Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2931
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prévisions
Loc Maria Biscuits gagne en visibilité sur la demande avec Azap
C’est pour faire face à sa forte croissance, avec de multiples sites de fabrication et une distribution multicanale (GMS, export, food service, épiceries fines, BtoB), que Loc Maria Biscuits, s’était mis en 2017 en quête d’un outil de prévision des ventes et d’anticipation des investissements. « Nous avions besoin de réconcilier les ventes, les commandes, et bien d’autres données clients/articles/réseaux pour communiquer des prévisions de ventes exploitables au service planification de production, l’objectif à long terme étant de prévoir l’évolution de l’occupation de notre outil industriel et d’adapter en conséquence nos organisations » résume Laëtitia Demares, responsable des prévisions de ventes du spécialiste des biscuits premium bretons (Gavottes, Traou Mad : Galette de Pont Aven…). A l’issue d’un appel d’offres, l’entreprise sélectionne les modules Prévisions de la Demande et Reporting de l’éditeur français Azap (spinoff du cabinet Diagma). La mise en production, jugée « rapide et efficace » va durer 6 mois, jusqu’en avril 2018, et le biscuitier a aujourd’hui plus d’un an de recul sur l’utilisation de l’outil, qui récupère les données dans l’ERP, les analyse, et propose des prévisions de ventes de façon automatique. Au-delà du très bon niveau de collaboration avec l’équipe Azap, Loc Maria Biscuits souligne le temps gagné lors du process d’élaboration des prévisions, tant en termes de réconciliation des informations que d’analyse des données.  « Maintenant que nous avons toutes les données visibles sur un seul écran, nous ne perdons plus de temps à chercher la bonne information. Si une interrogation se pose pendant une réunion avec un directeur commercial, nous pouvons y répondre de suite, et l’analyse se fait en temps réel » explique Laetitia Demares. L’outil sera utilisé pour élaborer le budget 2020 de la société, qui envisage par ailleurs d’ajouter le module POP d’Azap pour améliorer la prévision de ses promotions. JLR
 
   
  Le siège de Loc Maria Biscuits à Lanvallay (Côtes-d'Armor), où l’entreprise dispose également d’une plateforme logistique de regroupement. Crédit photo Loc Maria Biscuits  
 
 
WMS
Alcyon renforce son partenariat avec A-sis
Centrale d’achat et de distribution spécialisée dans les médicaments, aliments et matériels pour vétérinaires, Alcyon a demandé et obtenu de son partenaire éditeur historique A-sis qu’il intègre un module spécifique à son WMS Logys. En plus d’un volet de gestion des étiquettes transport, l’éditeur du groupe Savoye va en effet le doter cette année d’un module de gestion des matières dangereuses, qui n’existait pas nativement dans la solution. « Nous sommes dans une démarche d’amélioration continue de l’utilisation de notre outil », indique Eric Vanthournot, directeur logistique et transport d’Alcyon. Historiquement, la centrale d’achat et de distribution a engagé sa collaboration avec A-sis dès 2003, déployant progressivement son WMS sur ses plateformes de Nice et de Montpellier ainsi que sur ses entrepôts d’Arras, Landerneau, Lyon et Pau. D’une surface totale de 40 000 m², ces derniers réceptionnent, stockent et préparent des commandes sur un ensemble de 18 000 références avec des expéditions assurées en J+1. Et c’est en 2017, sous une nouvelle version et en mode vocal, que le WMS s’est intégré à l’ensemble des plateformes d’Alcyon. « Nous avions la même solution sur chacun de nos sites mais chaque établissement l’avait faite évoluer de façon indépendante, au travers de spécifiques, explique Éric Vanthournout. Nous avons donc voulu harmoniser nos process et fait le choix de nous doter d’un même WMS sur l’ensemble des établissements. » AD
 
   
  Alcyon a commencé à utiliser le WMS d’A-sis dès 2003. Crédit photo A-sis  
 
 
Prestataires logistiques
Le réseau d’EV Logistique passe à 59 sites en France
Annoncée par le groupement de transporteurs indépendants Evolutrans en novembre dernier (voir NL 2818), la nouvelle structure EV Logistique s’appuie non plus sur 57 mais sur 59 sites logistiques d'une partie des adhérents du groupement, qui cherchent à mutualiser leurs compétences et leur savoir-faire. Les deux entrepôts qui rejoignent le réseau EV Logistique appartiennent à des transporteurs basés l’un à Annonay (Ardèche), l’autre en Savoie. L’offre, qui joue la carte de la réactivité, de la souplesse et de la proximité pour tenter de se différencier des grands 3PL, a déjà une première référence : la société Ecohabitat, un distributeur de produits et de matériaux de construction écologiques, qui a signé pour une prestation avec l’un des membres d’EV Logistique dans la région de Saumur (Maine et Loire), et qui est sur le point de s’engager avec un autre adhérent Evolutrans proche de Tours (Indre et Loire). JLR
 
 
 
WMS
Bext étudié au labo de l’IUT d’Évry Val d’Essonne
Afin de faciliter leur apprentissage de la gestion des flux logistiques, l’éditeur Infflux a mis à la disposition des étudiants de l’IUT d’Evry Val d’Essonne la dernière version de son WMS Bext, dans leur laboratoire de mise en pratique des enseignements et méthodes de la logistique (l’Usine Pédagogique 4.0). D’une surface de 300 m² et comprenant des zones d’accueil, production, réception, préparation de commandes et entreposage (600 articles environ), ce laboratoire permet chaque année à plus de 300 étudiants de s’immerger dans des environnements industriels et logistiques proches de la réalité en termes de flux physiques et d’informations, avec des logiciels professionnels type WMS (Infflux), ERP (Cegid) ou encore MES (Alpha-3i). L’installation comprend aussi une zone de data logistique dédiée à la simulation/supervision des flux en temps réel, et intègre dans sa ligne d’assemblage des solutions d’impression 3D, cobots, exosquelettes et AGV. Et d’autres outils devraient prochainement être intégrés, comme des logiciels de PLM et de CRM, ainsi que des systèmes de réalité augmentée, en octobre-novembre. « L’Usine Pédagogique 4.0 a pour vocation de donner des clés aux étudiants, en poussant le dialogue informaticien-logisticien, afin de démocratiser la supply chain 4.0 dans les PME/PMI qui les emploieront », note Bertrand Soual, professeur responsable pédagogique du DUT QLIO (Qualité, Logistique Industrielle et Organisation) de l’IUT Evry Val d’EssonneAD
 
   
  Les étudiants ont acc_s à un large panel d’outils au sein de L’Usine Pédagogique 4.0. Crédit photo IUT d’Evry Val d’Essonne  
 
 
AGV
Aprolis étoffe son offre avec le Rocla ART
En matière d’AGV, le loueur d’engins de manutention Aprolis ajoute à sa gamme le Rocla ART du constructeur finlandais Rocla. Exploitable dans le cadre d’opérations de gerbage, de mise en rack ou encore de préparation de commandes, ce chariot automatisé à mât rétractable se déplace à la vitesse de 2 m/s et peut déposer des  charges de 1,6 tonne à une hauteur de 7,5 ou 10 mètres selon le modèle choisi (ART N16 ou ART M16). Doté d’un rayon de braquage qui lui permet de manœuvrer dans des allées d’une largeur de 3 mètres, il est doté de capteurs scrutant ses zones de déplacement avant et arrière, ainsi que les zones exposées lors des virages et rotations. Côté batteries, il est équipé de batteries standards de 620 ou 775 Ah. AD
 
   
  Le Rocla ART a été conçu spécifiquement pour les applications de stockage en hauteur. Crédit photo Rocla  
 
INFOS INTERNATIONALES  

République Tchèque
Albert équipe ses entrepôts en vocal

Afin de rationaliser les opérations sur ses trois entrepôts, le distributeur Albert Czech Republic (groupe Ahold Delhaize) met en place la solution Warehouse Voice Operations de Symphony RetailAI, fonctionnant sur le terminal mobile tactile Zebra TC51. L’intégration est effectuée par le partenaire local de Symphony RetailAI et partenaire historique du distributeur, U&SLUNO. Il s’agit du tout premier déploiement réalisé dans le cadre du nouveau partenariat stratégique entre Zebra Technologies et Symphony RetailAI (voir NL 2921). « Le test mené l’an dernier nous a convaincu que la solution de Symphony RetailAI nous apporterait les outils nécessaires en vue d’atteindre notre objectif de 12 % d’amélioration de la productivité sur les opérations de collecte. Nous pensons même le dépasser avec des estimations à 16-20 % » déclare Pavel Brichac, le DSI d’Albert Czech Republic. Par ailleurs, la solution se devait d’être disponible dans les 5 langues utilisées par les collaborateurs travaillant dans les trois entrepôts du distributeur. « Notre équipe Logistic Innovation basée à Nantes, en France, a joué un rôle déterminant dans la mise à disposition rapide des outils en bulgare, tchèque, anglais, polonais et russe pour les 380 opérateurs » souligne Arnaud Gauthier, President & Chief Customer Officer chez Symphony RetailAI. JLR
 
   
 

Royaume Uni
Waitrose veut tripler ses ventes en ligne

La chaine britannique de supermarchés Waitrose a trouvé un successeur à Ocado pour l’accompagner dans sa nouvelle ambition : tripler ses ventes e-commerce au cours des trois prochaines années. A compter de septembre 2020, son nouveau partenaire se nommera Today Development Partners (TDP), société lancée par l’un des co-fondateurs d’Ocado ainsi qu’un ex-Google X. Afin de doper les capacités de préparation de commandes mais aussi de se rapprocher du consommateur, les partenaires prévoient d’ouvrir trois nouveaux centres de distribution automatisés (Waitrose en compte actuellement deux), et de développer les capacités digitales du distributeur. Enthousiasmé par la croissance de ses ventes en ligne, +14,2% en 2018 contre +3,2% en moyenne pour le secteur, Waitrose s’est fixé pour objectif d’atteindre 1 Md£ de CA en ligne d’ici 2023. PM
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
24 mai 2019



 


mai 2019

Jeudi 23
& Vendredi 24
Formation EURODECISION
« Méthodes & pratiques de la prévision des ventes »
De 9 h à 17 h


juin 2019

Mercredi 05
et jeudi 06
Conférence Deliver
Le rendez-vous européen de l’e-logistics
Lisbonne

Jeudi 06
sedApta-osys
« Smart Manufacturing for Fashion »
de 9h à 16h
Sestri Levante
(Italie)

Jeudi 06
à Vendredi 07
Transport Logistic
Munich

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien