Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2947
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Invitation (rappel)
L’IA dans tous ses états au Forum d’été Supply Chain Magazine du 2 juillet
L’IA et sa variante machine learning font aujourd’hui beaucoup parler d’eux en supply chain dans le domaine des prévisions et c’est évidemment un thème qui sera largement abordé lors du Forum d’été organisé par Supply Chain Magazine dans deux semaines, mardi 2 juillet à la Cité Universitaire, à Paris. Mais ce n’est pas le seul domaine du supply chain management où l’IA a de bonnes chances de réaliser une percée significative. En plus de celle consacrée aux prévisions, une deuxième table ronde traitera d’applications de l’IA dans le transport et le suivi de marchandises. Sans oublier les deux témoignages inédits d’une utilisation de l’IA dans l’intralogistique, présentés par Daher et DC Brain d’une part (le matin) et par Livejourney et ID Logistics (l’après-midi). Si l’IA vous intrigue ou vous agace, préparez vos questions et n’oubliez pas pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait de vous enregistrer (l’inscription est obligatoire).

Pour consulter le programme complet (quasi définitif) et vous inscrire à la journée du 2 juillet, cliquez ici

Vous pouvez encore vous associer à l’événement en tant que sponsor, contactez pour cela Philippe Tesson : philippe.tesson@scmag.fr

A ce jour, voici les partenaires qui nous accompagnent pour cet évènement :




 
 
 
IA et SCM
Sinaaps réalise sa première levée de fonds de 5 M€

C’est une première levée de fonds d’un montant de 5 M€ réalisée auprès du fonds français Calcium Capital que Bp2r vient d’annoncer pour soutenir la croissance et accompagner le développement de Sinaaps. Amorcée il y a trois ans avec l’appui de trois business angels, la solution a été lancée officiellement en mars 2018 (voir NL 2684), après avoir été testée par une trentaine d'entreprises, distributeurs, industriels, e-commerçants et transporteurs. Il s’agit d’un outil en mode Saas qui automatise le traitement de la très grande volumétrie des données hétérogènes autour du transport avec l’objectif de les rendre intelligibles, d’accroître la visibilité sur la performance (en termes de coûts de RSE et de promesse client), mais aussi de détecter les anomalies et d’identifier leurs causes racines en s’appuyant sur l’intelligence artificielle (IA). L’offre est encore à l’heure actuelle « incubée » au sein du cabinet de conseil Bp2r, tout en disposant d’une équipe dédiée (composée de 58 personnes). « Dans les mois qui viennent, Sinaaps va devenir une véritable structure juridique qui restera filiale à 100% de Bp2r » nous a confié Laurent Recors, CEO de bp2r et de Sinaaps. Cette première levée de fonds va lui permettre notamment de recruter entre 20 et 30 personnes supplémentaires d’ici à la fin de l’année pour renforcer les pôles R&D et tech (15 personnes actuellement) ainsi que ventes et marketing (une dizaine à l’heure actuelle). L’objectif est de consolider ses positions en France et de s’étendre à terme dans certains pays cibles comme l’Allemagne, le Benelux et le Royaume-Uni. « Nous avions besoin de vrais partenaires qui nous challengent dans nos convictions et qui puissent nous aider à établir notre stratégie de forte croissance sur le modèle Saas dans les 5 prochaines années. C’est exactement le profil de Calcium Capital » se félicite Laurent Recors. Depuis un an, l’activité de Sinaaps est en très forte croissance : elle représentait un tiers du CA de Bp2r en 2018 et devrait cette année en peser la moitié (soit environ 2,5 M€). JLR


 
   
 

Laurent Recors et Alain Borri, dirigeants & fondateurs de Bp2r et de Sinaaps.

Crédit photo Bp2r
 
 
 
Transformation
Hardis se lance dans le conseil innovation & digitalisation

Fondé il y a 35 ans, le grenoblois Hardis Group exerce le triple métier de société de conseil, d’entreprise de services numériques (ENS) et d’éditeur de logiciels, notamment de la suite d’exécution logistique Reflex et de la solution d’inventaire par drone Eyesee. C’est sur le premier volet qu’Hardis annonce un élargissement de sa palette avec la structuration d’une offre de conseil en innovation et digitalisation de la supply chain. L’enjeu est d’aider les entreprises à se transformer en identifiant et en déployant les technologies les plus pertinentes pour améliorer leur planification ou leur ordonnancement en temps réel, mais aussi gagner en traçabilité, en anticipation des incidents et des non-conformités, en capacité de pilotage et en réactivité des prises de décision. Parmi les technologies en question, Hardis cite bien sûr l’intelligence artificielle et le machine learning, mais aussi la RPA (Robotic Process Automation), les objets connectés, robots et drones, la blockchain, la réalité virtuelle ou la reconnaissance visuelle… « Nous identifions les leviers technologiques et les cas d’usage susceptibles d’améliorer concrètement la performance logistique. Puis nous concevons, avec nos clients, les nouveaux services digitaux adaptés à leur contexte et enjeux métiers », précise Nicolas Gallée, directeur Business Consulting d’Hardis depuis l’automne 2016. Au-delà du côté purement technologique, l’accompagnement proposé aux directions logistiques englobe les volets stratégique, organisationnel et opérationnel, « de la définition de la stratégie supply chain jusqu’à la conception et au déploiement de nouveaux services digitaux, en passant par le diagnostic de la performance logistique, l’identification des axes de progrès et des leviers technologiques susceptibles de créer de la valeur en termes d’expérience et de satisfaction client, de performance logistique, de qualité de service, d’agilité, etc. », indique le communiqué. Sans compter la dimension de conduite du changement, indispensable à la réussite de ce type de projets de transformation digitale. MR


 
 
 
Logistique du froid
Sofrino prend le contrôle de son partenaire dans Sofrilog

Comme cela était prévu dans le cadre de sa récente augmentation de capital (voir NL n°2926), le logisticien du froid Sofrino a racheté la société et le parc immobilier de Sofrica (15 entrepôts). C’est avec cet autre spécialiste de la logistique frigorifique, qui évoluait jusqu’ici dans le périmètre du groupe Tesson, que Sofrino a créé en 2007 le réseau de spécialistes de la logistique du froid Sofrilog (42 entrepôts d’une capacité de stockage de plus de 1,5 million de m3 en froid négatif). « Cet achat marque une étape décisive pour Sofrilog, souligne Marc Blanchard, président de Sofrino. Elle permettra au réseau que nous avons fondé de considérablement se développer dans les années à venir. » Avec cette intégration de Sofrica dans le groupe Sofrino Sogena, ce dernier entend développer tant l’activité logistique grand froid que l’activité transport de Sofrilog. Côté logistique, il est prévu que deux nouveaux entrepôts soient inaugurés l’an prochain en région parisienne et en Vendée, l’année 2021 devant donner lieu à la mise en service d’un entrepôt tri-température à Casablanca (voir NL n°2846). Dans le domaine du transport, Sofrilog ambitionne d’étendre son périmètre d’intervention en France, au-delà des régions Ile-de-France, en Normandie et Ouest de la France dans lesquels il est aujourd’hui surtout présent. AD


 
   
 

Marc Blanchard, président de Sofrino

Crédit photo DR
 
 
Immobilier logistique
Gemfi développe 28 500 m² en blanc à Cestas, près de Bordeaux

Appuyé par le fonds Logistis géré par AEW, Gemfi lance la construction en blanc d’une nouvelle plateforme logistique à Cestas, au sud de l’agglomération bordelaise et à proximité de l’A63 qui mène vers l’Espagne. Situé au sein de la zone d’activité de Jarry, ce bâtiment de 4 cellules de 6 000 à 7 500 m² devrait être livré en mars 2020 et vise une certification Breeam Very Good. Branche promotion du Groupe Gicram, Gemfi fait valoir que l’opération constitue la seule offre neuve permettant une implantation d’ici moins d’un an sur le marché bordelais, qui figure parmi ceux où les besoins se font le plus ressentir en dehors de la dorsale. Notons que cette zone est depuis une dizaine d’années l’un des principaux pôles de développement de cet acteur de l’immobilier logistique dans l’Hexagone, puisque sur les 450 000 m² construits sur ce parc logistique de Cestas, le Groupe Gicram en a réalisé près de 60%, notamment pour Cdiscount, Sonepar, PSA ou Carrefour. L’an dernier, le groupe de distribution y avait d’ailleurs réceptionné une plateforme cross-dock en froid positif de près de 20 000 m². Cette nouvelle opération illustre aussi le partenariat historique de Gemfi/Gicram et AEW/Logistis, ce dernier continuant ainsi à développer son portefeuille prime de bâtiments logistiques qui couvre 8 pays d’Europe continentale, pour une valeur approchant les 3,3 Md€. MR


 
   
 

La future plateforme de 28 500 m² lancée en blanc à Cestas par le tandem Gemfi-Logistis sera livrée en mars 2020.

Crédit photo Groupe Gicram
 
 
Mode
Bizzbee passe en mode unification virtuelle de stocks avec OneStock

A l’instar des autres marques Brice et Jules du groupe HappyChic (voir NL n°2820), l’enseigne textile Bizzbee a décidé de se lancer dans le ship-from-store et le click & collect en adoptant la solution d’Order Management System (OMS) de OneStock. Dix de ses magasins ont été activés sur cet outil en l’espace de 45 jours et le reste de son réseau, composé de plus de 70 magasins, le sera d’ici à la fin 2019. Avec cette unification virtuelle de stocks, elle entend améliorer l’expérience d’achat de ses clients tout en augmentant le chiffre d’affaires généré par son site internet. « Nous sommes fiers de franchir cette étape et d’être une enseigne réellement tournée vers l’omnicanal », se félicite Gwenola Magalie Toulemonde, responsable marketing et digital de Bizzbee. OneStock a été intégré au SI de l’enseigne qui est composé notamment de solutions Nodhos (ERP) et Salesforce (CRM et plateforme e-commerce). AD


 
 
Intralogistique
Inconso se lance dans la simulation 3D d’entrepôt

L’éditeur allemand Inconso a rajouté à sa Logistics Suite un nouveau composant de conception et de simulation 3D d'entrepôt et de cour dénommé inconsoCLASS. L’utilisateur n’a besoin d’aucune connaissance préalable, il est guidé au cours des différentes étapes, avec un accès à des bibliothèques d'objets déjà préconfigurés (façades, quais, camion, sols, systèmes de stockage…etc). Les principaux processus des entrepôts manuels sont également prédéfinis et peuvent être facilement adaptés via paramétrage. L’étape de planification permet de créer des vidéos dynamiques des processus d’entrepôt (en 3D et 2D), avec des résultats affichés sous forme de statistiques et d’indicateurs (KPI). Il est possible également de simuler des démarches d’amélioration continue. A noter également un affichage de type « Heatmap » des points chauds de l’entrepôt sur lesquels l’outil pourra simuler et valider des démarches d’optimisation. Grâce à des interfaces standards, cet add-on peut être intégrée facilement aux WMS existants (autres que inconsoWMS). JLR


 
   
 

Crédit photo Inconso
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

États-Unis
Target livre en H+1 avec ou sans abonnement

Le distributeur Target propose désormais la livraison en une heure dans 47 états américains. Cette performance est rendue possible par Shipt, le spécialiste de la livraison urbaine racheté en 2017, qui compte actuellement une petite armée de quelque 100 000 livreurs indépendants. Par ailleurs, histoire de se différencier de ses concurrents, ce service est à présent proposé « gratuitement » pour les abonnés à Shipt (99$/an), ou à 9,99$ par commande livrée. Chez Amazon, cette formule n’est disponible à ce tarif que dans certaines zones des États-Unis. « Seulement » 65 000 références sont disponibles, les « shoppers » Shipt préparant les commandes directement dans les rayons des magasins. PM
 
   
 

États-Unis
2018 a été une année de hausse des dépenses logistiques

Selon le Council of Supply Chain Management Professionals, les dépenses logistiques (transport et entreposage) ont cru de 11,4% l'an dernier aux Etats Unis pour atteindre 1,64 trillions de $. Ce rapport annuel montre que la logistique a pesé pour 8% dans le PIB l'an dernier, contre 7,5% en 2017. Apparemment, l'industrie a contribué majoritairement à la hausse des dépenses, alimentée par les craintes d’un renchérissement futur des tarifs douaniers sur les importations chinoises. Cette menace agitée par le gouvernement de Donald Trump a poussé commerçants et fabricants à stocker au plus vite davantage de marchandises. Le coût du stockage aurait ainsi augmenté de 14,8% en 2018. Et les dépenses de transport se sont accrues de 10,4% (+28,7% pour le transport intermodal camion-rail). Pour cette année, Michael Zimmerman du cabinet AT Kearney (le principal auteur du rapport) estime que la croissance de la demande va s'atténuer. CCT
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
19 juin 2019


juin 2019

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde CITWELL 
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


juillet 2019

Mardi 02
13ème édition du Forum d’Eté
« La percée de l’Intelligence Artificielle en Supply Chain »
Cité Internationale Universitaire de Paris 14ème
Programme et inscription

NOS PARTENAIRES:
















octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien