Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2938
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Mobilité hydrogène
Symbio sur la route de l’industria-
lisation agile
Créée en 2010 et spécialisée dans la mobilité hydrogène, le français Symbio a profité du sommet mondial Movin’On qui se tient actuellement à Montréal au Canada pour annoncer ses intentions en matière d’industrialisation de ses piles à combustible. L’année 2019 est décisive pour cette société, qui figurait parmi les huit finalistes des Rois de la Supply Chain 2018 (avec Cetup), avec un projet d’augmentation d’autonomie d’une Kangoo ZE grâce à une pile à hydrogène. En février dernier, Symbio devient filiale du Groupe Michelin, qui signe un mois plus tard une lettre d’intention avec Faurecia plaçant Symbio au cœur d’une joint-venture entre les deux groupes. L’enjeu est désormais pour l’entreprise prouver qu’elle va pouvoir maîtriser la chaîne d’approvisionnement de chaque composant en matière de coût et de délai, à un niveau de qualité automobile. Les prévisions de marché tablent sur près de 2 000 camions et plus de 20 000 véhicules utilitaires légers rien que pour la France d’ici à 2028, plus d’un million de véhicules en Chine et près du double en Corée d’ici à 2030. Pour relever ce défi, Symbio doit rapidement mettre en place un outil de production permettant de mettre sur le marché d’ici 2030 des centaines de milliers de stacks pour les camions et les véhicules utilitaires et près d’un million de stacks pour le marché automobile. « Un système hydrogène comprend plusieurs centaines de cellules identiques (ndlr : qui constituent un « stack ») et le moindre défaut sur l’une d’elles demande une réparation. Produire dix mille systèmes sans réparation suppose donc de produire plus d’un million de pièces identiques et sans défaut » explique Fabio Ferrari, le CEO de Symbio. L’entreprise grenobloise estime avoir au moins deux atouts pour réussir à passer ce cap de l’industrialisation agile. Le premier est son expérience en matière industrielle, qui l’a conduit par exemple à faire le choix de plaques bipolaires métalliques pour s’appuyer notamment sur le savoir-faire des fabricants de joints de culasse. Le second est d’avoir déjà prouvé sa capacité à travailler avec un constructeur (en l’occurrence Renault Tech avec les Kangoo ZE H2), à s’adapter à son planning et à concevoir des produits facilement intégrables dans ses chaînes de production. Mais Symbio est particulièrement attentive au fait que cette montée en capacité, qui aura pour effet de diviser par 20 le prix de la pile et de ses composants, ne se fasse pas au détriment de l’agilité et de la réactivité des acteurs, d’autant que les différents segments de marché ont des niveaux de maturité différents. Son credo : pour que les projets avancent rapidement, les circuits de décision doivent rester courts et largement dans les mains de « ceux qui exécutent ». Serait-ce un message destiné à sa maison-mère ? JLR
 
   
 

Créée en 2010, Symbio est devenue une filiale du groupe Michelin en février 2019.

Crédit photo Symbio
 
 
 
Automatisation
Dematic va installer un AutoStore chez Chausson Matériaux
L’entreprise familiale Chausson Matériaux devient la deuxième référence client en France pour l’intégrateur Dematic en ce qui concerne le système automatisé de préparation de commandes AutoStore (voir NL 2893). La société de distribution de matériaux de construction (350 agences dans 57 départements) compte s’appuyer sur cette solution pour son activité e-commerce sur un de ses plates-formes logistiques, située à Lavaur, dans le Tarn. L’Autostore, qui devrait être opérationnel en juin 2020, sera constitué d’une grille d’une capacité de stockage de 26 000 bacs, sur laquelle évoluent 35 robots qui prélèvent par le haut et acheminent les bacs vers 4 ports carrousels pour les opérations « goods-to-man » de picking et de réapprovisionnement. « Nous avons privilégié une solution performante, rapidement évolutive. Ensuite nous souhaitions investir sur l’AutoStore car il présente des avantages indéniables en termes de maintenance puisqu’elle peut s’effectuer en temps masqué sans perturber la production » déclare Philippe Gaudron, directeur Logistique et Transport de Chausson Matériaux. Cet AutoSytore sera piloté par le WCS Dematic iQ, comme les autres solutions proposées en France par Dematic sous le sigle DES (Dematic Express Solutions) : RapidStore (ML MiniLoad et UL Unit Load), Multishuttle, les convoyeurs MCS et les AGV. La première référence client Autostore pour Dematic en France est l’entreprise 4Murs, dans un entrepôt situé à Marly-en-Moselle, près de Metz. Rappelons que ce système norvégien Autostore est commercialisé en France par quatre intégrateurs : Alstef, Egemin/Dematic, Swisslog, et le norvégien Element Logic. JLR
 
   
 

Chausson Matériaux a signé avec Dematic pour l’installation d’un système automatisé de préparation de commandes AutoStore pour son entrepôt de Lavaur, dans le Tarn.

Crédit photo Dematic
 
 
 
Immobilier logistique
Le 1er entrepôt français certifié BREEAM Excellent est une plate-forme Lidl
EnOrka’ Conseil a annoncé dans un communiqué que la plate-forme logistique multi-température de 46 000 m² de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), inaugurée par l’enseigne Lidl il y a un an (voir NL 2732), est la première de l’Hexagone à atteindre le niveau Excellent de la certification environnementale des bâtiments BREEAM. C’est ce bureau d’ingénierie spécialisé dans l’optimisation énergétique et la performance environnementale qui était chargé du suivi de la certification (en tant qu’AMO Breeam), ainsi que de la mise en place de l’outil de BIM (Buliding Information Modeling) déployé sur le projet. Rappelons que ce bâtiment nouvelle génération a été conçu et développé par l’investisseur bailleur Vailog (Groupe Segro) et l’architecte Archifactory, avec une assistance à maîtrise d’ouvrage de Virtuo. Le promoteur est la société Ingénierie 2K. Il s’agit d’une reconversion d’un foncier auparavant occupé par deux entrepôts vieillissants (voir NL n°2473). La certification BREEAM a notamment porté sur les efforts en matière de consommation énergétique maîtrisée (éclairage LED sur l’entrepôt, avec une économie de 70% par rapport au standard), de qualité écologique du site (reconversion d’une friche industrielle, chantier à faible impact, création de nouveaux habitats pour la faune et la flore) ainsi que sur l’optimisation du confort pour les futurs usagers (accès au site en transport en commun ou vélos sécurisés, confort hygrothermique dans les espaces de travail, mesure de la qualité de l’air et acoustique à la réception). 73% des critères du référentiel BREEAM ont été validés sur le projet, qui visait à l’origine une certification BREEAM Very Good. JLR
 
   
 

La plate-forme logistique multi-température de 46 000 m² de Saint-Quentin-Fallavier, inaugurée par l’enseigne Lidl il y a un an est le premier entrepôt en France à atteindre le niveau Excellent de la certification environnementale des bâtiments BREEAM.

Crédit photo DR
 
 
 
Chaîne du froid
Un nouvel acteur sur le marché de la traçabilité en mode IoT
Start-up montpelliéraine créée début 2018, Koovea commercialise depuis quelques mois une solution IoT de traçabilité dédiée à la chaîne du froid. Ciblant les acteurs de la biotech, de la cosmétique, de l’agroalimentaire ou encore de la distribution intéressés par une solution de géolocalisation et suivi en temps réel le long de leur supply de leurs produits thermosensibles (médicaments, produits frais…), elle comprend un capteur de température Bluetooth d’une portée de 300 m prmettant d’enregistrer en mémoire plus de 300 000 mesures (K-Tag), un routeur qui autorise une remontée des données en temps réel via une connectivité cellulaire LTE/LTE-M (K-Hub) et une interface web pour le suivi des produits et des données ainsi que la réception d’alertes préprogrammées (K-App). « Déployable en moins de 10 minutes, notre solution est commercialisée sous la forme d’un abonnement mensuel qui est uniquement fonction du rythme de collecte et de remontées des informations », souligne Adrien Content, l’un des trois cofondateurs de la start-up, avec Yohann Caboni et John Aldon. La solution compte à ce jour une quinzaine de clients, dont des entreprises de transport spécialisé, et fait l’objet de pilotes plus ou moins avancés avec trois enseignes de grandes surfaces alimentaires. « Nous visons les 60 clients à la fin 2019 », poursuit Adrien Content. Avant la fin de l’année, la start-up ambitionne en outre de miniaturiser sa sonde, notamment afin de pouvoir l’intégrer dans des emballages et favoriser de ce fait l’exploitation des données collectées dans le cadre de blockchain ou en faisant appel à de l’IA. AD
 
 
 
Gestion de stocks
Nedap intègre la technologie Zebra à sa plateforme RFID
Sur le dernier salon londonien Retail Expo, la société Nedap a annoncé qu’elle avait finalisé l’intégration de la technologie Zebra à !D Cloud, sa plateforme logicielle RFID destinée à la gestion de stocks magasins. Cela signifie que cette dernière est à même de traiter et d’échanger en standard les données collectées avec des équipements Zebra Technologies tels que le pistolet UHF RFID RFD 2000, le lecteur RFID RFD 8500, les terminaux portables tactiles TC5x et TC2x, et les imprimantes RFID ZD 500r et ZT400. « Par essence, !D Cloud nécessite l’acquisition de peu de matériels et prend en charge une multitude de matériels RFID, souligne Jeroen Struycken, directeur du développement commercial !D Cloud. Le fait d’intégrer en plus les équipements Zebra en standard dans notre boîte à outils est un avantage très apprécié par nos clients. » AD
 
 
Intralogistique
Sodebo modernise en fin de ligne avec des convoyeurs Interroll
Le groupe agroalimentaire familial Sodebo modernise en continu son vaste site de Saint-Georges-de-Montaigu, en Vendée, où se concentre la production de ce spécialiste des produits traiteur frais vendus en grandes et moyennes surfaces ainsi qu'en RHD. Afin d’accompagner sa croissance et l'extension de sa gamme, tout en améliorant l'ergonomie du travail des salariés et leur performance, Sodebo collabore depuis 15 ans avec le bureau d'études Novatics, spécialisé en transitique et robotique. Leurs équipes d'ingénierie co-développent des solutions sur mesure, et l'un des derniers projets en date a porté sur la modernisation de la zone fin de ligne et conditionnement de la production de viennoiseries et de produits boulangers cuits. La feuille de route fixée par Sodebo mentionnait des objectifs de continuité du flux, d'ergonomie et d'hygiène, mais aussi de réduction du travail de manutention des opérateurs. Le tout en tenant compte de différents paramètres de production en termes de débit et de synchronisation avec les lignes de cuisson existantes. Pour le volet transitique mécanique, Novatics s'est allié à Interroll, qui a fourni des convoyeurs à rouleaux motorisés Rollerdrive 24V et des modules de transfert à 90° de sa gamme MCP. Cette dernière offre un large panel d'équipements flexibles et économes en énergie, permettant de s'adapter aux implantations les plus diverses et d'assurer un environnement de travail plutôt silencieux. Leur simplicité de câblage et d'installation a permis à Novatics de gagner du temps sur le montage et l'installation pour mieux se concentrer sur le pilotage des convoyeurs et la gestion des flux. MR
 
   
 

L'installation mise en œuvre par Novatics chez Sodebo comprend différents éléments de la gamme MCP d'Interroll.

Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Fedex livrera 7j/7 en 2020

Neuf mois seulement après avoir décidé de livrer les clients américains le samedi, Fedex annonce son intention de proposer un service sept jours sur sept dès janvier 2020. Cette décision s’explique par la croissance des ventes e-commerce sur laquelle Fedex entend capitaliser. Les volumes de colis devant doubler d’ici 2026 selon ses estimations, ils deviendront en effet trop importants pour être livrés en cinq ou six jours, et à plus forte raison en période de fêtes. Ces volumes seront par ailleurs suffisamment élevés pour utiliser chaque jour et de façon rentable le réseau de Fedex. L’expressiste prévoit ainsi de récupérer la grande majorité des livraisons confiées à la poste américaine (USPS), notamment celles réalisées le weekend, d’ici fin 2020. Un accord (SmartPost) liant les deux parties depuis de nombreuses années voit en effet USPS prendre en main le dernier kilomètre de livraison pour deux millions de colis chaque jour en moyenne, en particulier dans les zones faiblement peuplées. PM
 
   
 

Chine
Gefco vise une croissance de 40% de son activité dans le pays d’ici trois ans

Présent en Chine depuis 10 ans, le spécialiste de la supply chain industrielle Gefco compte dans le pays 1 300 collaborateurs répartis dans 15 villes, via deux joint-ventures DongFeng Gefco et SMGL (Shenzhen Minsheng Gefco Logistics) qui proposent des solutions intégrées de logistique des véhicules finis, d’entreposage, de services de gestion de quarantaine/douane/taxe et de Freight Forwarding. Les perspectives s’annoncent excellentes pour les années à venir, notamment sur la logistique automobile (en particulier électrique) et avec de nouvelles opportunités de développement de l’activité Freight Forwarding. Gefco prévoit ainsi une croissance du chiffre d’affaires de ses activités chinoises d'au moins 40% en 2021. Le groupe a récemment créé une filiale à Chongqing (dans le centre de la Chine) spécialisée dans l'importation et l'exportation de véhicules par voie ferroviaire entre l'Europe, la Russie et la Chine. Il a également livré par voie maritime en janvier 2019, depuis la Chine vers l’Ukraine, 217 conteneurs de matériel destiné à la construction d’une centrale solaire pour le compte de Scatec & Risen Energy Company, ce qui lui a permis d’être sélectionné par ce dernier pour devenir un prestataire logistique stratégique en vue des projets futurs. A noter également que depuis février 2019, Gefco assure l’acheminement des cellules de batteries électriques du numéro un mondial du secteur, le chinois CATL, vers les principaux équipementiers et fournisseurs en Europe, dans le cadre d’un contrat de 5 ans. JLR
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
6 juin 2019


juin 2019

Mercredi 05
et jeudi 06
Conférence Deliver
Le rendez-vous européen de l’e-logistics
Lisbonne

Jeudi 06
sedApta-osys
« Smart Manufacturing for Fashion »
de 9h à 16h
Sestri Levante
(Italie)

Jeudi 06
à Vendredi 07
Transport Logistic
Munich

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


juillet 2019

Mardi 02
13ème édition du Forum d’Eté
« La percée de l’Intelligence Artificielle en Supply Chain »
Cité Internationale Universitaire de Paris 14ème
Programme et inscription

NOS PARTENAIRES:

















octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien