Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3071
Automatisation
AutoStore confirme sa percée en France

En à peine un an, le pionnier du « stockage cubique » AutoStore a triplé ses références sur le marché français : de 5 à fin 2018, il atteint la quinzaine aujourd’hui en intégrant les installations et signatures de l’année écoulée. Tous ces utilisateurs actuels et futurs ne sont pas connus, mais ils misent sur ce système de stockage à bacs et de préparation robotisée aussi bien pour des problématiques B2B que B2C. Le distributeur de parfums et cosmétiques Beauty Success avait fait figure d’ « early adopter » il y a plus de trois ans, suivi notamment du spécialiste de la décoration murale 4Murs en 2018 (voir NL 2824), ou au printemps 2019 de l’équipementier pour l’industrie du tabac Decouflé. Et plusieurs systèmes AutoStore devraient sous peu entrer en opération chez Chausson Matériaux (NL 2938), chez le fabricant d’uniformes et d’EPI Paul Boyé Technologies (NL 2951), ou à plus grande échelle d’ici l’été chez Manutan (voir NL 2885). « En fonction de la taille de l’installation ou de la nécessité de l’intégrer avec des systèmes de convoyage, le délai entre la prise de commande et la mise en route est de 6 à 10 mois, et bien sûr au-delà lorsqu’une extension de bâtiment est au programme, comme chez Manutan » précise Isabel Rocher, qui dirige la filiale française d’AutoStore créée en février 2019. Le fabricant norvégien a en effet fait le choix de s’implanter en direct (comme auparavant aux États-Unis, au Japon, en Allemagne ou au Royaume-Uni) pour épauler le travail de ses intégrateurs partenaires. Dans l’Hexagone, un quatrième a récemment rejoint le trio formé par Alstef, Dematic et Swisslog : après avoir piloté des projets en France via sa branche allemande, l’intégrateur norvégien Element Logic s’est implanté en direct fin 2019 (NL 3026). La mobilisation de tous semble porter ses fruits, vu les projets en cours et les perspectives très favorables pour 2020, dixit Isabel Rocher. Rappelons qu’à l’échelle mondiale, le compteur d’AutoStore dépasse aujourd’hui les 425 installations dans 30 pays. MR

 
   
 

Isabel Rochet dirige la filiale française ouverte par AutoStore il y a un an.

Crédit photo AutoStore
 
 
 
Portuaire
Haropa annonce des mesures commerciales suite aux grèves

Alors que ce jeudi 6 février est à nouveau une journée « ports morts » à l’appel de la FNPD-CGT, l’ensemble portuaire Haropa a réuni hier ses principaux clients de l’Axe Seine (avec les ports du Havre, de Rouen et de Paris) pour dresser un bilan de la situation à l’issue de 14 jours de grève et annoncer les premières mesures commerciales, applicables dès janvier. Ces dernières concernent la filière conteneurs-logistique, avec une remise exceptionnelle proposée sur les droits de port sur les navires porte-conteneurs pour les mois de janvier et février 2020. Par ailleurs, au Havre, les navires porte-conteneurs escalant au port dans le cadre de la création d’un nouveau service en 2020 pourront bénéficier d’une remise tarifaire pendant deux ans. Quelques jours avant, Haropa avait publié ses résultats 2019, qui ne sont hélas pas à marquer d’une pierre blanche. Sur la période, l’ensemble portuaire a comptabilisé une baisse de 5 % de son trafic maritime global (90 millions de tonnes) et un repli de 3,5 % de son seul trafic maritime conteneurs (2,9 millions d’EVP représentant 28 millions de tonnes). Haropa attribue surtout le repli de son trafic maritime global aux vracs énergétiques solides et liquides, ces filières ayant dû composer avec des arrêts techniques sur des unités de raffinage de la vallée de la Seine ainsi qu’une diminution des approvisionnements de la centrale à charbon du Havre dans la perspective de sa fermeture en 2021. Côté conteneurs, la baisse de 3,5 % qui correspond à 104 000 EVP en moins, est attribué à la fois aux mouvements sociaux de la fin décembre 2019 et au recul de 9,5 % comptabilisé au niveau du volume des conteneurs en transbordement (- 72 000 EVP). Le trafic de conteneurs pleins à destination de l’hinterland s’est en revanche stabilisé, avec 1,7 MEVP. A noter la légère progression des modes massifiés dans les pré-post acheminements de conteneurs, avec une part du fluvial sur l’hinterland passant en un an de 9,5 % à 9,9 % et une part du ferroviaire évoluant de 3,8 % à 4,7 %. « Cet exercice confirme la solidité et la croissance de certaines filières stratégiques, parmi elles figurent les conteneurs maritimes sur l’hinterland, souligne Baptiste Maurand, directeur général d’Haropa Port du Havre. Ce développement se conjugue avec une activité fluviale et ferroviaire en plein essor sur nos terminaux multimodaux et avec de nombreux développements logistiques programmés. » Autre motif de satisfaction mis en avant par Haropa en 2019 : l’évolution de son trafic fluvial. Les filières vrac et conteneur ont progressé ici de 13 % et il y a eu plus de 25 millions de tonnes manutentionnées en Ile-de-France (meilleur chiffre depuis 1992). « Cette performance est portée par l’ensemble des segments de trafics matérialisant une très bonne dynamique de report modal en faveur de la voie d’eau », explique Haropa. Les conteneurs maritimes ont progressé de 19 %, la logistique de distribution urbaine du dernier kilomètre de 43 % et le transport de déchets de 12,5 %. AD

 
 
 
Transport fluvial
Contargo accroît sa capacité de transport entre la France et Anvers

Profitant des travaux d’agrandissement du fleuve l’Escaut à Tournai (Belgique), l’opérateur de transport combiné Contargo North France a fait circuler pour la première fois un navire à conteneurs de grand gabarit entre le terminal maritime d’Anvers et son terminal à conteneurs situé en France, à Bruay-sur l’Escaut, près de Valenciennes. L’opérateur a réalisé cette première en affrétant le Samarkand, un navire de 110 m de long et 11,4 m de large qui peut transporter 104 conteneurs EVP sur quatre largeurs et deux hauteurs, augmentant ainsi la capacité de transport par trajet de 30 %. Equipé de douze prises pour conteneurs réfrigérés (Reefer), il est aussi même de transporter des produits dangereux. « Nous avons ainsi revu notre plan de transport entre le terminal à conteneurs des ports de l’Escaut et les ports maritimes d’Anvers et de Rotterdam pour offrir une plus grande capacité hebdomadaire tout en diminuant les émissions de CO² et de particules de 30 % par EVP », a déclaré Gilbert Bredel, le président de Contargo North France. L’élargissement de l’Escaut à Tournai a été inauguré fin janvier et entre dans le cadre du projet européen de liaison Seine-Escaut qui vise à apporter le grand gabarit entre les deux bassins fluviaux. AD

 
   
 

Le Samarkand, navire de 110 m de long et 11,4 m de large avec une capacité de 104 conteneurs EVP, lors de son passage sur le fleuve l’Escaut à Tournai.

Crédit photo Contargo
 
 
Serious game
Dassault Aviation étend le jeu MRP2 à tous ses sites industriels en France

Après un an de mise en pratique sur son site de Mérignac, Dassault Aviation déploie désormais sur l’ensemble de ses sites industriels français le serious game de planification MRP2 conçu et développé en partenariat avec le cabinet Alpha Logistics Consulting (voir NL n°2879). Le jeu permettra de parfaire la formation des équipes en charge de la planification, des approvisionnements, de la logistique interne et des lignes de montages. « C’est un plaisir de poursuivre cette collaboration. La mise en situation pratique de la planification et de la gestion des flux logistiques est un formidable levier d’apprentissage de la collaboration dans la supply chain » a déclaré Renaud Fontaine, le fondateur d’Alpha Logistics Consulting, qui accompagne dassault Aviation sur ce déploiement. JLR

 
   
 

Développé avec Dassault Aviation, le jeu MRP2 d’Alpha Logistics Consulting forme les planificateurs, les approvisionneurs, les logisticiens et la production à une gestion plus transverse des flux.

Crédit photo Alpha Logistics Consulting
 
 
Transpalettes
Still présente son nouveau EXD-SF

Les opérations intensives de chargement/déchargement de camions sont faites pour le nouveau transpalette électrique à double niveau et plateforme EXD-SF de Still. Exploitable avec une batterie plomb-acide comme lithium-ion, celui-ci affiche une largeur de 720 mm, peut circuler jusqu’à 10 km/h et est à même de transporter jusqu’à 2 000 kg en double ou simple chargement. Il peut également lever une charge de 1 200 kg jusqu’à une hauteur de près de 3 m. Côté sécurité, l’EXD-SF se distingue par sa plate-forme à amortissement pneumatique qui est paramétrable par les opérateurs pour limiter les risques de TMS, son système de maintien automatique en rampe destiné à éviter tout mouvement de recul et sa solution d’ajustement automatique de la vitesse selon la charge transportée et hauteur de levée Dynamic Drive Control. Via son écran de contrôle 4,5’’, il donne en outre accès aux programmes de conduite Eco et Boost. Le premier permet de prolonger l’autonomie de l’engin et le second de disposer de plus de puissance et maximiser ses performances quand nécessaire. AD

 
   
 

L’EXD-SF peut transporter jusqu’à 2 000 kg en double ou simple chargement.

Crédit photo Still
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Les plates-formes Waitrose de Milton Keynes et Brinklow opérées par XPO

L’enseigne britannique de supermarchés haut de gamme Waitrose & Partners (qui appartient à l’entreprise mutualiste John Lewis Partnership) a choisi XPO Logistics pour assurer les opérations d’entreposage de crossdock et de transport sur deux de ses grandes plates-formes logistiques situées au centre du pays. L’une est localisée sur le campus de Waitrose à Milton Keynes (dans le Magna Park d’IDI Gazeley), entre Londres et Birmingham (88 000 m² en température ambiante), et l’autre est plus proche de Birmingham, à Brinklow (30 000 m² répartis en zones réfrigérées, congelées et ambiantes pour les références à forte rotation). Il est prévu que le 3PL traite la préparation et l'expédition de près de 93 millions de caisses par an sur Milton Keynes et de 50 millions de caisses sur le site Brinklow. Le contrat comprend également un volet optimisation des opérations, avec un engagement d'amélioration continue. JLR

 
   
  Crédit photo Waitrose  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
6 février 2020


Revivez la céremonie des rois 2020 ! Cliquez sur l’image ci-dessous et installer le lien de la vidéo.


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien