Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2948
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Logistique urbaine
Aslog, Institut du Commerce et Club Déméter lancent la démarche E.VO.L.U.E

La collaboration entre les associations Aslog, Institut du Commerce et Club Déméter vient de franchir une étape supplémentaire. Déjà en contact régulier dans le cadre d’événements ou d’échanges d’informations métiers, elles viennent de lancer une initiative commune dénommée Engagement VOlontaire pour une Logistique Urbaine Efficiente (E.VO.L.U.E). Via le rapprochement de leurs équipes, la mobilisation de leurs membres et la mise en commun de leurs travaux et données, elle vise à construire des passerelles avec les territoires en proposant des solutions de logistique urbaine orientées RSE. « La distribution urbaine représente un enjeu majeur tant pour les pouvoirs publics que pour les acteurs économiques, expliquent les trois associations. Il y a urgence à structurer les démarches participatives qui associent ces deux parties prenantes pour développer des modèles efficients, tant sur le plan des opérations et de l’empreinte environnementale, que sur le plan de la réalité économique ». Dans le cadre d’E.VO.L.U.E pourront ainsi être suggérées des expérimentations de nouvelles solutions élaborées autour de quatre grands leviers à impact positif pour la livraison urbaine : la data, l’organisation de la chaîne d’approvisionnement, les moyens opérationnels et humains, et les espaces de livraison. En outre, les trois associations comptent que cette démarche structurante permette aux collectivités de mieux prendre conscience des efforts des opérateurs, donneurs d’ordre et prestataires vertueux. AD


 
   
 

Jean-Michel Guarneri, président d’Aslog, Xavier Hua, directeur général de l’Institut du Commerce, et Thierry Allègre, président du Club Déméter.

Crédit photo DR
 
 
 
Jouets
Corolle personnalise son étiquetage en entrepôt

La PME française Corolle, notamment connue pour ses poupées qui sentent bon la vanille, s’emploie actuellement à personnaliser sa logistique pour répondre aux demandes spécifiques de certains de ses clients. « Nous faisons évoluer notre processus d’étiquetage afin de mettre en place des étiquettes SSCC pour les colis livrés à Amazon » nous a confié Stéphane Etourmy, directeur Supply Chain et IT de Corolle. L’objectif est d’activer pour ce gros client à la fois l’envoi de l’avis d’expédition Desadv par EDI et l’étiquetage SSCC d’ici septembre prochain, mois au-delà duquel l’e-commerçant a annoncé qu’il mettrait en place des pénalités. Pour l’accompagner dans ce projet, Corolle s’appuie notamment sur son partenaire Infflux (groupe CFD), éditeur de la solution WMS Bext utilisée depuis 2010 sur sa plateforme retail et export de 4 500 m² située à Langeais, en Indre-et-Loire. Le WMS doit en effet intégrer les évolutions du process, qui va passer d’un étiquetage des colis en repalletisation à un étiquetage personnalisé en fonction des spécificités du client, au fil de l’eau, lors du picking. Corolle utilisera pour cela deux imprimantes portatives Zebra. « De plus en plus de clients nous demandent un étiquetage particulier, et ce que nous développons pour Amazon nous servira aussi pour répondre aux spécificités demandées par Vertbaudet ou Oxybul Eveil & Jeux, par exemple » explique Stéphane Etourmy. Passée en 2018 des mains de l’américain Mattel à celles de l’allemand Simba Dickie, Corolle a réalisé l’an dernier un CA de 615 M€, dont 40% à l’export. Plus de 150 conteneurs sont réceptionnés annuellement sur sa plateforme, qui traite et expédie 1,9 M d’unités vers la France, l’Allemagne, l’Angleterre, le Benelux et l’Italie. Depuis 2011, elle s’appuie également sur un entrepôt e-commerce de 1 500 m² (35 000 colis par an), situé sur le site de son ancienne usine de Langeais (fermée en 2003). C’est également la solution WMS Bext qui en pilote la logistique (de type pick & pack). JLR


 
   
 

Sur son site logistique de Langeais, Corolle va passer à un étiquetage des colis lors du picking, en fonction des besoins personnalisés de ses clients, dont Amazon.

Crédit photo DR
 
 
 
Supports de manutention
LPR ouvre son 13ème centre de services en France

Division d’Euro Pool Group spécialisée dans la location-gestion de palettes, LPR a ouvert un nouveau centre de services à Contrexéville, dans les Vosges. Situé à proximité des usines de son client historique Nestlé Waters, il s’agit de son 13ème centre de services en France. Il dispose d’une ligne de tri et de réparation de palettes équipée d’une cabine de peinture automatique, et il est géré en collaboration avec son partenaire transport/logistique MGE. En année pleine, il devrait traiter 2,5 millions de palettes. « Ce nouveau site s’inscrit dans la stratégie de déploiement de notre réseau de centres de services afin d’être toujours plus proches de nos clients, indique Pascale Cezard, responsable du réseau chez LPR France. Avec cette nouvelle ligne, non seulement nous mettons à disposition de nos clients des palettes de haute qualité imposées par l’automatisation croissante des entrepôts, mais nous raccourcissons également les circuits logistiques ». AD


 
   
 

Le nouveau centre de services de LPR est opérationnel depuis le mois de mars.

Crédit photo LPR
 
 
 
Etude
Automatisation partielle des entrepôts d’ici 2024

Afin d’adapter leurs entrepôts ou centres de distribution à la croissance de la demande, décideurs informatiques et opérationnels devraient mettre l’accent sur l’automatisation de leurs sites dans les cinq prochaines années. Selon l’étude « 2024 Warehousing Vison Study » réalisée par Qualtrics pour le compte du spécialiste des solutions d’identification Zebra Technologies, 61% de ces responsables prévoient d’automatiser partiellement leurs sites d’ici à 2024 (1 403 décideurs ont répondu à l’étude en Amérique du Nord et du Sud, Asie-Pacifique et Europe). Cela dit, trois quarts des sondés considèrent que l’interaction humaine participe à l’équilibre optimal de leurs opérations. « Les décideurs sont prêts à répondre à une demande accrue au cours des cinq prochaines années en adoptant une approche progressive de modernisation de leurs opérations d’entrepôt, résume Mark Wheeler, directeur des solutions chaîne logistique chez Zebra. D’ici à 2024, les dirigeants se concentreront davantage sur l’intégration de solutions plus globales, capables de créer des environnements alimentés par les données alliant, de façon équilibrée, main d’œuvre et automatisation au sein des entrepôts. » Dans les cinq prochaines années, les décideurs planifient ainsi d’utiliser la robotique et les cobots dans le cadre de la gestion des stocks entrants (à 24%), du conditionnent des flux sortants (22%) et de la réception de marchandises (20%). AD


 
 
Nomination
Un nouveau VP pour l’automobile chez Ceva Logistics

Dave Dudek vient d’être nommé vice-président exécutif monde du secteur automobile chez le prestataire Ceva Logistics, contrôlé depuis peu par l’armateur français CMA CGM (voir NL n°2907). Il succède à Antonio Fondevilla, qui a quitté l’entreprise et officie désormais comme directeur commercial du prestataire logistique d’origine espagnole Sesé. Jusque-là, Dave Dudek était senior vice-président en charge des initiatives stratégiques et du programme de management global de Ceva, qu’il a rejoint en 2009. Et il connaît bien le secteur automobile, notamment pour avoir exercé comme VP automobile pour la zone Asie-Pacifique de Ceva, mais surtout pour avoir dirigé entre 2007 et 2008 la logistique à l’international du constructeur automobile GM. AD


 
   
 

Dave Dudek, vice-président exécutif monde du secteur automobile chez Ceva Logistics

Crédit photo Ceva Logistics
 
 
RFID
Le « tout petit » dernier de la gamme UHF de Sick

C’est le dispositif de lecture/écriture RFID le plus compact du marché, avec des dimensions de seulement 80 x 92 x 38 mm. Complétant la gamme Sick d'appareils de lecture/écriture UHF pour l'identification d'objets en production et en logistique, le lecteur RFID RFU61x UHF peut s’installer dans les petites espaces, en offrant une très bonne portée de lecture (50 cm). De conception robuste, il est doté d’un boîtier en aluminium IP67 qui lui confère une grande résistance aux chocs et aux vibrations, avec une plage étendue de température de fonctionnement (de -25 °C à +50 °C). L’appareil peut être aisément programmé et personnalisé via l'écosystème SICK AppSpace. JLR


 
   
 

Crédit photo Sick
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

États-Unis
La FDA teste la blockchain dans la santé

La Food and Drug Administration (FDA) a retenu IBM, Walmart, KPMG et Merck pour développer un système reposant sur la blockchain afin d’assurer la traçabilité des médicaments et vaccins distribués aux États-Unis. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’US Drug Supply Chain Security Act (DSCSA), et donne aux quatre partenaires la responsabilité d’établir un système permettant d’identifier les stocks et produits plus rapidement, de retrouver de façon fiable toute information relative à leur distribution, de maximiser la fiabilité des données partagées au sein du réseau, et d’attester l’intégrité des produits (y compris en ce qui concerne le respect des températures de conservation). Un POC se déroulera sur les six prochains mois, dont les résultats seront publiés dans le cadre du DSCSA, et les partenaires seront libres de décider de l’éventuelle suite à donner au projet. PM
 
   
 

Japon
Rakuten et Seiyu testent la livraison par drone

Le e-commerçant nippon Rakuten et Seiyu (une chaîne de supermarchés japonaise appartenant à Walmart) testeront la livraison par drone à compter du 4 juillet 2019. Ce test durera trois mois et implique la participation du magasin Seiyu Livin Yokosuka. Des produits seront livrés par drone depuis ce magasin sur l’île de Sarushima (dans la baie de Tokyo). Bien qu’inhabitée, cette île accueille quelque 200 000 visiteurs chaque année. Concrètement, les visiteurs peuvent passer commande sur leur smartphone de produits disponibles dans la boutique Seiyu Livin Yokosuka via l’application Rakuten drone. 400 produits sont ainsi proposés (produits frais pour barbecue, boissons, articles de premiers secours). Les produits commandés seront livrés par des drones de livraison dans un espace dédié aux atterrissages de drone sur l’île. Cette initiative confirme la collaboration déjà initiée depuis janvier 2018 entre Rakuten Ichiba et Seiyu qui gèrent conjointement le service d'épicerie en ligne Rakuten Seiyu Netsuper (voir NL 2643). Rappelons par ailleurs qu’en février 2019, Rakuten et le géant chinois du e-commerce JD.com avaient signé un accord visant à développer ensemble des solutions de livraison par drone et de robots roulants autonomes (voir NL 2873). JF
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
20 juin 2019


juin 2019

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde CITWELL
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


juillet 2019

Mardi 02
13ème édition du Forum d’Eté
« La percée de l’Intelligence Artificielle en Supply Chain »
Cité Internationale Universitaire de Paris 14ème
Programme et inscription

NOS PARTENAIRES:
















octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien