Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3067
Immobilier logistique
Huit entrepôts au programme 2020 de JBD Expertise

Mi-2020, JBD Expertise totalisera pas moins de 283 000 m² en chantier dans l’Hexagone, avec la réalisation concomitante de huit entrepôts développés en tandem avec leurs futurs utilisateurs, selon la formule défendue par ce spécialiste de l’immobilier logistique créé en 2015. « Plutôt que promoteur, nous nous positionnons comme une équipe multi-expertises d’une dizaine de personnes, maitrisant tous les aspects du montage d’entrepôt (administratif, technique, réglementaire, foncier, montage contractuel ou financier), donc à même d’épauler les futurs exploitants dans le développement de leur propre projet sur mesure », nous résume Jean-Baptiste Rérolle, le fondateur et dirigeant de JBD Expertise. Plusieurs des réalisations à l’agenda ont déjà été lancées, à l’image de la plateforme de 72 000 m² que Stokomani se fait construire près de Compiègne, bâtie par Idec (voir NL 2991), ou du nouveau site logistique de 20 000 m² destiné à Parfums Christian Dior (PCD) au sein du Cosmetic Park de Boigny-sur-Bionne (voir NL 2787). Et en mars débuteront les travaux de la nouvelle plateforme aéroportuaire de DHL Aviation en bordure des pistes de Roissy, un bâtiment grande hauteur de plus de 20 000 m² poussant loin le curseur de l’automatisation. « Quatre autres réalisations de 20 000 à 50 000 m² suivront, les deux premières dans le Loiret à la fin du premier trimestre, les deux autres près d’Orléans pour des acteurs du secteur cométique avant l’été », ajoute-t-il. Et c’est pour ID Logistics que le 8ème entrepôt sera lancé à la rentrée, sans précisions à ce stade. Baptisé « schéma Utilisateur », le mode de collaboration prôné par JBD se veut flexible, y compris sur le choix d’investir en propre ou d’être locataire (avec un appui pour la recherche d’un investisseur, ou d’une autre solution de financement), ou sur le recours ou non à contractant général en phase travaux. La formule est sensée permettre de modérer le budget total « de 20 à 40% ». MR

 
   
 

La nouvelle plate-forme des Parfums Christian Dior près d’Orléans sera livrée avant la fin du premier semestre.

Crédit photo Architecte A26-GL
 
 
 
Cosmétiques
Yves Rocher scrute ses flux d’approvisio-nnement magasins avec Sightness

Depuis quelques semaines, Yves Rocher (groupe Rocher) a déployé Sightness, la solution en mode Saas de détection et d’analyse des anomalies de transport par l'IA lancée par le cabinet de conseil en optimisation du transport Bp2r. L’objectif à terme pour le spécialiste des produits cosmétiques naturels est de transformer profondément la manière dont il pilote ses flux de distribution à destination de ses 750 magasins en France (dont la grande majorité sont des franchisés). Les données d’expéditions et les engagements contractuels sont collectées directement depuis les SI des différents transporteurs (au nombre de 5), dans le but de détecter les anomalies transport récurrentes, sur les coûts, le respect de la promesse client ou les émissions de GES. « Sightness va permettre à Yves Rocher d’avoir un pilotage de l’information transport homogène et fiable à l’échelle du magasin et non plus seulement du département, avec les profils d’expédition, les coûts, les fréquences, les performances réelles des transporteurs et le calcul du taux de service sur la base des données brutes » nous a confié Arthur Auclair, vice-président chargé des ventes pour Sightness. La solution devrait ainsi aider à trouver les pistes d’amélioration de l’approvisionnement de chaque magasin (consolidation des livraisons, fréquence des commandes, taux de service en livraison). JLR

 
   
 

Arthur Auclair, vice-président chargé des ventes pour Sightness.

Crédit photo Sightness / Bp2r
 
 
 
TRM
La FNTR estime l’impact des mouvements sociaux sur ses adhérents

Dans le but d’évaluer l’impact économique des différents mouvements sociaux depuis décembre, la FNTR a mené récemment son enquête auprès de ses adhérents, tous acteurs du TRM. 60% des 826 entreprises qui ont répondu au questionnaire ont déclaré avoir été affectées par les grèves, en termes de surcoûts et de perte de CA. Ce taux atteint les 75% entreprises de plus de 250 salariés, contre 47 % pour les petites entreprises de moins de 10 salariés. En revanche, en termes de l’ampleur de l’impact, ces petites structures sont évidemment les plus exposées, avec en moyenne une baisse de 19% du CA par rapport à la même période de l’année précédente (jusqu’à 25% en Ile-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d'Azur). De leur côté, les entreprises de TRM de plus de 250 salariés ont à déplorer une baisse moyenne de 10 % de leur chiffre d’affaires. Les adhérents de la FNTR qui ont une activité multimodale de transport rail-route sont les plus touchés, en raison des importants blocages des trains conteneurs : en moyenne, ils ont perdu 18 jours d’activité et plus d’un quart de leur chiffre d’affaires. A noter également que sur le panel concerné, 261 entreprises ont été impactées par le mouvement social portuaire, perdant en moyenne 12 jours d’activité et 17% de leur CA (-21% du CA pour les entreprises de moins de 10 salariés). JLR

 
 
Immobilier logistique
Groupama Gan REIM acquiert un site loué à Gefco

La plateforme logistique de 6 900 m² que loue le prestataire Gefco sur la Zac toulousaine Eurocentre est passée dans le giron de Groupama Gan REIM, qui en a finalisé l’acquisition pour le compte de la SCPI Affinités Pierre. Cette transaction à 8,5 M€ porte à 39% la part de l’immobilier logistique dans le portefeuille de cette SCPI, et souligne l’intérêt croissant que suscite cette classe d’actifs chez les investisseurs. De son côté Groupama Gan REIM fait ainsi valoir son savoir-faire en matière de gestion de portefeuille immobilier, en mentionnant que le montant cumulé des acquisitions menées par ses équipes pour les fonds d’investissement alternatifs (FIA) qu’elles gèrent a dépassé les 215 M€. Pour cette opération, l’acquéreur a été accompagné par le cabinet d’avocats d’affaires Simon & associés et l’étude notariale Oudot & Associés, ainsi que par la société Setim pour les aspects techniques. MR

 
   
 

La plateforme acquise par Groupama Gan REIM pour la SCPI Affinités Pierre est louée par Gefco dans le cadre d’un bail de 6 ans fermes.

Crédit photo DR
 
 
Logistique urbaine
L’IFPEN s’embarque dans le capital de K-Ryole

L’établissement public IFP Energies Nouvelles (ex IFP, Institut Français du Pétrole) a fait son entrée à hauteur de 10% dans le capital de la start-up K-Ryole, spécialisée dans les remorques et chariots électriques intelligents. Cette nouvelle levée de fonds s’accompagne d’un prêt de 100 k€ à taux zéro, obtenu par K-Ryole après avoir gagné le Prix « David avec Goliath 2019 », récompensant une alliance entre une startup et un grand groupe (Bouygues Construction en l’occurrence). Avant de décliner sa technologie pour le BTP en 2018, la start-up a lancé sa première remorque intelligente pour vélo en mars 2016, pour des applications de logistique urbaine. En annulant le poids transporté grâce à des moteurs autorégulés, elle permet au livreur à vélo de transporter des charges de plusieurs centaines de kilos sans effort. La solution est notamment utilisée par le groupe Casino (dont Monoprix) et Chronopost. JLR

 
   
 

La remorque K-Ryole, qui a reçu en décembre 2018 le Grand Prix de l'Innovation décerné par la ville de Paris dans la catégorie « Énergie et mobilité ».

Crédit photo DR
 
 
Stockage / rayonnage
Bito Systèmes renforce ses activités dans l’Hexagone

L’arrivée de Jefferson Kelner en juillet dernier à la direction de Bito Systèmes France coïncide avec la volonté de l’équipementier allemand, spécialisé dans les solutions de stockage et de préparation de commandes, de renforcer ses activités dans l’Hexagone. Ce diplômé de l’ESC Lille connaît bien le secteur du stockage / rayonnage puisqu’il a commencé sa carrière chez Provost en tant que responsable produits (entre 1998 et 2002) et qu’il a été directeur du développement chez Manorga pendant 10 ans (entre 2009 et 2019). « J’ai perçu chez Bito Systèmes des valeurs qui m’ont donné envie de rejoindre cette entreprise plus qu’une autre : le respect des engagements, la rigueur qui n’exclut pas la passion et la confiance bien entendu. Je souhaite que toutes les compétences et les talents puissent s’exprimer au sein d’une organisation entièrement tournée vers les objectifs du groupe et au service de ses clients » a-t-il déclaré récemment. Des innovations, ainsi que de nouvelles orientations stratégiques, devraient être annoncées prochainement par la société, basée à Moussy-le-Neuf (77), non loin de Roissy Charles-de-Gaulle. JLR

 
   
 

Jefferson Kelner (42 ans), est le nouveau directeur général de Bito Systèmes France.

Crédit photo Bito Systèmes
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Le coronavirus perturbe les flux

C’est d’abord sous l’angle des restrictions sur la circulation des personnes qu’a été abordée la propagation du coronavirus, à l’intérieur de la Chine puis à l’international avec la multiplication ces derniers jours des annonces de suspension de desserte aérienne de la plupart des grandes compagnies. Mais l’impact se fera irrémédiablement sentir sur les flux de marchandises. Le poids lourd mondial des services fret & logistique Agility (5,1 Md$ de CA, 26 000 collaborateurs et des opérations dans une centaine de pays) évoque les mécanismes à l’œuvre, dans un message diffusé par son siège européen de Bâle. Premier effet : la fermeture de son bureau de Wuhan jusqu’à nouvel ordre, et de l’essentiel de ses autres agences en Chine. Mais pour ces dernières, le retour à l’activité se dessine, en tenant compte des différentes prolongations des vacances du Nouvel An chinois annoncées par les autorités locales. Ses bureaux de Pékin, Tianjin et Dalian (nord du pays) ou de Chengdu (ouest) devraient ainsi rouvrir dès lundi prochain, les autres une semaine plus tard. Mais si ses équipes vont reprendre le travail, l’impact sur les flux se fera irrémédiablement sentir, compte tenu des restrictions portant sur la circulation des marchandises. La Russie a par exemple fermé certains de ses points d’échange avec la Chine, de même que le Kazakhstan qui a confirmé mercredi la fermeture des liaisons aériennes ou ferroviaires jusqu’à nouvel ordre, alors que c’est l’itinéraire clé des trains de fret qui font désormais le lien avec l’Europe dans le cadre des Nouvelle routes de la Soie. Au niveau portuaire, celui de Wuhan qui permet de relier Shanghai via le fleuve Yang-Tsé est fermé, tandis que le trafic des grands ports maritimes est perturbé par les mesures renforcées de sécurité et de contrôle qu’ont mis en place les différents opérateurs portuaires (et ferroviaires, du reste). Du côté d’Agility, on mentionne que « les compagnies maritimes et les autorités fournissant des mises à jour en permanence, nous ne pouvons pas faire de déclaration claire sur la façon dont notre plan de continuité des opérations de transport (CBP) sera déclenché ». MR

 
 

Egypte
Port-Saïd veut devenir le hub portuaire de référence en Méditerranée orientale

Un consortium comprenant Bolloré Ports, Toyota Tsusho Corporation et Yusen Kabushiki Kaisha a signé le mois dernier avec l'Autorité Générale de la Zone Economique du Canal de Suez une convention de concession en vue de la construction, de l’équipement et de la gestion d’un terminal roulier à Port-Saïd. Les trois partenaires s’engagent à investir 150 M US$ dans ce premier terminal portuaire dédié à l’automobile en Égypte, qui a l’ambition de contribuer à faire de Port-Saïd le port de référence de la méditerranée orientale. Opérationnel en 2021, il sera doté d’un quai de 600 mètres et d’un parc de stockage de 21 hectares pour la réception et la livraison des véhicules, avec une capacité de manutention de près de 800 000 véhicules par an. 400 emplois directs et 1 000 emplois indirects devraient être créés dans le cadre de ce projet. JLR

 
   
  Crédit photo DR  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
31 janvier 2020


UN GRAND MERCI à nos partenaires du Forum des ROIS 2020






























UN GRAND MERCI à nos partenaires de la Grande Cérémonie des ROIS 2020











 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien