Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2934
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
LA QUOTIDIENNE SUPPLY CHAIN MAGAZINE
FAIT LE PONT
Il n’y aura pas de Newsletter de Supply Chain Magazine vendredi 31 mai, nous vous donnons donc rendez-vous dès le lundi 3 juin pour la reprise de la diffusion quotidienne. A ceux qui ne font pas le pont ou qui profiteraient de cette parenthèse pour alléger leur « to do list », n’oubliez pas de cocher dans votre agenda la date du 2 juillet, celle de notre Forum d’été sur la percée de l’intelligence artificielle en Supply Chain. Depuis l’ouverture du site et l’annonce du programme il y a deux jours, nous avons déjà dépassé les 150 inscrits. Et un nouveau partenaire nous a rejoints, l’éditeur SAS. Bonne fin de semaine à tous !
Jean-Luc Rognon

Vous pouvez encore vous associer à l'événement, contactez pour cela Philippe Tesson : philippe.tesson@scmag.fr

A ce jour, voici les partenaires qui nous accompagnent pour cet évènement :
Pour consulter le programme complet (non définitif) et vous inscrire à la journée du 2 juillet, cliquez ici
 
   
   
 
 
Phygital
Alliance pratique entre Franprix et Cdiscount
Toutes deux filiales du groupe Casino, l'enseigne de supermarchés de centre-ville Franprix et le e-commerçant Cdiscount ont tissé une collaboration inédite pour lancer une série de nouveaux services à destination de leurs clients habitant les grandes agglomérations. Dans cette alliance, le premier fait valoir la proximité clients liée à son réseau de 900 magasins Franprix situés en Ile-de-France et dans d'autres grandes villes du couloir rhodanien et de l'arc méditerranéen. De son côté, Cdiscount allie une indéniable expertise du digital et une audience de 20 M de visiteurs uniques par moi. En pratique, Franprix va élargir son offre non alimentaire en magasins avec la prochaine implantation dans certains d'espaces Cdiscount proposant une offre de petits produits high-tech ou électroménager. La formule fait écho aux corners que l'e-commerçant a multiplié depuis l'automne 2017 dans les grands formats du groupe Casino, même si l'offre produits est différente. Par ailleurs premier caviste en ligne en France, y compris avec des crus en marque propre, Cdiscount va accompagner Franprix dans le renouvellement de son assortiment de vins, notamment pour des opérations promotionnelles. À la rentrée prochaine, les deux enseignes entendent par ailleurs lancer un service de livraison express en 30 minutes sur Paris, qui combinera une offre alimentaire, produits frais et plats chauds compris, et du non alimentaire de dépannage. Le service sera proposé via internet et mobile mais adossé à un réseau de plusieurs dizaines de magasins Franprix. Le même canal sera mis à profit à l'occasion des lancements très attendus de smartphones ou de jeux-vidéos, pour les livrer en express. De façon moins évènementielle, une sélection des "top ventes" de Cdiscount seront disponibles à la livraison en 90 minutes (téléphonie, jouets, petit électroménager…). « Pour les clients des grandes villes métropoles, l’omnicanal est une évidence. Dans ce contexte, nous donnons une présence physique à Cdiscount, et Cdiscount nous apporte une plus grande présence digitale », déclare Jean-Paul Mochet, DG de Franprix. Preuve que ces fertilisations croisées se multiplient au sein du groupe Casino, les clients de Cdiscount peuvent désormais accéder en ligne à quelque 800 références de l'offre beauté et bien-être de l'enseigne Drugstore Parisien, lancée par le groupe en 2018 en collaboration avec L'Oréal. MR
 
   
 

A la rentrée, Franprix et Cdiscount lanceront sur Paris la commande en ligne et la livraison express en 30 min d’un assortiment mêlant alimentaire et non alimentaire de dépannage.

Crédit photo DR
 
 
 
Bricolage
ITM LEMI anticipe une hausse de flux de 30 % dans sa SC
Société de logistique et de transport dédiée aux enseignes non alimentaires du groupement Les Mousquetaires (Bricomarché, Brico Cash, Roady et Bricorama), ITM LEMI estime que sa volumétrie de colis va croître de 30 % avec l’intégration progressive dans son périmètre d’intervention de tous les magasins Bricorama. Ces derniers sont passés le giron de l’enseigne de grande distribution début 2018 via sa structure ITM Equipement de la Maison, qui regroupait jusqu’ici les seules enseignes spécialisées Bricomarché et Brico Cash. ITM LEMI a commencé à livrer les premiers points de vente de Bricorama courant février, en livre à ce jour une quarantaine et souhaite desservir l’intégralité des 166 magasins à la fin septembre depuis ses sites logistiques de Garancières 1 et 2, en Eure-et-Loire, d’Anais, en Charente, et d’Albon, dans la Drôme (les deux premiers sont destinés à couvrir une grande partie nord du pays et les deux autres respectivement ses parties sud-ouest et sud-est). Pour faire face à cette montée en puissance avec Bricorama, ITM LEMI a prévu, d’une part, d’accroître d’environ 50 % la capacité de stockage de son site de Garancières 2 (47 000 m²), et d’autre part, d’ajouter une allée supplémentaire à son système automatisé à navettes Stingray du fabricant TGW, installé depuis près de trois ans sur son site de Garancières 1 (65 000 m²). Le système mécanisé occupe aujourd’hui 5 000 m², est déployé sur 7 allées, compte 65 000 bacs pour 8 000 références, soit 50 % des produits permanents. « Ces références contribuent à hauteur de 40 % aux colis qui sont réalisés pour les enseignes Bricomarché et Brico Cash », souligne Stéphane Renoux, directeur des opérations d’ITM LEMI. AD
 
   
 

ITM LEMI exploite à ce jour 5 bases logistiques en France. Elles totalisent 240 000 m² de stockage et préparent chaque année 25 millions de colis pour les seuls points de vente Bricomarché et Brico Cash.Crédit

Crédit photo Armindo Dias
 
 
Industrie automobile
Chep a lancé officiellement le projet Galia Box pour le marché français
Le mois dernier, Chep Automotive & Industrial Solutions a invité de nouveaux clients équipementiers automobiles français au Château de Fontainebleau pour officialiser le lancement du projet Galia Box avec le constructeur Opel / Vauxhall. Le fournisseur et loueur d’emballages réutilisables (groupe Brambles) met désormais en avant le fait qu’il est le seul acteur en Europe à proposer non seulement des bacs plastique porte-pièces au standard allemand VDA (Verband der Automobilindustrie) / Odette mais aussi (depuis peu) au standard de l’association française Galia, présente lors de cette évènement. Depuis son rachat par le groupe PSA en 2017, Opel a adopté le standard des emballages Galia pour ses nouveaux flux vers ses usines d’assemblage basées à Eisenach (Allemagne), Luton (Royaume-Uni) et Aspern (Autriche). Une aubaine pour la marque Galia Box lancée par Chep (avec des services Associés, notamment le portail myChep), qui se positionne ainsi comme un sérieux concurrent du système Gefbox de Gefco. Chep, qui fait valoir un contrat cadre signé avec Opel en 2018 concernant l’utilisation de la Galia Box, compte bien par ailleurs effectuer une percée sur le marché français des sous-traitants automobiles. “Etant donné que nous travaillons maintenant avec le standard Galia, nous sommes désormais capable de remonter la chaîne et de proposer nos services aux sous-traitans français de rangs 1 et 2, en ce qui concerne les emballages de leurs propres approvisionnements en pièces” nous a confié Mira Ramorasata, Représentant du service à la clientele de Chep Automotive and Industrial Solutions pour la France et la Belgique. JLR
 
   
 

Chep Automotive & Industrial Solutions s’ouvre le marché français des emballages réutilisables pour l’automobile en lançant l’offre Galia Box.

Crédit photo Chep
 
 
Nomination
ShippingBo recrute pour son département conseil
Ex de Relais Colis et d’Oscaro, Florian Laillet rejoint ShippingBo en tant qu’Expert logistique e-commerce omnicanal. Il sera en charge du département Conseil de cette startup toulousaine lancée en 2016 en développant une plateforme SaaS qui se positionne comme un LMS (Logistics Management System). Ciblant au départ les e-commerçants, la solution entend se substituer à la batterie d’outils classiquement utilisées au fil des opérations, du regroupement des commandes en provenance des plateformes de gestion de sites e-commerce et autres marketplaces, à la gestion des stocks et de la préparation en entrepôt via un WMS, jusqu’au pilotage des livraisons par un TMS. L’intérêt suscité par la plateforme LMS de ShippingBo est manifeste, le cap des 10 M de commandes expédiés par ses clients/utilisateurs ayant récemment été franchi. Et la startup ne cible plus seulement les e-commerçants mais aussi les marketplaces, logisticiens, transporteurs, fabricants et grossistes. Florian Laillet aura justement pour mission d’accompagner les différents profils d’utilisateurs et les partenaires de ShippingBo dans l’optimisation de leurs processus, aussi bien sur le volet SI que dans leurs problématiques d’organisation à l’heure de l’omnicanal. Son expertise est liée aux fonctions qu’il a successivement exercées chez Chronopost, Top Chrono-TZF, puis comme directeur logistique chez Oscaro et depuis 2012 comme directeur régional des opérations chez Relais Colis pour l’Ile-de-France. « Nous observons une plateformisation de l’e-commerce et une révolution de la logistique : ship from store, clic & collect, drop shipping, … Ce recrutement s’inscrit dans notre volonté d’apporter aux utilisateurs de Shippingbo, non seulement la meilleure technologie, mais également les méthodologies capables d’optimiser leurs processus métiers pour faire de leur supply chain un avantage compétitif », commente Marc Hericher, fondateur et CEO de ShippingBo. MR

A noter : ShippingBo sera présent du 24 au 26 septembre à la Paris Retail Week, Porte de Versailles (stand H040)
 
   
 

Florian Laillet, Expert logistique e-commerce omnicanal chez ShippingBo, en charge de son département Conseil.

Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Autriche
DHL inaugure son nouveau hub de Vienne

Un peu plus d’un an après le lancement des travaux (voir NL 2676), DHL vient d’inaugurer son nouveau hub aérien, routier et maritime situé sur l’aéroport de Vienne. Il se compose de deux structures de 12 000 m² chacune, toutes deux offrant 7 000 m² de surface à DHL Fret et 5 000 m² à DHL Global Forwarding dont 1 200 m² seront consacrés à la logistique du froid (notamment pour le secteur de la santé). Comptant également 3 500 m² de bureaux (pour 250 collaborateurs), ce hub international regroupant les trois modes de transport doit accélérer les flux à destination des 220 pays dans lesquels DHL est implanté. PM
 
   
 

Australie
Bansard entre au capital de son partenaire Cargo Line

Mi-mai, Bansard International a acté une prise de participation dans la société australienne Cargo Line International. Cela fait une vingtaine d'années que ce spécialiste français du freight forwarding et de la logistique overseas collabore avec ce partenaire qui compte une quarantaine de collaborateurs, à la fois sur des problématiques d'export depuis la France vers l'Australie, mais aussi de l'Asie vers le pays-continent. Avec cet investissement, et la nomination de Jean-Michel Benattar au sein du board de Cargo Line International, la collaboration devrait prendre une nouvelle dimension, vu que Bansard International s'assure ainsi l'accès à des capacités de stockage et de distribution dans les villes-clés du pays : Sydney, Melbourne, Brisbane et Perth. L'opération devrait non seulement lui permettre d'accentuer son développement sur les liaisons depuis et vers l'Australie, mais aussi d'ouvrir de nouvelles opportunités pour son activité dans le e-commerce. MR
 
   
  © DR
De gauche à droite : Chris Cargill, non-executive Director de Cargo Line, Simon Pinto, Président de Bansard International et Detlef Kappel, Président de Cargo Line
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 mai 2019



juin 2019

Mercredi 05
et jeudi 06
Conférence Deliver
Le rendez-vous européen de l’e-logistics
Lisbonne


juin 2019

Jeudi 06
sedApta-osys
« Smart Manufacturing for Fashion »
de 9h à 16h
Sestri Levante
(Italie)

Jeudi 06
à Vendredi 07
Transport Logistic
Munich

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


juillet 2019

Mardi 02
13ème édition du Forum d’Eté
« La percée de l’Intelligence Artificielle en Supply Chain »
Cité Internationale Universitaire de Paris 14ème
Programme et inscription

NOS PARTENAIRES:















octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien