwendal Buzulier prend la direction de la B.U. Développement et MCO (maintien en conditions opérationnelles) et devient également membre du comité de direction. Il lui reviendra de définir la stratégie de développement de la gamme logicielle IzySuite, et des briques applicatives sur mesure. Il sera également en charge du déploiement de nouveaux services à valeur ajoutée tels que le Centre de Relations Clients (CRC), de la mise en oeuvre de solutions de Tierce Maintenance Applicative et de l’animation des équipes de développement et de support France, Caraïbes et Espagne. Entre 2008 et 2018, Gwendal Buzulier était le DSI de C-Log. Auparavant, il a été successivement chef de projet informatique chez Mory Group (2001-2003) puis responsable Informatique chez Deret Logistique (2003-2008). L’équipe business se renforce avec l’arrivée de Laurent Beauvoir (48 ans) en tant que key account manager, pour accompagner les clients dans la mise en oeuvre de nouveaux projets sur l’ensemble des métiers d’Acsep, à savoir le conseil, l’intégration, l’édition, la formation, le MCO, l’hébergement et la supervision. Il a commencé sa carrière dans la branche logistique de VediorBis avant d’être nommé responsable d’exploitation d’une plateforme d’ABX (2000-2002), puis directeur d’un site matières dangereuses d’ID Logistics (2002-2004). En 2004, il devient directeur régional logistique chez Hygena Cuisine, puis responsable de développement chez Easydis et GF avant d’entrer chez Log’S en 2009 en tant que directeur du développement (membre du Codir), jusqu’en 2017. En septembre 2017, il a créé sa propre structure de conseil en supply chain, Samwest. Acsep emploie actuellement 75 collaborateurs et a réalisé un CA 2018 de 7,5 M €. JLR
 
   
  Gwendal Buzulier, directeur de la B.U. Développement et MCO, et Laurent Beauvoir, key account manager chez Acsep. Crédit photo DR  
 
 
Sécurité
Un simulateur de conduite de chariot pour éviter les risques de renversement
L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS)  et la société Acreos, spécialisée dans les équipements de simulation destinés à l’apprentissage de la conduite d’engins, ont co-développé la nouvelle version du simulateur de conduite de chariot élévateur Simchar, bénéficiant des dernières avancées graphiques en matière de réalité virtuelle. « Ce simulateur est dynamique : des vérins installés sous le poste de conduite reproduisent les vibrations, les accélérations et l'inclinaison du véhicule en synchronisation avec la simulation graphique, ce qui favorise l’immersion des utilisateurs » souligne Pierre Lemerle, chargé de coordination de projets de recherche à l’INRS. Développé par l’Institut, le logiciel de simulation est le fruit d’une dizaine d’années de travaux de recherche menés en partenariat avec les manufacturiers de pneumatiques. Le simulateur est ainsi capable de reproduire la tenue de route du chariot au plus près de la réalité, avec une dizaine de modules pédagogiques dédiés  à la prévention des accidents de renversement latéral d’un chariot élévateur à contrepoids dans diverses situations (circulation avec des fourches en position haute, prise d’un virage serré avec une vitesse excessive, défauts du revêtement, obstacles). Ce type d’accident survient plusieurs milliers de fois par an en France sur les plates-formes logistiques. Et sur la dizaine d’accidents mortels de caristes enregistrée chaque année dans l’Hexagone, la moitié est liée au renversement latéral du chariot élévateur. A ce jour, près de 70 simulateurs Simchar ont été commercialisés, pour la plupart à des organismes de formation professionnelle et des centres de formation d’apprentis (CFA), mais aussi à quelques entreprises, pour leur formation en interne. JLR
 
   
  La nouvelle version du simulateur de conduite de chariot élévateur Simchar. Crédit photo Acreos  
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Maroc
Sofrilog lance un projet de plateforme tri-température à Casablanca

Logisticien grand froid français créé en 2007 par les acteurs régionaux Sofrino et Sofrica (en cours de fusion cette année), Sofrilog a débuté son internationalisation à la fin 2018 en prenant la moitié du capital de la société marocaine LMFL (La Marocaine Frigorifique et de Logistique). Avec cette dernière, créée en juillet 2017 par Mhamed Lorabi et sa fille Fatima Zahra Lorabi (le premier chapeautant la société de transport et de logistique internationale Marine Maroc et la seconde ayant notamment exercé par le passé chez Stef), les deux partenaires entendent devenir un opérateur complet sur le marché marocain en s’adressant à tous les acteurs de l’industrie agroalimentaire, de la distribution ou encore de la restauration hors foyer, qu’il s’agisse d’acteurs locaux ou internationaux. « La société a prévu d’exploiter un entrepôt tri-température à Casablanca sur un terrain d’au moins 5 hectares à la fin 2020 ou courant 2021 », explique Rui Pereira, co-directeur de Sofrilog et aussi désormais président de LMFL (Fatima Zahra Lorabi en est la directrice générale). Sa superficie sera fonction du nombre de contrats signés. « Casablanca et sa région regroupent de nombreux points de vente et contribuent à la production agro-industrielle du pays à hauteur de 45 % », souligne Fatima Zahra Lorabi. Son port est en outre relié à celui de Marseille, où exerce le groupe de services portuaires et d’entreposage frigorifique Sofrino Sogena. Pour ce qui est du transport, la toute jeune société dupliquera le modèle de Sofrilog, à savoir s’appuyer sur un mixte entre flotte propre et sous-traitance. « Elle disposera aussi du statut de commissionnaire de transport », souligne Rui Pereira. AD
 
   
  Sébastien Bossard, directeur commercial de Sofrilog, Fatima Zahra Lorabi, directrice générale de LMF et Rui Pereira, co-directeur général de Sofrilog et président de LMFL.  
 

Roumanie
Abzac en pince pour un gros chariot Yale

Afin de conserver un haut de productivité tout en permettant à ses collaborateurs de travailler en toute sécurité, la filiale roumaine du producteur de tubes et cornières en carton Abzac s’est équipée du chariot électrique Yale à 4 roues et contrepoids ERP35VL. Doté d’une pince rotative à 360°, il affiche une capacité de levage de 3 500 kg jusqu’à une hauteur pouvant atteindre les 4,6 m, ses utilisateurs ayant accès à quatre grands modes de fonctionnement dont le mode basse consommation énergétique et le mode hautes performances (le premier offre une autonomie maximale de la batterie et le second permet de se déplacer à 18,0 km/h). Le chariot est par ailleurs doté du frein de parking automatique YaleStop, qui s’enclenche automatiquement lors des opérations de chargement ou de déchargement. Conçu pour des applications intensives, il a été préconisé par Vectra Eurolift Service, concessionnaire exclusif de Yale en Roumanie. AD
 
   
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
16 janvier 2019



janvier 2019

jeudi 17
FORUM DES ROIS DE LA SUPPLY CHAIN
« 8 dossiers finalistes, retenus par le Jury des Rois seront présentés en public et programme de la journée »
Organisé par SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e
Participation gratuite Inscriptions dès aujourd'hui

PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN



jeudi 17
SOIRÉE DES ROIS DE LA SUPPLY CHAIN
sur invitation
Organisée par SCMagazine
De 19h à 1h
Cirque d'Hiver Bouglione
Paris 11e


PARTENAIRES
AUX ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN


mardi 29
Matinale CITWELL ET SANOFI PASTEUR
« Transformation agile de la supply chain : les leviers de la conduite du changement »
De 8h30 à 12h
Hub Lab
Paris 8e


février 2019

mardi 05
Evénement organisé par Axis, E-Dentic et Cognex
« Protéger vos infrastructures logistiques contre les intrusions. Garantir la traçabilité des marchandises. »
Partenaire :
SCMagazine
Espace Wellio
Gare de Lyon
Paris 8e
Contact :
vincent.paumier@
axis.com


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien