Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2870
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Immobilier logistique
Virtuo
multiplie les développements et s'appuie sur CBRE GI
Début février, nous notions le lancement du 1er développement de Virtuo Industrial Property sous ses couleurs en région lyonnaise (voir NL 2861). L'opération illustre le virage pris par ce spécialiste de l'immobilier logistique, dont 3/4 des activités relèvent désormais du métier de développeur/promoteur (les autres relevant de l'AMO, du conseil et de l'audit). Pour étayer ses ambitions et ajouter à sa palette le métier de propriétaire-gestionnaire d'entrepôts et de parcs logistiques, Virtuo avait annoncé lors du dernier salon SIMI un accord stratégique avec CBRE Global Investors, et son fonds EVP2 (Europe Value Partners 2). « Nous avons formé une co-entreprise visant à constituer un portefeuille d'entrepôts dont Virtuo va assurer le développement puis la gestion, nous explique Grégory Blouin, le président de Virtuo. Cinq projets en blanc totalisant plus de 160.000 m² s'inscrivent déjà dans cette coopération, répartis sur trois lieux : Bully-les-Mines près de Lens, Miribel au Nord-Est de Lyon, et sur la zone Distriport de Marseille-Fos. Les permis de construire et les autorisations d'exploiter ont été obtenus ou sont à l'instruction, et les trois premiers chantiers devraient être lancés en 2019. Dont un dès avril dans le Nord, de 18.000 m², puis un autre de 42.000 m² dans le Sud ». Le tout correspond à une première enveloppe de 120 M€ abondée par le fonds d'investissement, mais jusqu'à 1 Md€ pourront être mobilisés, avec des projets innovants au programme. Comme Virtuo continue par ailleurs de mener ses propres développements, son activité s'envole : après avoir livré ou mis en chantier 276.000 m² l'an dernier (y compris en AMO), ce total devrait approcher les 400.000 m² cette année, et au moins autant la suivante. D'où l'importance d'étoffer son équipe de 14 personnes pour approcher la vingtaine de collaborateurs d'ici fin 2019. MR
 
   
  Grégory Blouin, Président de Virtuo Industrial Property. Crédit photo J-L Rognon  
 
 
Immobilier logistique (suite)
Un pionnier des entrepôts à étages
Dans le cadre de son association avec CBRE GI, Virtuo planche sur au moins trois projets d'entrepôts à un ou plusieurs étages. Son expérience en la matière est quasi sans égale sur le marché français, pour avoir participé en AMO au projet Paris Air² Logistique mené par Vailog et inauguré fin janvier (voir NL 2839), ainsi qu'à celui du centre de distribution semi-automatisé qu'Amazon s'apprête à mettre en opération à Brétigny-sur-Orge au sud de Paris (voir NL 2491). « Nous travaillons en effet sur d'autres projets sortant de l'ordinaire. Sous peu, nous finaliserons l'acquisition d'un terrain dans une zone urbanisée au sein d'un des grands bassins de consommation afin d'y réaliser un entrepôt à deux niveaux avec une cour camion à l'étage, comme à Gennevilliers. Le chantier pourrait être lancé dès cette fin d'année. La contrainte de hauteur imposée par les collectivités n'a pas permis d'aller au-delà du R+1, mais d'autres sont plus ouvertes. On verra émerger le créneau des bâtiments 4XL, pouvant atteindre 25 ou 30 m de haut et permettant de multiplier les m² de plancher tout en optimisant l'utilisation du foncier, prévoit Grégory Blouin, le président de Virtuo. Un autre de nos projets à étage implique une mixité d'usage, où les espaces d'entreposage voisineront avec des locaux d'activité, un peu de bureau, voire un espace pour une activité de stockage de données ». Les trois projets en question sont à ce stade développés en blanc et dans une optique multi-locataires, voire multi-activités. « Comme nous en conserverons la propriété, il s'agit de se projeter sur leur utilisation et leur occupation sur plusieurs décennies », note-t-il. MR
 
   
  Les entrepôts à étage en cours de développement par Virtuo sortent des standards habituels. Crédit photo aeco.archi  
 
 
Formations
Paris Dauphine en pole position au classement SMBG 2019
Etablie par l’agence Eduniversal, l’édition 2019 du classement SMBG des 25 meilleurs Masters, MS, MBA en logistique en France présente quelques changements par rapport à l’année dernière, notamment dans les 9 formations qui ont obtenu un score de 4 étoiles. Précédemment deuxième, le Master Supply Chain Internationale de l’Université Paris-Dauphine occupe désormais la première marche du podium, devant l’IML Mastère Spécialisé Supply Chain Design & Management de l’Ecole des Ponts ParisTech (3ème en 2018). L’ex numéro un, le master Global Supply Chain Management de KEDGE Business School ISLI descend à la troisième place. Le Master 2 Management de Projets Logistiques de l’Université Panthéon-Assas (Paris II), numéro 7 en 2018, est classé quatrième, alors que dans le même temps, le Mastère Spécialisé Management Industriel et Systèmes Logistiques (MISL) de Mines ParisTech a fait le chemin inverse, passant de la 4ème à la 7ème place. Le reste de ce début de classement reste inchangé : le Mastère Spécialisé Manager de la Chaîne Logistique et Achats / MSc Supply Chain Management & Purchasing (Lille & Paris) de Skema Business School en n°5, le Master 2 professionnel Logistique, Marketing & Distribution de l’ Université Paris 1 / Panthéon Sorbonne / École de Management de la Sorbonne en n°6, le MSc. en Supply Chain Management de Neoma Business School en n°8 et le Master 2 Logistique et Achats Internationaux de l’IAE Gustave Eiffel (Université Paris-Est Créteil) en n°9. A noter que ce classement repose sur trois critères principaux : la notoriété de la formation, le salaire de sortie et le retour de satisfaction des étudiants. JLR

Retrouver le classement complet en cliquant ici

 
   
  Le Master Supply Chain Internationale de l’Université Paris-Dauphine occupe désormais la première marche du podium du classement SMBG 2019 des meilleures formations supérieures en logistique en France. Crédit photo Nicolas Fagot / Studio 9  
 
Logimat
Interroll présente une nouvelle plateforme pour l'intralogistique
L'ouverture du salon Logimat à Stuttgart, ce matin, marque pour Interroll le lancement commercial de sa nouvelle plateforme d'entrainement, qui se veut plus flexible et plus polyvalente et cible particulièrement l'intralogistique. Avec cette « DC Platform », le spécialiste des solutions de flux de marchandises propose en fait aux intégrateurs et aux fabricants d'équipements toute une gamme coordonnée de matériels qui va leur permettre de développer des systèmes de convoyage plus performants pour leurs clients-utilisateurs. En pratique, cette plateforme se compose de nouveaux rouleaux moteurs, baptisés RollerDrive EC5000, ainsi que de nouveaux blocs de commandes et d'alimentation. Le tout permet pas moins de 60.000 variantes dans la combinaison de ces composants, et permet de répondre au mieux aux besoins. L'un des enjeux est par exemple d'adapter le système de convoyage au type de flux, qu'il s'agisse de cartons vides pour alimenter un circuit de préparation à gares, d'acheminer des colis vers une zone d'expédition, ou même de déplacer des produits lourds. Le choix entre différentes variantes de puissance et le bon dimensionnement de la solution permet notamment d'en optimiser la consommation électrique, donc les coûts de fonctionnement. Le nouveau rouleau EC5000 assure également un positionnement plus précis des marchandises sur le convoyeur, « au millimètre », qui devient indispensable dans l'intralogistique 4.0 où les marchandises en question peuvent être prélevées par des robots ou des bras de préhension. MR
 
   
  La nouvelle DC Platform d'Interroll permet de développer des systèmes de convoyage plus personnalisés. Crédit photo Interroll  
 
Evénement
Quand sûreté et logistique partagent une
« vision » commune
En partenariat avec Supply Chain Magazine, la conférence intitulée « Protéger vos infrastructures logistiques contre les intrusions, garantir la traçabilité des marchandises» organisée début février à Paris par Axis Communications, e-Dentic et Cognex était plutôt originale, pour au moins deux raisons. D’une part du fait de la diversité de l’assistance : au sein de la trentaine de participants invités  figuraient des responsables sûreté / sécurité de grands groupes, des directeurs innovation et des directeurs logistiques. Et d’autre part sur le caractère assez inédit des solutions présentées, issues de la fusion de technologies disruptives basées sur la vision et les objets connectés, en entrepôt ou sur la partie transport. « L’objectif de cet évènement est justement de faire se rejoindre et se parler deux mondes, celui de la logistique et celui de la sûreté, pour lesquels nous avons déjà réalisés plusieurs beaux projets » a déclaré en préambule Gilles Tassery, le président de l’intégrateur e-dentic, reconnu ces dernières années pour ses solutions de tracking vidéo et balises iBeacons en entrepôt. La société et deux de ses partenaires technologiques, Axis Communications (société suédoise spécialisée dans les caméras réseau et les solutions analytiques associées) et Cognex (constructeur américain de systèmes de vision à haute performance dans l’industrie et la logistique), ont ainsi pu présenter des problématiques concrètes, témoignages à l’appui, en suivant un parcours colis, depuis son arrivée dans l’entrepôt (protection anti intrusion, gestion des entrées/sorties de camions), jusqu’à la livraison (vidéosurveillance embarquée « as a service »), en passant par la préparation des colis (video tracking) et le contrôle de chargement des camions (fusion iBeacons et vidéo tracking). JLR
 
   
  L'évènement organisé le 5 février à Paris par e-Dentic, Axis Communications et Cognex a réuni une trentaine de participants issus du monde de la sûreté, de la logistique et de l'innovation.

Crédit photo e-Dentic
 
 
Etude
L’IA, catalyseur de la transformation digitale dans le retail
On le savait déjà, mais la dernière étude JDA-Microsoft « Retail C-Suite Viewpoint Survey » le confirme de manière spectaculaire : l’intelligence artificielle est avec le cloud computing et l’Internet des objets l’un des principaux catalyseurs de la transformation digitale en marche dans le retail. La société d'études spécialisée dans le retail Incisiv a interrogé 221 hauts dirigeants du retail (appartenant à la C-Suite, car leur titre commence par « Chief »), sur plusieurs continents, pour comprendre leurs priorités, défis et plans de transformation digitale. Et c’est l’IA qui recueille le taux le plus élevé d'expérimentation en cours (projets pilotes), avec une augmentation prévue par les personnes interrogées de 500% dans l'adaptation de cette technologie au cours des deux prochaines années ! Autre résultat intéressant : 78 % des personnes interrogées affirment ne pas disposer d’une visibilité en temps réel sur l'état de leurs stocks sur l'ensemble des canaux de distribution, et près de 46% reconnaissent qu’elles n’ont pas confiance en leurs données existantes. JLR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
Ikea teste des exosquelettes

Les logisticiens de trois sites espagnols d’Ikea, l’un à Barcelone et les deux autres près de Madrid, vont tester des exosquelettes. Conçus à Séville par le groupe Iturri, ceux-ci entendent réduire de 50% la pression exercée sur le dos et la colonne vertébrale par les objets lourds portés que portent les collaborateurs. Les objectifs de ce test sont multiples : il s’agit non seulement de réduire la fatigue des collaborateurs et le risque de lésions musculo-squelettiques, mais aussi d’adopter les bonnes postures « imposées » par l’équipement. La performance et la fatigue des collaborateurs seront suivies de près par les médecins du travail qui documenteront leur ressenti et son évolution. Une campagne de prévention des risques et de sensibilisation sur l’utilisation des exosquelettes vient d’être lancée et met en scène les collaborateurs comme des superhéros de la logistique. Si ce pilote est couronné de succès, la solution devrait être déployée sur l’ensemble des sites d’Ikea en Espagne. PM
 
   
 

Etats-Unis
Elroy Air développe un drone XL

La startup américaine Elroy Air vient de réaliser une levée de fonds de 4,6 M$ (4 M€) afin de développer un drone XL. Installée dans la Silicon Valley et co-fondée par deux ingénieurs en aéronautique, elle prépare discrètement un engin baptisé Chaparral, affichant une capacité de transport (annoncée) de 225 kg et une autonomie de 500 km grâce à une motorisation électrique hybride. Fort de ses caractéristiques uniques, Elroy Air entrevoit trois types de débouchés possibles pour ce drone : militaire, humanitaire et, à très court terme, commerciale en s’associant avec des sous-traitants du monde de la messagerie. Il s’agit dans tous les cas de livrer dans des zones reculées voire difficiles d’accès d’importantes quantités de marchandises dans un temps record. Avec ce nouveau financement, la startup dispose de 9,2 M$ pour étayer ses ambitions susceptibles de bousculer le transport aérien. PM
 
   
  © Elroy Air  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
19 février 2019



mars 2019

Jeudi 14
Petit-déjeuner CONFERENCE
« Les clés de la transformation omnicanal »
De 9:00 à 11:00
Organisé par DIAGMA
avec le témoignage de DECATHLON

Jeudi 14
Webinar
ERP, APS, EXCEL… comparaison des différents outils pour votre demand & supply planning
De 11h à 11h45


mai 2019

Jeudi 23
& Vendredi 24
Formation EURODECISION
« Méthodes & pratiques de la prévision des ventes »

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien