Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3028
 
Ça ne vous coûtera qu’un bras (cobotisé)

La semaine dernière, sur le salon Europack Euromanut CFIA à Lyon, il suffisait de flâner quelques instants dans les allées pour se rendre compte de la place que commencent à prendre les cobots, mobiles ou bras robotisés, dans les solutions pour l’intralogistique. Pour quelques dizaines de milliers d’euros (en tout cas le plus souvent moins d’une centaine de milliers), il est désormais possible d’installer en quelques mois dans son entrepôt un bras six axes cobotisé qui pourra par exemple soulever de lourdes caisses à la bonne hauteur et les replacer au sol, une fois que l’opérateur humain aura réalisé sa mission (contrôle qualité par exemple). Un robot mobile pourra aussi prendre en charge la tâche répétitive et sans réelle valeur ajoutée consistant à déplacer des caisses et des cartons entre différentes parties de l’entrepôt. A en croire les sociétés d’ingénierie et les intégrateurs de ce type de solutions (dont nombre de startups), la perception de la robotisation est clairement en train de changer : le côté collaboratif au service de l’humain commence à inspirer les entreprises qui veulent plus que jamais prendre en considération la valeur du travail de leurs collaborateurs en entrepôt et leur éviter des tâches répétitives et pénibles. Et quand cette démarche permet aussi de gagner en productivité, c’est gagné ! Quand il s’agit de cobotisation, l’expression « ça va me coûter un bras » doit donc plus que jamais être mise en regard du ROI et de la valorisation du travail des opérateurs.
Jean-Luc Rognon

 
 
 

Pour participer à notre prochaine grande journée Forum des Rois 2020 du mercredi 15 janvier 2020 , inscrivez-vous dès maintenant par le biais de ce lien !

 
Hauts-de-France
E-Valley concrétise sa 1ère phase de 240 000 m²

Les travaux de terrassement ont débuté en octobre sur l’ancienne base aérienne 103 de Cambrai afin d’éviter la paralysie hivernale, mais c’est le 7 novembre qu’a officiellement été posée la première pierre du programme E-Valley, qui vise à bâtir sur place plus de 700 000 m² d’entrepôt à terme. Cela fait près de 6 ans que ce projet a été initié par David Taieb, le Pdg d’E-Valley et du groupe d’investisseurs privés BT Immo qui l’a développé. Au-delà du travail de définition du programme et des ambitions de ce « plus grand smart hub e-logistique européen », la complexité du dossier était liée à l’implantation de ses 320 hectares à cheval sur 4 communes et deux départements. C’est finalement en février dernier qu’a été obtenu le permis de construire pour une première tranche de 550 000 m² portant sur la réalisation de 8 entrepôts répartis le long de la piste principale (la seconde concernera la piste annexe, dite « allemande »). Et la signature des premiers occupants a permis de lancer la réalisation d’une première phase de 240 000 m², livrable début 2021, soit 4 bâtiments dont la construction a été confiée au groupe Quartus, à commencer par un premier entrepôt de 70 000 m². Les autres bâtiments seront ensuite réalisés au rythme des demandes, E-Valley comptant garder l’ensemble en propriété et pouvoir ainsi proposer un maximum de flexibilité aux occupants selon l’évolution de leurs besoins de capacités. Le projet ambitionne de constituer un écosystème dédié au e-commerce et au commerce hybride, le programme prévoyant non seulement l’implantation de nombreux services aux occupants du parc sur 85 000 m² (volet tertiaire, hôtel, restaurant ou crèche d’entreprise), mais aussi l’installation de sous-traitants, type fournisseurs de carton ou réparateurs de transpalettes et chariots. Sans compter un volet de commerces de déstockage qui s’installerait dans d’anciens entrepôts militaires conservés sur le site. Le projet E-Valley se revendique en outre comme plateforme quadrimodale : à la desserte routière, ferroviaire et fluviale s’ajoute un volet drone innovant. La cérémonie du début novembre a d’ailleurs été l’occasion de démonstrations de vol par Survey Copter, la filiale d’Airbus Defence & Space avec laquelle s’est monté sur place un programme d’expérimentation visant à utiliser les drones en tant qu’outils logistiques, en partenariat avec l’Agence régionale Hauts-de-France Innovation Développement (voir NL 2952). MR

 
   
 

De gauche à droite : David Taieb, Pdg d’E-Valley et de BT Immo ; Jean-Louis Foessel, DG de Quartus Logistique ; et Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts-de-France.

Crédit photo E-Valley
 
 
 
Transport
Labatut Group renforce son maillage sur le Sud-Ouest

Le prestataire transport et logistique Labatut Group annonce l’acquisition de la société bordelaise Tam-Tam, créée en 2008 suite à la fusion des Transports Barraud et des Transports Aquitaine Médoc.Tam-Tam est spécialisée dans les activités de messagerie nationale (de 1 kg à 3 palettes au départ de ses sites d’Angoulême, de La Rochelle et de Bordeaux), de transport routier (liaisons journalières sur l’Aquitaine, le Poitou Charentes, le Centre et la région parisienne) et d’affrètement national et international (de 3 palettes au véhicule complet). Présentée comme une opération stratégique dite de « build-up », présentant des synergies industrielles, ce rachat va permettre à Labatut Group d’atteindre une taille critique, à plus de 70 M€ de CA. Rappelons que l’ETI familiale emploie aujourd’hui 750 collaborateurs et dispose d’une flotte de 210 véhicules. Ses activités relèvent à la fois de la prestation logistique, via sa branche Veolog, du transport avec Labatut Transport Labatut LVI (Location de véhicules Industriels) et l’organisateur de transport Veryfret, ainsi que de la distribution urbaine avec Vert chez Vous. Pour le rachat de Tam-Tam, Labatut Group s’est fait accompagner de la société de conseil en opération financière et en stratégie d’entreprise Good Founders, comme lors de son opération d’OBO (Owner Buy-Out) réalisée en 2016. JLR

 
 
 
Prestataires logistiques
XPO Logistics va poursuivre le déploiement de l’éclairage LED

Disposant déjà avant cette date de systèmes d’éclairage LED déployés sur une surface de 1 million de m² dans ses entrepôts Europe, le 3PL XPO Logistics a décidé à la mi-2019 de porter cette superficie à 5 millions d’ici fin 2020. A cette date, 75% de ses sites européens seront ainsi dotés d’éclairage LED. Au final, le logisticien estime que ses systèmes d’éclairages LED avec détecteur de luminosité et de présence permettront d’économiser l’équivalent d’une émission de 2 000 tonnes de CO2/an. « En investissant dans des solutions durables, nous soutenons le développement de supply chains plus respectueuses de l’environnement pour nos clients et d’espaces de travail sûrs et confortables pour nos employés », souligne Malcolm Wilson, président du directoire de XPO Logistics Europe. AD

 
   
 

En passant à l’éclairage LED avec détecteur de luminosité et présence, XPO Logistics améliore aussi les conditions de travail de ses collaborateurs. La luminosité est constante et de qualité dans les entrepôts qui en sont équipés (voir photo de droite).

Crédit photo DR
 
 
 
Avant-première Supply Chain Event
Trois nouveautés au programme chez Inconso

Au moins trois nouveautés majeures seront présentées par l’éditeur Inconso sur Supply Chain Event 2019 (3-4 décembre, Paris Porte de Versailles). Au cours de cet événement, la filiale du groupe allemand Körber compte mettre en exergue sa nouvelle solution de conception/simulation 3D d’entrepôts et cours (inconsoCLASS), mais aussi les nouvelles moutures de ses logiciels de pilotage d’automatismes en entrepôts (inconsoWCS) et de gestion de cours (insonsoYMS). La nouvelle version d’inconsoYMS comprend notamment des fonctionnalités avancées pour la gestion des espaces de stationnement de semi-remorques ainsi que des points de collecte, et inconsoWCS dispose désormais de fonctionnalités de modélisation/visualisation des systèmes intégrés qui permettent de suivre, en temps réel, les niveaux de stocks et d’optimiser les flux en permanence. Les utilisateurs d’inconsoCLASS sont quant à eux systématiquement guidés au cours des différentes étapes du process de conception/simulation en 3D, notamment via l’accès à des bibliothèques d’objets déjà préconfigurés (façades, quais, camions, sols, systèmes de stockage…).
A voir au sein du Hall 5.2 sur le stand F13

 
   
  La solution de conception/simulation 3D d’entrepôts et cours inconsoCLASS ne demande aucune connaissance particulière et permet de simuler et valider des démarches d’optimisation.

Crédit photo : Insonso
 
 
Immobilier logistique
P3 Logistic Parks étoffe ses équipes France

Afin d’accompagner et accélérer son développement en France, l’investisseur/développeur et gestionnaire d’actifs logistiques P3 Logistic Parks a recruté Antonio Di Scipio comme responsable du développement et Aurélie Despeyroux comme directrice financière. En poste depuis septembre, Antonio Di Scipio est notamment en charge des acquisitions et développement du groupe sur le territoire, y compris pour son activité liée à la logistique urbaine. Aurélie Despeyroux, qui a pris ses nouvelles fonctions en août, est en charge de toutes les questions financières sur le périmètre France, et apportera son soutien au développement et à la structuration de la stratégie financière du groupe. A l’instar d’Antonio Di Scipio, elle connaît bien le secteur : dotée d’un double master, l’un en gestion financière de la Paris School of Business et l’autre en gestion immobilière de l’université Paris X, elle travaillait auparavant comme finance manager chez Logicor, où elle a aussi été business intelligence manager. Précédemment, elle avait été analyste au sein la société de gestion de placements immobiliers LaSalle Investment Management, filiale de Jones Lang LaSalle (JLL). Antonio Di Scipio, diplômé d’un master en immobilier d’entreprise de l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières (ESPI) et membre du centre de formation Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS), était lui jusqu’ici consultant logistique et industrie chez Cushman & Wakefield. Auparavant, il avait été directeur de la gestion immobilière logistique dans la société Adyal Management & Developpement et associé-consultant logistique et industriel dans le groupe de conseil en immobilier Savills. AD

 
   
 

Antonio Di Scipio et Aurélie Despeyroux, respectivement development manager et head of finance chez P3 Logistic Parks France.

Crédit photo P3 Logistic Parks
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Pays-Bas
Kuehne + Nagel acquiert les activités logistiques et transport du groupe Rotra

Après la prise de contrôle en juillet du prestataire logistique autrichien Jöbstl (24 000 m² d’entrepôt), le 3PL Kuehne + Nagel a annoncé le rachat des activités logistique et transport terrestre du groupe néerlandais Rotra. Ce logisticien emploie 800 collaborateurs, exploite une flotte de plus 200 véhicules et dispose de plusieurs entrepôts/installations cross dock en Belgique et aux Pays-Bas, permettant ainsi à Kuehne + Nagel d’étendre encore un peu plus son réseau et ses activités overland en Europe. « Rotra est un acteur clé sur les deux barycentres logistiques que représentent les Pays-Bas et la Belgique et ses activités viennent stratégiquement compléter notre réseau en Europe », confirme Stefan Paul, membre du board en charge des activités overland chez Kuehne + Nagel International AG. Au terme de l’opération de rachat, qui doit encore être approuvée par les autorités de la concurrence, Rotra conservera uniquement ses activités de gestion de terminal à conteneurs et de fret aérien et maritime. AD

 
   
  Le logisticien Rotra exploite une flotte de plus de 200 véhicules et plusieurs entrepôts en Belgique et aux Pays-Bas, venant ainsi renforcer le réseau et les activités overland de Kuehne + Nagel en Europe.

Crédit photo : Kuehne + Nagel
 
 

Canada
Mews a trouvé son Managing Partner pour sa filiale montréalaise

Pour diriger sa filiale de Montréal, Conseils Mews Canada, créée en début d’année (voir NL 2895) le cabinet français Mews Partners a nommé le canadien Bruno Charbonneau au poste de Managing Partner. Titulaire d’un MBA d’HEC Montréal (2000), Bruno Charbonneau a commencé sa carrière dans les télécommunications avant de rejoindre en 2004 le cabinet de conseil international CGI, où il a dirigé des grands programmes de transformation digitale pour des clients du secteur manufacturier, du commerce de détail, des services, du transport et de la logistique. Conseils Mews Canada se positionne sur l’accompagnement des entreprises dans leurs projets d’innovation, de performance de la R&D, de Supply Chain, d’industrie 4.0, d’intelligence artificielle et de PLM au Canada, mais aussi aux Etats-Unis. JLR

 
   
  Bruno Charbonneau, le nouveau Managing Partner de Conseils Mews Canada.  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
25 novembre 2019


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

Mardi 10
Colibri
« Demand & Supply Planning : Lancez-vous dans la DataScience ! »
11h00-11h45


janvier 2020

Mercredi 15

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous

FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires






























Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium


Partenaires









 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien