Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2985
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Gages de fidélité


Plus de 34 000 mercis individuels à vous tous, les lecteurs de notre newsletter de Supply Chain Magazine, que vous fassiez partie des accros de la première heure, voilà bientôt 14 ans, ou de ceux qui y sont venus plus tard, pour compléter avantageusement leur déjà impressionnant flux d’informations quotidien. Il est vrai que depuis quelques années, avec la montée en puissance des réseaux sociaux notamment, les sources d’informations professionnelles se sont multipliées. Et pourtant, vous nous êtes restés fidèles, sans doute parce que vous trouvez chaque jour vers 15 h, dans cette NL au design un peu rustique, des infos claires, précises, développées mais sans blabla, un ton parfois décalé, et peut-être aussi, j’espère, une certaine honnêteté intellectuelle. Cette « marque de fabrique » Supply Chain Magazine, nous y sommes attachés tout autant que vous et nous y resterons fidèles, quelles que soient les futures évolutions « cosmétiques » de notre support. Mais Supply Chain Magazine, c’est aussi un mensuel qui fête ce mois-ci les deux ans de sa nouvelle formule (désormais payante). Chaque mois, c’est l’occasion de prendre du recul sur l’info, d’approfondir les grandes questions qui se posent à vous, en termes de choix d’outils technologiques, de management ou de méthodologies, de découvrir les projets SC dans d’autres secteurs que le vôtre. Pour vous remercier de votre fidélité, nous vous offrons à tous ce matin la possibilité de lire en intégralité le numéro 21 de septembre. Dans ce numéro, vous trouverez notamment un grand dossier sur les bonnes pratiques pour se lancer dans un projet d’automatisation, un compte rendu du forum d’été sur l’impact de l’IA en supply chain, une enquête sur la logistique du textile et une passionnante interview de François Martin-Festa, VP Digital Customer Experience de Schneider Electric. Bonne lecture et merci de votre fidélité !
Jean-Luc Rognon

 Pour accéder à l’intégralité du numéro 21 de septembre   2019 de Supply Chain Magazine

 
 Pour s'abonner à Supply Chain Magazine

 
 
 
Livraison urbaine
Le bateau-entrepôt de Fludis livre Paris intra-muros

C’est ce matin qu’entrait en fonction l’« agence mobile de messagerie éconologique » développée par Fludis pour assurer des livraisons dans Paris intramuros. La formule s’appuie à la fois sur un bateau-entrepôt à propulsion électrique qui embarque les marchandises à l’aube au port Haropa de Gennevilliers, et sur une flotte en propre de vélos-cargo qui opèrent les tournées depuis les escales dans 4 arrondissements parisiens : les 15e (Javel-Bas), 8e (Champs-Élysées), 6e (Grands-Augustin) et 4e (Henri IV). Le concept a été initié par la société Amme SAS, créée début 2016 par Gilles Manuelle, déjà fondateur en 2001 de la Petite Reine (prestataire de livraison urbaine en vélos électriques passé sous le contrôle de Star Services), puis en 2011 de Vert Chez Vous (spécialiste du dernier km décarboné développé au sein du transporteur/logisticien Labatut Group). La concrétisation du projet Fludis a notamment été rendue possible par un tour de financement réuni en septembre 2018 qui associait la Banque des Territoires, les pouvoirs publics via le Programme Investissements d’Avenir, ainsi que le spécialiste immobilier Groupe Idec. Au total, avec un volet bancaire, plus de 3 M€ ont été mobilisés, puis consacrés à la construction du bateau de 38 m (environ 2,5 M€), et à la conception puis la fabrication de 30 exemplaires du cargo-vélo baptisé Cyclofret, qui dispose d’un conteneur amovible au format Euro-palette (250 kg de charge utile, pour un volume de 1,7 m³). Le projet a aussi mobilisé des « facilitateurs » tels qu’Haropa, Voies navigables de France, la région Ile-de-France ou la société Manitou pour le système de levage des Cyclofret. Mais c’est surtout l’intérêt de trois clients-utilisateurs qui a permis de lancer le service. Deux à l’aller : Ikea, qui concrétise le potentiel multimodal de son nouvel entrepôt de Gennevilliers pour livrer ses clients e-commerce du centre de Paris (du 1er au 7e), et le distributeur Lyreco, qui vise la livraison de 700 commandes par jour à ses clients de 15 arrondissements d’ici 2021. Quant au spécialiste du recyclage Paprec, il profite des flux retour pour des déchets collectés dans la capitale. S’il s’agit d’une agence de messagerie flottante, c’est que l’organisation des tournées se fait à bord à partir des colis embarqués, répartis entre les Cyclofret qui sont déposés chargés via deux grues embarquées. Fludis annonce la création de 30 emplois directs, aux deux collaborateurs du siège de Verrières-le-Buisson s’ajoutant les préparateurs-livreurs recrutés en CDI. MR


 
   
 

Parti au petit matin de Gennevilliers, le bateau-entrepôt de Fludis a atteint la première escale de livraison dans le 15e en milieu de matinée.

Crédit photo Fludis/Lyreco
 
 
 
Produits culturels
Rmn-Gp s’appuie sur Infflux pour réussir sa réinternalisation logistique

La Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées (Rmn-Gp) est un établissement culturel, placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication, qui a non seulement la charge de 34 musées nationaux, mais qui produit et commercialise également des livres, des catalogues et des produits dérivés en provenance de ses ateliers de moulage et chalcographie. La logistique de cette activité a été totalement réinternalisée il y a un an, en centralisant ses flux BtoB (35 boutiques) et BtoC (site e-commerce) sur sa plate-forme de Garonor. Pour la partie préparation de commandes e-commerce (5 900 références actives), Rmn-Gp s’est appuyée sur l’outil Bext Sort & Go d’Infflux (interfacée à l’ERP Sage) et la solution bord de ligne Isipick d’Isitec International (rayonnages et armoires de ventilation). « La croissance du chiffre d’affaires du canal e-commerce est au rendez-vous, le retour sur investissement de la solution Infflux et Isitec International mise en place – logicielle et infrastructure – sera atteint en moins de 12 mois» affirme Ismaël Daoudi, le Supply Chain Manager de Rmn-Gp. Décidé en janvier 2018, le projet s’est déroulé en dix mois, comme prévu, avec un démarrage opérationnel au mois d’octobre 2018 (le début du pic d’activité annuel de Rmn-GP). Avec l’outil Bext, il est désormais possible pour les animateurs du site de vente en ligne d’accéder en temps réel à l’état des stocks, aux commandes fournisseurs en cours et aux retours clients. Par ailleurs, Infflux a également travaillé sur la mécanisation de la phase d’expédition (entre 200 et 300 colis/jour) en réalisant notamment un service web pour communiquer directement avec les deux prestataires de transport de Rmn-Gp. A noter qu’un redimensionnement du système de préparation de commandes est déjà programmé dans les prochains mois pour faire face à la hausse prévue de l’activité e-commerce.JLR


 
   
 

La Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées (Rmn-Gp) a réinternalisé sa logistique l’année dernière en faisant appel aux outils d’Infflux et d’Isitec International pour sa préparation de commandes e-commerce.

Crédit photo Rmn-Gp
 
 
 
Transport routier
GT Solutions prend une nouvelle direction avec Matthieu Sarrat

Le 1er octobre, Matthieu Sarrat deviendra directeur général de GT Solutions, succédant à son père Michel, qui dirigeait depuis 1986 l’entreprise familiale qu’il avait intégrée il y a 40 ans. S’il conserve la présidence du conseil d’administration, c’est la 4e génération qui prend les rênes opérationnelles avec Matthieu, 37 ans. Diplômé d’HEC et de Sciences Po, il a notamment travaillé dans le conseil stratégique chez Oliver Wyman, s’orientant au fil des missions vers les problématiques du secteur transport, avant de rejoindre GT Location au printemps 2015. Le passage de témoin a ainsi été préparé sur la durée, et c’est d’ailleurs lui qui pilote depuis un an l’intégration du commissionnaire de transport Fret Industrie, qui illustre l’extension de l’offre de services au-delà du métier historique de « simple » loueur de moyens, véhicules avec chauffeurs. Un pôle affrètement et distribution s’est notamment structuré au sein du groupe, justement rebaptisé GT Solutions en début d’année (voir NL 2850). « Via les différentes acquisitions menées l’an dernier, le CA a bondi de 40% pour atteindre 202 M€ sur 2018, dont 10% relèvent de la croissance organique malgré un contexte d’exploitation difficile, particulièrement lié à la pénurie de chauffeurs, indique Matthieu Sarrat. Le turnover est un vrai défi, cette année de l’ordre de 500 conducteurs sur notre effectif de 1600 conducteurs. Et comme il s’agit aussi de se donner les moyens de poursuivre notre croissance, nous avons étendu notre programme de formation, développé nos programmes de fidélisation et enrichi notre approche du recrutement ». L’arrivée d’une nouvelle responsable RH en provenance de GE, Céline Montagne illustre cette ambition, de même que celles du directeur commercial des activités hors automotive (Frédéric Vorel) et du directeur des opérations distribution et affrètement (Pierres-Yves Laval). Sans oublier le nouveau DSI (Philippe Horillo), un large chantier étant en cours pour déployer le TMS dans toutes les activités. Par ailleurs sur le volet business, la nouvelle proposition de valeur du groupe s’est illustrée à travers un contrat signé au printemps avec le groupe Rexel : depuis début août, GT Solutions assure l’organisation des transports au départ de la plateforme du distributeur de matériel électrique à Roissy-en-Brie vers ses 43 magasins franciliens et 3 plateformes de messagerie. Avec des problématiques de livraison urbaine de nuit, une conjugaison de véhicules dédiés et d’affrètement, et une responsabilité quant à la performance de l’ensemble. MR


 
   
 

Matthieu Sarrat succède à son père Michel à la direction opérationnelle de GT Solutions.

Crédit photo GT Solutions
 
 
 
Changement de nom
Neopost devient Quadient

Dans le cadre de sa nouvelle feuille de route stratégique à horizon 2022 baptisée "Back to Growth", le spécialiste des solutions de traitement du courrier, automatisation de business process, gestion d’expérience client et consignes automatiques Neopost a été rebaptisé Quadient. « Notre nouvelle stratégie vise à développer et faire croître notre entreprise en passant d'une structure de holding à une organisation intégrée et plus ciblée », explique Geoffrey Godet, son directeur général. Il était dès lors essentiel d'aligner notre plateforme de marques sur cette nouvelle stratégie. » Lors de la présentation de son nouveau plan stratégique en janvier, le groupe avait indiqué qu’il entendait rationaliser son organisation pour gagner en cohésion et créer davantage de synergies entre ses quatre différents métiers et leurs solutions respectives, privilégiant les marchés européens et nord-américains. Son organisation s’articulait jusqu’ici autour de trois divisions indépendantes, dont sa division spécialiste des solutions technologiques pour la supply chain du commerce et e-commerce Neopost Shipping. AD


 
 
 
Engins de manutention
Still booste ses frontaux électriques RX 60

Le spécialiste des engins de manutention Still propose une nouvelle version de son chariot électrique frontal RX 60-25/35. Proposé avec une capacité de charge de 2,5 ou 3,5 t et exploitable en intérieur comme extérieur pour du chargement/déchargement de camions ou du gerbage jusqu’à une hauteur 7,4 m, le modèle affiche une puissance de traction et une vitesse de levée/descente de charges en hausse de respectivement 40 % et 20 %. Le nouveau concept d’entraînement, positionné dans l’essieu avant, s’articule autour de deux moteurs asynchrones de 80 volts qui produisent chacun une puissance de 8,5 kW (10,5 kW avec l’option essieu moteur hautes performances). Donnant accès à 7 modèles en châssis standard ou long, avec 3 types de mâts possibles, le RX 60-25/35 est en outre doté d’un système de démarrage rapide qui le rend immédiatement opérationnel dès que le cariste est assis, la descente de l’opérateur entraînant le déclenchement automatique d’un frein de stationnement. A noter que le conducteur peut actionner simultanément la direction, la levée et l’inclinaison des chariots, même avec une charge sur la fourche. Équipé du tableau de bord Still Easy Control, ces frontaux disposent de nombreuses options (cabine chauffée ou pas, climatisation, et différentes commandes de pilotage). AD


 
   
 

Les frontaux électriques RX 60-25/35 peuvent être dotés de batteries au plomb-acide ou de batteries lithium-ion.

Crédit photo Still
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Amazon annonce un investissement massif dans des camionnettes électriques

Incontestablement, Jeff Bezos cherche à marquer les esprits, en annonçant il y a quelques jours son intention de décarboner 100% de son activité en 2040, soit dix ans plus tôt que les objectifs de l’accord de Paris. « Si une société avec une infrastructure physique aussi importante que celle d’Amazon, qui livre plus de 10 Mds de colis par an, est capable de le faire, alors n’importe quelle entreprise le peut aussi » a déclaré le Pdg et fondateur d’Amazon lors de la signature du serment sur le climat (Climate Pledge), sur lequel il s’est engagé avec l'organisation non gouvernementale Global Optimism. Parmi ses multiples engagements environnementaux, Amazon a notamment annoncé la commande massive de 100 000 camionnettes électriques d’ici 2030 à la société Rivian dans laquelle il a investi 440 M US $ en début d’année. Les premières livraisons devraient commencer en 2021. Amazon prévoit de disposer ainsi de 10 000 véhicules de ce type dès 2022 et de 100 000 camionnettes électriques en 2030, ce qui lui permettrait d’économiser 4 millions de tonne d’émissions de CO2 par an à partir de cette date. JLR


 
   
  Amazon annonce un contrat cadre avec le constructeur Rivian pour la commande de 100 000 camionnettes électriques entre 2021 et 2030.

Crédit photo Amazon
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 septembre 2019


octobre 2019

Jeudi 03
AZAP
« Réduisez vos stocks en fiabilisant vos prévisions »
17h00-19h30
Paris 5ème
Témoignage de BEAUTY SUCCESS GROUP
N°1 de la franchise sur le marché de parfumerie sélective
« Inscription »

Vendredi 04
Mews Partners
« Seconde édition des Rencontres IA & Supply Chain organisée par Mews Partners en partenariat avec Supply Chain Magazine »
14h00-17h00
Université Paris Dauphine

Vendredi 04
E2OPEN
« Paris Breakfast »
Paris
W Paris-Opéra

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense

Jeudi 10
Séminaire QAD-DynaSys/Wavestone
« Quelle solution globale pour supporter votre Supply Chain de bout en bout »
9h00-12h00
Paris
Hôtel Rafaël
Avec le témoignage de CHAUCER FOODS

Jeudi 17
Table ronde CITWELL
« Comment packager et implémenter votre offre de services B2B ? »
8h30-12h00
Paris 2ème
Openmind Kfé
Avec les témoignages professionnels de l’industrie des matériaux et de la construction Winoa, ALTEO, LAFARGE et EXTEX


novembre 2019

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien