Fichier généré avec succès :SCM-Quotidienne-N2892-21-03-2019.html Supply Chain Magazine Newsletter 2839
Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2892
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Innovation
L’Ademe fédère un écosystème autour des défis de la supply chain
Sous le nom de La Fabrique de la Logistique, l’Ademe a décidé de jouer son rôle de catalyseur en lançant une plateforme d’accélération de projets innovants, collaboratifs et ouverts, pour relever les défis de la Supply Chain. Son ambition est de devenir un lieu d’échange, d’écoute et de partage regroupant le maximum de parties prenantes : startups et porteurs d’innovations, donneurs d’ordres, prestataires logistique & transport, organismes de labellisation & de financement, pouvoirs publics & collectivités territoriales, associations & fédérations, laboratoires de recherche, incubateurs & accélérateurs. Au sein de La Fabrique de la Logistique, tous ces acteurs de la communauté supply chain sont invités à apporter leurs compétences et leurs moyens pour développer et co-construire des «communs», c’est à dire des ressources produites collectivement et partagées (plateforme technologique, données ouvertes, logiciels libres, retours d’expérience, connaissances, protocoles ou encore territoires d’expérimentation). Un premier atelier participatif a permis d’identifier les quatre premières thématiques des travaux effectués sur les prochains mois : logistique durable, dématérialisation (digitalisation des échanges), traçabilité / tracing et Intelligence Artificielle & Logistique. Le comité de pilotage de La Fabrique de la Logistique est constitué de représentants de l’Ademe, de FM Logistic, de la FNTR, de GS1, de La Poste, de Michelin, de Samada (la filiale logistique de Monoprix), de Novalog et de la Région Ile-de-France. JLR
 
 
 
Automatisation
Dispeo exploite 40 robots Scallog à Evreux
Un système de type goods-to-man comprenant 40 robots Scallog, les étagères associées, et 6 stations de travail, est opérationnel depuis juin 2018 sur le site mutualisé d’Evreux de Dispeo, la nouvelle marque commerciale pour désigner l’offre e-logistique du groupe Hopps. Construit en 2015, cet entrepôt multiclient (anciennement Alpha Direct Services, société rachetée en septembre par Hopps Group) traite entre 50 000 et 80 000 commandes par jour pour des produits textile & accessoires de mode, cosmétique & santé, high tech, loisirs & équipement de la maison. Le système Scallog, initialement installé en 2016 avec 4 robots (l’une des premières mises en œuvre du constructeur), a été choisi pour sa grande modularité de stockage et sa capacité à répondre aux besoins pour différentes activités e-commerce. Selon Scallog, le projet a permis de multiplier par 3 la productivité sur site et a réduit considérablement les erreurs de picking et la pénibilité du travail pour les opérateurs. « Nous avons de belles perspectives avec l’arrivée prochaine de nouveaux clients que nous pourrons très facilement ajouter dans la solution Scallog sans devoir repenser complètement notre process logistique » déclare Franck Lebosset, Directeur du site logistique d’Evreux depuis octobre 2018. A noter que ce projet d’automatisation multi-activités fera l’objet d’une conférence lors du salon SITL 2019, le 27 mars à 10h30 en salle de Conférence B. JLR
 
   
  Installé initialement en 2016 avec 4 robots, le système goods-to-man conçu par Scallog compte aujourd’hui 40 robots dans l’entrepôt multiclient Dispeo d’Evreux. Crédit photo  
 
 
E-commerce
CoursesU équipe son entrepôt de Saint-Priest en WMS et TMS de KLS
Afin de rationaliser et développer leur activité e-commerce dans la région lyonnaise via le site marchand CoursesU, les adhérents Système U qui ont investi dans un nouvel entrepôt mutualisé à Saint-Priest, au sud de Lyon, ont choisi d’y déployer le WMS Youdrive et le TMS Routyn de l’éditeur KLS. Opérationnel depuis janvier, tri-température et d’une surface de 3 000 m², l’entrepôt assure la préparation et la livraison de l’ensemble des commandes sur internet, les clients ayant la possibilité de modifier leurs commandes jusqu’au moment de la préparation, de commander des produits en vrac en fruits et légumes et d’opter pour trois modes de livraison ou retrait (domicile, drive, magasin). Youdrive, l’outil de pilotage et d’optimisation des stocks dédié aux drives automatisés de KLS est déjà utilisé dans un drive Système U au Pertuis (84). A Saint-Priest, il se décline en outre en une application mobile sur smartphones et tablettes fonctionnant sous le système d’exploitation Android. Côté livraisons, le TMS Routyn est en mesure de déterminer les itinéraires qui répondent aux objectifs de livraison en plus d’ordonnancer le chargement des véhicules en fonction des plannings et du dimensionnement des colis à livrer. AD
 
   
  L’entrepôt de Saint-Priest compte 12 000 références et son assortiment va continuer à s’étoffer. Il sera officiellement inauguré le 9 avril. Crédit photo  
 
 
Avant-première SITL
E-Valley présente le potentiel logistique de ses 355 ha près de Cambrai
Devenir « le plus grand smart hub e-logistique européen », c’est l’ambition affichée par le projet E-Valley qui se met en route sur l’ancienne base aérienne 103 de Cambrai. Sur la SITL, les porteurs de ce parc d’envergure feront valoir le potentiel logistique qu’offrent les 355 hectares de ce site bénéficiant de la proximité de nombreuses infrastructures de transport (autoroutes, aéroports, ports maritimes et fluviaux), localisé au sein d’un bassin de 78 M de consommateurs dans un rayon de 300 km. A terme, ce sont pas moins de 700 000 m² d’entrepôts qu’entend y développer BT Immo Group, en bonne intelligence avec les services de l’État et la demi-douzaine de communes concernées. L’objectif est de bâtir un véritable écosystème dédié au e-commerce, avec toute une palette de services et équipements mutualisés proposés aux webmarchands et e-logisticiens, y compris sous l’angle des simplifications douanières liées au statut d’Opérateur Économique Agréé décroché par E-Valley. A ce stade, le projet s’articule entre différents bâtiments de 27 500 à 157 000 m², sachant qu’un principe de « cellules modulables » est censé assurer un maximum de flexibilité aux occupants pour accompagner leur croissance sur la durée. La phase de dépôt de permis de construire a été bouclée en février dernier, et les premiers travaux pourraient être lancés l’été prochain pour une livraison des premiers entrepôts au 2e semestre 2020.
A voir sur le stand M67
A noter : le directeur Développement du projet E-Valley, Fabrice Gallo, interviendra le jeudi 28 mars à midi lors de la conférence organisée par Afilog sur le thème « Plus grands, plus hauts : les entrepôts, jusqu’où ira-t-on ? » (salle C)
 
   
   
 
 
Nomination
Arthur Loyd Logistique embauche deux nouveaux consultants sur l’Ile-de-France
Le cabinet de conseil en immobilier Arthur Loyd Logistique vient d’annoncer l’arrivée de deux consultants, Félicie de La Mettrie et Raphaël Achard, pour développer le secteur Ile-de-France. Diplômée de l’EBS Paris, Félicie de La Mettrie a commencé sa carrière chez Reed Expositions France en 1999 puis a rejoint en 2012 le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise Savills (activité bureaux) ; avant d’entrer chez Arthur Loyd il y a quatre ans, en tant que consultante pour le département bureaux. Raphaël Achard est diplômé de Neoma Business School, avec 12 ans d’expérience en immobilier d’entreprise, d’abord comme consultant chez CBRE sur le marché des locaux d’activité en Ile-de-France, puis au niveau national en tant que directeur du Développement chez différents promoteurs et contractants généraux (Lazard, TBI, Nexity…) sur le marché des bureaux, de l’activité et de la logistique. JLR
 
   
  Félicie de La Mettrie et Raphaël Achard. Crédit photo DR  
 
 
Avant-première SITL
Gefco paré à toute forme de Brexit
Que le Brexit soit dur ou doux, à la fin mars, à la fin juin ou plus tard, Gefco sera prêt. C’est l’un des messages que le prestataire leader de la logistique dans le secteur automotive pourra faire passer à la SITL 2019 (26-28 mars, Paris Porte de Versailles). « Nous avons fait un très gros trimestre sur l’axe France Royaume-Uni, car tous nos clients nous ont demandé de passer un maximum de véhicules vers l’Angleterre avant la fin mars, en vue d’un ralentissement des flux anticipé pour début avril, et nous avons également réalisé pour eux des prestations supplémentaires pour faire venir des pièces et des composants d’Angleterre » nous a indiqué Emmanuel Delachambre, le président de Gefco France. Par ailleurs, le 3PL a lancé depuis janvier la formation en urgence de 10 déclarants en douane supplémentaires, soit une augmentation de 20% du nombre dont il dispose actuellement. Que la demande par Theresa May de report au 30 juin de la date du Brexit soit acceptée ou non par l’UE, Gefco a donc déjà fait la démarche de sécuriser les plans d’approvisionnement pour ses clients. Sur son stand, Gefco fêtera par ailleurs ses 70 ans d’existence et détaillera son offre de solutions : logistique des flux routiers, aériens, maritimes et ferroviaires, prestations de stockage, d’entreposage et solutions intégrées 4PL.
A voir sur le stand N33 Hall 1
 
   
  Emmanuel Delachambre, le président de Gefco France  
 
Nomination
Alberto Nobis prend la tête de DHL Express Europe
DHL a promu Alberto Nobis au poste de CEO de DHL Express Europe, il remplace John Pearson qui a pris la fonction de CEO Monde au 1er janvier dernier. De nationalité italienne, M. Nobis est entré chez DHL il y a plus de 10 ans, il a été notamment directeur financier de DHL Express de 2009 à 2012. C’est en 2013 qu’il a accepté le poste de CEO de DHL Express Italie, un poste qu’il a occupé jusqu’en janvier dernier. Il doit aujourd’hui sa promotion à son impact sur la performance ainsi que sur la position concurrentielle de DHL Express en Italie. Dans son nouveau rôle, il sera responsable de la performance des quelque 50 pays que compte la région, avec un focus particulier sur la qualité du service, la fidélité des clients et la rentabilité du réseau. PM
 
   
  Crédit photo DR  
 
Association
Horizon organise une conférence sur la transformation digitale de la SC
Née en Normandie, à l’initiative de sept étudiants du Master Gestion de Production Logistique et Achats (FIM CCI Formation/IAE Caen), l’association à but non lucratif Horizon s’est fixée pour but de promouvoir les bonnes pratiques et d’accélérer la transition vers les nouvelles technologies dans le domaine de la supply chain. La première concrétisation de leur action aura lieu le 25 avril 2019, de 18h30 à 21h00, avec l’organisation d’une conférence intitulée « La rencontre Horizon : IT & Supply Chain » sur le site de production de Bosch Mondeville, près de Caen. L’évènement est ouvert aux décideurs, aux cadres, mais aussi aux étudiants désireux de mieux comprendre les possibilités du marché, les bonnes pratiques et les références en termes de succès dans la transformation digitale. Pour cette première édition, l’association Horizon a prévu d’aborder trois thèmes : l’efficacité de l’IA dans la supply chain (avec Yassine Essalih, consultant Solutions Cognitives dans l’Industrie chez IBM), l’IoT et ses applications logistiques (avec Lourdes Hernandez Business Development Manager chez Sigfox) et la Blockchain et la fiabilisation des flux (avec Vincent Rémon, Blockchain leader du cabinet de conseil Onepoint). Les présentations se poursuivront par une séance de questions-réponses, avant un cocktail dînatoire. JLR
Contact : Gauthier Flippe, Association Horizon, flippegauthier@gmail.com
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Ulta Beauty veut livrer en H+2

Basé à Chicago et spécialisé dans les produits de beauté, Ulta Beauty a annoncé, à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, son intention de livrer les commandes e-commerce en deux heures dès 2021. A cette fin, le distributeur a entrepris de reconvertir son entrepôt de Romeoville (Illinois) pour en faire son premier « centre de préparation rapide », un site qui pourrait d’ici la fin de l’année préparer jusqu’à 30 000 commandes par jour en période de pic. Un second site similaire devrait ouvrir ses portes durant l’été 2020 dans les environs de Jacksonville (Floride). Cette annonce traduit la volonté de la société de répondre aux désirs des consommateurs en matière de rapidité de service, mais également de maintenir la croissance de ses ventes en ligne. Celles-ci ont en effet augmenté de 35,4% en 2018 contre + 5,1% pour les ventes en magasin. Avec 1 163 boutiques, Ulta a réalisé sur l’année fiscale 2018 un CA de 6,7 Md$, en hausse de 14,1%. PM
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@info6tm.com  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
21 mars 2019





 


avril 2019

Mercredi 3
GALA DU SUPPLY CHAIN MANAGEMENT


mai 2019

Mardi 21
Ouverture des candidatures certificat
industrie 4.0
Dauphine Executive Education
Inscrivez-vous !

Jeudi 23
& Vendredi 24
Formation EURODECISION
« Méthodes & pratiques de la prévision des ventes »
De 9 h à 17 h

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien