Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2967
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Rappel
La « rétro » de l’été

Afin que nos lecteurs puissent se replonger au plus vite dans le bain de la supply chain, nous poursuivons toute cette semaine, outre quelques brèves de une, notre rétrospective des news de l’été.


 
 
Nomination
Universal Robots se dote d’un directeur France

Le fabricant danois de bras robotisés légers et collaboratifs structure son approche du marché hexagonal avec le recrutement avant l’été de Jocelyn Peynet, en tant que directeur France. À ce poste nouvellement créé et rattaché au directeur commercial Europe, Jacob Pascual Pape, sa mission est d’accentuer la percée d’Universal Robots sur un marché robot collaboratif en forte croissance, notamment en France. Au-delà du développement de la part de marché, il s’agit d’étoffer la présence du constructeur à travers ses distributeurs partenaires, auprès des grands comptes, ainsi que chez les clients OEM qui conçoivent des solutions robotisées pour le monde industriel ou les environnements logistiques. C’est d’ailleurs dans cette perspective qu’Universal Robots renforce également son équipe technique et commerciale, et a récemment doublé son réseau de distributeurs en France, étendu à Sterkelec en février, puis Electis et Faure Technologies en juillet. L’enjeu est notamment de commercialiser sa gamme E-series, qui étend le champ des applications automatisées avec des bras assurant plus de précision, de force et de sensibilité. Sans compter la simplicité de mise en route et de programmation qui caractérisent les solutions du fabricant. Avant de prendre la tête d’Universal Robots dans l’Hexagone, Jocelyn Peynet a travaillé pendant presque 15 ans chez Siemens en France, dans l’automatisation des machines et des lignes de production. Depuis 2014, il en dirigeait l’activité OEM au sein de la BU Factory Automation, et a ainsi piloté différents projets conjuguant une production optimisée en matière de ressources et de coûts et une haute disponibilité des installations. Il est par ailleurs diplômé de l’École spéciale de mécanique et l’électricité (ESME), en tant qu’ingénieur en commande des systèmes électriques. MR


 
   
 

Jocelyn Peynet, directeur France d’Universal Robots.

Crédit photo Universal Robots
 
 
Prestataires logistiques
Staci inaugure trois nouveaux sites en Europe

Le nombre d’entrepôts exploités par Staci s’élève désormais à 44, dont 27 en France (les 17 autres sont localisés en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, aux Pays Bas, ay Royaume Uni et aux Etats Unis). Les derniers en date, inaugurés cet été, se situent au Plessis-Pâté, dans l’Essonne (15 000 m²), à Milan en Italie (deuxième site de 20 000 m² pour des clients dans les secteurs de l’agroalimentaire, la téléphonie mobile et les cosmétiques) et à proximité de Barcelone (7 000 m² pour gérer la logistique B2B de 6 laboratoires pharmaceutiques, d’un distributeur d’électronique/téléphonie et d’un distributeur de fournitures de bureau). Environ la moitié des contrats qui justifient ces trois nouvelles implantations proviennent de l’accompagnement de clients existants dans leur expansion géographique en Europe. « Le déploiement de contrats à l’international, par des grands groupes déjà clients de Staci dans les autres pays, nous conforte dans notre stratégie de développement. Nos clients peuvent ainsi bénéficier d’un seul contrat, du même système d’information, du même reporting et du même accompagnement commercial » a déclaré Thomas Mortier, le président de Staci. Avec un effectif de plus de 1700 collaborateurs, le 3PL a réalisé en 2018 un CA de plus de 253 M€, dont 194 M€ en France (+8%). Ses filiales italienne et espagnole ont connu l’année dernière des croissances respectives de +9% et +23%. JLR


 
   
 

Thomas Mortier, le président de Staci.

Crédit photo Denis ALLARD
 
 
E-commerce
Mondial Relay va dévoiler son offre de collecte de colis Start+

A l’occasion du prochain salon Paris Retail Week (24-26 septembre au pavillon 7.2 à Paris Expo Porte de Versailles), Mondial Relay présentera une nouvelle offre à destination des e-commerçants expédiant jusqu’à 15 000 colis/an (20 -30 colis/jour). Baptisée Start+, elle représente une évolution majeure par rapport à son service de livraison lancé en 2016 sous l’appellation de Start (voir NL n°2324). Il s’agit d’une offre de collecte de colis sur sites de préparation de commandes. Accessible sans engagement de durée et proposée via un forfait mensuel de 199 € HT, elle permet aux e-commerçants de bénéficier d’une collecte sur site de 4 à 5 fois par semaine. Avec cette nouvelle offre, la filiale d’Hermes France Holding entend proposer une solution à chaque e-commerçant et à chaque étape de son évolution, fort de la réussite de son offre Start. En trois ans, plus de 40 000 e-commerçants ont souscrit à Start qui est 100 % on line et donne accès à un réseau de 8 000 Points Relais. AD


 
   
 

Start+ permet aux e-commerçants de bénéficier d’une collecte sur site de préparation de commandes à raison de 4 à 5 fois par semaine.

Crédit photo Mondial Relay
 
 
Immobilier logistique
Une dynamique soutenue par les chargeurs selon C&W

« Dans un environnement macro-économique en demi-teinte, les fondamentaux présidant à la bonne tenue du marché immobilier logistique français restent en place », note Cushman & Wakefield dans son bilan du 1er trimestre 2019. Le spécialiste en immobilier d’entreprise relève la stabilité de la demande placée, soit 1,4 M de m² (+1,5%), portée par un très bon 1er trimestre, et table sur un total annuel dépassant les 3 M de m². Ce « rythme de croisière » repose moins que l’année dernière sur les logisticiens, les chargeurs étant à l’origine de 57% de la demande placée. Parmi eux, les poids lourds de la grande distribution sont les plus gros contributeurs, à près de 60%. Et si les pure-players du e-commerce ont été moins actifs que ces trois dernières années, nombres d’opérations s’inscrivent dans la dynamique du business online, aussi bien côté chargeurs que logisticiens. « Réorganisation des schémas d’approvisionnement de la grande distribution et transition omnicanale suscitent une demande qui s’échelonne des formats XXL aux abords des grands bassins de consommation jusqu’aux entrepôts compacts au cœur des centres-urbains », note Magali Marton, la directrice du service Études et Recherche de Cushman & Wakefield. Parmi les opérations XXL répertoriées figure celles d’Easydis ou d’123pneus près de Mulhouse, mais aussi une de Dossin & Fils, discret prestataire logistique de la Somme. Pour autant, le cœur de l’activité repose sur le segment des entrepôts de 30 000 à 60 000 m². MR


 
   
 
Crédit photo Cushman & Wakefield
 
 
Sécurisation de quais
Forankra s'offre Altec France

Spécialiste des solutions d’arrimage de charges, de levage et de sécurisation de quais filiale du groupe suédois Axel Johnson International, Forankra ACK a fait l’acquisition cet été de la société Altec France. L’opération a été réalisée dans le cadre du départ à la retraite de ses dirigeants et son montant n’a pas été communiqué. Créée en 1993 et basée à Nuits-Saint-Georges en Côte d’Or, l’entreprise Altec France est spécialisée dans la fabrication/distribution de rampes et de ponts de chargement ainsi que de matériels de stabilisation et de calage. « Par cette acquisition, nous poursuivons le développement de notre gamme Dock Equipment », souligne Pierre-Louis Sounié, directeur général de Forankra ACK. Cette gamme de produits s’est déjà étoffée l’an dernier avec l’acquisition de l’activité Dock Equipment du groupe Pommier (voir NL n°2697). AD


 
 
Mécanisation
Interroll passe un cap avec Savoye

Le spécialiste suisse de la transitique Interroll a récemment franchi le seuil des 50 000 exemplaires de ses rouleaux moteurs RollerDrives fournis au groupe Savoye dans le cadre de sa gamme de convoyeurs plug & play Intelis Convey. Le concepteur-intégrateur de solutions intralogistiques a fait le choix de ces équipements pour la motorisation de ses convoyeurs dès 2012. « Ils nous donnent la possibilité de proposer un fonctionnement start & stop qui permet d’adapter le comportement des modules de convoyeurs au volume d’activité et de récupérer l’énergie au freinage, souligne par ailleurs Nicolas Guillot, responsable produit chez Savoye. En conséquence, la consommation énergétique de l’installation est minimale. 100 % électrique grâce aux rouleaux moteurs, la gamme Intelis Convey garantit aussi aux opérateurs un environnement de travail silencieux. » AD


 
   
 

Les rouleaux moteurs d’Interroll ont commencé à équiper la gamme de convoyeurs Intelis Convey en 2012.

Crédit photo Interroll
 
 
Intralogistique
Würth Modyf lance son sélecteur de chaussures de sécurité

Le site Modyf.fr, filiale du groupe Würth spécialisé dans la conception et la distribution multicanal de vêtements de travail professionnel et de chaussures de sécurité, a lancé cet été son « shoefinder ». Ce sélecteur de chaussures de sécurité permet en quelques clics aux responsables logistiques de trouver les modèles adaptés pour leurs équipes en fonction de plusieurs critères et des différents environnements (des marques Wurth Modyf mais aussi d’autres comme Puma ou encore Timberland). Ce microsite a aussi été optimisé pour mobile et tablettes. Une fois le choix effectué, l’utilisateur est redirigé vers le e-shop pour passer sa commande (vers la France et le Benelux), qui est préparée et expédié le jour même si passée avant midi. JLR


 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Fetch Robotics sur le point de s’étendre à l’international

La firme californienne Fetch Robotics a bouclé cet été un nouveau tour de table pour un montant de 46 M US $ avec de nouveaux partenaires (principalement Fort Ross Ventures, avec la participation de CEAS Investments, Redwood Technologies, TransLink Capital et Zebra Ventures) et ses investisseurs existants (O’Reilly AlphaTech Ventures, Shasta Ventures, Softbank Capital et Sway Ventures). Depuis sa création en 2014, la société spécialisée dans les solutions « on-demand » d’automatisation en entrepôt a donc levé un total de 94 M US $. Cette récente levée de fonds correspond à une série C : cela signifie généralement que la start-up concernée, dont l’activité est désormais sur de bons rails, vise désormais un passage à l’échelle pour gagner rapidement des parts de marché. Pour Fetch Robotics, l’objectif de cette opération est notamment d’accompagner son expansion à l’international et sur le marché américain et de poursuivre ses travaux de R&D. Sa solution, proposée sous forme d’un abonnement mensuel, s’appuie sur des petits robots AMR (Autonomous Mobile Robot) porteurs d’étagères ou de bacs et sur une plate-forme cloud. Le 3PL et transporteur américain Universal Logistics Holdings l’a déployée en moins d’une semaine (10 robots et un parc de 40 tables roulantes) dans son entrepôt de Smyrna de près de 90 000 m² (près de Nashville), qui dessert l’usine d’assemblage Nissan toute proche, le plus gros site de production automobile d’Amérique du Nord. Les robots sont utilisés pour des tâches répétitives à faible valeur ajoutée pour transporter des bacs de pièces et de sous-ensembles sur de longues distances dans l’entrepôt. JLR


 
   
 

Luxembourg
CFL Multimodal renforce l’offre intermodale entre Bettembourg et la Turquie

A partir du dernier trimestre 2019, le nombre de rotations de navettes ferroviaires entre Bettembourg-Dudelange au Luxembourg et Trieste en Italie va passer de 9 actuellement à 12 allers-retours par semaine. L’objectif pour CFL Multimodal est d’élargir son offre de services sur la liaison Europe-Turquie pour faciliter les exportations turques. Pour cela, la filiale de la Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois a renforcé son partenariat avec le logisticien turc Mars Logistics et le danois DFDS qui dessert par ferry depuis Trieste les ports d'Istanbul et de Mersin en Turquie. JLR


 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 août 2019


octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense


novembre 2019

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien