Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2887
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Mécanisation
Dematic propose une solution complète pour la gestion des retours
Système de Retours Produits. C’est le nom de la solution de reverse logistique pour détaillants omnicanal proposée par l’intégrateur Dematic. Destinée aux centres de distribution cherchant à accélérer tout le processus de remise sur le marché d’un produit retourné (réception, échange produit, inspection, reconditionnement…), elle est composée de plusieurs sous-systèmes de manutention gérés par la suite logicielle de gestion de performance d’entrepôt Dematic IQ.  Cette dernière supervise les tâches des postes de travail dédiés à des fonctions précises (crédit/échange, inspection, réparation/services spécialisés, reconditionnement) et un réseau de convoyeurs qui les relie et optimise le flux matériel, tandis que des trieurs automatiques dirigent les produits vers les postes ou zones adaptées du centre de distribution. Le système est modulable et peut fonctionner avec différents types d’équipements, comme des ensacheuses automatiques ou encore des sous-systèmes de stockage ou de tri à pochettes. AD
 
   
  Dematic considère que 24 heures suffisent pour remettre en ligne un produit retourné avec son Système de Retours Produits. Crédit photo Dematic  
 
 
Construction
Câblerie Daumesnil franchit la première étape de sa réflexion supply chain
Fondée en 1968, l’entreprise Câblerie Daumesnil (32 M€ de CA, 35 personnes) s’est lancée dans une démarche de refonte de son organisation et de ses moyens logistiques, accompagnée en cela par le cabinet de conseil Axeflow. Un audit réalisé en 2017 a défini le premier chantier prioritaire : la mise en œuvre d’un WMS dans son entrepôt de 5 000 m² de Bobigny pour couvrir l’ensemble des flux de réception, rangement, suivi des coupes, préparation de commande et expédition, ainsi que les inventaires (opérations jusque-là effectuées en mode « papier »). Les objectifs sont multiples : mieux maîtriser les flux et le stock (plus de 2 000 références) face à l’accroissement de l’activité, s’adapter à l’évolution de la réglementation en matière de traçabilité des câbles électriques (DPC, Directive Produits de construction) et améliorer les délais de livraison et la promesse client (notamment avec la livraison de câbles à la coupe directement sur les chantiers). Après consultation, le choix s’est porté sur la suite WMS-TMS Spidy de Negsys (en mode Saas), qui a proposé un package complet comprenant également les terminaux RF, les antennes WiFi et les imprimantes d’étiquettes. Le système, interfacé à l’ERP MS Navision, est opérationnel depuis fin 2018. « Par la suite, Câblerie Daumesnil envisage notamment de poursuivre sa démarche supply chain en améliorant ses liaisons EDI avec ses clients et en entamant une réflexion sur le pilotage de ses approvisionnements » nous a confié Florence Thomin, consultante associée chez Axeflow. JLR
 
   
  L’entrepôt de Câblerie Daumesnil à Bobigny s’est doté depuis quelques mois du WMS Spidy de Negsys, dans le cadre d’une refonte de sa supply chain.Crédit photo DR  
 
 
Livraison
Le commissionnaire spécialisé Trusk lève 7 M€
Le spécialiste de la livraison urbaine en J+0 de produits lourds et encombrants Trusk a bouclé en février une levée de fonds de 7 M€. Elle associe l'investisseur français Daphni (également présent chez Fretlink) et l'accélérateur de startups Via ID, qui accompagne Trusk depuis 3 ans (une structure spécialisée dans les nouvelles mobilités lancée en 2009 par le groupe Mobivia, maison-mère de Norauto ou Midas). En 2018, Trusk a assuré quelque 180 000 livraisons en France via ses 500 «truskers», essentiellement des petites entreprises de transport mobilisant un chauffeur et un camion pour répondre aux besoins de livraison à domicile d'acteurs comme Ikea, Leroy Merlin, Lapeyre, Kiloutou, Saint Maclou, Conforama, But, Alinéa ou la Plateforme du Bâtiment. Ce total devrait approcher les 400 000 en 2019, notamment en lien avec l'approfondissement des services assurés pour le géant suédois du meuble (voir NL 2865). Fin janvier, le CEO de Trusk Thomas Effantin nous avait annoncé qu'un nouveau tour de financement allait permettre de recruter jusqu'à 20 collaborateurs et de mettre l'accent sur l'international : après un lancement à Genève en début d'année, deux autres villes européennes sont au programme sous peu. Et d'autres chantiers sont engagés, comme la personnalisation de sa plateforme pour certains clients BtoB, avec des services sur-mesure comme le montage de meuble (en partenariat avec la plateforme Youpi Job), la livraison jusqu'à 1,2 t pour le monde du BTP (y compris en étage), ou la mise en route de l'électroménager livré. «Les 15 développeurs appelés à rejoindre l'équipe technique vont rendre nos algorithmes de dispatch encore plus fiables et efficaces, et nous souhaitons accélérer l'intégration de notre plateforme dans les SI de certains enseignes, comme Leroy Merlin, Ikea ou Decathlon, afin d'améliorer encore l'expérience utilisateur», ajoute Thomas Effantin. MR
 
   
  Les trois fondateurs de Trusk, de gauche à droite : Jonathan Asquier, Thomas Effantin et Sébastien Tronel. Crédit photo DR  
 
 
Articles de sport
Coup de moins bien pour la supply chain d’Adidas
Des retards dans la supply chain d’Adidas feraient chuter ses ventes de 1 à 2% cette année, soit entre 200 et 400 M$ de manque à gagner selon Reuters. Interrogé par l’agence de presse, le DG d’Adidas, Kasper Rosted, reconnaît que les volumes de commande ont augmenté plus rapidement que prévu et que la réponse aux signaux de la demande n’a pas été suffisamment rapide. Résultat, les sous-traitants, principalement asiatiques, ne sont actuellement pas en mesure de fournir les volumes souhaités à l’heure où la marque allemande opère un virage stratégique pour proposer davantage de produits rétro, plus abordables, et moins de haut-de-gamme. Gil Steyaert, responsable Supply Chain monde d’Adidas en poste depuis un an, en a fait les frais : il a laissé sa place à Martin Shankland, un Australien de 47 ans anciennement en charge des marchés émergeants. Avec plus de 450 M d’articles vendus dans le monde, la CA d’Adidas devrait dépasser cette année les 20 Md€ avec une progression prévue entre 5 et 8% contre 8% en 2018 et environ 10% pour le concurrent Nike. PM
 
 
Gestion de site logistique
Une offre Stackr / Horoquartz combinant sûreté et gestion automatisée d’accès véhicules
Le fournisseur de solutions de gestion et d’analyse de flux d’accès Stackr et l’éditeur spécialiste des systèmes de sûreté/sécurité de sites Horoquartz ont scellé un partenariat stratégique afin de proposer une offre commune associant leurs solutions respectives eGestrack (gestion automatisée des accès véhicules) et Protecsys 2 Suite (contrôle d’accès des personnes, identifiées par badge). Elle répond aux besoins des sites logistiques ou industriels à forts flux de véhicules et qui souhaitent s’appuyer sur un système unique pour garantir l’état des lieux précis de la population présente à un instant T sur le site (chauffeurs, collaborateurs, techniciens ou visiteurs). La solution a été développée à l’occasion d’une réponse à l’appel d’offres d’un logisticien qui a soulevé cette problématique et souhaitait une intégration forte entre les deux systèmes. « Nous avons voulu mettre en place un système unifié permettant de savoir qui est présent sur le site à partir d’un seul produit, notre suite logicielle Protecsys 2 Suite, souligne Patrick Parenthoen, responsable R&D d’Horoquartz. Cela a déclenché l’étude d’une intégration et une analyse, et après accord des deux directions, nous avons convenu d’établir un protocole de communication qui a été établi au second semestre 2018. » Pour Franck Zulian, le Pdg de Stackr, « la digitalisation au service de l’optimisation des transports suppose le déploiement de ce type d’applications collaboratives temps réel capables d’automatiser les procédures et de faire gagner de la productivité à toutes les parties. » AD
 
   
  Crédit photo Stackr DR  
 
Avant-première SITL
Hardis va présenter le nouveau module LMS de Reflex WMS
Sur la SITL (26-28 mars, Paris Porte de Versailles), Hardis Group, l’éditeur du WMS Reflex, présentera sur son stand un nouveau module de son logiciel de gestion d’entrepôt : Reflex Labour Management System (LMS). Sous cette ombrelle sont en fait rassemblés trois sous-ensembles de fonctionnalités relatives à la gestion en temps réel des ressources humaines et matérielles. Le module pré-existant «Reflex Labor Productivity », qui mesure la productivité en entrepôt et la montée en compétence des opérateurs, constitue désormais un sous-ensemble de LMS. Il fournit des indicateurs de rendement, d'efficacité (temps opératoires comparés à des temps standards prédéfinis dans l’outil, pour réaliser chaque tâche) et de taux d’engagement des collaborateurs (temps de travail effectif comparé avec le temps de présence), calculés à partir de données factuelles. Hardis l’a amélioré en y ajoutant de nouvelles possibilités de reporting (consolidation des données à l’échelle d’une équipe ou du dépôt par exemple, afin d'identifier les besoins de formation et favoriser la polyvalence). Un autre volet de LMS est basé sur un algorithme en temps réel d’automatisation de l’ordonnancement de la préparation des commandes (order flow balancing), en fonction des priorités liés aux délais de livraison et à l’optimisation des processus logistiques. L’objectif est ici de pouvoir réallouer dynamiquement les ressources humaines et matérielles de l’entrepôt au fil de la journée en fonction des contraintes temporelles (délais à respecter, priorités), matérielles (contraintes d’enchaînement) et capacitaires. Le troisième sous-ensemble de LMS, destiné aux managers, regroupe des fonctionnalités décisionnelles de pilotage et de lissage de l’activité, sous forme de tableaux de bord. Des indicateurs temps réel permettent d'anticiper les problèmes d'inadéquation entre la charge et la capacité de traitement, d’alerter sur d’éventuels retards, de visualiser les solutions pour y remédier L’éditeur précise même qu’il est possible de réallouer les ressources « en un clic » pour que l’ensemble des commandes soient préparées et disponibles sur les quais de chargement à l’heure du cut-off transporteur. Magique, non ?

A voir sur le stand E15 (Pavillon 1)
 
   
   
 
Intérim
L'agence multicanale MisterTemp' s'implique en logistique
Lancée en 2017 par le groupe d'intérim Alphyr (plus de 100 agences en France, au Canada et depuis 2018 en Italie), la solution multicanale MisterTemp' a enregistrée 43% de croissance en 2018, pour atteindre 23,6 M€ de CA. Sa base d'intérimaires a surtout quadruplé en un an pour atteindre les 400 000 inscrits, et son implication dans le secteur de la logistique participe pleinement de sa croissance en France. Le groupe tire parti de la réorganisation des réseaux logistiques de la grande distribution ou du commerce spécialisé, ainsi que la variabilité des besoins des e-commerçants. Des contrats ont été signés avec de nombreux grands comptes du secteur : les Galeries Lafayette pour des postes de cariste, essentiellement, Aéroport de Paris pour des postes d’agents logistiques, ou des acteurs du Facility Services comme ISS France ou Rentokil. Des solutions dédiées ont aussi été mises en place avec des spécialistes de l'inventaire comme Ivalis, RGIS et Novastock, pour leur permettre de recruter rapidement d’importants volumes d’intérimaires. En 2019, le groupe Alphyr prévoit l'ouverture de 25 à 30 agences supplémentaires, tandis que sa branche MisterTemp' entend doubler son CA pour approcher les 50 M€. Pour servir PME et grands comptes, cette dernière joue la complémentarité entre sa plateforme digitale et le réseau d'agences physiques de sa maison-mère, si le besoin d'un relais local se fait sentir. Et surtout sur sa stratégie de sourcing, l'objectif étant d'atteindre le million d'intérimaires inscrits d'ici la fin de l'année. MR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Walmart ouvre un entrepôt géant pour les chaussures et l’habillement

Le groupe d'hypermarchés Walmart vient d'ouvrir un centre de distribution XXL à Bentonville dans l'Arkansas, là où est installé son siège social. Ce nouvel outil logistique, qui a couté 170 M de $, permet de regrouper sur un même site de 117 000 m² les chaussures et l'habillement. La direction de Walmart voit bien sûr très grand. Le parking peut accueillir 1 000 remorques, il y a 82 portes-à-quai pour la réception des marcahndises et 62 pour l’expédition. Les équipements sont ultra modernes. Les machines de tri de boîtes à chaussures sont capables de traiter 9 600 produits par heure, tandis que les trieurs de vêtements gèrent 75 000 articles à l’heure. Le centre appelé DC 7842 dispose de 147 chariots élévateurs qui utilisent pour combustible l'hydrogène, une source d'énergie plus écologique. Walmart peut ainsi desservir 452 magasins, répartis dans 15 Etats. Objectif: développer les ventes de vêtements à moindre cout. Celles-ci ont augmenté de 7,5% depuis 3 ans, tandis que les stocks eux se réduisaient de 21%. CCT
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
14 mars 2887



 


mars 2019

Mardi 19
Webinaire
« Supply Chain chez Parrot: retour d’expérience » organisé par BOARD avec le témoignage de Parrot.
À 11:00


mai 2019

Jeudi 23
& Vendredi 24
Formation EURODECISION
« Méthodes & pratiques de la prévision des ventes »
De 9 h à 17 h

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien