Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2946
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Traçabilité
Tilkal lève 3,5 M€ avec sa solution alliant blockchain et big data

Créée en 2017, la startup Tilkal annonce une levée de fonds de 3,5 M€ pour poursuivre son développement, avec l’ambition de devenir un acteur clé de la traçabilité en Europe. Les participants au Forum d’été 2018 de Supply Chain Magazine avaient pu assister l’an dernier à la présentation Matthieu Hug, cofondateur et CEO de Tilkal, qui avait fait valoir qu’il s’agissait d’une des premières plateformes blockchain en production pour la traçabilité sécurisée et auditable de la supply chain. Elle venait d’être retenue par le groupe Casino pour assurer la traçabilité de sa filière de miel en marque distributeur. La formule s’est depuis étendue à la volaille et aux œufs, et associe plusieurs coopératives pour tracer plus de 8 millions de produits par an. Tilkal est également présent dans une dizaine d’autres filières agroalimentaires parmi lesquelles le porc, le transport de frais, le lait infantile ou les compléments alimentaires. Et d’autres projets sont en cours, chez un géant de la restauration collective ou dans l’industrie. Les 3,5 M€ récemment levés constitue le premier véritable tour de financement de la startup, 14 personnes aujourd’hui, et devraient lui permettre d’étoffer son équipe R&D et de recruter des chefs de projet. Il est mené par le fonds d’amorçage Breega, déjà impliqué aux côtés d’Exotec Solutions ou Fretlink, et réunit également l’investisseur Ventech, spécialisé en numérique, ainsi que différents business angels. « La solution développée par Tilkal prend en compte les questions essentielles de la localisation des noeuds et de la gouvernance du réseau. On garde ainsi l’équilibre entre les différents acteurs engagés. Il est en effet essentiel de s’assurer que la blockchain ne permet pas à un seul acteur de s’approprier les données de toute une filière », relève Maximilien Bacot, partner chez Breega. La solution développée par Tilkal se positionne comme une tour de contrôle permettant de passer d’une analyse statique et ponctuelle des cahiers des charges à une analyse dynamique et continue des pratiques et des échanges entre les différentes parties prenantes d’une supply chain, jusqu’aux clients finaux. MR

NB : Chaque année, le Forum d’été est l’occasion de découvrir de nouvelles pépites de la supply chain, comme Tilkal l’an dernier. Pour consulter le programme et vous inscrire à l’édition 2019, qui aura lieu le mardi 2 juillet prochain sur le thème de l’IA en supply chain, cliquez ici.

 
   
 

Tilkal assure la transparence de la filière poulet de Casino, jusqu’aux consommateurs qui peuvent consulter toutes les informations via une application mobile.

Crédit photo Tilkal / Casino
 
 
 
Produits pharmaceutiques
Savoye va installer un système à navettes chez CSP

Le dépositaire pharmaceutique CSP, qui compte parmi ses références clients des acteurs tels que Novartis, Biogaran, Mylan ou encore Procter & Gamble, a opté pour le système robotisé de préparation de commandes Intelis PTS de Savoye qui équipera à partir de juin 2020 la future extension de son entrepôt de Moussy-le-Neuf (77), près de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Les travaux d’agrandissement de ce site, qui s’étend actuellement sur 83 000 m², ont déjà commencé et portent sur 30 000 m² supplémentaires, avec une capacité de 30 000 palettes stockées dans une plage de températures +15/+25°C. Conçu pour traiter 11 000 colis supplémentaires par jour (soit un total de 60 000 colis quotidiens sur le site), le futur dispositif sera composé de convoyeurs plug & play Intelis Convey, d’une machine d’emballage et de fermeture des colis Intelis Jivaro (avec optimisation des volumes), de 2 allées Intelis PTS (système de type shuttle), de 4 postes de préparation de commande « goods-to-person » Intelis Pick Station et d’une cellule robotisée de dépalettisation à la couche. Dès le début du projet, les deux partenaires ont d’ores-et-déjà intégré la possibilité de rajouter des allées supplémentaires au système Intelis PTS et de doubler le nombre de poste de picking et de réappro. Le choix de Savoye a été effectué après une étude approfondie de tous les outils existants, mais il est à noter que l’intégrateur a déjà travaillé avec CSP, pour l’installation en 2015 et l’agrandissement en 2017 d’une chaîne de préparation à gares sur son site de 82 000 m² de Cournon d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand. Et la collaboration entre les deux sociétés pourrait encore s’étendre à l’avenir. « Notre croissance est extrêmement importante. Après Moussy le Neuf, un nouveau projet d’extension de 28 000 m² vient de débuter à Cournon d’Auvergne. Nous étudions actuellement ce qui sera le plus pertinent pour l’activité qui y sera traitée» a déclaré Laure Brenas Baudry, la présidente de CSP. JLR

 
   
 

Prévu pour une entrée en service en juin 2020, l’extension de 30 000 m² de l’entrepôt de Moussy-le-Neuf du dépositaire pharmaceutique CSP sera équipée de 2 allées du système à navettes Intelis PTS de Savoye.

Crédit photo Savoye
 
 
 
Traçabilité
Strada s’attaque au suivi de température

Spécialiste de l’informatique embarquée et des solutions de gestion d’exploitation transport, Strada lancera en octobre deux solutions de suivi de température qui autoriseront une remontée des informations vers son logiciel de tracking pour exploitants (StradaTracking) et son application mobile pour conducteurs (StradaPilot). La première solution reposera sur un boîtier autonome (FMB 204) fixé dans la remorque, chargé d’enregistrer et de remonter les températures. La seconde reposera sur le boîtier embarqué (ERCloc), installé dans un camion porteur connecté à des capteurs de températures Bluetooth placés dans les compartiments frigorifiques. Ces tags, dotés d’une batterie d’une autonomie de 10 ans avec une remontée des températures toutes les minutes, sont à même de stocker près de 4 000 relevés de température sur une plage allant de -40°C à +85°C. Des sondes placées à proximité des charnières de portes permettront en outre d’identifier les écarts de température à chaque ouverture/fermeture. Via le TMS, toutes les données collectées pourront être intégrées aux lettres de voiture électronique (e-CMR). « Grâce aux températures de consigne intégrées aux données de mission, le système génère automatiquement une alerte au conducteur en cas d’écart, souligne Strada. Il n’a plus à se préoccuper du suivi des températures dont les seuils d’alerte sont pré- paramétrés par l’exploitant puis totalement automatisés ». AD

 
   
 

Les deux offres de Strada dédiées au transport sous température dirigée seront disponibles courant octobre.

Crédit photo Strada
 
 
 
Transport urgent
La croissance externe toujours au programme chez Sterne

Plus rien n’arrête les ambitions de développement du groupe Sterne. Regroupant déjà les sociétés de transport et de logistique sur-mesure TCS, Bip Bip Courses, RAC, Partner Express et depuis quelques mois Novéa et ATS (voir NL n°2801), il ambitionne de procéder à d’autres rachats d’entreprise dans les prochains mois, notamment à l’international avec l’Allemagne comme cible prioritaire. « Nous n’excluons pas non plus de procéder à de nouvelles acquisitions sur le territoire français ainsi qu’en Espagne, en Italie et au Portugal », souligne Daniel Desage, son Pdg. Le groupe Sterne, qui compte aujourd’hui 55 agences en France, en Pologne, en Roumanie, en Russie et en Chine, souhaite accompagner ses plus importants clients sur leurs marchés et continuer à gérer davantage de flux sur son marché du transport sur mesure, estimé à 1 ou 2 % du marché global du transport en Europe (300 Md€). En France, il assure aujourd’hui 72 000 livraisons par jour via 1 900 tournées, effectuées de nuit à hauteur de 80 %. « Grâce à nos 30 agences qui font office de sites de cross-dock, nous pouvons prendre en charge des flux de marchandises jusqu’à 19H ou 21H et les livrer le lendemain matin à 7H dans toute la France », poursuit Daniel Desage. Le groupe effectue en outre quelques prestations logistiques pour certains de ses clients, notamment des réseaux bancaires pour lesquels il réalise du stockage, de la préparation de commandes et de la livraison de chéquiers en agence. « Nous souhaitons aussi développer cette activité, mais toujours dans une logique de proximité », relève David Baribeau, directeur marketing et développement du groupe Sterne. Sur 2019, le groupe table sur une croissance organique d’environ 10%, pour un CA de 220 M€. AD

 
   
 

Daniel Desage et David Baribeau, respectivement Pdg et directeur marketing et développement du groupe Sterne.

Crédit photo Armindo Dias
 
 
Etude
Logistique et supply chain ont la cote chez les jeunes

Contrairement à l’idée reçue, les secteurs du transport, de la logistique et de la supply chain bénéficient d’une bonne image auprès des jeunes Français. D’après le premier baromètre réalisé sur le sujet par l’Institut Harris Interactive pour le compte du prestataire transport et logistique Heppner, les 18-29 ans sont 71 % dans ce cas. Le transport et la logistique est par ailleurs perçu comme un secteur qui recrute à 88 %, qui est ouvert à l’international (à 87 %) et qui évolue (à 71 %). Les métiers accessibles et proposés restent en revanche mal identifiés. Moins d’un jeune sur deux (43 %) s’est déclaré bien informé sur les métiers, et seulement 9 % très bien informé. En revanche, ils ne sont que 44 % à déclarer avoir envie de travailler dans le secteur, compte tenu de préoccupations ayant trait au niveau des salaires moyens (53 %), des types de métiers existants (52 %), des perspectives de carrière (48 %), des innovations (47 %) et de son impact sur l’environnement (47 %). AD

 
 
Maritime
Nouvelle organisation des marques du groupe CMA CGM

1,5 Md$, c’est le montant des économies que souhaite réaliser CMA CGM grâce à sa nouvelle organisation. Sont au programme : l’amélioration de la performance, la maitrise des coûts et une nouvelle « rationalisation » de l’organisation et de ses lignes maritimes. CMA CGM deviendra ainsi la seule marque présente sur les marchés transatlantique, Asie-Europe, Asie-Méditerranée, Asie-Caraïbes et Europe–Inde / Moyen-Orient. APL sera recentré sur les marchés Transpacifique, sur lequel il joue un rôle clef, Asie-Sous-continent indien, pour lequel il sera la seule marque du groupe, l’intra-Asie et l’Asie-Océanie. ANL concentrera pour sa part ses efforts sur le marché de l’Océanie. Au-delà de la réduction des coûts, cette nouvelle organisation doit aussi améliorer la lisibilité de l’offre auprès des chargeurs. Cette initiative s’inscrit dans la continuité du plan global d’amélioration de sa performance opérationnelle « Agility » mis en place en juillet 2016, et revu à la hausse une première fois en mars dernier (porté à 1,2 Md$ d’économies). Il aurait déjà permis de dégager 245 M$ d’économies. PM

 
   
 

Crédit photo CMA CGM
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Suède
Le camion autonome de Volvo mis à l’épreuve

Vera, le futuriste camion électrique et autonome de Volvo Trucks présenté en 2018 vient d’être mis en circulation à Göteborg (Suède) pour un test grandeur nature. Son rôle consistera à tracter des conteneurs dans la zone portuaire, en l’occurrence entre le terminal d’APM et l’entrepôt voisin du transporteur et logisticien DFDS. Le véhicule, qui circulera à une vitesse maximum de 40 km/h, sera suivi par un opérateur situé dans une tour de contrôle. Sa mise en route sous-entend la collaboration de nombreux partenaires et la modernisation de certaines infrastructures, notamment de portes d’accès au port capables d’interagir avec un véhicule sans chauffeur. Ce POC sera l’occasion pour Volvo Trucks d’observer le comportement du tracteur en conditions réelles et de développer davantage sa technologie de navigation autonome, l’objectif in fine étant de lâcher sur le réseau routier plusieurs camions Vera dirigés par la tour de contrôle, puis de commercialiser la solution le plus tôt possible, « dans les années à venir ». PM  
   
  © Volvo Trucks  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
18 juin 2019


juin 2019

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde CITWELL
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


juillet 2019

Mardi 02
13ème édition du Forum d’Eté
« La percée de l’Intelligence Artificielle en Supply Chain »
Cité Internationale Universitaire de Paris 14ème
Programme et inscription

NOS PARTENAIRES:

















octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien