Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3013
Engins de manutention
Un nouveau décret revisite la législation sur les salles de charge

Les constructeurs d’engins de manutention ont obtenu gain de cause en ce qui concerne la révision de la législation sur les salles de charges pour chariots et engins électriques. En effet, un décret paru hier au Journal Officiel entrant en vigueur aujourd’hui stipule que les sites exploitant des matériels dotés de batteries ne produisant pas d’hydrogène lors de leur phase de recharge, et dont la puissance de charge cumulée ne dépasse pas les 600 kW, ne sont désormais plus soumis aux prescriptions et obligations qui réglementent les salles de charge depuis le début des années 2000. Cette mesure touche notamment les nouveaux engins de manutention équipés de batteries Lithium-ion, qui n’émettent pas d’hydrogène et ne présentent pas de risques liés à l’acide. Leur autre caractéristique intéressante est d'offrir la possibilité de charges intermédiaires (biberonnage) très rapides, sans nécessiter d’immobilisation une nuit entière dans une salle de charge. Jusqu’à présent, ils étaient pourtant soumis aux mêmes règles que les matériels dotés de batteries plomb-acide, à savoir que dès lors que leur puissance de charge cumulée dépasse les 50 kW, une salle de recharge est obligatoire en entrepôt, avec un système de ventilation, des portes coupe-feu ou encore un revêtement de sol étanche à l’acide. Avec cette évolution de la réglementation, qui fait suite à des concertations entre le Ministère de la Transition écologique et l’organisation professionnelle Evolis (ex-Cisma), les industriels pourront donc désormais opter pour des batteries Lithium-ion sans avoir à investir dans une salle de charge dédiée. « Grâce à ce décret, l’investissement nécessaire à la construction d’un site équipé de matériels fonctionnant grâce à des batteries lithium-ion est réduit, sa surface d’exploitation disponible agrandie et sa sécurité renforcée, souligne Lucas Toussaint, chef de produit énergie chez Jungheinrich. Cette nouvelle réglementation démontre le gain de sécurité apporté par l’utilisation de batteries lithium-ion et va contribuer à l’essor de cette technologie sur le marché. » AD

 
   
 

Avec le nouveau décret, les salles de charge pour un parc de chariots équipé de batteries au Lithium-ion ne sont plus obligatoires en entrepôt, dès lors où la puissance cumulée de leur parc ne dépassera pas les 600 kW.

Crédit photo Jungheinrich
 
 
 
Immobilier logistique
Mountpark compte développer plus de 270 000 m² près de Chartres

Spécialiste européen des projets logistiques XXL, Mountpark a signé une promesse de vente en vue d’acquérir un foncier de 60 hectares au sud-ouest de Chartres, en Eure-et-Loir. Sur ce site bénéficiant d’un accès direct à l’A11, l’investisseur-développeur envisage de bâtir un vaste parc logistique de plus de 270 000 m² répartis en 3 bâtiments de 120, 110 et 36 000 m². « Cette nouvelle acquisition de foncier est parfaitement en ligne avec la stratégie du groupe Mountpark, qui consiste à développer des plateformes XXL innovantes et adaptées à un secteur en pleine mutation, tenant compte des nouvelles exigences des grands distributeurs et des pure players e-commerce », commente Ranald Hahn, le DG Europe de l’Ouest de Mountpark. La France ne figure pas encore parmi les bastions de cet acteur paneuropéen, qui n’avait jusque-là communiqué que sur un programme de 180 000 m² répartis en deux plateformes à Meung-sur-Loire, près d’Orléans (dont la réalisation avait été confiée à GSE pour une livraison décalée à la rentrée 2020, voir NL 2611). Pour son nouveau projet à Chartres, c’est l’obtention des permis de construire et des autorisations d’exploiter qui est annoncée pour le dernier semestre 2020, afin de pouvoir envisager une livraison des premiers bâtiments pour le début 2022, a priori sous réserve d’en pré-louer une partie significative. L’ensemble visera une double certification environnementale Breeam Very Good et BiodiverCity. MR

 
   
 

C’est à une trentaine de km au sud-ouest de Chartres que Mountpark compte développer un parc logistique de plus de 270 000 m².

Crédit photo DR
 
 
 
Mode
Zalando annonce la neutralisation de l’empreinte CO2 de ses opérations

L’e-commerçant allemand Zalando, spécialisé dans la mode et le lifestyle, vient d’annoncer son engagement dès aujourd’hui à afficher une empreinte carbone neutre pour l’ensemble de ses émissions nettes en ce qui concernent ses opérations, incluant ses entrepôts en Europe (qui utiliseraient depuis cette année plus de 90% d’énergie renouvelable), le transport (livraisons et retours) ainsi que l’emballage. Les efforts portent sur des améliorations opérationnelles comme l’utilisation d’énergies renouvelables, le regroupement de différentes commandes pour un même client ou des options de livraison écologiques, la société précisant que les émissions de CO2 qui ne seront pas éliminées par ces moyens-là seront compensées. « Seules les marques qui intègrent le développement durable dans leur stratégie commerciale continueront de fidéliser leurs clients et d’en conquérir de nouveaux. Nous voyons cela comme un avantage compétitif sur le long terme» a souligné Rubin Ritter, co-CEO de Zalando. Parmi ses nombreux projets, Zalando prévoit dès cette année de remettre dans le circuit un million d’articles grâce à sa plateforme de revente en ligne Zalando Wardrobe, de faire respecter un label “éco-responsable” pour l’intégralité de la collection printemps/été 2020 de sa propre marque Zign (chaussures et vêtements) et d’éliminer totalement les plastiques à usage unique de ses emballage d’ici 2023. JLR

 
   
 

Rubin Ritter, co-CEO de Zalando

Crédit photo Zalando
 
 
Emploi
Légère baisse de l’interim en Supply Chain au 3ème trimestre

Dans le dernier baromètre des motifs d’embauche en supply chain du cabinet Fed Supply, les créations de postes en CDI ont gagné 2 points au 3ème trimestre par rapport à la période précédente, à 25 %. On y apprend par ailleurs que les recrutements visant à remplacer des collaborateurs ont été réalisés à hauteur de 33 % avec des contrats en CDI (+ 1 point), à 11 % via de l’intérim (- 1 point) et à 7 % sous forme de contrats en CDD (+ 1 point). « Cette tendance est conforme à celle relevée cet été par Pôle Emploi, souligne Fed Supply. Fin juillet, le nombre d’intérimaires s’établissait en France à 819 900, en baisse de 1 % par rapport à fin juin. » Il apparaît par ailleurs dans dernier baromètre de Fed Supply que les entreprises du secteur ont eu moins recours à l’intérim pour faire face à un accroissement d’activité au 3ème trimestre : sa part est passée de 21 % à 18 %. AD

 
   
  Crédit photo Fed Supply  
 
e-commerce
Forrester prédit un avenir radieux aux marketplaces BtoB

Dans sa dernière étude intitulée « Predictions 2020: B2B Commerce And Marketplaces », le cabinet Forrester fait le constat que dans le monde du BtoB, les acheteurs n’ont jamais eu autant de choix grâce à l’essor des marketplaces et des applis mobiles. Pour ne pas se laisser distancer, les vendeurs doivent s’adapter au contexte en se renforçant en matière de management digital de produits. Selon le cabinet, les plus grands fabricants devront peu à peu délaisser leurs plates-formes existantes, propriétaires, trop coûteuses à faire passer sur le cloud, pour basculer vers des partenariats avec des marketplaces B2B, qui attirent les meilleurs talents. Quant aux acheteurs, ils devraient commencer à privilégier ce mode pour toutes les catégories de produits, en privilégiant la transparence sur les prix et la fluidité. JLR

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
La logistique de JD.com passe à la 5G

Le géant chinois de l’e-commerce JD.com a annoncé l’ouverture d’un parc logistique à Pékin entièrement connecté à la 5G. Cette infrastructure de pointe permettra une utilisation maximale de l’Internet des objets pour piloter les opérations logistiques. « La bande passante offerte par la 5G permettra à JD.com d’accroître considérablement l’efficacité de ses capacités de traitement IoT à grande échelle, en facilitant la communication instantanée entre les employés et les machines intelligentes, tout en permettant un suivi global des opérations du site », peut-on lire dans un communiqué publié par le groupe chinois. Toute anomalie sera détectée en temps réel grâce à un système de surveillance. Celui-ci permettra par exemple de détecter un chariot élévateur stationné à un mauvais emplacement ou des conduites anormales. JD.com affirme qu’il ne s’agit que d’un début et que l’utilisation de la technologie 5G sera déployée à l’avenir pour piloter toute une gamme d’applications dans le domaine des activités logistiques. JF

 
   
  © JD.com  
 

Etats-Unis
Manhattan éclaire la vision omnicanal de Lamps Plus

L’éditeur Manhattan Associates a déployé en l’espace de six mois, d’avril à septembre, sa solution Point of Sale dans tous les 36 magasins Lamps Plus, une enseigne spécialisée dans les luminaires et l’ameublement présente dans l’Ouest des Etats-Unis (Arizona, Californie, Colorado, Nevada, Oregon, Texas et dans l’Etat de Washington). Cette plate-forme de commerce unifiée en mode cloud est utilisée pour gérer l’intégralité des commandes omnicanal, depuis l’achat de l’article sur le site e-commerce jusqu’à sa collecte et son expédition : orchestration des commandes, gestion des stocks et exécution de commandes en magasin, gestion des entrepôts, gestion de la main-d'oeuvre et des créneaux de livraison. JLR

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
31 octobre 2019


novembre 2019

Mardi 05
au mercredi 6
QAD DynaSys
« Online Demand & Supply Chain Planning Days »

Mardi 12
DIAGMA
« Vers une approche segmentée du Demand & Supply Planning »
9h00-11h00
Paris 8ème
Avec le témoignage de MOET HENNESSY

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

Mardi 10
Colibri
« Demand & Supply Planning : Lancez-vous dans la DataScience ! »
11h00-11h45


janvier 2020

Mercredi 15


FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires
























Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium


Partenaires









 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien